Le sixième vendredi va-t-il accélérer la destitution du président Bouteflika ?

vendredi
Ce vendredi à Alger-Centre. PPAgency

Par Karim B. – L’armée et le Conseil constitutionnel attendaient-ils la réponse de la rue ce vendredi pour mettre en œuvre l’appel du chef d’état-major de l’ANP à l’application de l’article 102 de la Constitution ?

Les Algériens sont sortis par millions ce vendredi encore pour exprimer leur résolution à ne pas arrêter le rendez-vous revendicatif hebdomadaire tant que le régime est toujours en place. Or, plus d’un mois après le déclenchement du mouvement populaire, seul le renoncement de Bouteflika au cinquième mandat et la démission du Premier ministre ont été obtenus.

L’opinion publique commence à s’interroger sur les velléités du régime dont elle réclame le départ en des termes virulents mais sans jamais basculer dans la violence, en dépit des tentatives de quelques agitateurs qui tentent, à partir de l’étranger, de pousser les manifestants à commettre des actes dans l’hypothétique espoir de faire dévier le mouvement de sa trajectoire, mais dont les manœuvres se fracassent contre la maturité et l’amour des Algériens pour leur patrie qu’ils veulent à tout prix préserver.

Le président Bouteflika est toujours en poste, son entourage immédiat continue de diriger le pays en son nom en toute illégalité, les mêmes ministres sont toujours là, enfermés dans leur bureau, «privés de sortie» – le Premier ministre ayant échoué à constituer une nouvel Exécutif –, le Parlement croupion se proclame encore comme le représentant légitime d’un peuple qui, pourtant, le rejette et l’ANP est désormais sans ministre de la Défense dont elle ne reconnaît plus l’autorité puisqu’elle appelle à lui appliquer l’article relatif à l’empêchement.

La classe politique dans son ensemble, pouvoir et opposition, est décriée par les millions de citoyens qui battent le pavé depuis le 22 février, mais l’absence de mesures réelles pour répondre aux aspirations des citoyens éloigne la perspective d’une sortie de crise qui ne semble pas être recherchée par tous.

L’institution militaire s’est prononcée par la voix de son chef d’état-major en faveur de la destitution du président Bouteflika, répétant depuis le deuxième discours du général de corps d’armée, Ahmed Gaïd-Salah, qu’elle se rangeait du côté du peuple. Les slogans scandés ce vendredi appelant à la fraternité entre le peuple et son armée sont-ils le signe précurseur d’une nouvelle étape dans le processus de déposition du chef de l’Etat, soit par le biais du Conseil constitutionnel, soit par l’annonce de sa démission, soit par l’intervention directe de l’armée ?

K. B.

Comment (50)

    Brahms
    30 mars 2019 - 19 h 05 min

    Le Colonel Kadhafi avait chapardé à son peuple 360 milliards de dollars. Les algériens ont découvert la supercherie avant qu’il ne soit trop tard prenant à témoin le monde entier. C’est merveilleux. Il faut donc continuer le combat contre ces prédateurs sans foi, ni loi se prenant pour des Seigneurs une fois leurs escroqueries réalisées. Il y en a marre de subir constamment des injustices alors que ces prédateurs n’hésitent pas à se remplir indûment les poches.

    chaoui
    30 mars 2019 - 9 h 46 min

    Je vous donne la solution : elle est simple et efficace !
    L’ANP prend le pouvoir par la force (coup d’Etat), s’installe partout jusqu’au plus petit village, dissous toutes les institutions, invite à la création de nouveaux partis politiques réels (dotés de programmes économiques et non de mots creux) et procède – dans les trois mois au plus – à des élections locales et nationales. Puis l’Armée rejoint les casernes et continue de nous défendre comme elle l’a toujours fait !

