Dieudonné ne se produira pas à Alger : la France fait pression sur l’Algérie ?

Dieudonné Algérie
L'humoriste français Dieudonné. D. R.

Par R. Mahmoudi – Au-delà de l’aspect strictement procédurier, l’interdiction ferme des autorités algériennes envers le comédien français Dieudonné de se produire en Algérie pour des raisons «strictement administratives» doit-elle être interprétée comme un signe d’alignement d’Alger sur la position officielle du gouvernement français vis-à-vis de cet artiste proscrit dans son pays, interdit de spectacle et boycotté par la quasi-totalité des médias dominants pour – soi-disant – ses positions antisémites ?

Cette annonce coïncide avec de nouveaux déboires rencontrés par l’humoriste le plus populaire de France, mais jamais présenté par les médias sans lui adjoindre le qualificatif de «controversé». Samedi, dernier, plusieurs journaux avaient fait état d’un «scandale» qu’aurait provoqué Dieudonné et son équipe lors de la présentation d’un nouveau spectacle à Nice. Selon cette presse, la propriétaire d’un château aurait loué ce lieu à l’humoriste sans savoir que c’était pour un spectacle de Dieudonné. Le quotidien Ouest France a écrit, à ce sujet, que «ce n’est pas la première fois que l’humoriste se produit dans un lieu sans avoir averti les propriétaires auparavant. Le 30 mars dernier, Dieudonné est ainsi monté sur scène à la Comète, une salle municipale de Bayeux, sans que la municipalité en soit informée». Le même grief est retenu contre lui par le département d’Azeddine Mihoubi.

Le ministère de la Culture a, en effet, démenti dans un communiqué rendu public tard dans la soirée d’hier, que l’humoriste français ait été interdit de se produire à Alger, en indiquant que ce dernier «n’a pas respecté la législation algérienne». Le communiqué précise que l’humoriste avait annoncé son spectacle «sans avoir respecté la procédure juridique en vigueur en Algérie» puisqu’il n’a pas présenté sa demande par l’intermédiaire d’une agence de droit algérien et n’a pas loué de salle de spectacle.

Dieudonné avait dénoncé, dans une interview exclusive à Algeriepatriotique «une volonté d’extermination méthodique, organisée et systématique» du lobby sioniste dont les organisations «se sont installées en France pour contrôler à peu près tous les secteurs de l’activité de ce pays, que ce soit au niveau politique ou médiatique, ainsi que toutes les institutions judiciaires ou administratives». Ces organisations, avait-il accusé, «agissent pour les intérêts d’une autre nation, Israël, et musellent, évidemment, la culture française et le peuple français dans sa volonté d’expression antisioniste».

L’humoriste français avait expliqué qu’il était «conseillé, si l’on veut réussir dans le monde du spectacle [en France], de fustiger en premier lieu les musulmans». «C’est, aujourd’hui, la catégorie la plus diabolisée. Ensuite, les Africains, de manière générale, les Noirs, les gens de l’Est aussi», avait ajouté Dieudonné dans la même interview, en expliquant que «tous ceux qui cherchent à être indépendants, comme le Venezuela et tout peuple qui tente de s’émanciper de la domination de l’empire du nouvel ordre mondial» sont «stigmatisés et montrés du doigt comme étant des ennemis de l’intelligence».

R. M.

Comment (68)

    Ali Mellah
    14 avril 2018 - 6 h 43 min

    « Anonyme » n’a même pas le courage d’aligner sa prose sous sa vraie identité et il vient nous présenter sur cette page « son » Dieudonné comme un révolutionnaire défenseur de la cause arabe et africaine ! Rien que parce que son pote est Alain Soral, un raciste invétéré de l’extrême droite française qui a traité le régime algérien de « tapin », il faut le mettre en quarantaine. Dieudonné est celui qui a escroqué les musulmans de France en promettant un chèque d’1 million d’euros aux Gazaouis (sûr et certain) lorsqu’il avait lancé son ananassurance. C’était cette promesse qui a attiré nombre de clients musulmans. Cette promesse n’a pas été tenue. C’est donc un escroc comme son ami Soral. Leur but à ces gens là c’est de faire du fric, c’est tout ; et l’insulte suprême de traiter l’Algérie de tapin couronne le tout !




