Interview – Azouz Begag : «L’Algérie est le seul pays au monde qui pratique la hogra envers sa diaspora»

Azouz Begag. D. R.

L’ancien ministre français d’origine algérienne Azouz Begag est très remonté contre une partie de l’élite française : «Ils ne nous aiment pas !» s’indigne ce fils d’émigrés originaires de Sétif qui reproche aux Maghrébins de France d’être «incapables de s’organiser pour lutter contre le statut de boucs émissaires dont les politiques les ont dotés». Interview.

Algeriepatriotique : Pouvez-vous nous retracer votre parcours en quelques mots ?

Azouz Begag : Je suis un fils d’immigrés algériens de Sétif, arrivés en France en 1949 pour le travail, analphabètes et pauvres, mais plein d’espérance pour leurs enfants. C’est grâce à cela que j’ai pu faire des études, depuis l’enfance jusqu’à l’université, sans encombre. En 1986, j’ai passé mon doctorat de sciences économiques, j’ai réussi le concours d’entrée au CNRS et j’ai publié mon premier roman, Le Gone du Chaaba, qui, aujourd’hui, est devenu un classique de la littérature française. En 2005, Dominique de Villepin et Jacques Chirac m’ont demandé d’entrer au gouvernement comme ministre de l’Egalité des chances. J’ai dit oui. Je suis, du coup, devenu un homme politique, sans jamais abandonner mon travail d’écrivain et de chercheur.

Vous avez participé samedi dernier à une conférence à Marseille dans le cadre du Dialogue des cultures et des civilisations. Que retenez-vous du débat ?

L’ambiance chaleureuse, fraternelle et survoltée du public marseillais. Rien ne ressemble à Marseille. Quelle belle ville ! Vitrine de la diversité française. L’intérêt de la rencontre de l’Ufac à Marseille a été, selon moi, de démontrer l’importance de la démocratie au Maghreb comme ailleurs, et de (re)nouer le lien de confiance entre les peuples et le pouvoir. L’avenir du Bassin méditerranéen tient à ce fil. On voit donc que le chantier est énorme.

J’ai, par ailleurs, été choqué de voir que l’Algérie avait décidé de discriminer les Franco-algériens en leur interdisant l’accès à certains droits dont jouissent les mono-nationaux. C’est bien le seul pays au monde qui pratique la hogra (déni de droit, ndlr) envers sa diaspora.

On a entendu un Azouz Begag plutôt pessimiste quant à l’intégration des communautés d’origine immigrée dans certaines sphères de la société française…

Il n’y a guère de raison d’être optimiste mais cela ne sert à rien d’être pessimiste. Ça ne fait pas avancer l’avenir. Je suis désolé de voir à quel point les Maghrébins de France, depuis quarante ans, se sont montrés incapables de s’organiser pour lutter contre le statut de boucs émissaires dont les politiques les ont dotés. Les Arabes se sont entendus pour ne jamais s’entendre, selon l’adage que tout le monde connaît. Eric Zemmour, Brice Hortefeux qui a affirmé qu’«avec les Arabes, quand il y en a un ça va, c’est quand il y en a beaucoup que ça pose des problèmes», Christian Estrosi et son obsession de la «cinquième colonne», l’islamophobie grandissante partout… Et, en face, aucune réponse collective. Rien ! C’est malheureux. Peut-être que nos enfants auront plus de force pour réagir et revendiquer avec fierté leur appartenance identitaire.

Le Gone de Chaaba, l’enfant du bidonville lyonnais, ce jeune fils d’ouvrier devenu ministre français, cela ne dément pas votre sentiment ?

Il faut travailler. Il faut lire. Il faut étudier. Disons cela tous les jours à nos enfants.

Vous avez lâché lors de la conférence un «ma ihabounach» (ils ne nous aiment pas). Vraiment ? De qui parlez-vous exactement ?

Ils ne veulent pas de nous. Depuis quarante ans, je vis des situations de rejet, d’exclusion, de racisme anti-arabe, antimaghrébin mais, surtout, anti-algérien. La raison ? La guerre n’est pas soldée pour beaucoup, ici. Comme à Béziers, en particulier, chez Robert Ménard, né à Oran. Il faudra attendre deux générations pour que les traces de cette colonisation et de la guerre d’indépendance soient effacées. «Ils ne veulent pas de nous» mais nous on est chez nous, ici. On reste ! On se bat pour défendre nos valeurs, celles de la République fraternelle et égalitaire.

Vous avez dénoncé un ministre français vous menaçant – par un geste d’égorgement ironique – pendant les conseils des ministres…

Oui, j’ai dénoncé le ministre Brice Hortefeux dont tout le monde sait «l’amour» qu’il voue aux Arabes (surtout quand il n’y en a qu’un). Rachida Dati, elle-même, le qualifiait de «facho». C’est tout dire. A moi, il disait «fissa, fissa !»

C’est ce qui expliquerait, selon vous, l’absence de Français d’origine maghrébine dans les institutions…

Deux à l’Assemblée nationale sur 577 ; trois au Sénat sur 348 ; cinq maires sur 36 000 ; un ambassadeur sur 200 ! Mais les musulmans sont 50% de la population en prison.

Le vote obligatoire est devenu votre cheval de bataille. Que signifie-t-il au juste cela, et comment y parvenir ?

Tout le monde vote sous peine d’amende et d’impossibilité de prétendre à des aides sociales. Beaucoup de pays comme le Brésil le font depuis longtemps. Ainsi, l’esprit citoyen va se développer et les discours racistes des candidats s’estomper.

Ce défi démocratique français, vous comptez le relever en investissant de nouveau le champ politique. Le quotidien La Provence a rapporté vos intentions politiques marseillaises…

Beaucoup d’amis marseillais me demandent depuis des années de venir me présenter à Marseille. Cette fois, je vais essayer dans le VIIe secteur dont le maire est Front National. On verra bien. Mais l’idée me séduit.

Comment reste-t-on algérien en étant si français ? (anecdote de la Nouvelle-Calédonie, ndlr)

Je suis franco-algérien. Comme des millions d’autres. Mon identité est un alliage simple. Je participe à consolider les ponts entre les deux pays du mieux que je le peux. Il y va de l’intérêt des uns et des autres. En Nouvelle-Calédonie, en 2006, alors que j’étais ministre, j’ai rendu visite à nos cousins de Bourail, Jean-Pierre Aïfa. Souvenir impérissable. Aïfa, de Sétif, est le maire de Bourail. Il est plus algérien que les Algériens. Ce voyage m’a marqué à vie. On nous a accueillis avec l’hymne national algérien ! Ces Français des antipodes sont des Algériens descendants des bagnards – les Mokrani – que la France a sévèrement punis parce qu’ils réclamaient l’égalité. On n’oublie pas.

Deux ouvrages en préparation pour début 2017. Le lectorat algérien peut-il espérer une vente-dédicace en Algérie ?

Systématiquement. Quand je fais un bouquin en France, je cours le dédicacer en Algérie. Ils paraîtront en janvier 2017, cinq mois avant l’élection présidentielle.

Interview réalisée par Akli Tira

Comment (89)

    TheBraiN
    13 décembre 2016 - 8 h 53 min

    Ex-ministre Français d’un
    Ex-ministre Français d’un gouvernement Français qui défend les intérêts Français et mène une politique ouvertement anti-Algérienne !
    Je passe …….
    Sans commentaire !!

    crésus
    7 décembre 2016 - 8 h 48 min

    L’exil avec la richesse, c
    L’exil avec la richesse, c’est une patrie ; La pauvreté chez soi, c’est un exil.

    ahmed
    21 novembre 2016 - 7 h 10 min

    Vous prenez 100 ministres
    Vous prenez 100 ministres algériens actuels et anciens, tous réunis n’arrivent pas a la cheville de BEGAG, vous comprenez pourquoi ils ne veulent pas des ces intellectuels qui ont étudiés a l’étranger, un type comme SAIDANI, je lui confierais pas le nettoyage de ma vieille voiture.

      Bekaddour Mohammed
      21 novembre 2016 - 10 h 55 min

      Ceux qui ont vécu en France
      Ceux qui ont vécu en France la scolarité française, et en sorte indemnes, avec une personnalité noble, rivée aux origines, oui ils sont plus solides que ceux qui ont pris El Jazaïr pour une vache, et ont des neurones vierges, très peu utilisés, mais que veux-tu, ILS ne savent pas !

      Farid
      8 mars 2017 - 5 h 54 min

      Ils savent tout ils perciste
      Ils savent tout ils perciste ds la médiocrité ils veulent à tout pris rendre le peuple algérien ds l.ignorance .L’lintelectuel algérien pour eux c’est un vrais terroriste et n’a pas sa place ds le pays.

    algerianio
    20 novembre 2016 - 6 h 52 min

    Dans les années 1980, Azouz
    Dans les années 1980, Azouz Begag se rend compte qu’il ne veut plus « retourner définitivement » en Algérie : « Oui, jusqu’à l’âge de vingt-cinq, vingt-sept ans je voulais un jour retourner en Algérie, construire l’Algérie und so weiter, mais maintenant c’est fini. Alors, maintenant, je me considère comme un Français d’origine maghrébine en France, et je veux ouvrir la signification du être français heute5… ».
    alors l’Algérie a besoin de tous ses enfants ,bien sur Mais !!! les plus algériens que français . alors Mr Begag quand en fais un choix il faut assumer donc tu n’as plus le droit de balancer ton venin..

