Interview – Le peintre américain Robert Shetterly : «Les Etats-Unis ne sont pas une démocratie»

R. Shetterly
Robert Shetterly. D. R.

Mohsen Abdelmoumen : Quel est le regard de l’artiste que vous êtes sur la société américaine actuelle ?

Robert Shetterly : En tant qu’artiste et en tant que citoyen, je considère la société américaine comme désespérée d’éviter les conséquences réelles de son racisme, le militarisme, la distribution oligarchique de la richesse et le système juridique écrit pour permettre aux puissants de maintenir la richesse et le pouvoir. Il y a plusieurs couches de propagande – il y a la propagande évidente et les mensonges des Trumpistes sur les élections volées, mais il y a la propagande moins évidente des politiciens des deux partis à propos de «notre démocratie». Ce dernier langage est utilisé pour convaincre et réconforter la population que nous avons une démocratie qui fonctionne. Ce n’est pas le cas.

Vous êtes un artiste et un activiste. Quelle est votre analyse sur les récents événements qu’ont connus les Etats-Unis ?

Lorsque des pans entiers de la population sont manipulés par le mensonge, le racisme, la peur, la théorie de la conspiration et le chauvinisme afin de les faire participer à des actions et des politiques qui vont réellement à l’encontre de leurs intérêts, le problème à long terme est de savoir comment les rééduquer. Toute tentative de dire la vérité semble donc être une poursuite de la conspiration, une preuve de celle-ci. La meilleure solution consiste à exiger des menteurs qu’ils admettent publiquement ce qu’ils ont fait et pourquoi. Cela est peu probable.

Je pense qu’il est important de comprendre ce qui se cache derrière l’insistance sur le fait que l’élection a été truquée et est une fraude. Il s’agit en réalité d’une réclamation de suprémacistes blancs.

Et c’est pourquoi elle a une telle résonance avec la base de Trump. Si nous ne comptons que les votes blancs, c’est Trump qui gagne. Les votes des noirs et des marrons, à leur façon de penser, sont illégitimes dans un pays blanc. La fraude consistait à permettre à des personnes de couleur de déterminer le résultat d’une élection. C’est pourquoi nous voyons les insurgés porter des drapeaux confédérés.

Quel est votre regard sur la prise du Capitole par les partisans de Trump ?

Je vois l’invasion du Capitole comme une métaphore. Il a été envahi depuis longtemps par des intérêts particuliers, beaucoup plus racistes et violents dans leur façon de jouer pour les autres que l’armée de voyous de Trump.

Les lobbyistes qui se présentent en costume Armani sont en fait beaucoup plus violents avec leurs armes, leurs dommages à l’environnement, leurs contrôles de la politique monétaire que tout ce que nous avons vu à la télévision la semaine dernière. Ils sont bien élevés et ont des pedigrees de l’Ivy League, et ils n’ont aucun respect pour «La maison du peuple».

Les Etats-Unis sont-ils vraiment une démocratie ?

Oui et non. Il existe toujours une démocratie locale et de base.

La politique à grande échelle, nationale, n’est pas démocratique. Pour qu’il y ait démocratie, il faudrait que nous obtenions tous les fonds d’intérêt spécial du système politique, tous les profits du militarisme, et tout l’argent des entreprises des médias. En faisant cela, les intérêts du peuple et les intérêts de l’environnement (sans protection de l’environnement, nous ne pouvons pas avoir la vie, la liberté ou la poursuite du bonheur) peuvent être représentés.

Ne pensez-vous pas que la société de consommation capitaliste est fondamentalement fasciste et raciste ?

En ce sens que la société de consommation capitaliste a besoin d’un accès aux matières premières et à une main-d’œuvre bon marché pour maximiser le profit, oui, c’est inévitablement fasciste et raciste. Elle doit exploiter les gens et la nature et doit le justifier.

Americans Who Tell the Truth, que représente vraiment ce projet pour vous ?

Ce projet est synonyme de respect de soi. Il signifie que je veux être membre d’une communauté qui a défié, a défendu la vérité des idéaux du pays, et non la pratique. C’est une communauté de vérité, de dignité pour tous, de courage et d’amour.

Votre monde est fascinant. Ne pensez-vous pas que l’art doit être un moyen de résistance ?

L’art est un moyen de résistance. La création d’une véritable œuvre d’art est la création d’un fait.  C’est l’art qui inspire, qui modèle une citoyenneté courageuse, qui dit que notre éthique et notre économie doivent découler de notre morale et de nos idéaux, et non de notre désir de profit.

Le mensonge est une arme redoutable aux mains de cette oligarchie qui dirige le monde. Votre quête de vérité n’est-elle pas vitale pour contrer la propagande de cette oligarchie ?