    9
    5
    Anonyme
    30 mars 2019 - 9 h 12 min

    La photo qd on regarde bien on dit long aussi , il y a des hommes avec un polo rouge et une pancarte flambant neuves on voit qu ils sont soutenu et organisé et juste derrière les nôtres les pauvres les vrais qui marche avec des pancartes écris a l encre , attention aux ONG étrangères qui ont infiltrés des universités et des groupes d algeriens , ca commence gentiment on revendique une seule chose et maintenant plusieurs tt en sachant pt être que c est ca qui allumera la mèche d une révolte sérieuse mas qui eux ses ONG avec leurs manifestants manipulés pour certains et d autres non avait déjà calculé à l avance mais ca ils vous le diront jamais vs verrez le vrai visage ensuite qd ils atteindront leur but la Fitna pour certains alors attention algeriens un homme prévenu en vaut deux et restez pacifiques jusqu au bout et vs atteindrez votre but final vous verrez mais organisez vos aussi ils suffit de dire seulement dégage système , faut bien géré le pays et les affaires courantes en attendant , dans es jrs qui suit on aura surement des annonces officielles et vs verrez parce que l ANP s est prononcé et ne peut laisser el pays dans une situation que eux meme ne pourrait peut être plus sauvé car il sera pt être trop tard et plus le temps passe et plus les ennemis du pays ont plus d occasions de réussir a nous déstabiliser alors l ANP prendra le choses en main au pire si personnes se décide et que la sociétés civile n est pas capable de s organiser et préparé le futur mais qui ont seulement manifester pour le moment et n ont pas apporté de solutions aussi , l ANP va suivre le peuple puisqu’ elle a passé ce message par son chef d état major , on veut pas du 102 ben il vont demander le 7 et 8 et ensuite on va revendiquer koi , on sera tous satisfait et tt rentrera ds l ordre , elle a aucun intérêt l armée d aller dans un processus électoral démocratique et soutenir le peuple pour ensuite lui enlever c est impossible elle serai pas crédible ni au pays et ni ds le monde ,elle a parlé la grande muette et ne reviendra pas sur ca décision et lui meme le chef état major le sait lui le premier donc arrêtez aussi d en faire tt un pataquès .

    5
    3
    TARZAN
    30 mars 2019 - 8 h 54 min

    ATTENTION les algériens ne doivent pas être manipulés par le makhzen et ses agents israéliens dont ils se servent de la racaille et des grands voyous pour imposer des slogans qui n’ont rien à voir avec les revendications du peuple. 1 on est contre le cinquième mandat et JAMAIS contre bouteflika, et pour ça il faut avoir le courage de le dire et surtout de reconnaitre le mérite et le travail excellent de bouteflika pour remettre l’algérie sur les rails. toute la presse mondiale, et les peuples du monde, ont remarqué que le peuple algérien est cultivé, propre sur lui (on est pas des gueux et des malfamés comme nos voisins de l’ouest), laïque et libre (femmes en tenue différentes et branchées, émancipatrices, souriantes et épanouies), et les algériens ne donnaient aucune impression d’un peuple aigri! OUI, bouteflika a accompli sa mission haut la main, il a rendu la fierté aux algériens après la décennie noire et les mensonges et insultes des marocains avec leurs complices la france et israel, il a mis les bases pour un développement économique et social solides (infrastructures, logements, eau, électricité, gaz, etc.) qui peuvent accueillir les multinationales et garantir le transfert de technologies), une armée « puissante dans tous les sens » (pour reprendre la formule de gaid salah). aucun pays au monde, ni organisation criminel ne peuvent s’approcher de nos frontières ce qui rend notre pays très sécurisé et rassurant pour les investisseurs. bouteflika a aussi, et là les algériens ont la mémoire très courte, commencé par nettoyer le système ancien celui des « généraux » que rien ne se faisait en algérie sans leur accord (qui a permis l’enrichissemnt de certains dont un qui ose manifester (vous voyez de qui je parle, celui là qui investit en france et qui finance les marches à béjaia, et que le maroc loue ses mérites). notre armée est plus saine, équilibrée et reste dans les casernes. mais le hic c’est que les gens autour de lui veulent en mettre un autre (et d’où les manifestations qui viennent à juste titre) ce qui m’ammène au deuxieme point.
    2 on est contre tout système qui favorise un groupe politique au pouvoir qui procède à des manoeuvres pour assurer son maintien au pouvoir des proches et amis et perdurer ainsi leur mainmise sur le pouvoir. et ce système doit totalement disparaitre, car même avec la venue du nouveau gouvernement aussi démocrate soit il va faire pareil et nous créer un autre système qui leur est favorable. et la corruption ne disparaitra jamais, elle sera peut être moindre mais elle ne disparaitra JAMAIS. donc il y aura de nouveaux riches avec le prochain gouvernement.
    3 des slogans fortement relayés par la france et le maroc est celui sur gaid salah « dégage toi aussi ». là les manifestants touchent le pilier de l’algérie, notre armée. gaid salah n’a aucune envie de devenir président de l’algérie, il n’a ni le charisme, ni l’ambition. donc on arrête de reprendre les slogans venus d’ailleurs.
    4 des slogans pour l’ouverture des frontières avec le maroc et le lancement de l’UMA. nous algériens on ne veut pas de l’ouverture de frontières avec le maroc notre ennemis de toujours et qui nous n’aime pas par jalousie et complexe d’infériorité (on les a vu en 1994 comment le peup^le marocain pourchassait les algériens au maroc pour nous dépouiller et nous livrer à leur police corrompue), AUSSI, tout le monde a en tête la manière comment le maroc détourne notre culture, notre histoire nos us et coutumes avec l’aide éhontée et scandaleuse de la france qui est censée déjà par rendre nos archives et livres datant d’avant la colonisation et qui sont en france pour nous priver de notre mémoire et cracher sur notre prestige et notre passé très glorieux. l’UMA dans l’état actuel, ne sert QUE le maroc et un VERITABLE DANGER pour l’algérie. on ne veut pas de l’ouverture de nos frontières avec un pays TRAITRE et qui n »est en fait que israel. d’ailleurs remarquez comment le lobby sioniste place les marocains dans les postes clés en france, parlements, institut de sondage, médias, etc. en chassant tous les franco algériens.
    5 les manifestant doivent soutenir et la palestine et le sahara occidental (polisario) dans les marches et les stades de foot!