    Quebec
    19 novembre 2016 - 13 h 12 min

    Y a si Azzouz !! Ce que vous
    Y a si Azzouz !! Ce que vous dites est vrai mais en partie ….mais je me permet de rectifier votre phrase : .L’Algérie est le seul pays au monde qui pratique la hogra envers ses NATIONAUX (ou qu’ils soient) …….J’ai eu une grande experience dans les sociétés nationales algériennes avant d’émigrer au Canada….Et je peux vous écrire tout un roman pour vous relater les nombres de fois ou les cadres NATIONAUX ont été brimés, sabotés, asservis, …et reduits à quitter le territoire national pour pouvoir exercer correctement leur profession et dignement…..Donc ce n’est pas juste les Bi nationaux (dont j’en suis un) mais c’est TOUS LES NATIONAUX qui sont victimes du systeme mis en place en Algérie ou la preference est accordée SYSTEMATIQUEMENT aux étrangers…Figurez vous qu’on ramene des experts etrangers pour enseigner World – Excel- ….pendant que les ingénieurs en informatique algériens font le bonheur des compagnies de la Sillcon Valley et du Canada…Regardez le nombre de medecins algériens qui pratiquent en France, alors que les hopitaux algériens manquent de specialistes …..Pourquoi toute cette haine envers les Cadres Nationaux ??? je n’ai jamais trouvé de réponse à ma question ….sauf peut etre une piste : Depuis l’indépence de l’Algérie, on n’a jamais eu un président titulaire d’un BAC au moins….et pendant la revolution idem : les élites instruites du FLN étaient soit éliminées physiquement soit marginalisées ( Abane – Benkheda – Lacheraf – Ait Ahmed- Ferhat Abbas….)……et en 2016, nous avons un maitre d hotel de l’Aurassi qui se permet d’insulter Isaad Rebrab le seul vrai homme d’affaires que l’Algérie possède…..Tout fonctionne à l’Envers en Algérie….

    3
    1
      Anonymous
      19 novembre 2016 - 18 h 58 min

      Quand un medecin ou ingénieur
      Quand un medecin ou ingénieur s est mis en tête d aller vivre en occident ,rien ne pourra l arrêter même si vous l Etat algérien leur versait le double du salaire en euros ou en dollars, ça les retiendra pas!
      L appel de l occident est trop fort!
      y a pas que la donne financière dans l émigration!
      mais com d hab avec les algériens et les arabes en général,ils trouveront toujours sur qui s essuyer les mains!

    Veritas
    19 novembre 2016 - 10 h 24 min

    Que le peuple algérien se
    Que le peuple algérien se souvienne que les stratèges cambrioleurs, du FLN ont arabisé le pays au pas de charge pour expulser des cadres en vue de prendre leur place et exercer leur pouvoir. Ces derniers ont été faire valoir leur compétence ailleurs. Aujourd’hui, pour s’assurer qu’ils ne reviendront pas au pays, Le RND, le FLN, et les partis islamistes s’associent pour leur interdire l’accès aux fonctions supérieures de l’Etat. Ce n’est rien d’autre qu’une forme d’Apartheid que notre Constitution ne reconnait pas. L’expérience qu’ils ont acquise pourrait s’avèrait utile pour sortir le pays de la situation catastrophique dans laquelle ces prétendus nationalistes l’ont plongé. Leur hantise est de voir les bi-nationaux réussir. Leur incompétence sera alors révélée au grand jour. Au pied du mur on reconnaitra le maçon. Tous les pays du monde associent leurs bi-nationaux à leur développement , sauf l’Algérie, n’est-ce pas bizarre?

    selecto
    19 novembre 2016 - 10 h 04 min

    Si vous êtes fils de harki
    Si vous êtes fils de harki avec de fausses attestations de fils de chahid ou moudhahid ou proche d’un responsable avec ou sans la nationalité française vous avez accès à tout les postes même sans diplômes.

    LA-VERITE
    19 novembre 2016 - 5 h 49 min

    on lisant les commentaires de
    on lisant les commentaires de certains de nos compatriotes;la france est coupable de tous nos malheurs et nos problème quotidien;oui la la france n’a jamais cacher son chagrin de sa séparation avec le grenier de l’europe;et son amour pour le plus beau pays ou monde;a l’époque du colonialisme français certes existait bien d’inégalité,d’injustice et aussi de différences;mais beaucoup moins que les actuels dictateurs corrompus et barbare;il suffit de constater l’état du grenier de l’europe est devenu le grenier des rat et des taupes;ouvrer les frontières très d’algérien resterait;cette belle nation n’a pas de chance;elle était aux mains des tricheurs et maintenant aux mains des barbares bandit ni foi,ni loi

      benchikh
      19 novembre 2016 - 7 h 54 min

      Vous avez raison LA VERITE on
      Vous avez raison LA VERITE on a besoin de ce changement ,il faut demander pourquoi les deux penseurs(ben khaldoun et Malek ben nabi) en sociologie ont écrit leur thème ici en Algérie??Parce que ils pensaient que ce peuple est pauvre en sociologie et il y a un blocus qu’il le frein de faire le contact avec les autres ,revenons à ces penseurs et trouvons la clé vers la civilisation.Et surtout, je fais appel à nos dirigeants que la loi éduque ce qu’ils n’ ont pas eux la chance d’être éduqués.

    selecto
    19 novembre 2016 - 1 h 42 min

    Il prend Rachida Dati comme
    Il prend Rachida Dati comme exemple, il prononce le mot Maghrébins plus qu’Algériens.
    Je vis depuis de longues années en France et je peux vous dire qu’aucun de ces Franco Algérien ou Franco Algériennes n’oseront défier les Franco Marocains sur la question de la décolonisation du Sahara occidental ou sur la drogue que verse la Maroc sur l’Algérie.
    Quant à Rachida Dati pourquoi elle avait traité Hortefeux de facho c’est tout simplement parce qu’il l’avait traité une fois en publique de p…il n’avait pas tord sur ce point.

    Quand ces Franco Algériens cesseront de se revendiquer comme Maghrébins les Français les respecteront mieux.

      Anonymous
      19 novembre 2016 - 7 h 40 min

      Aucun rapport. Désolé.
      Aucun rapport. Désolé. Ensuite question tactique : pourquoi défier quelqu’un qui ne parle pas de la décolonisation du sahara. A titre personnel, jamais entendu parler un franco-marocain parler devant de sahara occidental. D’ailleurs ils parlent rarement de politique frontalement. Le sentiment d’être surveillé semble prégnant chez eux. N’en parlons pas dans le monde estudiantin…

      hamoud
      19 novembre 2016 - 9 h 11 min

      Selecto: c’est curieux de
      Selecto: c’est curieux de définir l’algérien en fonction de sa connaissance du Sahara occidental!! Vous dites vraiment des bêtises et cela prouve que vous ne connaissez pas du tout les franco algériens qui se revendiquent plus algériens que français mais bon cela dépend des milieux qu’on fréquente. Un peu de modestie, l’Algérie appartient à tous ses enfants sans exclusive.

      hamoud
      19 novembre 2016 - 13 h 20 min

      Selecto: c’est curieux de
      Selecto: c’est curieux de définir l’algérien en fonction de sa connaissance du Sahara occidental!! Vous dites vraiment des bêtises et cela prouve que vous ne connaissez pas du tout les franco algériens qui se revendiquent plus algériens que français mais bon cela dépend des milieux qu’on fréquente. Un peu de modestie, l’Algérie appartient à tous ses enfants sans exclusive.

    Krimou
    19 novembre 2016 - 0 h 35 min

    El Hogra en Algérie est
    El Hogra en Algérie est omniprésente et partout, Police, Douanes, mairies et administration, assurances, et même chez le simple citoyen au volant de son bolide ou dans la rue.
    Malheureusement, dès qu’un citoyen accède a une petite responsabilité, il deviendra Haggar., on a pas appris à nous aimer et nous valoriser les uns/les autres, du coups c’est l’insulte, la violence et la hogra qui prennent le dessus chez l’Algérien.
    Honnêtement, combien de compatriote arrive a dire je t’aime à son fils, sa fille, sa mère , son père et son épouse
    le pari reste ouvert, Combien de personne sur les 40 000 000 de citoyens???
    SANS RANCUNE, BIEN à VOUS

      Anonymous
      19 novembre 2016 - 6 h 25 min

      comment veux tu que quelqu un
      comment veux tu que quelqu un qui est persuadé d aller au paradis parcequ il est musulman soit ouvert à l apprentissage! soit curieux du reste de l humanité !! l algérien est arrogant que ça soit chez lui ou en occident!
      viens voir le carnage ici en France et pas uniquement dans les cités!
      Les centres commerciaux sont devenus des jardins publiques pour les femmes voilées récemment débarquées en France pour raison familiale ,dès qu elles arrivent , elles enfantent à la chaîne et courent les magasins toute la journée et même le soir !Les transports en commun sont saturés,certaines passent le permis et conduisent ! elles sont toute la journée dans l espace publique ! avec les poussettes, le bébé qu on change sur un banc et on laisse la couche sale juste là alors qu il ya une poubelle à côté ,le téléphone portable vissé sous le foulard pour tenir tout seul et j en passe, des clichés comme ça j en ai des dizaines!
      ils devraient plutôt remercier la France de les avoir supporté aussi longtemps!
      maintenant que les portes de l europe vont se fermer et qu un jour le Canada fera de même, alors je me demande ce qui se passer dans ce pays ???

