Les augmentations prennent effet à partir du 1er mai : les pensions de retraite valorisées de 0,5 à 5%

revalorisation des retraites
De nombreux retraités peinent à subvenir à leurs besoins. New Press

Par Hani Abdi – La revalorisation annuelle des pensions de retraite n’est pas la même pour l’ensemble des trois millions de retraités. Contrairement aux années précédentes, ces augmentations sont modulables selon le montant de la pension. C’est le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, qui a fait l’annonce aujourd’hui sur les ondes de la Chaîne III de la radio algérienne.

Selon lui, le décret signé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, fixe un taux de revalorisation allant de 0,5 à 5%. «Cette augmentation s’appliquera selon les niveaux de pension comme suit : 5% pour les pensions de moins de 20 000 DA, 2,5% pour les pensions de 20 000 DA à 40 000 DA, 1,5% pour les pensions de 40 000 DA à 60 000 DA, 1% pour les pensions de 60 000 DA à 80 000 DA, 0,5% pour les pensions de plus de 80 000 DA», a affirmé Mourad Zemali, selon lequel cette revalorisation a été décidée par le président de la République, «malgré la situation critique de la Caisse nationale des retraites».

«Cette décision a été prise pour conforter le pouvoir d’achat des retraités», a-t-il ajouté, précisant que cette décision, qui était très attendue par les retraités, «est conforme aux dispositions de l’article de la loi 12-83 du 2 juillet 1983 consacrant le principe de revalorisation annuelle des pensions et allocations de retraite». Cette revalorisation est applicable avec effet rétroactif à partir du 1er mai.

Il est à rappeler que l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) a demandé aux hautes autorités du pays de procéder à une valorisation des pensions de retraite. Une demande faite par le biais de la Fédération nationale des travailleurs retraités (FNTR). Une demande jugée «plus que nécessaire» pour les nombreux retraités qui peinent à subvenir à leurs besoins. La FNTR a mis en avant, pour appuyer sa revendication, la «hausse vertigineuse» des prix des produits de consommation, appelant ainsi le gouvernement à apporter les correctifs nécessaires.

La FNTR réclame depuis longtemps une indexation des retraites au taux d’inflation officiel. Elle a demandé un taux de revalorisation équivalent au taux d’inflation déclaré par l’Office national des statistiques (ONS) en fin d’année 2017. La FNTR ne s’est pas limitée à cela. Elle exige une intervention des pouvoirs publics pour améliorer un tant soit peu le pouvoir d’achat des retraités aux pensions très modestes. Outre l’actualisation des pensions attribuées avant 2008, la FNTR réclame une pension minimum à 100% du SNMG.

R. A.

Comment (19)

    Anonyme
    14 mai 2018 - 17 h 46 min

    hesbouna ellah naam el ouakil




    0



    0
    mouatène
    10 mai 2018 - 14 h 47 min

    question: pourquoi tous les élus du pays perçoivent les plus hauts salaires avec tous frais payés alors que certains n’y sont que depuis moins de 10 ans, et les pères et grand pères  » el-djedoud  » qui ont travaillé plus de 40 ans n’arrivent pas à vivre dans la dignité. à qui la faute ?




