Macron invite Sansal, Daoud, Dilem et Maïssa Bey à un déjeuner à Alger

Sansal Macron
L'écrivain algérien Boualem Sansal. D. R.

Par Karim Bouali – Algeriepatriotique a appris de sources sûres que le président français Emmanuel Macron a convié un certain nombre de personnes pour un déjeuner qui aura lieu à l’ambassade de France à Alger. Nos sources précisent que les hôtes du président français se comptent parmi les «opposants» au pouvoir, hormis des chefs d’entreprise dont la présence est liée à une prochaine signature de contrats entre partenaires algériens et français qui se déroulera bientôt à Paris.

Outre le très controversé Boualem Sansal, prendront part au déjeuner offert par Emmanuel Macron, en présence des ministres des Affaires étrangères et de l’Action et des Comptes publics, Jean-Yves Le Drian, et Gérald Darmanin, Kamel Daoud, le caricaturiste de Liberté Dilem et l’écrivaine Maïssa Bey.

On ne sait pas à quelle logique répond ce choix des personnes invitées par le président français, d’autant qu’elles ne sont pas réputées être dans les bonnes grâces du pouvoir. Est-ce un message codé de Macron à Bouteflika, à l’instar de ceux, à la limite de la correction diplomatique, qu’il a lancés à l’endroit des chefs d’Etat africains lors de sa virée dans le continent et qui ont suscité une vive polémique ?

Nous apprenons aussi que des chefs d’entreprise feront partie des convives, notamment le PDG de la société d’assurances Hassan Khelifati, Samir Aït Aoudia et Liès Boudiaf, futur partenaire d’un grand groupe pharmaceutique français.

Emmanuel Macron entame une visite à Alger ce mercredi 6 décembre. Le chef de l’Etat français s’entretiendra avec le président Abdelaziz Bouteflika et plusieurs responsables algériens, dont le Premier ministre, Ahmed Ouyahia. En marge de sa visite, Emmanuel Macron s’offrira, en compagnie de son épouse Brigitte, un bain de foule à la rue Larbi-Ben-M’hidi. Le couple présidentiel se rendra par la suite à la Faculté centrale d’Alger où Mme Macron a des souvenirs.

La première visite d’Emmanuel Macron à Alger dans le costume de chef d’Etat prendra fin dans la soirée après avoir rencontré la communauté française.

K. B.

Comment (78)

    Algérien Beau gosse
    9 décembre 2017 - 12 h 27 min

    Certains internautes trouvent horrible cette photo de Boualem Samsal ! je suis d’accord avec eux car il ressemble à Ali Belhadj dans une certaine mesure ! Il doit être d’origine Yéménite lui aussi comme Ali Belhadj. Heureusement que les algériens sont plutôt des beaux gosses!




    5



    5
    Ali
    7 décembre 2017 - 14 h 05 min

    AP vous n’avez pas trouvé mieux que cette tête (…) à mettre??




    12



    7
      Hydro
      8 décembre 2017 - 2 h 52 min

      C’est vrai cette photographie est affreuse et digne d’un film d’épouvante…ça représente très mal l’Algérie…




      6



      5
    awrassi
    7 décembre 2017 - 0 h 14 min

    Les amis des francs-maçons athées sont nos ennemis … Macron est un franc-maçon.




    10



    15
    tahar
    6 décembre 2017 - 14 h 49 min

    l’invitation de ces personnes c’est toute une étude et concertation avec ses conseillers car le président les connait pas en totalité tout acte de ce genre a un but.




    8



    5
      Le Patriote
      6 décembre 2017 - 16 h 26 min

      il aurait dû également ramener avec lui Chérif Abbas, l’ancien ministre algérien des Moujahidine qui refusa d’assister au diner de gala en l’honneur de Sarkozy lors de sa dernière visite en Algérie. Ce grand « Moujahed kabir » reçut dans son bureau son homlogue français, Arif de son nom, et ancien Harki devant l’Eternel. Ce grandd moujahid kabir, au lendemain de son départ à la retraite, s’envola avec un billet aller simple vers Lyon où il est installé sous ahaute surveillance, n’osant pas sortir dans les rues de Lyon, découragé par les sarcames et les insultes que lui lancent les émigrés qui se sont passés le mot sur sa présence. Honte à tous ceux qui saluent la venue de Macron qui a beau jeu en humiliant notre pays et notre histoire.




      11



      9
        Anonyme
        10 décembre 2017 - 12 h 27 min

        Quelle différence y-t-il entre ce monsieur don tu parle Cherif A. et ces « immégrés » ? S’ils sont aussi patriote à la FLN que tu le sous entends pourquoi ne retourent-ils pas en ALgérie désormais libérée ? Non ils préfère se la couler douce en France et en même temps crier au patriotisme à deux sous comme le tien ? !




        4



        0
    Le Patriote
    6 décembre 2017 - 8 h 00 min

    En principe les autorités algériennes refuseront l’entrée de Dilem suite à son dessin « le Dilem du jour publié hier ». insultant pour notre président. Titré « tête-à-tête » Bouteflika-Macron » il montre une chaise roulante face à une chaise porte-bébé




    11



    17
      Sanfarcio
      7 décembre 2017 - 14 h 17 min

      Le Hic (el Watan) n’est pas Dilem (Liberté) !!!…




      5



      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.