    8
    6
      Anonyme
      30 mars 2019 - 17 h 44 min

      «1- on est contre le cinquième mandat et JAMAIS contre bouteflika, et pour ça il faut avoir le courage de le dire et surtout de reconnaitre le mérite et le travail excellent de bouteflika pour remettre l’algérie sur les rails».
      ———————————————————–
      1 – «Algérie» est un nom propre, dans tous les sens du terme, qui ne peut et ne doit s’écrire qu’avec un grand «A», en majuscule.
      Sinon, pour les algériens qui savent chérir leur pays et son nom, manifestent en millions – faut-il encore le rappeler – pour le changement et le départ de tout le système, dans son ensemble. Et il se trouve qu’à la tête de ce système il y a un certain Bouteflika qui le dirige depuis les 20 dernières années. Si ce dernier avait fait «un excellent travail» cela se saurait et les millions d’algériens ne viendraient pas aujourd’hui exiger son départ.
      Mais dans quelques temps, tout le monde saura, avec les détails, tout le préjudice et le mal que ce dernier à fait à ce peuple et à cette ALGÉRIE.

      4
      3
        TARZAN
        31 mars 2019 - 9 h 48 min

        tu me la joues à la démagogie, algérie grand A noms propre etc. avant de donner des leçons de patriotiqme commence déjà par apprendre à lire. je te signale qu’avant bouteflika aucun dirigeant algérien ne voulait prendre la tête de l’algérie, un véritable volcan. boutfelika est arrivé il a ramené la paix civile, ila été invité au g8 et au g 20 et a redonné à l’algérie sa place dans le concert des nations, nous algériens qui étions insulté par les marocains, des gueux, des bergers par une sous race. bouteflika a fait son travail, maintenant si son entourage profite de sa présidence pour s’enrichir ou avoir le pouvoir ça cela s’appelle le système que les algériens n’en veulent plus. si tu vois bien les marches, les algériens n’en veulent pas du cinquième mandat car le président est infirme et que ce sont les gens quil’entoure qui gouverne et ça on en veut pas. dans le cortège on lis merci bouteflika mais maintenant tu t’en vas. les slogans dont tu me parles, sont des slogans de nos ennemis qui ne veulent plus d’etat, d’institutions, mais l’anarchie. toi l’intelligent tu veux que tout le monde part et quitte nos institutions? alors dis moi qui va les occuper tes agents du makhzen?? qui va gérer nos recettes et nos dépenses publiques? je savais que mes post n’attire que les agents du makhzen

        2
        2
    dal G ri
    30 mars 2019 - 1 h 29 min

    A mon humble avis la seule institution qui peut servir la manif et ses intérêts pour la période une transition et comme ça personne ni organisme ne peut la récupéré le temps d installer le nouveau gouvernement élu par le people, j ai penser a la haute instance de justice qui doit surement connaitre toute les subtilités des lois et de la constitution et par la même occasion pour garantir ,oui c est une garantie, de ,la démocratie, rendre autonome la justice qui doit être au dessus de toutes les institutions y compris la sienne sans pour cela lu accorder confiance,, il va de soit que les hauts magistrats doivent être au dessus de tout soupçons ,, d ailleurs c est ce qui se fait dans toute les pays libres ou même les chefs d état ou de gouvernement ou (monarque UE) non pas autorités
    «  »j en ai déjà fait allusion dans d autres commentaires » » c est a vous de voir

