Jack Lang forcé de défendre Mohammed VI par crainte de voir ses frasques dévoilées par les services marocains ?

Jack Lang et Mohammed VI. D. R.

Le directeur de l’Institut du monde arabe (IMA) a fait preuve d’un à-plat-ventrisme plus que suspect lors d’un récent reportage réalisé par France 3 sur la face cachée du régime dictatorial de Mohammed VI. Alors que l’ensemble des personnes interviewées dans le cadre de l’enquête des journalistes de la chaîne publique française ont été unanimes à décrire une famille royale qui a fait main basse sur les richesses du peuple marocain, l’ancien ministre de la Culture a étalé les louanges du seigneur. «C’est un monarque éclairé, c’est un roi du XXIe siècle, c’est un roi passionné d’art et de culture, c’est un roi attentif, c’est un roi désireux de développer son pays, c’est un roi qui aime la France», a chanté Jack Lang qui a oublié jusqu’à la question qui lui était posée, tellement il était entré en transe en parlant de son ami le roi.

L’avocat du Makhzen, qui a mis l’Institut du monde arabe auquel l’Algérie contribue en euros sonnants et trébuchants au service exclusif du Maroc pour lequel il a organisé une grande exposition, a défendu «avec entrain» – dixit le journaliste de France 3 –  Mohammed VI et son régime de toute atteinte aux droits de l’Homme, accusant à demi-mot ceux qui dénoncent les actes de torture, les représailles, les intimidations et l’achat du silence des journalistes par le Palais, d’être des calomniateurs. «Les faits de torture dont on parle n’ont pas été aujourd’hui avérés. Les plaintes dont on parle sont en instruction. Je n’ai pas été témoin, je suis juriste, je suis professeur de droit, je me fonde sur des faits, s’il y a des faits de torture, qu’ils soient réprimés, qu’ils soient condamnés, mais ne me demandez pas de me transformer en Sherlock Holmes, en enquêteur, en journaliste !» s’est emporté le socialiste défenseur des droits humains.

Pour Jack Lang, le juge français n’avait pas à se rendre à la résidence de l’ambassadeur du Maroc à Paris entouré de policiers pour interpeller le patron de la DST marocaine, accusé par un sportif marocain, Zakaria Moumni, de torture et de menaces de mort. «Un juge entouré de policiers se rend à la résidence privée de l’ambassadeur. Il n’y a aucune urgence et, surtout, c’est au mépris des codes et règles diplomatiques. C’est une atteinte à la souveraineté même du pays et je comprends que nos amis marocains aient été blessés et offensés. Alors, ensuite, il a fallu trouver une solution pour réparer», a lancé Jack Lang, en faisant allusion à la décision de l’Etat français de décorer Abdellatif Hammouchi en guise de reconnaissance aux services marocains pour leur aide dans la lutte contre le terrorisme.  

Des sources très au fait des relations franco-marocaines, sollicitées par Algeriepatriotique, ont expliqué que la réaction de Jack Lang est due, en réalité, au fait que les services secrets marocains détiennent sur lui des informations sur ses frasques au Maroc. Lang a-t-il été attiré dans le piège pour le pousser à servir les intérêts de Mohammed VI et de son régime, ou est-il tout simplement un adepte des nuits torrides marocaines au point de se retrouver ainsi victime des maîtres chanteurs de Rabat ?

Karim Bouali

Comment (139)

    ali MOHAMEDI
    23 octobre 2016 - 21 h 06 min

    Je demande à tous les
    Je demande à tous les algériens et aux frères marocains de faire des protestations auprès de Monsieur le Ministre de la culture Jack LANG et de lui demander d’arrêter de semer la confusion entre les deux peuples frères et que la majorité est issu d’une même famille, Monsieur vous êtes au dessus de toutes cette mêlée, occupez vous de votre titre très honorifique de Directeur de l’institut du monde arabe, et faites un grand geste pour encourager nos gouverneurs à faire la paix et éviter que des morts tombent tous les jours sous les bombardements des politiciens qui n’ont ni foi ni loi, qui ils laissent les Etats vivre leurs destins, prenez votre bâton de pèlerins et parcourez le monde pour les réconcilier. Merci.

    Wallace
    7 septembre 2016 - 14 h 35 min

    Quelqu’un pourrait il me
    Quelqu’un pourrait il me donner une explication scientifique de pourquoi la tête à moumou 6 gonfle aussi rapidement?