        Anonymous
        19 novembre 2016 - 7 h 43 min

        Pas arrogant non.

        Pas arrogant non.
        Plutôt entêté dans ses méconnaissances.
        Inconscient que ce qui est en dehors de lui existe aussi.
        Amnésique aussi.

          Anonymous
          19 novembre 2016 - 8 h 11 min

          oué bien sûr,

          oué bien sûr,
          en somme c est pas de sa faute meskine!
          ce sera mon dernier commentaire,parceque les sites nationalistes c est pas mon truc! continuez à vous morfondre entre vous, c est un sport national !
          ci la la faute a loui,a l autre et coui là là bas derrière avec son nez crochu qui complote Mdr
          j avais un ami à la fac qui me disait quand je vais au bled j ai l impression de retourner 10 siècles en arrière, et j aimais pas l entendre dénigrer ses origines …Mais bon, à l ère d internet et des télécommunications etc … finalement,dans le fond, rien n a vraiment changé ! C est toujours la même parano qui habite ces gens,c est même pire car le fait de les mettre en relation plus facilement et de les brancher les uns aux autres les conforte dans leurs facilités! bon courage pour l avenir;c est pas gagné!

          Anonymous
          19 novembre 2016 - 9 h 53 min

          Bon vent et surtout restes-y,
          Bon vent et surtout restes-y, Docteur des autres sauf de lui-même.

          Anonymous
          20 novembre 2016 - 12 h 06 min

          Vu, Mais c’est exactement la
          Vu, Mais c’est exactement la méthode employée par la France dans les colonies puis les anciens pays colonisés. La France a bien des centres culturels partout, des écoles partout, des communautés closes sur elles-mêmes dans tous les pays. Maintenant que les autres font la même chose, ça fait mal, car la méthode est comprise et comme la méthode avait comme but le contrôle… tel est celui qui croyait piéger qui tombe dans son propre piège. Ces islamistes ou la méthode fransiyya sont pareils et qu’ils se débrouillent. Mes mômes n’iront jamais dans une école musulmane en France… le public est en échec, ils sont ailleurs où on leur bourre pas le crane (islamistes) et où on leur casse pas le mental en les rabaissant (école publique). Radio Courtoisie comme son idéologie de base se source dans la pensée paranoïaque. Merci d’élever nos horizons, ils sont cultivés certes, mais parano au dernier niveau.

          Anonymous
          20 novembre 2016 - 12 h 21 min

          L’entrisme des frères
          L’entrisme des frères musulmans et des wahabites c’est de la merde. Mais vu la masse d’ignorants qui les soutient on n’est pas encore sorti de l’auberge…http://www.isesco.org.ma/fr/wp-content/uploads/sites/2/2015/05/Strat%C3%A9gieExtVFLR1.pdf – Les français n’ont qu’à foutre dehors tous ceux qui reçoivent des cadeaux de leurs amis saoudiens et qatari, c’est de la haute trahison.

      Anonymous
      19 novembre 2016 - 9 h 50 min

      Un citoyen c’est celui ou
      Un citoyen c’est celui ou celle qui est capable par son vote changer son destin et celui de son pays comme il n y a jamais eu réellement de vote en Algérie et ce depuis 1962, … tu parle de quelle citoyenneté ? !

    Samir
    18 novembre 2016 - 20 h 50 min

    Juste ferme là Begag, la
    Juste ferme là Begag, la diaspora dont tu parles ne te supporte pas. Tu t’es fait sucer comme un os à moelle par les politiques français que tu as voulu rejoindre. Tu n’as aucune crédibilité. Continu ta carrière de khob’siste si tu veux mais laisse les algériens de la diaspora tranquille.

      meloman
      18 novembre 2016 - 23 h 28 min

      Arrete tes conneries il est
      Arrete tes conneries il est génial.
      Il s’est battu contre sarco le diable .

      Anonymous
      19 novembre 2016 - 7 h 47 min

      Reste poli. Il n’a pas l’âme
      Reste poli. Il n’a pas l’âme d’un barbare. Il a agi avec sa personnalité pas avec la tienne. Mais il reste un homme globalement naïf. Cela se voyait comme comme une patate au milieu de la figure qu’il ne fallait pas se fourvoyer avec la droite de Sarkozy, mais le mythe de la réussite par l’intégration « conformiste » l’a aveuglé.

    mohamed
    18 novembre 2016 - 20 h 42 min

    Azzouz ,tu as tous résumé ,
    Azzouz ,tu as tous résumé , nous les enfants d immigrés ! L algerie comme la France ne nous ont jamais portés dans leur coeur ,c est malheureux…
    les gouvernements algériens successifs n ont jamais rien fait pour nous ,ni jamais défendu ni quoi que ce soit ! Ni aide ni soutien…
    comme s ils nous reprochaient d être nés en France « ou sous une bonne etoile »…
    Tu n a qu’ a voir l acceuiil dans les consulat et le plus celebre celui de vitry sur seine Une horreur !!!
    BREF tout les jours on nous traîne dans la gadoue .
    islamisme par .la ….. voile par ici on s’en fou
    La France est manipule par les média sioniste et par les franc-maçons du grand orient
    nous ,on subit passivement ce déchaînement ,cette haine politico médiatique ,ce sont leurs seuls arguments ,ou cheval de bataille qui leur est servie sur un plateau ,c est du pain bénis pour eux
    bien sur, ils ne vont pas parler de l emploi du manque criant de logement ou du pouvoir d achat ,il en ont que faire…

    Mohamed l'Algérien
    18 novembre 2016 - 20 h 39 min

    Un ami m’a raconté un fait
    Un ami m’a raconté un fait réel très triste concernant un compatriote digne et patriote, qui vous a saisi au moment où vous étiez ministre de la solidarité. Ce compatriote est un grand professeur de physique reconnu pour ses compétences par ses inspecteurs régionaux de physique, pour ses compétences et surtout pour ses publications scientifiques importantes. Ce compatriote a été victime d’un racisme rampant, de la part de sa hiérarchie administrative et de certains de ses collègues de la pensée unique coloniale, dont certains sont membres du FN, à ce jour. Ce professeur et compatriote très courageux, a fait face à tout cela tout seul. Et il les a dénoncé dans les médias, suites aux diffamations racistes dont il a été victime.
    Devant l’adversité qui avaient des relais au plus haut niveau, ce compatriote vous a saisi plusieurs fois, pour essayer d’arrêter la machine infernale ultra raciste, qui s’est mise en marche contre lui.
    Vous l’avez ignoré Mr Beggag. Ce compatriote vous a simplement demandé d’en parler à son collègue ministre de l’éducation et de la recherche scientifique, car les lettres qu’il lui a adressées ont été bloquées par la hiérarchie ultra raciste, qui bloquait tout, comme au temps de pétain.
    Ce professeur et patriote a été menacé dans son intégrité physique, à plusieurs reprises. Les maladies cardio vasculaires, notamment, qu’il avait depuis très longtemps, se sont aggravées, à tel point qu’il était obligé de prendre sa retraite anticipée pour raison de santé.

    Alors ne venez pas raconter vos bobards et vos bluffs ici Mr Beggag.
    Les Algériens étaient bien organisés et bien encadrés, à l’époque de Feu Boumédienne. Ce n’est que depuis l’arrivée de l’architecte de la destruction du pays, le traître à la solde de la France (…) que cette organisation a totalement disparu. Et je ne parle pas des deux autres pays nord Africains (Tunisie et maroc) qui sont à la solde de la france et d’israël, à ce jour. Ceci étant très brièvement rappelé, pour dénoncer vos bobards et vos mensonges Mr Beggag. Veuillez publier SVP.

      Anonymous
      18 novembre 2016 - 21 h 49 min

      L’Éducation Nationale, la
      L’Éducation Nationale, la Police, l’Armée en France est un carnage contre les franco-algériens. Des histoires comme celles que vous racontez, il y en a des centaines au bas mot. Tous les algériens qui ont des postes importants en France pensent à leur carrière et c’est leur droit. Mais qu’ils ne racontent pas qu’ils sont solidaires. C’est quand ils reçoivent des coups de pieds dans le c… qu’ils reviennent vers la base pour ne pas être seuls et goûter un peu de chaleur humaine.

        ziko
        19 novembre 2016 - 8 h 35 min

        Oui Monsieur oui oui………
        Oui Monsieur oui oui………………………………………………….