    2



    2
    Mémoria
    12 avril 2018 - 11 h 10 min

    Salam !
    La souveraineté d’un pays comme l’Algérie révolutionnaire ne se négocie pas au-delà de certaines lignes rouges et interdire tout à coup la venue d’un artiste français engagé pour la Palestine relève de la surprise à la limite de la béatitude pour les profanes .Déjà que le Bengana Gate a coûté son poste au « mauvais » ministre qui a tout pris sur lui alors que le second commissaire aux…comptes de la Culture continue de sévir après s’être fait roulé(s) dans la farine par Fériel la pasionaria blonde au livre révisionniste médiatisé in situ…Aux premières arènes des théâtres romains ressuscités par une focalisation méditerranéenne sur l’anté-islamisme de l’Algérie,la culture orale et bédouine se dévoie à la limite du néo-harkisme culturel en brûlant le tapis rouge prévu et réservé à Dieudonné qui n’est plus à présenter tant son public de France est composé d’une majorité de maghrébins lors de ses représentations menacées et à la limite de la clandestinité avec un message antiraciste,progressiste,humaniste et pro-palestinien qui dérange le lobby sioniste en…France , la FranceAfrique du Cameroun au Maghreb et la France néocoloniale des îles de Frantz Fanon et Edouard Glissant à Bourail en Nouvelle Calédonie !
    L’éthique des relations internationales et la géopolitique devraient mobiliser les compétences réelles de l’élite Algérienne avec ou sans uniforme,capacités qui existent,pour ne pas laisser notre nouvelle société mondaine déculturée être la risée de la suffisance de certaines ambassades étrangères…Mohamed Boudia ,révolutionnaire Algérien et palestinien , homme de culture et théâtre assassiné en 1973 à Paris par le Mossad aurait mérité mieux que cette résurgence d’une allégeance plus proche de l’Indigénat que du pragmatisme diplomatique…Allah yarham chouhadas karitat Boufarik !!!




    1



    2
    karimdz
    11 avril 2018 - 15 h 56 min

    On peut regretter ce manque procédurier de la part de l humoriste Dieudonné, on peut comprendre la position de l Algérie, curieusement exprimé par le ministre des affaires culturelles ?, mais en aucun cas, Dieudonné ne devrait être interdit de se produire prochainnement en Algérie.

    Dieudonné a un grand soutien parmi le peuple algérien, nous aimons son humour, et nous partageons ses positions à l égard d isra heil et du sionisme en général.

    Je ne pense pas, que notre pays a cédé aux pressions de paris, et les algériens espèrent voir très prochainement, Dieudonné se produire en Algérie et meme lui donner la nationalité algérienne s il le faut.




    1



    5
    Anonyme
    11 avril 2018 - 1 h 54 min

    «Dieudonné ne se produira pas à Alger : la France fait pression sur l’Algérie ?».
    ———————————————————————————————————
    Non, la France ne peut pas faire pression sur l’Algérie.
    Elle ne peut faire pression que sur ses dirigeants !
    Et seulement lorsque ceux-ci lui prêtent le flanc !




    10



    4
    rhmida
    10 avril 2018 - 23 h 00 min

    alors là ne vous inquietez même plus pour l’algérie dieudinné ou pas maroc ou pas c’est la même personnes ne nous dictes notre politique à bonne entendeur…..




    5



    6
    Anonyme
    10 avril 2018 - 20 h 47 min

    Vous avez tout faux. Lisez plutôt l’article sur Algérie Part à propos de Dieudonné, et vous verrez qu’il n’est aussi net et réglo que l’on pense. Des billets en euros? Et pourquoi pas en $, ou en £ et sur sa page facebook en plus! Et la règlementation en vigueur, vis a vis de l’administration algérienne,chargée d’organiser son show, qu’en fait-il ? Quel prétentieux!