    2



    0
    slimani Fatma-Zohra
    9 mai 2018 - 21 h 20 min

    Cher(es) ami (es) retraité(es),

    Pourquoi êtes-vous surpris, puisque plus rien ne peut plus nous surprendre..?
    Pourquoi vous étonnez-vous de ces pourcentages d’augmentations , qui ne sont plus que des farces de mauvais goût, d’un goût de fiel, depuis fort longtemps ?
    Moi, plus rien ne me fait l’effet de surprise, ayant reçu plusieurs avant-goûts de cet exercice que l’on s’échine à nous passer , tel un mauvais feuilleton, tous les mois de mai…L’on s’interroge, l’on espère, puis l’on finit par attendre. Les vieux ont l’art savamment distillé, de prendre leur mal en patience….En plus , ils se disent sagement : « ان الله مع الصابرين. »
    Mais, hélas, qu’en est-il de cette revalorisation attendue ??? Encore des miettes que l’on jette à ces valeureux bras du pays….à ces enseignants et fonctionnaires, ces travailleurs, toutes professions Confondues ?
    L’on attend pendant des années, en voyant défiler le niveau de vie à une vitesse vertigineuse, effrayante pour nos coeurs fatigués…. Ce vieillard, cette vieille dame, ces braves gens…..n’ont-ils droit qu’au pain et au lait ?
    N’ont-ils pas le droit de se soigner, de s’habiller décemment, et d’oublier l’angoisse des factures à régler périodiquement ?
    Ces personnes qui gèrent notre mode de vie aussi généreusement, peuvent-ils ignorer que certains retraités sont mal logés, ont des enfants à marier, de lourdes pathologies à prendre en charge, ou rêvent tout simplement d’une « 3omra » aux lieux saints ?
    Sommes-nous tous nés riches et cossus ?
    Non, les retraités sont simplement des êtres humains à part entière, des algériens qui ont donné leur jeunesse, leur santé, et le meilleur de leur vie…..à leur pays, en y croyant ferme.
    Alors, pourquoi doivent-ils subir aujourd’hui, cette injustice, cette hogra, qui se répète encore, en ce mois de mai 2018 ?حسبنا الله و نعمه الوكيل.




    1



    0
    ouchouchen
    9 mai 2018 - 13 h 07 min

    Est-ce que ces augmentations touches les retraités de l’armée, surtout les personnels civils assimilés qui n’ont reçu aucune augmentation depuis plusieurs années.




    1



    0
    Amazighkan
    9 mai 2018 - 12 h 02 min

    un retraité qui touchait 19 900 DA verra sa pension augmenter de 995 DA soit un total à percevoir de 20895 DA ainsi il touchera plus qu’un retraité qui était à 20 000 DA qui serait augmenté de 2,5 % soit un total de 20500 DA.
    Tant mieux pour les retraités du 1er cas mais c’est injuste pour les seconds et plus généralement pour tous les retraités.




    4



    0
    Anonyme
    9 mai 2018 - 8 h 32 min

    aucun respect pour les vieux et les retraites ! 5/00 pour les retraites qui touchent 15 000 dinars faites le compte ! ce n est ni plus ni moins que du mépris pour le travailleur algerien ! eux il ont la caisse spéciale de retraite intégrale ; ils ont assure leur retraite dorée et de leurs enfants de l autre cote de la mer et ils insultent le peuple algerien a travers ce genre de décisions !les prix ont pris l ascenseur et l augmentation ou l amélioration des retraites ont pris les escaliers !




    8



    1
    Nasser Nasro
    9 mai 2018 - 0 h 03 min

    Il n’y a pas d’état en Algérie, il y a un système dépourvu de toute logique économique. Quand on dit ETAT dit justice et équité. Dont tous les états ou règne la justice et équité, le rapport dans les salaires va de 1 à 7 alors que ce système à mis en place un rapport qui va de 1 à 40 voir 100 pour certaines fonctions. La retenue de cotisations est un taux fixe pour l’ensemble des salaires et pour la revalorisation ils utilisent un taux dégressif. Nous savons tous que la philosophie de Platon s’oppose à Aristote mais aucun d’eux n’a proposé un système de rémunération aussi injuste tel qu’il est pratiqué en Algérie depuis 1999 à ce jour. C’est la raison pour laquelle les mouvements de grève vont en s’accentuant en raison notamment de ce système de rémunération dépourvu d’équité et c’est cette même injustice qui poussent également les compétences de quitter le bateau Algérie pour d’autres contrées du monde dont certains au péril de leur vie. Pour cela, je m’engage et promets à ce système de ne plus rater un vote et de ne plus jamais opter pour la politique de la chaise vide et voterais pour le candidat d’opposition et j’arrête de me dire qu’il n’y pas de bons candidats. Je dois m’assurer que le candidat d’opposition ne soit pas un satellite parmi les satellites créés par ce système et qu’il se conduise en bon père de famille doté d’un sens de justice et d’équité. (je rêve peut être, mais j’en suis sur qu’il y a parmi les hommes et les femmes dans ce pays qui recèlent de hautes compétences. Ces compétences qu’ont ils sauront que cette fois ci je m’engage à aller voter, ils se présenteront , sans moyens de financement pour assurer leur campagne , certes c’est le nerf vital de toute campagne électoral, je l’ignore pas, mais innovant, internet a un rôle important à jouer). Ce candidat plein de justice et d’équité peut compter sur ma voix. (Le rêve est le seul espoir qui me reste dans ce pays).