    4
    1
    Chaoui Ou Zien
    30 mars 2019 - 0 h 24 min

    Pour moi le resultat est clair. S’il est toujours dans son bunker medicalise, c’est parceque son entourage est en train de negotier une sortie “honorable.” Je dis qu’ils doivent tous sortir avec une main devant et une derriere sans conditions prealables (sans rien emporter) et au plus vite. Le tribunal viendra apres.

    18
    1
    Chelabi
    29 mars 2019 - 22 h 28 min

    Il suffit de patienter encore 3 vendredis et de continuer à manifester de façon pacifique. Le 27 avril à minuit, il n’y aura plus de président de la république. Nous nous retrouverons, de fait, en dehors de la maudite constitution. Ce qui nous permettra d’aller vers une solution politique articulée autour des points suivants:
    -désignation par le comité de salut public d’un nombre restreint de ministres qui auront la charge d’expédier les affaires courantes,
    -dissolution de L’APN et du Sénat. Le gouvernement provisoire gérera par ordonnances,
    -rédaction d’une constitution consensuelle,
    -dissolution de tous les partis politiques pour ne pas donner l’impression qu’on cible les partis de la majorité FLN, RND, MPA, TAJ et tous les croupions qui tournent autour de Bouteflika,
    -création d’une commission indépendante de supervision des élections
    -création de nouveaux partis politique. Aucun parti ne se prévaudra de son ancien sigle. Le FLN ira de fait au musée non pas sur une décision arbitraire mais sur une décision politique qui vaut pour tous les partis existants,
    -suppression des subventions aux partis politiques. Chaque parti vivra des cotisations de ses membres et non de l’argent du contribuable,
    récupération immédiate de tout le patrimoine immobilier des partis politiques existants: Mouhafadhas, Kasmas, sièges sociaux pour ne pas favoriser les partis de la majorité actuelle.
    -élections législatives. Pas de sénat.
    Patientons encore 3 semaines, la lumière est au bout du tunnel insha Allah. Mais avant tout Silmia, Hadhariya, democratia, pour ne leur donner aucun argument de stopper ce processus pacifique mais néanmoins révolutionnaire.

    15
    6
      Sindra
      30 mars 2019 - 0 h 47 min

      Je ne pense pas qu’on doit patienter du tout. Au contraire, je voudrais bien que les demandes s’accélèrent dans le temps. De cette date fatidique du 28 Avril prochain Il n’en restera qu’un seul Vendredi avant le Ramadan. J’ai l’impression que la mafia au pouvoir compte beaucoup sur çà: sachant que les manifestations sont le seul outil effectif que la rue possède, eh bien soi elles s’arrêteraient et donc perdraient de l’élan, soi elles continueraient mais avec le risque pou elles de tourner mal, gagnant-gagnant pour ce régime pourri.

      11
      1
        Chelabi
        30 mars 2019 - 16 h 43 min

        Qu’est-ce que le ramadhan vient faire là dedans?
        Je ne comprends pas en quoi l’approche du mois de jeûne constituerait un handicap pour le mouvement révolutionnaire.
        Avec ces arguments, il y aurait un temps pour la révolution et ce temps ne devrait pas empiéter sur celui de la table.
        Savez-vous que toutes les grandes batailles de l’Islam, sous la direction du prophète (QssL), ont eu lieu pendant le mois de Ramadhan? Aadjib!