      Zighem
      18 novembre 2016 - 22 h 13 min

      Pas surpris…
      Pas surpris…

      Anonymous
      19 novembre 2016 - 9 h 24 min

      Ce professeur, apparemment
      Ce professeur, apparemment très compétent dans son domaine, au lieu de faire sa révolution FLNesque en continuant à servir le système éducatif d’un pays qu’il considère comme raciste pour ne pas dire ennemi, il pourrait par exemple se dire, ça suffit je rentre ! oui ! rentrer pour proposer ses compétences au système éducatif du FLN, ce FLN de la révolution pseudo permanente dont il tire ses argument anti-colonialistes en retard d’un demi siècle. Pourquoi ce type persiste-t-il a rester travailler comme professeur chez ses oppresseurs ? !
      Dans les années 20, 30 …. jusqu’à 62 l’Algérie était occupée par la France des personnes indigènes d’Algérie avaient alors eu l’idée de s’organiser pour se libérer, libérer leur peuple et leur terre du joug colonialiste quitte à s’organiser là où beaucoup de monde de toutes les régions d’Algérie se rencontre pour travailler , c’est à dire en France mais aujourd’hui l’Algérie est indépendante alors pourquoi des individus remuent ciel et terre d’abord pour venir en France ensuite pour y rester et enfin pour mener un combat qui prétend avoir comme objectif , se libérer du joug raciste et souvent en disant que le bourreau est l’ancien colonialiste qui serait nostalgique ? Il faudrait savoir ce qu’on veut !
      Une seule explication à cette contradiction flagrante mais que certains veulent nous la faire avaler comme une couleuvre : l’Algérie indépendante doit être pire que l’Algérie sous le joug coloniale pour la quitter une fois l’avoir « libérée » et pour aller se s’installer où ? comme par hasard, se réinstaller dans la même position humiliante de colonisé et même pire puisque on a même plus l’avantage de se révolter en disant  » cette terre est la mienne quittez là !  » puisque on va en France Métropolitain, me^me pas dans les iles de Fanon histoire de prétendre de vouloir juste rendre l’ascenseur, et se constituer comme victime et crier au scandale en voyant des racistes partout en France y compris dans là où on le soupçonne le moins dans le système éducatif.
      il y a quelque chose d’irrationnel dans tout ça !! il n’est plus possible de cacher le soleil avec un tamis.

        Anonymous
        19 novembre 2016 - 9 h 50 min

        Tu ne maîtrises pas ton sujet
        Tu ne maîtrises pas ton sujet. C’est évident.

          Anonymous
          19 novembre 2016 - 13 h 13 min

          Ce que tu dis devrait
          Ce que tu dis devrait constituer une conclusion, j’attends l’argumentation.

          Anonymous
          19 novembre 2016 - 18 h 29 min

          Pas envie de répondre à un
          Pas envie de répondre à un cerveau rigide.

        Mohamed l'Algérien
        19 novembre 2016 - 23 h 08 min

        Tu parles tout seul et tu
        Tu parles tout seul et tu réponds à toi-même.
        Plusieurs compatriotes patriotes te l’ont répété à maintes reprises que tu es un esclave mokoko consentant de MIMI6. D’autres patriotes et je m’inclus dans le lot, t’ont déjà dénoncé et l’ont clairement démontré, que tu es un traître multiple au service des bouteflika, du makhnez et des services secrets Français et sionistes. On ne dialogue jamais avec un type comme toi, sociopathe, Raïs la balance.

      Madani
      19 novembre 2016 - 13 h 09 min

      Ya dada @Mohamed l’Algérien
      Ya dada @Mohamed l’Algérien (non vérifié) donne nous au moins le nom de ton ami ami grand professeur de physique, sinon ferme ta bouche ! Pardon de te le dire, mais si on n’a pas le nom de cette personne, on ne sait pas de quoi tu parles et on ne peut rien vérifier, ni recouper l’information que tu nous livres ! J’ai horreur des internautes qui parlent comme le FLN , langue de bois , sans même donner « l’Etat Civil » des personnes dont ils parlent ! Les autres internautes n’ont pas le même niveau d’information donc pour se faire comprendre il faut donner TOUTES les informations et ne pas rester dans le vague, çà n’avance à rien !!

        Mohamed l'Algérien
        19 novembre 2016 - 16 h 38 min

        @ madani (19 Nov 2016 – 14:09
        @ madani (19 Nov 2016 – 14:09 ).
        L’analyse de tes propos irrespectueux grossiers et injurieux montre clairement que tu es infréquentable. Tournes ta langue 7 fois avant de l’ouvrir quand tu t’adresses à des personnes beaucoup plus expérimentées et plus intelligentes que toi. Hélas ton éducation laisse beaucoup à désirer. Ce compatriote et grand professeur est tellement digne et très courageux qu’il n’a voulu l’aide de personne, car il voit comment ils se comportent. Il a fait face tout seul à tout un système néocolonial. Il a simplement demandé à .. Beggag à l’époque où il étai ministre de transmettre son courrier à son collègue ministre de l’éducation et de la recherche scientifique et ce Beggag ne l’a pas fait et ne lui a même pas répondu, malgré plusieurs courriers en RAR. Les courriers que ce compatriote adressait directement au ministre de l’éducation de l’époque, ont été bloqués.
        Ce professeur avait fait beaucoup de bonnes choses en Algérie, avant de quitter le pays malgré lui, dans les années 80. Et ici en France il a aidé beaucoup de jeunes, fils d’émigrés (Africains et nord Africains) de milieu modeste et pauvre, à trouver le chemin de l’université.
        Ce compatriote très compétent est tellement droit, courageux et digne, que je ne permets pas de donner son nom, d’une part, par respect à cette personne rare et d’une grande valeur et d’autre part, surtout pas à une personne comme toi, …
        Par respect aux lecteurs, je ne dirai pas plus.

          T'ZAGATE
          20 novembre 2016 - 11 h 43 min

          @Mohamed l’Algérien (non
          @Mohamed l’Algérien (non vérifié) , mais qui est ce professeur nom de Dieu, c’est tout ce que demande le peuple ???! Je crois que l’internaute @Madani qui s’est énervé contre toi a raison de le faire et donc si tu ne veux pas donner de nom ta contribution ne sert à rien du tout , mais à rien de rien !!! Elle n’a aucune signification, ni pédagogie, ni intérêt politique et pour nous et pour MONSIEUR Beggag !!!

          Mohamed l'Algérien
          21 novembre 2016 - 21 h 51 min

          @T’ZAGATE (20 Nov 2016 – 12
          @T’ZAGATE (20 Nov 2016 – 12:43 ).

          Je comprends certaines réactions sincères mais pas d’autres.
          Pour les réactions sincères émanant de personnes sincères, je réponds. Cette histoire s’est passée durant l’année 2000, à l’époque ou Azouz Beggag était ministre. C’est déjà un peu loin. Moi-même je l’ai appris qu’en 2008, en rendant visite à ce grand professeur et grand compatriote et ami, quand j’ai appris qu’il était gravement malade à cause d’une grave maladie cardiovasculaire, qui le terrasse depuis plusieurs années déjà et qui s’est aggravé suite à cette sale affaire, contre laquelle, il a fait face seul contre tout un système néocoloniale ultra raciste et qu’il a fini par dégonfler de haut responsables et collègues de travail membres du FN et d’anciens pieds noirs haineux et revanchards. Son déli est qu’il est très compétent et reconnu par ses inspecteurs régionaux qui eux le respectaient beaucoup. Suite à ces événements, sa maladie s’est aggravée progressivement et dangereusement, au vu de ce qu’il a vécu. Il était obligé de prendre sa retraite anticipée pour raison de santé et actuellement il est en train de lutter contre cette grave maladie. Par respect à l’homme et l’ami qu’il est, par respect à sa grande valeur, je ne donnerai pas son nom. C’est parce que azouz Beggaz est venu raconter des histoires fausses sur les maghrébins, qu’il a totalement ignoré, que j’ai rappelé cette histoire, pour montrer ce qu’est vraiment azouz Beggag, au service de ses maîtres. Notre pays dirigé par le régime illégitime et les traîtres du clan d’oujda, ne sera jamais à la hauteur de ses grands hommes. Ils ont fait fuir ces grands hommes de très grande valeur, par la terreur et les assassinats.Je suis désolé pour les compatriotes sincères.J’espère qu’ils comprendront.

    benchikh
    18 novembre 2016 - 19 h 20 min

     » Mais les musulmans sont 50%
     » Mais les musulmans sont 50% de la population en prison. » en France ,et ici chez nous combien y a t il d ‘Algériens)musulmans dans la prison et surtout au milieu des jeunes qui connaissent parfaitement les lois médiocres et savent comment s’en sortir sans avoir la punition qui pourra les éduqués parce que ils été orphelins dans leur famille ,un sérieux problème Monsieurs, Dames,comment peut- on vivre avec des délinquants sales ,mal éduqués ,aucun n’espoir dans leur vision que du mal. Un exemple chez nous à Constantine précisément à Zeghrour el arabie,j’ai semé mes grains de blé et après j’ai passé au nettoyage au bordures de ma terre agricole ,j’ai fait le travail d’un balayeur la poubelle partout ,je ne doute pas que ces gens leur avenir soit dans les prisons.