      Mimi10
      3 octobre 2016 - 12 h 42 min

      Il gonfle a face de pomper
      Il gonfle a face de pomper toutes les nuits.

    Anonymous
    6 septembre 2016 - 22 h 09 min

    Érudit à la limite du
    Érudit à la limite du pédantisme, Jack demande très poliment, obséquieusement voire servilement à Sa Majesté:
    – Sire, permettez je je vous baisasse la main.
    L’autre perdu dans les vapeurs et n’y bitant que dalle, lui rétorque:
    -Me prenez-vous pour une pétasse?
    -Que non! éclairé et génial Sire. Comment oserais-je, vous qui me sortîtes de la mélasse?
    En aparté, le (triste) sire pensa: je comprends maintenant pourquoi Nabot-Sarko refusa de prendre ce face-de crêpe: ses discours alambiqués ne valent rien et sont incompréhensibles alors que les « racaille; karcher, casse-toi p^v’con du nabot sont à ma portée

    Anonymous
    6 septembre 2016 - 17 h 55 min

    « L’Arabie saoudite a tué des
    « L’Arabie saoudite a tué des pèlerins iraniens ».

    L’ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême iranien, a lancé lundi une violente attaque contre les « dirigeants saoudiens », à quelques jours du grand pèlerinage de La Mecque dont seront privés les Iraniens cette année.

    « Les dirigeants saoudiens qui ont bloqué le chemin du hajj aux fidèles iraniens sont des égarés honteux qui voient la continuation de leur pouvoir oppressif dans (…) l’alliance avec le sionisme et les Etats-Unis et ne renoncent à aucune trahison sur ce chemin », a dénoncé M. Khamenei, tout en rappelant que l’année dernière, l’Arabie saoudite a « tué » des pèlerins en provenance d’Iran en leur refusant des soins médicaux indispensables.

    C’est la première fois depuis presque trois décennies que des Iraniens sont empêchés de participer au hajj. Mais pour l’Arabie saoudite, les conditions qu’a posées l’Iran pour la participation de ses ressortissants sont « inacceptables », notamment celle d’organiser des manifestations.

    Les relations entre les deux pays se sont encore tendues en janvier lorsque l’Arabie Saoudite a rompu ses relations avec l’Iran après l’attaque de son ambassade à Téhéran par des manifestants protestant contre l’exécution du cheikh Nimr, une figure de la contestation chiite contre le régime saoudien sunnite. Ryad a également rompu ses relations commerciales et les liaisons aériennes avec Téhéran.

    « Les dirigeants saoudiens, au lieu de présenter des excuses (…) se mettent en position d’accusateurs et révèlent leur animosité ancienne à l’égard de la République islamique d’Iran qui porte le drapeau de l’islam face aux infidèles et à l’oppression », a ajouté M. Khamenei.

    Plus généralement, l’ayatollah a critiqué la politique de l’Arabie saoudite dans toute la région, dénonçant « les dirigeants qui forment, arment les groupes takfiris et rebelles, et plongent le monde musulmans dans des guerres intestines (…) et ont mis à feu et à sang le Yémen, l’Irak, Cham (Syrie), la Libye et d’autres pays » de la région.

    Le terme takfiri, rappelle l’АFР, désigne de manière générale les membres des groupes djihadistes qui se battent en Syrie, en Irak ou ailleurs dans le monde musulman, notamment le groupe terroriste Daech ou Al-Qaïda.

    L’Iran dénonce également les bombardements quotidiens de l’Arabie saoudite et sa coalition au Yémen. Téhéran soutient les rebelles houthis qui contrôlent depuis plus d’un an la capitale Sanaa.(Sputnik)

      Anonymous
      6 septembre 2016 - 20 h 46 min

      dis donc mokoko, faut pas
      dis donc mokoko, faut pas devier le sujet on parle de mimisex. degage, raoust !

      Anonymous
      7 septembre 2016 - 12 h 17 min

      Espèce de marochien khanez.