Oui, c’est l’intention. Mais le pouvoir reste généralement entre les mains de ceux qui contrôlent les médias, qui contrôlent le récit. Pour vraiment affronter les mensonges profonds, on a besoin de grands médias.

Vous dénoncez le capitalisme, les guerres impérialistes. Ne pensez-vous pas qu’il faut impérativement trouver une alternative au capitalisme et à l’impérialisme ?

Bien sûr. Le capitalisme et l’impérialisme détruisent la planète et l’avenir, ils cannibalisent l’avenir. Peut-être que c’est la survie, et non l’idéologie politique qui révélera les alternatives. Mais nous savons quand même quelles sont ces alternatives.

L’extermination des Amérindiens, la guerre du Viêtnam, la guerre d’Irak, les coups d’Etat en Amérique latine, etc. Pourquoi, d’après vous, l’empire a toujours besoin de guerres ?

Les guerres sont nécessaires pour plusieurs raisons : le contrôle des ressources, le contrôle du travail, mais – c’est peut-être le plus important. Les fabricants d’armes et les militaristes contrôlent le gouvernement pour les immenses profits dans la préparation et la fabrication de la guerre. Souvent, ils n’ont pas tant besoin de la guerre que de la peur de la guerre et de l’argent volé au peuple leur est donné au nom de la sécurité.

Est-ce une fatalité d’avoir des médias au service des grands capitalistes et de la propagande et des mensonges de l’oligarchie ? Le rôle principal des médias n’est-il pas d’informer et non pas de servir les puissants ?

Oui, la vérité et la démocratie sont impossibles lorsque les entreprises contrôlent les médias.

Nous avons besoin du regard et de la vision de l’artiste pour comprendre le monde. Comment voyez-vous le monde actuel?

Mon œil d’artiste voit la complexité, mais surtout le chagrin. Nous sommes sur le point de gaspiller et de tuer un miracle cosmique, la Terre.

Et des systèmes d’économie et de contrôle ont été construits qui nous poussent tous à la complicité avec ce gaspillage. D’un côté, cela me met furieusement en colère, mais de l’autre, cela me remplit d’amour pour ce qui reste.

William Sloane Coffin a dit : «Si vous diminuez votre colère contre les structures du pouvoir, vous diminuez votre amour pour les victimes du pouvoir.»

Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen

Comment (9)

    soraya
    13 janvier 2021 - 1 h 31 min

    Aux Etats-Unis le racisme blanc est le problème, les états républicains font de la suppression de vote, ils ont pratique la suppression des votes pendant longtemps car ils ont toujours eut peur l’Amérique devienne a majorité noire. Les Républicains par exemple quelque chose que l’ont ne voit pas en Algérie, délibérément il y a très peu de bureau de votes, beaucoup d’Américain font des queues énorme pour voter dans les quartiers a majorité noire, les Républicains ne facilitent pas le vote. Ils veulent supprimer le vote par correspondance car cela ne va pas a leur faveur, les pauvres ne peuvent pas se déplacer ca coute cher. En grande Bretagne l’argent est roi mais le vote est très fiable.

    soraya
    13 janvier 2021 - 1 h 12 min

    Les institutions aux USA sont démocratiques. Le citoyen américain ne profite pas de la Démocratie mais les grands groupes et Banques, le financement des partis politiques par les Grand groupes et banque fait que les politiciens ne font pas fonctionner les institutions pour le citoyen comme le ferait la démocratie Francise ou allemande. La Democratie américaine profit a ses sponsors l’Argent. Si l’argent n’était pas roi et que Facebook et Cambridge analytica n’avait pas pris tellement d’argent de Trump il ne serait pas Président. On critique beaucoup la France mais la Démocratie Française ne permet pas le financement des partis politique par les compagnie, même que les anciens président de Chirac a Sarkozy ont été condamnés pour le financement du parti. Je pense que l’Algérie devrait prendre ce qui est bon de partout, même si c’est la France. Le racisme blanc est le talon d’Achille des USA.

    Anonyme Utile
    12 janvier 2021 - 16 h 50 min

    Je tiens à rendre hommage à Monsieur Robert Shetterly, pour son honnêteté intellectuelle et sa franchise. Tout ce qu’il a dit est la pure vérité.

    C’est Andrew Jackson, le 7ème Président des Etats-Unis de 1829 à 1837, qui est à l’origine du mouvement suprématiste blanc. En effet, l’ultra raciste président Andrew Jackson, cette ignominie sous forme humaine a soutenu d’une part, l’extermination et la déportation des Amérindiens, les véritables habitants du continent nord Américain et d’autre part, l’esclavage des noirs Américains, qu’il a lui-même pratiqué sur ses ouvriers noirs.