    pegasse
    18 novembre 2016 - 18 h 47 min

    Message pour les binationaux:
    Message pour les binationaux: Vous n’êtes pas les seuls á etre denigrer, nous sommes tous logés á la même enseigne,notre Algeriannitê est remise en question par tous ces individus qui sont au pouvoir, 40 000 000 de citoyens traînês dans la boue par une poignée de scelérats, les faits sont lâ,c’est une sorte d’apartheid á la sauce locale et tant qu’on ne c’est pas reconcilier entre nous le peuple le phénomene continuera,il faudrait que l’on intégre une bonne fois pour toute que nos divisions arrange formidablement ces zelateurs,tant que ne cesseront pas les medisances steriles en n’abordant pas l’essentiel cad l’union de tous ils persisteront,vous pensez reellement que c’est probléme de binationaux?!,dans ce cas pourquoi les ministres,deputés….etc n’ont pas ce genre de soucis?!,tirez en les conclusions qui s’imposent et comprennez une bonne fois pour toute qu’il ne faut donner de credit á ce que dit cette pieuvre de systéme,resserons nos rang nous le peuple,n’est ce pas ce qu’on fait les vrais patriotes en1954?!ils ont mis leurs divergences de coté pour un but commun: l’independance sous l’egide du vrai fln,saurons nous en faire de même? Je ne saurais le dire,mais de grâce au moins essayons,c’est notre seul salut.

      Anonymous
      19 novembre 2016 - 9 h 37 min

      Comme je m’attendais, tes
      Comme je m’attendais, tes phrases pourtant rationnelles et pleine de sagesse, je me disais mais hélas comme la majorité des naïfs, il va lui aussi s’installer lui même dans le piège et réduire à néant tous ses propos. Monsieur, si ce système que tu cite est là depuis plus d’un demi siècle c’est parce qu’il réussi à chaque fois mis en difficulté à s’en sortir en agitant son seul leitmotive qui lui assure un semblant de légitimité : il agite la guerre d’Algérie. Tu le fais à sa place et jusqu’à nouvel ordre comme c’est lui qui distribue les cartes de « moudjahed » les « patriotes de 54 » c’est lui qui les désigne et non toi ou d’autres naïfs, mieux ou pire selon les goûts, mêmes ceux qui ont été désignés par lui dans le passé, il est capable de réduire à néant leur réputation en faisant une simple révélation qu’elle soit vraie ou fausse même les morts déchapent pas.
      Conclusion : si tu veux te libérer de ce système, il faut commencer par sortir soit même !

    Bekaddour Mohammed
    18 novembre 2016 - 18 h 07 min

    A Azouz Begag en particulier.
    A Azouz Begag en particulier. J’ai vécu en France comme toi, j’ai été jusqu’à l’université malgré des parents illettrés, j’ai vécu le cauchemar de l’histoire dans cette scolarité là, un jour en cours d’histoire au collège le professeur m’a interpelé. Je semblais ne pas m’intéresser à ses cours, alors il m’a dit : « Parce que tu n’apprends pas TON histoire ? ». J’abrège : L’histoire qui commence EN 1830 reste mal exprimée de « NOTRE » part à L’Effaceur appelé France… Je peux t’écrire un « livre » ô fils de Sétif,El 3ALI du 8 Mai 1945, le veux-tu ?

      Anonymous
      19 novembre 2016 - 6 h 03 min

      et lEffaceur appelé
      et lEffaceur appelé ARABISATION tu en fais quoi?? sous le tapis celui là?
      au fait,tu es de quel côté au juste ? tu dis que tu as fait ta scolarité en France,moi aussi!
      Qu’est ce qu il y a de choquant dans ce que t as dit ton professeur?
      y a pas que Setif mon ami,en France si tu veux t intégrer il faut aussi apprendre le reste …Quand j te lis,franchement je comprends mieux ce qu on lit dans les journaux ici à propos de certains gamins à qui il est devenu très difficile de transmettre certains savoirs et je plains les profs d aujourd hui ici en France! Moi mes profs d histoire géo je les écoutais et je décrochais par moment et je n ai jamais eut de réflexion de ce genre ni moi,ni mes autres camarades de la même origine que moi! Juste une prof de français qui aimait humilier les cancres en lisant leur rédactions devant toute la classe et souvent ça tombait sur des arabes c est vrai! Même moi ça m est arrivé une fois parceque j mettais l avion au féminin et elle comprenait pas pourquoi …mais c est tout,ça va pas chercher plus loin ! Je dois dire que je la trouvais plutôt sympathique et bienveillante ! beaucoup plus que d autres profs! Par contre,je me rappelerai toujours une anecdote au lycée:un jour où le prof avait annulé le cours d histoire géo,un petit groupe d élèves avec une poignée de maghrébins dedans a stagné devant la salle de cours alors que y avait pas cours et la prof est sorti dans le couloir pour leurs demander de « rentrer chez eux » et à ce moment là,ils ont déclenché un esclandre avec elle la traitant de raciste !! Depuis ce jour,les arabes ils ont perdu toute crédibilité avec moi sur ce sujet! Tous les mauvais élèves et leurs parents chantent la même chose quand leur enfant redouble:les profs RACISTES MDRRRRRR Ehki ehki!
      Moi j aime la France, c est mon pays et je suis heureuse d y être ! et j aime l Algérie aussi c est la terre de mes ancêtres ! alors cause toujours, tu m intéresses! Le mal que les arabo musulmans nous ont fait vous l avez oublié ? vous le dissimulez derrière « ils nous ont amené l islam » c est pas une falsification ça ?? le génocide arabe en Afrique du Nord, toi qui connaît l histoire c est combien ??? les déportations etc etc …
      Faut soigner la cécité des 2 yeux si vous voulez y voir clair!

        Bekaddour Mohammed
        19 novembre 2016 - 8 h 16 min

        Tu es une femme, puisque tu
        Tu es une femme, puisque tu nous dis que « tu es HEUREUSE », donc il fallait Anonymouse, tu sais que ce que signifie Mouse chez les Anglais, (Je plaisante !)… J’aime pour ma part Le Chat ALGÉRIEN, tellement que j’en suis devenu un, saches que ce professeur là avait eu pitié de moi, ça je l’avais saisi, le malheur vient de ce que ceux qui dirigent l’Algérie indépendante n’ont pas les pieds sur terre, ont oublié, sont enivrés. Et pour plaisanter encore, je te rappelle que les souris dansent, (même au Bataclan des homos) lorsque le chat est absent. Donc, en l’absence du chat… Dansez, dansez ! Un jour viendra du vrai TAHYA EL JAZAÏR !

          Anonymous
          19 novembre 2016 - 8 h 55 min

          Et oui .. et moi j appelle un
          Et oui .. et moi j appelle un CHAT un CHAT!
          Le Bataclan des homos ? j ai jamais mis les pieds au bataclan !
          eh ben dis donc,et le modérateur laisse passer des propos si graves ?
          c est de l apologie du terrorisme vous savez ? Je croyais que l Etat algérien combattait les terroristes !
          Continuez à rêver .. C est vos copains de daesh qui sont en train de crever comme des rats sous les tirs des peshmergas ! oui je crois qu avec des psychopathes comme vous c est son heure qui va arriver à l Algérie !

    med
    18 novembre 2016 - 17 h 44 min

    Notre pays ne pratique pas
    Notre pays ne pratique pas alhogra envers sa diaspora.c est juste qu il na pas de projet et ne voit pas linteret de cette diaspora.si on avait un grand projet et de grands ojectifs ainsi ke la volonte de les atteindre on serait aller la ou il faut pour y parvenir.malheureusrment on est encore dans la bdnediction de lenigmatique programme du presidentavec comme gouvernant une coalition de conqommqteurq vereux.avec tout le respect ke je dois a certains haut cadre ki a eux seuls permettent a notre pays de ne pas seffondrer.

    KASBADJI
    18 novembre 2016 - 16 h 43 min

    C’est un français moyen avec
    C’est un français moyen avec son histoire de baignoire. C’est lui qui a déclaré à Alger : “Pourquoi parler de repentance française avant de construire une mémoire commune ? Avant cela, nous devons rassembler nos mémoires dans le même sac, jouer dans la même équipe de France, à l’image de Zinedine Zidane, et celle d’Algérie. Ensuite nous pourrons parler du reste.”
    Zineddine Zidane s’en fout de l’Algérie, il a Enzo , Theo et ses petits chats à Madrid. Les autres aussi s’en foutent.
    Quand le circuit en France est bouché, en dernier ressort ils se rabattent sur l’Algérie. Ils sont malhonnêtes ces gens-là, avec eux-mêmes surtout.