      LE MAROC, CE CRIMINEL ALLIÉ DE CETTE ARABIE YAHOUDITE QUI BOMBARDE LE YÉMEN ET TUE DES ENFANTS TOUT EN DÉTRUISANT CE PETIT PAYS DONT LA SEULE FAUTE EST QUE C’ETAIT LE PAYS NATAL DU GUIDE QUI MENA LE PROPHÈTE MUHAMMAD EN TOUTE SÉCURITÉ DE MECCA A MEDINE PENDANT SON HEGIRE

    Commandeur de qui ?
    6 septembre 2016 - 16 h 21 min

    Les origines des alaouites :
    Les origines des alaouites : une imposture. Des brigands qui se font passer pour les descendants du Prophète. D’après Rami, la vérité est que le premier des Alaouites était un grand voleur et chef de bande, un condottiere famélique. Ce fut un grand voleur, un chef de bande qui avait besoin de contrôler la route de Sijilmassa – Fez pour écouler les produits venant du Soudan et y acheter produits et denrées introuvables aux marchés du désert. Et, pour mieux impunément voler, de la contrôler par la force!

    La fortune et le pouvoir de la famille « alaouite » – qui ont usurpé le pouvoir au Maroc – ne proviennent donc pas de quelque noble origine ou de la « descendance du prophète Mohammed par sa fille Fatima qui a épousé Ali », d’où le nom d' »Alaouite » qu’ils ont escroqué et dont faussement ils se parent. Cette qualité de « chérif » (c’est-à-dire de « descendant du prophète ») est mensongèrement et fallacieusement partagée, avec eux, par des centaines d’individus au Maroc et érigée en un mythe fabriqué de toute pièce et qui peut même être « attestée » par des actes d' »adoul » (notaires) qui peuvent facilement et fort bien s’acheter!

    Ces chefs de bande de grands voleurs sortis de du Tafilalt, depuis le milieu du XVème siècle, infligeront leur autorité dès 1666. Leur chef « Moulay » Ali Chérif, suivi ensuite successivement par ses trois fils: « Moulay Chrif », « Moulay » M’hammed, Moulay Rachid et Moulay Ismaïl réussiront à prendre, par la force, le contrôle des voies de communication transsahariennes et évolueront progressivement vers le Nord jusqu’à l’occupation totale du pays.

      Hurrr
      6 septembre 2016 - 17 h 10 min

      @commandeur , c’est tout à
      @commandeur , c’est tout à fait ça son ancêtre est un brigand originaire de Tafilalet c’était un guataaa trik il rançonner les caravaniers .

      Anonymous
      7 septembre 2016 - 14 h 34 min

      « Commandeur des Croyants » ,
      « Commandeur des Croyants » , disent-ils sans rougir. Plutôt des « Crédules ». Le titre prend toute sa saveur lors des infos en français sur Medi1, quand le journaliste « David » (ça ne s’invente pas).
      Comme il s’entend très bien avec l’autre roi (Arabie yahoudite) affublé du titre « khadem elharameïni cha rifaïn », ils forment à eux deux une belle paire que l’on pourrait désigner par EL HARARAMYIAN (les deux criminels)

    Amitou
    6 septembre 2016 - 14 h 34 min

    Voila la video de cette
    Voila la video de cette emission a voir absolument

    https://www.youtube.com/watch?v=CDAutHtXqNc

      W19 - TP
      6 septembre 2016 - 16 h 03 min

      Tres interessant. Commandeur
      Tres interessant. Commandeur de rien du tout, au moins de son ego demesure.

      Omria
      6 septembre 2016 - 16 h 11 min

      Ce roi a eu une enfance de
      Ce roi a eu une enfance de zbel, pas de joie, pas d’innocence, pas de tendresse du père. L’horreur. Un dressage pour devenir une machine. L’explosion et la rage durant l’age adulte est prévisible. Reste qu’il avait le choix de la résilience… En Islam, la royauté est pour Dieu seul. Toutes ces monarchies musulmanes sont arriérées et esclavagistes. Pas étonnant qu’elles aient voulu la mort des républiques voisines.

    Sifax
    6 septembre 2016 - 13 h 32 min

    Tapez « bousbir » sur google
    Tapez « bousbir » sur google images et vous allez être gâtés quant à cette terre de plaisir universelle inventée par la france et appelée marrok

    DZDZ
    6 septembre 2016 - 12 h 59 min

    Momo-6 et son menu sexuel aux

    Momo-6 et son menu sexuel aux étrangers.
    Mister lang est parmi les adeptes des petits enfants marocains.

    Allez les marocains, continuez à vous courber un peu plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.