    L’ignominie Trump a pris comme modèle Andrew Jackson et il a appliqué sa politique, qu’il a assaisonné de mensonges éhontés et de propagande de bas de gamme. qui ont déchiré les Américains entre eux. Ce qui va aboutir à une terrible guerre civile aux conséquences incalculables, aux Etats-Unis, au vu de ce qui s’est passé au capitol, à Washington et que personne ne souhaite.

    L’ouvrage de l’éminent Professeur Américain, de sciences politiques Walter Russell Mead, qui s’intitule « SPECIAL PROVIDENCE » est très instructif à ce sujet, notamment.

    .

    Anonyme
    12 janvier 2021 - 10 h 34 min

    Une des seuls réel démo attraie restante est l’Algérie , c’est en quelque sorte le berceau de la démocratie , le pays des hommes libres !
    Le monde entier nous envie alors ils nous inventent des problèmes ! Vive l’Algérie , vive l ANP et que dieu protège le président visionnaire tebboune !

    IWEN
    11 janvier 2021 - 18 h 41 min

    #
    Interview – Le peintre américain Robert Shetterly : «Les Etats-Unis ne sont pas une démocratie»
    janvier 11, 2021 – 11:16Rédaction
    }

    NE VOUS SOUCIEZ PAS DE CE QUE LES AUTRES FONT A VOTRE PAYS (Russie; Chine.. .Etc), MAIS SOUCIEZ VOUS DE CE QUES DES HOMME POLITIQUES COMME TRUMP ET SON ADMINISTRATION, SANS VISION GEOSTRATEGIQUE, FONT SUBIR A VOTRE PAYS .. .POUR SA DECADENCE !

    Elephant Man
    11 janvier 2021 - 16 h 59 min

    Je reprends une 2nde fois mon commentaire 11/12/20 cf. capitalisme et RACISME.
    Voilà ce qu’écrivit Frederik Douglass né esclave 1818 auteur qui a échappé à l’esclavage sans avoir connu Marx, le lien étroit entre le racisme et l’exploitation capitaliste :
    «Les propriétaires d’esclaves, avec une ruse propre à eux, en encourageant l’inimitié entre les pauvres, en opposant les Blancs aux Noirs, parviennent à faire de l’homme blanc presque autant un esclave que l’esclave noir lui-même. La différence entre l’esclave blanc et l’esclave noir est la suivante : le second appartient à UN seul propriétaire d’esclaves et le premier appartient à TOUS les propriétaires d’esclaves, collectivement. Ils prennent indirectement à l’esclave blanc ce qu’ils prennent directement et sans cérémonie à l’esclave noir. Tous deux sont pillés et par les mêmes pilleurs. L’esclave noir est dépouillé par son maître de tous ses gains au-delà de ce qui est nécessaire à sa survie physique ; et l’homme blanc est dépouillé par le système esclavagiste des justes résultats de son travail parce qu’il est mis en concurrence avec une classe d’ouvriers qui travaillent sans salaire.’»
    L’objectif des oligarchies est d’empêcher les avancées sociales et tout changement dans la hiérarchie du pouvoir qui remet en cause le système capitaliste.
    Le capitalisme sans l’esclavage ne serait pas développé donc la lutte contre le racisme est une lutte contre le capitalisme.

      Anonyme
      12 janvier 2021 - 7 h 03 min

      Le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme. Le communisme c’est l’inverse…

    Elephant Man
    11 janvier 2021 - 16 h 54 min

    Effectivement le capitalisme est mortifère.
    La collusion pouvoir et médias….
    «Les lobbyistes qui se présentent en costume Armani sont en fait beaucoup plus violents avec leurs armes, leurs dommages à l’environnement, leurs contrôles de la politique monétaire que tout ce que nous avons vu à la télévision la semaine dernière. Ils sont bien élevés et ont des pedigrees de l’Ivy League, et ils n’ont aucun respect pour «La maison du peuple» parfaitement dit.
    «L’art est un moyen de résistance. La création d’une véritable œuvre d’art est la création d’un fait. C’est l’art qui inspire, qui modèle une citoyenneté courageuse, qui dit que notre éthique et notre économie doivent découler de notre morale et de nos idéaux, et non de notre désir de profit.» il me tend une perche que je saisis avec délectation 😉😁 ce qui vous explique les expo pédopornographiques et autres masturbations mentales artistiques françaises qui ont pignon sur rue en.soi-disant démocratie française !!

    Karamazov
    11 janvier 2021 - 11 h 59 min

    Il n’a pas dit que Marikène sipa une dimokracy. A la kistyou il a répondu comme un Normand : « noui ». sitadir ipitite wi ipitite non.

    Encore faut-il s’entendre sur ce qu’au delà des fantasmes le mot démocratie veut dire. La démocratie dans la réalité c’est le droit de la populace de choisir ses prédateurs , un pacte entre les dindons et les loups.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.