Conseil de sécurité de l’ONU : la candidature de l’Algérie au poste de membre non permanent approuvée

Boukadoum Conseil de sécurité
Sabri Boukadoum, ministre des Affaire étrangères. D. R.

L’Union africaine (UA) a approuvé, jeudi, la candidature de l’Algérie au poste de membre non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2024-2025, a indiqué le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum.

«Les travaux de la 38e session du Conseil exécutif de l’UA ont été clôturés par la validation de la candidature de l’Algérie au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2024-2025», a tweeté Boukadoum, rapporte l’APS.

Le Conseil exécutif a mis l’accent sur «l’impératif attachement aux principes fondateurs de l’UA», a ajouté Boukadoum dans son tweet.

Dans son intervention lors des travaux du Conseil exécutif de l’UA, Boukadoum a affirmé que «l’Algérie, fermement convaincue du principe de solidarité et du partage équitable des charges et soucieuse de la concrétisation des objectifs du continent africain, sur tous les plans, tient à s’acquitter, à temps, de ses contributions financières au budget de l’UA et au Fonds pour la paix», indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Cette session a été consacrée à l’examen d’une série de rapports, dont celui relatif à la mise en œuvre de la stratégie continentale commune de lutte contre le Covid-19 et d’exposés sur les activités de différents organes de l’UA au titre de l’exercice écoulé.

Le Conseil exécutif s’est également penché sur le progrès réalisé dans la mise en œuvre des réformes structurelles de l’UA.

La 38e session du Conseil exécutif de l’UA a été tenue, rappelle-t-on, en préparation des travaux de la 34e session ordinaire du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, prévue les 6 et 7 février courant par visioconférence et placée sous le thème «Arts, culture et patrimoine : des leviers pour construire l’Afrique que nous voulons».

Il sera procédé, lors du Sommet, à l’élection de nouveaux membres de nombre d’organes de l’organisation continentale, à leur tête les six commissaires du Conseil exécutif de l’UA.

De même qu’il est prévu, lors de cette élection et, pour la première fois, la fusion des deux Départements affaires politiques (DAP) et Paix et Sécurité (DPS), le but étant de conférer plus de poids au poste de président du Conseil de paix et sécurité (CPS), de manière à permettre au commissaire de gérer les différends politiques et les questions relatives à l’instabilité dans le continent, telles que les protestations contre les résultats des élections.

R. N.

Comment (8)

    POURQUOI
    7 février 2021 - 13 h 40 min

    Moi je prefère que nos Compétents s’occupent des lourds dossiers du pays à temps plein au lieu d’être concentrés sur l’international.
    Un siège permanent serait plus juste !
    L’Afrique n’a qu’à s’imposer et menacer de se retirer de cette INUTILE organisation…comme les auitres d’ailleurs (OMS et Cie) bonnes qu’à soutirer de l’argent qui finit chez les colons et massacreurs historiques.
    Le Covid a mis au grand jour pas mal d’hypocrisie!
    La plus grande arnaque du siècle en cours de réalisation c’est cette Global goals de mondialisation où l’on s’étonne que les occidentaux ne font plus d’enfants alors qu’en même temps on laisse le pouvoirs aux « multicolores non-reproducteurs ».
    Seule la Chine et la Russie ont compris que l’avenir de l’humanité est en réel danger.
    Observez ces chaines TV (genre FrH24… présentatrices à la joue atrophiée qui se soulève) siège des contre natures qui ne s’occupent qu’à filmer (cameramen dédiés à ça) le moindre motif arc en ciel même s’il n’est pas voulu, dès qu’une manifestation à lieu quelque part dans le monde !
    Ils se saisissent de l’occasion, s’ingèrent, déforment la réalité et trompent les espoirs des jeunes subliminalement programmés !
    Après ils parlent de liberté ! celle de la regression des valeurs humaines et de la soumission à leurs projets.

    awres
    7 février 2021 - 9 h 29 min

    L’ONU ne sert à rien, car elle n’a rien de démocratique. Pour qu’elle le soit, il faudrait que chaque membre est autant d’importance et de droits que les autres. Ce n’est pas le cas : ce sont les 5 grandes puissances qui dirigent tout, celles-là même qui étaient les belligérants des deux guerres mondiales. Pour une organisation fondée sur la paix, cela est ironique …

    polo
    5 février 2021 - 23 h 42 min

    journee de deuil au maroc
    lalgerie remonte à sa vraie place

    👉🕋🇩🇿🕋👈
    5 février 2021 - 21 h 01 min

    J’apprécie énormément monsieur SABRI BOUKADOUM, ministre des Affaire étrangères.
    Il occupe pour l’instant parfaitement bien la fonction qui est la sienne.
    Bonne continuation Monsieur le ministre.

    Le médisan du bled
    5 février 2021 - 20 h 47 min

    Le mokhrib va actionner ses lobbys sionistes pour faire échec à l’élection de notre Pays l’Algérie, et si pour leur grand malheur il est élu, son protecteur se chargera comme à l’accoutumé de lui mettre les bâton dans les roues.

    DYHIA-DZ
    5 février 2021 - 19 h 23 min

    C’est cette Algérie que nous aimons !!
    Une Algérie dynamique et non pas en état d’inertie !

    Anonyme3.
    5 février 2021 - 18 h 45 min

    L’Algérie avec ses bons diplomates et sa politique étrangère doit reprendre sa place parmi lès leaders qui sont le Nigeria et l’Afrique du Sud et se retirer de la ligue dès bédouins qui ne sert à rien.
    Notre pays est proche avec lès pays d’Afrique qui est aussi au centre avec multiples portes ouvertes aux transits maritime routiers, air cargo et voyageurs. Nôtre président doit réfléchir à éliminer une ou deux ministères qui ne rapportent rien au pays et bouffent énormes budgets et lès remplacés avec un ministère ou une direction uniquement aux affaires africaines.

    Kahina-DZ
    5 février 2021 - 18 h 20 min

    Mabrouk L’Algérie !! Enfin le retour !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.