    Benyahia Ahmed
    18 novembre 2016 - 16 h 15 min

    Mon cher ami vous n’est pas
    Mon cher ami vous n’est pas fort en calcul.132 ans de présence française en Algérie moins cinquante quatre ans d’indépendance, il te reste largement le temps à toi , à tes enfants et à tes petits enfants pour voir venir l’avenir.il reste aussi à régler le contentieux de la chair à canon des deux guerres mondiales, enterrée à Verdun, à Monte cassino et ailleurs en Europe, sans oublier les déportés de Cayenne et de Nouvelle Calédonie. Bons baisers de Constantine à
    Marine,Marion et au borgne tortionnaire . Benyahia Ahmed, un artiste que tu as rencontré à Constantine.

    Sami
    18 novembre 2016 - 15 h 53 min

    Je l’ai toujours dit et je
    Je l’ai toujours dit et je ressens encore aujourd’hui.
    La véritable plaie de notre pays,c’est la France et les islamistes inféodés aux régimes moyens-orientaux.
    Les français,effectivement ne nous aiment pas.Nous sommes une ancienne colonie française et on restera toujours vis à vis d’eux des indigènes incapables,sauvages.
    à chaque fois que notre pays tente de se relever,les français sont là à comploter pour mettre des obstacles.Rappelez-vous du projet El Paso dans les années 80 qui allait mettre à l’abri notre pays des fluctuations des cours de pétrole.
    ….
    Oui,nous devons nous unir au lieu de nous étriper.Nous devons prendre le meilleur de ce que nous a laissé la france qu’on ne doit pas rejeter et qu’on devra considérer comme la dit Feu Kateb yacine ,un butin de guerre.

      Sid Ali
      19 novembre 2016 - 0 h 56 min

      La véritable plaie de notre
      La véritable plaie de notre pays c’est plutôt nos gouvernants corrompus et surtout qui n’ont aucune vision politique, c’est eux également qui encouragé et laisser faire les islamistes. Tout nos maux viennent d’eux!!
      Quant à la France , c’est tout à fait normal qu’elle recherche ses propres intérêts et on ne pas blâmer un pays tierce,
      qui pomper son ses énergie de Hassi Messaoud avec la bénédiction de nos augustes, ou exerce une influence sur nos charlots de corrompus.
      Je vous rejoint pour Kateb Yacine père de Nedjma..
      Bien à vous

    Anonymous
    18 novembre 2016 - 13 h 26 min

    Je suis en accord total avec
    Je suis en accord total avec ce monsieur. Nous, algériens au lieu de s’entraider nous cherchons toujours à nous nuire. Nous sommes souvent dans des conflits et combats permanent liés à la mésentente, des querelles insignifiantes qui n’ont ni queue ni tête bref qui ne riment à rien. Ce qui est regrettable c’est que certaines gens profitent de cette faiblesse. Je me dis et finis par croire c’est atavique.

    Anonymous
    18 novembre 2016 - 13 h 08 min

    La haine de mes compatriotes
    La haine de mes compatriotes français m’est plus douce que l’amour de mes compatriotes algériens!(signé un binational).

      Anonymous
      18 novembre 2016 - 13 h 18 min

      En somme nous ne savons pas
      En somme nous ne savons pas comment nous aimer sans nous étouffer… Merci pour la franchise, c’est comme cela qu’on avancera. Il faut se dire les choses… Seule la vérité peut nous aider, InchaAllah.

      Thidhet
      18 novembre 2016 - 15 h 10 min

      En français, ça s’appelle le
      En français, ça s’appelle le masochisme ou la haine de soi. C’est une maladie grave. La bonne nouvelle c’est que ça se soigne.

    CHAHID
    18 novembre 2016 - 11 h 12 min

    meme si je ne partage pas
    meme si je ne partage pas certaines sujets avec Mr begag,ce qu’il dit et malheureusement et bien vraie,ce n’est plus un secret pour personne;ceux qui nous gouvernent sont a majorité des-fils d’ex collabos;et de traitres;ils sont plus malin que nos vrais combattants mort pour une liberté;et aussi pour notre fièreté;combien de fils de chahid qui ont été humilie; meme confisqué leurs bien par des membres soit-disant de la FLN;et pourtant ils sont rien demander a personne ni de prèvilèges ni de favoritisme;ni autres;le plus regrétable d’avoir perdu nos parents pour rien juste pour plus EL HOGRA. L’INJUSTICE.L’INEGALITE.

      Omar Ben
      18 novembre 2016 - 14 h 14 min

      salut ,hommes libres.Pardon
      salut ,hommes libres.Pardon cher ami-Chahid.Meme si je partage entirement vos propos et vos sentiments,je suis sure ,vous comme les honnetes citoyens, quand vous dites que « le plusregretable d avoir perdu pour rien nos parents,juste pour plus de hogra.Oui Monsieur,ce qui nous gouvernent sont une multitude de traitres,fils de collabos ou eux memes les nouveaux collabos,ou tout simplement des opportunistes de tout bord ,sans foie ni loi,qui ont fait de ce grand pays,un vaste champs,de dilapidation,de vol,de destruction et de desolation.Mais la ,non et mille fois non les heros ne meurent jamais pour rien .Se sont des hommes de principe et de valeur.Ils ont defendu leur honneur et se sont souleves avec courage contre la domination et la soumission.Sans calcul opportuniste pour de minables interets materiels d ici bas,ils ont dignement reussis a allez jusqu au bout de leure mission sacree.Maintenant,hier ,ou demains,les martyrs , en realite, ne meurent jamais.La preuve c est qu on ne cessera jamais ,a travers l histoire ,de leur rendre hommage.Seuls les traitres et les laches diront le contraire de ces valeureux heros.Stop,ici aussi,il ya une grande et dure verite pour nous tous et qui fera du mal, surtout aux gens sinceres.Svp,arretons de nous lamenter sur le sort des martyrs,et arretons de pleurnicher en parlant d eux ,pour mieux cacher notre faiblesse,notre passivite et surtout pour fuire nos responsabilites.En 1962,nos heros ont realises une victoire historique legendaire.Ils ont ecrases la tete du serpent,qu est le colonisateur,et nous malheuresement ,et cela dure depuis plus d un demi siecle,nous n avons toujours pas reussies a ecraser la queue de se colonisateur.Cette minable queue representee par tous ces nouveau relais du neocolonialisme.Se sont tous ces laches colonises d esprit qui nient toutes nos valeures et notre histoire ,et font tout justement pour nous faire regretter le passe colonial.En meme temps,ces traitres font tout pour nous inciter a renier et meme insulter notre glorieuse revolution d independanc;Nos martyrs meme decedes au champ d honneur,nous ont traces la seule voix de salut,pour notre peuple ,pour notre pays:le courage,l espoir et la lutte permanente contre l a domination et l oppression,sous n importe quelle forme.La defense sacree des interets de l Algerie et la liberte et la dignite du citoyen Algerien ou qu il soit et quel qu il soit.Ceci n est pas un discours utopiq ou de pure propagande creuse et sans fondement.Pour ceux qui en doute ou ceux qui ignorent ou font semblant d ignorer,je dit ,sans complexe et sans aucun chauvinisme,interroger l histoire et demander,au moins dans la region,depuis le colonialisme Romains jusqu au colonialisme francais,quel est ce peuple qui peut pretendre egaler le palmares du peuple Algerien, dans la lutte contre la domination etrangere.En 1830,des l ocupation francaise,un tenor du colonialisme a dit fierement que pour lui »la france doit mettre ces deux pieds en Algerie,apres il lui sera tres facile de mettre ses deux mains sur l e Maroc et la tunisie ».Toutefois quand je rappele ces verites historiques,il n est pas du tout dans mon intention et mes propos de nier,ni la valeur ni la fraternite reele et aussi historique de nos voisins de l est comme de l ouest.Je parle ici du peuple frere de la tunisie et du maroc.

        Anonymous
        19 novembre 2016 - 13 h 29 min

        L’Algérie est devenue
        L’Algérie est devenue indépendante grâce parce que De Gaule l’avait décidé et ce d’ailleurs après avoir écrasé militairement le FLN. cette indépendance s’est inscrit dans une décolonisation généralisée qui suivi la seconde guerre mondiale.
        Voici les pays qui ont été décolonisé à ne pas confondre avec libérés par De Gaule sans guerre et avant l’Algérie : Togo, Sénagal, Gambie, Mali, Tunisie, Maroc, Congo Brazzaville, Gabon, Guinées, Cote d’Ivoire, Haute volta, Niger, …. j’ai mal à la main la liste est trop longue. Le FLN ne peut plus mentir au monde sa clientèle, je le comprends est de plus en plus désemparée, c’est son font de commerce et sa mangeoire principale, cette guerre d’Algérie qu’elle n’arrête pas de nous évoquer matin et soir et à toute heure de la journée.

    nouari019
    18 novembre 2016 - 11 h 04 min

    un seul mot bravo ,que celui
    un seul mot bravo ,que celui qui na pas de nif soit maudit a son niveau il a plus défendu les algériens que tous ces (…) qui sont au gouvernement …..