    14



    12
      Anonyme
      10 avril 2018 - 22 h 16 min

      Encore un troll !




      2



      7
      Anonyme
      11 avril 2018 - 0 h 29 min

      Aucun prétexte ne peut être valable concernant l’interdiction faite à Dieudonné de se produire en Algérie ! C’est une décision inique, scandaleuse et définitivement inacceptable !
      Les détails que tu rapportes ne peuvent en aucun cas constituer une raison valable pour interdire le spectacle de Dieudonné.
      Si la décision honteuse des autorités n’était pas préméditée, il leur aurait simplement suffit d’expliquer la réglementation en vigueur à cet artiste et de lui permettre de rectifier le tire en ce sens.
      Non, cette explication demeure d’autant plus alambiquée et tirée par les cheveux que l’artiste en question s’est déjà produit ici, en Algérie, à quelques reprises. Il doit de ce fait connaitre assez bien les règlements appliquée par l’Algérie en ce domaine.
      La raison du refus des autorités algériennes est donc à chercher ailleurs ! Et je subodore qu’elle soit à ce point honorable pour les dites autorités.




      4



      7
        Anonyme
        11 avril 2018 - 13 h 31 min

        L’histoire le retiendra et il faut bien en tenir compte à l’avenir, parce que des lignes rouges viennent d’être carrément violées.
        Que chacun, ayant une part de décision dans cette affaire, assume l’entièreté de sa responsabilité devant le peuple et devant Allah.




        0



        5
    Kassaman
    10 avril 2018 - 19 h 49 min

    Absolument inacceptable!, l’Algérie n’a d’ordres à recevoir de personne. Et souvenez-vous lors de la visite de macron celui-ci n’a pas hésité à inviter à un déjeuner sur notre propre sol des types du genre de sansal, daoud etc. et on ne pourrait pas inviter Dieudo?? chez nous?? pour ceux qui ont oublié cet épisode, lien vers l’article de AP:
    https://www.algeriepatriotique.com/2017/12/05/macron-invite-sansal-daoud-dejeuner-alger/
    Encore une fois les autorités devraient éviter de jouer avec la fierté des Algériens! on n’est pas le maroc quand même!!




    17



    8
      Anonyme
      11 avril 2018 - 0 h 58 min

      Non seulement on est pas le maroc, mais en plus, nous ne sommes pas des marocains, et il faut bien le souligner…. en rouge !




      5



      5
    youssef
    10 avril 2018 - 19 h 11 min

    Ce dieudonné est un sacré menteur.
    Il vend des places de son spectacle, alors qu’il n’a réservé aucune salle en Algérie.

    Ne pas oublier son fameux chèque de 1 millions de francs CFA ( environ 1500€ ) , au lieu de 1 millions d’euros comme promis, pour la Palestine.

    Il veut seulement se faire de l’argent, comme son pote alain soral.




    13



    13
      issam
      10 avril 2018 - 21 h 47 min

      Ne pas oublier son fameux chèque de 1 millions de francs CFA ( environ 1500€ ) , au lieu de 1 millions d’euros comme promis, pour la Palestine.

      Mais lui il a donné quelque chose en plus de sacrifier sa carrière et une vie confortable




      3



      5
      Anonyme
      11 avril 2018 - 1 h 08 min

      «Ce dieudonné est un sacré menteur».
      ———————————————————–
      En d’autres termes, tu veux insinuer que le fond du message de ses spectacles c’est «du faux, du mensonge, du racisme, de l’antisémitisme», comme le rabâchent les sionistes…. n’est-ce pas ?
      Est-ce que tu es au moins conscient que c’est exactement le même discours que tu reproduits ici ?