    10



    0
    DYHIA-DZ
    8 mai 2018 - 22 h 07 min

    L’ÉTAT n’augmente pas le niveau de vie des Algériens, mais on gère la misère des Algériens.
    Fermez votre APN, ce garage stérile, et dépensez les salaires de vos charlots-dipiti pour améliorez la situation de ces braves Algériens qui ont sué pour un morceau de pain.




    14



    0
    Kahina-DZ
    8 mai 2018 - 22 h 01 min

    Le citoyen Algérien n’a aucune valeur… 0.5% = 1kg de semoule + 100g de sucre + quelques gouttes d’huile.
    On assure le minimum pour continuer à respirer en ralenti.




    14



    1
    ninir
    8 mai 2018 - 16 h 35 min

    alors vous trouvez que 0,5% peut être considéré comme une augmentation? là l’Etat doit reconnaître au moins qu’il n’a rien fait pour sauvegarder le pouvoir d’achat de cette catégorie de retraités, même s’il est effectivement supérieur à celui des autres catégories. c’est la descente aux enfers de la classe moyenne qui se dessine. bientôt elle va côtoyer celle des exécutants et les 32 ans de cotisations des cadres vont se fondre dans le paysage … comme celles des smicards!!! les augmentations de cette année n’ont rien de logiques. elles répondent à un impératif politique, et à rien d’autre.




    17



    2
    Anonyme
    8 mai 2018 - 16 h 31 min

    L’insulte! Et si par malheur vous touchez une retraite de misère de la casnos et que vous avez atteint les 65 ans, le Cnr vous amputera votre retraite avec effet rétroactif.




    10



    2
    Nasser
    8 mai 2018 - 14 h 39 min

    Le ministre trouve le…de nous dire « «Cette décision a été prise pour conforter le pouvoir d’achat des retraités»……




    17



    1
    Nasser
    8 mai 2018 - 14 h 33 min

    On se moque des gens! Lorsque le pétrole était au plus bas c’est 2,5 à 5%! Aujourd’hui qu’il est au plus haut c’est 0,5 à 5%! Il n’y a pas d’augmentation c’est faux, c’est un mensonge! Des dirigeants maudits qu’ils sont. Des incompétents sur tous les plans! Ne votez plus !




    27



    3
    الهوارية
    8 mai 2018 - 14 h 26 min

    J’aurais aimé offrir une belle chemise à ses grands-pères et des sandales médicales et adaptées de pharmacie pour le papy qui a les pieds enflés 🙁 :'(




    17



    0
    MELLO
    8 mai 2018 - 12 h 19 min

    Minables, minables revalorisation des pensions pour des citoyens qui ont tout donné à leur travail. Le créneau qu’il fallait attaquer c’est la révision de l’IRG pour tous ces retraités qui continuent à se faire  » pomper » d’un impôt qu’ils ont déjà payé durant plus de trente ans, pour la majorité. Suppression pure et simple de l’IRG pour tous les retraités.




    45



    1
    sabritag
    8 mai 2018 - 10 h 49 min

    certaines retraites qu’on n’ose même pas imaginer sont à 100/100′ révisable pour quelques années de travail et ………bsahathoum, on prendra les miettes comme toujours, on se consolera en disant que c’est notre mektoub…..




    18



    0
    Anonyme
    8 mai 2018 - 10 h 23 min

    Malgré le faible taux d’augmentation, je trouve que la répartition du pourcentage est dans le bon sens. Je critique le pouvoir mais quand une prise de décision est bonne ,je le dis.




    30



    15
    Anonyme
    8 mai 2018 - 9 h 41 min

    l’UGTA et sa FNR n’ont aucun mérite dans cette minable augmentation des retraites Ils ont simplement surfé sur une augmentation qui a été décidé ailleurs




    37



    1
      Rodéo
      8 mai 2018 - 10 h 55 min

      Exact et je valide




      24



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.