    Gaouar
    18 novembre 2016 - 10 h 38 min

    La diaspora algérienne est
    La diaspora algérienne est aussi la seule diaspora au monde qui pratique la hogra en son sein, monsieur Begag. Ils (les différents colonisateurs) nous ont observés et ont pratiqué le mode de relation que nous pratiquons entre nous. Ça changera le jour où il y a aura une solidarité de fer entre nous. Regardez les communautés arménienne, turque, marocaine et surtout le top en terme de solidarité intra-communautaire : la communauté juive. Il ne faut pas se plaindre de nos manques et nous regarder en face. Nous sommes les seuls à critiquer notre pays (chez nous et entre nous, c’est compréhensible) devant les autres sans protéger notre image. Ils ne font qu’exploiter nos failles. Il faut déjà qu’on se respecte entre nous avec nos différences, le reste suivra facilement.

      Anonymous
      18 novembre 2016 - 20 h 12 min

      Tu racontes quoi bonhomme ? !
      Tu racontes quoi bonhomme ? ! en tant que Kabyle je me sens mille fois plus proche d’un berbère marocain qui se bat pour sa culture et sa langue ainsi que pour l’entité de son pays que tous ces « algériens » obsédés par leur Palestine qui est située à 6000 km ? ! autour de toi nous unir en tant qu’algériens ? quels sont les critères qui peuvent nous rassembler ne serait ce que quelques instants dans une journée ? !! Je ne connais dix kabyles parmis les milliers qui habitent ma ville en France qui ont des amis « arabes  » algériens ? !

      C’est trop facile de crier à l’unité, à la solidarité nationale et toute la chanson alors que nos aspirations sont des années lumières ! .

        no comment
        19 novembre 2016 - 9 h 57 min

        Hors-sujet. Comme d’habitude.
        Hors-sujet. Comme d’habitude.

          Anonymous
          19 novembre 2016 - 13 h 21 min

          je ne suis pas hors sujet !
          je ne suis pas hors sujet ! donnes les critères sur lesquels cette « communauté algérienne  » pourrait s’appuyer pour constituer un noyau de solidarité et d’entre aide ?
          Je ne vois aucune petite chose qui retiendrait mon attention au point de me joindre à cette « communauté » qui n’existe même pas.
          Je ne vais jamais dans un restaurant, un café ou un bar tenu par des arabes algériens. La quasi totalité des kabyles que je connais font la même chose. Où t-elle cette communauté algérienne ? Elle n’existe tout simplement pas. Je ne vais à aucune des événements organisés par certaines associations islmamo-arabes et je ne vois pas beaucoup d’Arabe à des événements organisés par les associations berbères.

          C’est tout simplement fini.

      Bekaddour Mohammed
      21 novembre 2016 - 12 h 04 min

      Es-tu un vrai Gaouar comme
      Es-tu un vrai Gaouar comme celui que j’ai connu en sa qualité de Consul Général d’Algérie à Marseille, (1971), si OUI, le problème est une rencontre entre NOUS, ceux d’entre NOUS qui ont appris à distinguer l’ami vrai de l’ennemi vrai… Je suis éternellement reconnaissant à celui des Gaouar qui fut Consul à Marseille, je ne sais s’il est toujours de ce monde, une chose est sûre, il ressemble au défunt Colonel Lotfi ! YA OUELD BLADI, ANA KHOUK ! Et merci, Dieu te comblera !

    Aicha Bengueduze
    18 novembre 2016 - 10 h 34 min

    Interview – Azouz Begag : «L
    Interview – Azouz Begag : «L’Algérie est le seul pays au monde qui pratique la hogra envers sa diaspora»….Nous sommes la société composée d’une grande proportion de citoyens: Très jaloux, envieux, sournois, poseurs de peaux de bananes sur le chemin de la réussite, les uns des autres. Toujours la question pourquoi lui ou elle ( Qui réussi et pas moi ) ? One ne peut pas sentir surtout ceux qui réussissent a l étranger…Un tare génétique culturelle et rien de politique. On dit qu’ il y a 40.000 algériens aux USA. Seulement deux associations d algériens on réussi, une a Washington et l autre a Los Angeles. Toutes les autres crées depuis 30 ans n on survécu que quelques semaines et vite désintégrées. Le même phénomène au Canada. On refuse d embaucher en Algérie des professeurs d universités américaines algériens, avec une grande expérience. Nous sommes victimes de cette culture de société qui freine beaucoup le développement de l Algérie dans tous les secteurs d activités. Il faut connaitre l histoire des arabo musulmans en Europe, pourquoi ils se sont fait mettre a la porte d Espagne en 1492 par le Roi Ferdinand et la reine Isabelle… ce n est probablement pas un cas unique en Algerie dans le monde arabo musulman…voyez comment ils s’entretuent au moyen orient. Jaloux les uns des autres…

      Anonymous
      18 novembre 2016 - 12 h 07 min

      Totalement d’accord. L’envie
      Totalement d’accord. L’envie est la maladie la plus affreuse. Au lieu de compter nos forces, de définir ensemble le but à poursuivre et de faire corps, les algériens s’empêchent les uns les autres au lieu de penser collectif. Avec une telle mentalité maladive, il nous reste à travailler pour les autres, souvent en dessous de nos réelles potentialités pour survivre. J’ai fourni un travail juge par plusieurs personnes de haute qualité dans un domaine d’utilité publique, suite à mes recherches universitaires et mon boulot a été pillé. Depuis aucune nouvelle. Je galère pour survivre. Il ne faut pas se plaindre, ni accuser le sort. Nous sommes les auteurs de notre propre malédiction. Les algériens aiment l’Algérie seulement dans une logique sacrificielle pas dans une logique constructive et collective. Dieu n’aide les peuples que si et seulement si ils changent eux-mêmes leurs défauts négatifs. Allons-nous entendre cette mise en garde un jour : occupez-vous des vôtres d’abord ?

    Aziz Gour
    18 novembre 2016 - 10 h 29 min

    S’il n’est pas aimé en France
    S’il n’est pas aimé en France, qu’il fasse comme Rachid Nekkaz: Renoncer à la nationalité française

      el milia kvayl
      18 novembre 2016 - 11 h 07 min

      D accord pour qu’il doive
      D accord pour qu’il doive renoncer à sa nationalité française et qu’il retourne en Algérie mais alors à l unique condition que ce ne soit pas pour se retrouver avec des Algériens d Algerie (je parle de ses pairs en politique)qui eux conserveraient un certain nombre de leur privilèges en France et adeptes de la migration inverse.

      Ne dites pas n'importe quoi
      18 novembre 2016 - 13 h 11 min

      Il ne dit pas qu’il aime pas
      Il ne dit pas qu’il aime pas la France ,il dit qu’on est pas aimé en France ce qui est différent. Pourquoi voulez-vous qu’il renonce à la nationalité de son pays Soyons sérieux un peu. les raisonnements a l’emporte-pièce ne servent à rien

        Azo Gour
        18 novembre 2016 - 13 h 39 min

        Pour Ne dites pas n’…:C’est
        Pour Ne dites pas n’…:C’est ce que j’avais écrit !

        Anonymous
        19 novembre 2016 - 0 h 14 min

        Le vrai sujet c est:POURQUOI
        Le vrai sujet c est:POURQUOI ne sommes nous pas aimés (collectivement parlant parceque franchement moi au niveau individuel,je ne ressens pas de haine particulière !) et dire « ils ne nous aiment pas » c est déjà un peu détester la France! C est du populisme communautariste si vous voulez !Il est quand même bien loti lui en France,et l ascenseur social il en a bénéficié alors de quoi se plaint-il? De plus il vient faire cette confidence à un journal patriotique algérien ! ça fait un peu double-face!
        bref je me méfie des parvenus qui parlent au nom de tous ceux qu il a laissé derrière!
        L’Algérie est aujourd hui un pays mal géré et abandonné à la fois par le pouvoir,l élite,et le peuple:la voilà la vérité! et ça date pas d aujourd hui ! depuis la révolution et les martyrs paix à leur âme,les autres générations se tirent la bourre pour « bouffer »!! Y a aucun sens collectif dans ce pays , c est la chose qui me frappe le plus à chaque fois que j y retourne! mais je pense que tant que l Algérie restera dans le giron arabo-islamique ça ne changera jamais!

    Kichi Duoduma
    18 novembre 2016 - 9 h 33 min

    Pourquoi cette hogra du
    Pourquoi cette hogra du pouvoir algérien envers la diaspora ? C’est simple : mêmes raisons que la hogra envers les autres algériens. Le pouvoir veut continuer à jouir de la rente tranquillement. Il ne veut pas qu’on menace sa pérénité ou qu’on lui casse les pieds en lui rappelant qu’on existe. Il dit “fissa, fissa !!” lui aussi, parce qu’il n’a a pas besoin de la disapora ou du peuple algérien pour exister. C’est comme ça que ça se passe dans les économies basées sur la rente d’hdrocarbures. Dans les économies basées sur le travail productif, le pouvoir est financé par les impôts payés par les individus et les entreprises; l’état lui-même ne possède rien, ne produit rien ou presque rien, sauf des lois. Il est là pour veiller au bon déroulement de la production économique. S’il était privé de ces impôts il disparaitrait forcément. Dans un pays de rente comme l’Algérie par contre, le pouvoir n’a pas besoin du peuple, au contraire il ne le voit que comme tant de bouches à nourrir. Il ne veut pas lui donner la liberté de produire des richesses car cette liberté finirait rapidement par le renverser. Il tolère à peine son peuple, et s’il le pouvait il s’en débarrasserait bien avec plaisir. Il ne garderait que quelques serviteurs pour s’occuper des corvées obligatoires.
    Voyons ce qui va se passer quand le pétrole descendra inéluctablement à un niveau où il vaut à peine le prix de son extraction.