      4



      5
    Vasisdas
    10 avril 2018 - 17 h 40 min

    L’Algérie est un pays souverain libre de ces choix pays des révolutionnaires.
    JAMAIS l’Algérie doit se laisser dictée ou se laisser influencé sur ces affaires intérieures.
    Surtout s’il s’agit de l’ancien colonisateur l’ancien souffre douleur de 1 million et demi de chouhadas.
    Une fin de non recevoir.
    Dieudonné doit se produire partout en Algérie si la population algérienne le sollicite.
    Ou si non laisser Azoulay ou macton prendre les commandes de l’Algérie et les choses seront régler une fois pour toute.




    20



    9
      mohamed
      10 avril 2018 - 19 h 30 min

      c’est un petit cadeau pour le CRIF !




      12



      6
        Anonyme
        11 avril 2018 - 1 h 10 min

        En tout cas il ne vient pas de la part des algériens en tant que peuple, je préfère quand même le préciser.




        6



        4
    Z'HIRA
    10 avril 2018 - 17 h 07 min

    C’est absolument HONTEUX !!! C’est l’EVIDENCE même que les « dirigeants » algériens (!?) sont SOUS LA BOTTE et ONT OBÉI au….. crif !!! Sincèrement, J’AI HONTE D’ÊTRE…… « algérienne » aujourd’hui.

    C’EST INADMISSIBLE !!!

    YAL KHAOUA, « Ils » NOUS PRÉPARENT à une NORMALISATION d’AVEC israel…. C’EST CELA L’AFFREUSE VÉRITÉ !!!

    JE QUITTE LE PAYS POUR SÛR.




    20



    15
    Anonyme
    10 avril 2018 - 15 h 54 min

    Le 5 ème mandats … se prépare !




    19



    5
      Anonyme
      10 avril 2018 - 18 h 47 min

      S’ils pensent le préparer sur notre dos et sur celui de l’Algérie, ils se trompent énormément !




      12



      7
    naim
    10 avril 2018 - 14 h 01 min

    L’Algérie emboîtera-t-elle le pas au Maroc pour avoir interdit à Dieudonné l’accès à son public algérien? Rappelons que Rabat, gouverné par Azoulay André, un agent du Mossad, suit à la lettre les injonctions du CRIF quand il s’agit d’accueilli ou non un artiste ou autre personnalité. L’Algérie, un pays jaloux de sa souveraineté, ce qui en constitue une fierté, ne doit jouer le jeu du sionisme. Dieudonné doit au contraire jouir de notre soutien en tant que combattant contre ce cancer talmudiste.




    40



    12
      Anonyme
      11 avril 2018 - 1 h 15 min

      Maintenant que tu dis ça, je commence à trouver une autre signification au «soutien» des autorités algériennes à la campagne de promotion des marocains pour l’organisation du mondial 2026 !




      4



      4
    Kahina-DZ
    10 avril 2018 - 14 h 00 min

    Les déclarations de l’ambassadeur de France en Algérie ont -elles une relation avec la venue de Dieudonné en Algérie




    23



    7
    Anonyme!.....
    10 avril 2018 - 13 h 55 min

    Le crif a le bras long!…..Il faut caresser « FAFA » dans le sens du poil!….




    26



    11
      Anonyme
      11 avril 2018 - 1 h 22 min

      Ils ont leurs raisons pour le faire, mais pas nous !
      Nous, nous ne reconnaissons pas ce genre de décision et nous la rejetons avec force. Nous sommes le peuple et l’Algérie appartient à son peuple, pas à ses gouvernants et encore moins à la France et à ceux qui la contrôlent. Et que ce soit bien clair des deux côtés de la méditerranée !




      3



      5
    Chibl
    10 avril 2018 - 13 h 46 min

    La preuve que nous sommes un département français.




    32



    14
      Anonyme
      11 avril 2018 - 1 h 27 min

      Et pourtant, nous ne l’étions plus depuis 1962. Mais tout indique que nous le sommes redevenus à notre insu.




      4



      4
    Mohamed djamel
    10 avril 2018 - 12 h 30 min

    C’est qui ce « Dendani » ?




    11



    18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.