      LAMBDA
      18 novembre 2016 - 10 h 35 min

      Vous avez bien résumé ce que
      Vous avez bien résumé ce que les pouvoirs dictatoriaux font à leur peuple.La démocratie fait avancer les pays vers le progrès et le developpement,la dictature fait avancer les tenants du pouvoir vers l’accumulations des fortunes mal acquises.

      @Kichi duo...
      18 novembre 2016 - 14 h 47 min

      En plein dans le mille ,le
      En plein dans le mille ,le reste n’est que confiture.

    Blédarovitch
    18 novembre 2016 - 9 h 23 min

    C’est vrai qu’ils étaient
    C’est vrai qu’ils étaient venus s’installer chez nous, pendant 132 ans sans y avoir été invités, sous le regard bienveillant et la passivité lâche et légendaire du dernier Dey d’Alger, sous le fallacieux prétexte que ce dernier ait souffleté ,de son éventail , le consul de France . Laissons le soin ,aux historiens de dénouer cet imbroglio en toute objectivité , et même en toute subjectivité , ces deux mamelles de l’Histoire.
    Mais là où le bât blesse , c’est la qualité des néos-pseudo colons dont nous héritâmes à l’époque, si au moins , on nous avait envoyé de « bons gaulois » , le sort de l’Algérie aurait été différent. Que nenni ! Sous la puissance de feu d’une armée en campagne, comme chantait Brel, nous eûmes droit à l’exportation massive vers le pays , de la lie de la société française, composée d’anciens bagnards,d’aventuriers de tous bords, de crevards de tout acabit. Espagnols,Italiens,Maltais et autres miséreux dont la France n’en voulait pas et à qui on proposait L’Eldorado sans traverser l’Atlantique.Les fameux pieds noirs naturalisés à tout va , Ceux-là , même dont les fiers
    descendants nous crachent au visage ,aujourd’hui en nous demandant de déguerpir de ce pays – la France- qui n’est pas ,pourtant le leur.
    Etrange que la plupart des grands colons de l’époque,s’appelaient Gomez,et autres noms à résonance pas trop bourguignonne ! Bien sûr que les Grands Généraux de la Glorieuse Armée étaient ,pourtant bien français, mais un soldat reste un soldat, ordre leur fut donné de conquérir l’Algérie pas de savoir par quelle population, elle allait être occupée. Non, ce n’est pas véritablement la fine fleur , ni l’aristocratie française qui étaient venus nous porter la lumiére civilisationnelle dont ils se prévalaient, mais bel et bien du reliquat de la cour des Miracles si chère à François Villon.
    Deux guerres mondiales plus tard, après quelques millions de vies sacrifiées et suite à la Libération de « L’Amère
    Patrie » toujours reconnaissante envers ses enfants basanés, quelques « insurrections » furent matées , mais le processus de décolonisation était ,déjà, entamé. De Gaulle , en homme intelligent qu’il était, avait vite compris qu’ ils fallait instaurer la paix des braves avec ce peuple valeureux , mettant fin aux lobbyings des grands colons. Notre indépendance fut chèrement acquise et la saison des blessures est ,encore béante, cinquante plus tard mais nous ne sommes , toujours pas sortis d’affaire. Une malédiction pèse sur nous, nos martyrs sont presque morts pour rien, tout le monde s’en fout, le néo-colonialisme « indigéne » se vautre sur les cendres de l’ancien, mais chut ! nous pouvons encore nous permettre de rêver pendant que les nouveaux prédateurs dorment. Ils nous ont confisqués , nos combats, nos sacrifices, notre honneur, notre dignité et bientôt nos rêves.
    Allons « Zombies » de la Patriiiie, le jour de gloire n’est pas prêt d’arriver.

      el milia kvayl
      18 novembre 2016 - 11 h 20 min

      Bravo.

      Bravo.
      Je souscris intégralement à tout ce que vous avez écrit.
      D ailleurs c est bien une france qui n en est pas une incarnée par les morano,estrosi,ciotti,mariani,devedjian,valls,coppe,sarkozy que l on retrouve systematiquement dans les pattes de notre pays….
      C est la france des dechets etrangers qu elle a recueilli qui voudrait etre plus royaliste que le roi lui meme.
      Intervenez plus souvent car parfois j ai le sentiment que nous sommes seuls

      Faty
      18 novembre 2016 - 13 h 58 min

      Merci ! Résumé cinglant. ..
      Merci ! Résumé cinglant. ..

      Anonymous
      19 novembre 2016 - 10 h 06 min

      Très fort Bledarovitch
      Très fort Bledarovitch surtout : “Les fameux pieds noirs naturalisés à tout va, Ceux-là, même dont les fiers descendants nous crachent au visage, aujourd’hui en nous demandant de déguerpir de ce pays – la France- qui n’est pas, pourtant le leur. ».
      Cet argument doit constituer un cheval de bataille dans la lutte politique de recouvrement de la dignité de nos Franco-algériens ou de Français d’origine algérienne ou encore de tous les musulmans de France.Il faut retourner l’opinion des vrais Français de souche contre ces résidus de colons. Cela est du combat politique en France. Quant au combat politique en Algérie contre l’article « Ouyahia » sur les binationaux il faudrait réfléchir à une autre idée forte de rassemblement. Faut lutter pour bannir toute différence anticonstitutionnelle entre les algériens que certains politicards s’inspirant des baratins populistes d’exclusions d’outre-mer et d’outre Atlantique, veulent l’applique en Algérie.

        timour
        7 décembre 2016 - 9 h 33 min

        Quand vous parlez de vrais
        Quand vous parlez de vrais Français de souche, je me demande à quels Français vous faites allusion. Sachant que les deux tiers des Français de 2016 ont pour ancêtres immédiats un ou deux étrangers à l’origine, d’après des estimations récentes.

    Anonymous
    18 novembre 2016 - 8 h 55 min

    il a vieillit ce begag
    il a vieillit ce begag depuis l’air sarkozy, ils sont ni algériens ni francais, un problème identitaire, ont refusé de vivre sous les gouvrenant algérien je trouve qu’ils ont raison, car seul les analphabètes reste en algérie, quand vous avez quelqu’un comme bouareb cherif rahmani saadani et j’en passe au pouvoir franchement y a de quoi déprimé même étant loin.

    tifinagh
    18 novembre 2016 - 8 h 35 min

    Azouz n’est pas Zorro ! moi j
    Azouz n’est pas Zorro ! moi j’ai choisi un autre parcours je ne suis pas ministre, fier d’être algérien, honnête et travailleur, bon voisin etc… Et pourtant je reste celui qu’on n’aime pas parce que algérien.
    Quand un petit monsieur comme Ouyahya nous insulte ou qu’un Saadani fait des frasques avec les retombés que l’ont sait, je suis et je reste algérien, tu es belle terre où je suis né et bientot j’y reviendrais

    Anonymous
    18 novembre 2016 - 8 h 29 min

    Bah, que dire à cela…
    Bah, que dire à cela… »Chacun pour soi et Dieu pour tous ».

    MOMO
    18 novembre 2016 - 8 h 23 min

    L ETAT NE COMREND RIEN A RIEN
    L ETAT NE COMREND RIEN A RIEN ECONOMIQUMENT .IL LAISSE PASSER UN MAGNE DE 30 MILLIARD D EURO DETENU PAR LA DIISPORA ET QUI CROUPISSE DANS LES BANQUES D EUROPE..MAIS SURTOUT LEUR SAVOIR FAIRE ET EXPERIENCE .LE QUATAR A COMPRIS ET A MI EN PLACE UN BUDGET POUR LEUR RECRUTEMENT AVEC DES AVANTAGES RAISONABLE.DOMAGE CAR IL SUFIRAIT D UN BONNE VOLONTER.CAR IL DEMANDES QUE DE SERVIR LEUR PAYS LEUR VRAI QUI ES ALGERIE..

    Anonymous
    18 novembre 2016 - 8 h 09 min

    Quand aucune regle n’existe
    Quand aucune regle n’existe pour la prise de l’ascenseur social tout le monde est Mahgour.

    Anonymous
    18 novembre 2016 - 8 h 09 min

    « Azouz Begag : Je suis un
    « Azouz Begag : Je suis un fils d’immigrés algériens …… » @Akli Tira,relisez vous SVP!

    DZ
    18 novembre 2016 - 8 h 02 min

    Si ce Mr aime l’algérie, qu
    Si ce Mr aime l’algérie, qu’il agisse au niveau des institutions pour reveler l’impunité des ministres et autres ayant des biens mal acquis en France.Faire bouger Tracfin pour que nos responsables soient punis par la justice française, à cause de l’argent sale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.