    Anonyme
    29 mars 2019 - 21 h 57 min

    Faut déjà changer ce conseil constitutionnel qui n a pas arreter de subir et ne sait plus ou donner de la tète et qui était aux ordres aussi de ce pouvoir te ce clan et qui a empêcher le peuple de se faire entendre maintenant il a pas le choix donc sortez le ; Le president Ben Sallah l ami de la France un marocain peut en cacher un autre est la aussi depuis 18 ans que la belle vie pour lui ; le seul que vs n avez pas limogé et viré donc avant il faudrait mettre un nouveau president et limogé celui ci avec son équipe , hé oui il y an a en Algerie des compétents hommes et femmes connaissant le droit constitutionnel et intègre faisant partie du peuple , appelez les ils viendront mais issue du peuple que vs ne choisirez pas vous mais d autres aussi qualifiés qu eux et intègres , y en a des solutions faut juste vouloir les mettre en place et l état a des fonctionnaires aussi intègres ds le territoire nationale reconnus de tous qui pourrait organisé ceci car pdt que nous manifestons l état est obligé de continuer a gérer le pays aussi bien intérieur que extérieur du aux engagements internationaux , si il y a une réunion par exemple Sahara Polisario avec le Maroc l Algerie doit être présente et c est qui qu on envoi alors pour le moment ? Et l état profond le fera quoi qu il arrive et il y arrive bien a gérer les manifs et le pays en attendant de trver la voie du peuple et ses revendications et je trve aussi bien le peuple algerien que ceux qui sont entrain de diriger nos institutions régaliennes police gendarmerie MAE et surtout l ANP sont intelligent pdt la crise qui nous frappe actuellement le pays fonctionne quand meme car nous seul peuple pour organisé tt ca et sécurisé tt ca ; on saura pas faire et seront divisé sauf si nous nous organisons au préalable en choisissant deux personnes des 48 wilaya qui eux seront choisi par leurs populations qui les connaissent ds leurs intégrités et compétents pour mettre les choses en places mais ca prendra bcps de temps et il y aura surement des divisions ou désaccord ces complexe n empêche c est pour ca qu on peut changer els chose radicalement comme ca car ceux qui demande ca le savent tres bien mais le font pt être pour d autres forces extérieurs qui ont un autre but pt être la déstabilisation du pays va savoir j en sais rien mais tt est possible donc il faut garder les fonctionnaires intègres et qui aiment l Algerie , un changement radical peut que nuire je pense mais progressivement avec vigilances en mettant des gardes fous tt simplement , eux quine veulent tout changer d un coup alors il faudrait être magicien avec une baguette magique et au bout du compte auront le résultat inverse et incertains voir tres risqué pour le pays .

    5
    40
      Anonyme
      30 mars 2019 - 6 h 56 min

      Les marocains et clertins traitres ennemis de l Algerie de l intérieur et extérieur de faux algeriens qui n ont jamais le pays ne peuvent apprécier ce genre de com mais j en ai pleins encor a vs en balancer du meme type ta chebro et je suis citoyen algerien j ai droit de parler de voter et tampis pour eux ceux qui n aime pas ils ont droit , vive l ANP et nos forces de l ordre parce qu ils sont algeriens avant tout et ferons tt protéger notre pays contre l ennemi intérieur ou extérieur si demain celui prend ses aises et veut déstabiliser le pays . Le DSS et le renseignements militaire de l ANP contrôle tout et savent tout ; essayer de les tromper eux et si vs y arrivez je change de nationalité je ne suis plus algerien e n aurons plus raison d exister aussi et en passant je leur tire le chapeau car ils ont tjrs exceller donc bravo messieurs et dames du renseignements algeriens !

      3
      4
    Anti khafafich
    29 mars 2019 - 20 h 26 min

    Une question qui me préoccupe ces derniers jours : est ce que les manifestants distinguent le système de l état ?

    10
    4
      Anonyme
      30 mars 2019 - 2 h 02 min

      Même des sénateurs, sans parler des députés et des ministres, ne savent même pas faire la différence…
      Cela dit, les manifestants n’ont pas besoins d’un diplôme de Science po pour manifester et revendiquer leurs droits. Et même s’il ne le savent pas vraiment, ils ont tout de même cette conscience innée qu’ils sont une partie essentielle et fondamentale de ce que le Droit et les sciences politiques désignent par «l’État».
      Alors, ne te préoccupe plus de ce qui n’est pas le plus nécessaire en ce moment.

      8
      3
      Argentroi
      30 mars 2019 - 11 h 35 min

      Et le portail de l’APN fermé à l’aide d’une chaine bloquée par un cadenas, c’est les prérogatives du système ou de l’état ? Si c’est le système qui a eu cette idée de « génie » d’empêcher Bouhadja d’entrer à l’APN, alors pourquoi l’état n’a pas réagi pour arrêter cette mascarade ?
      Quand toutes les institutions sont dévoyées, l’état et le système se confondent jusqu’à ne faire qu’un. D’ailleurs, ce n’est que pour rétablir, réhabiliter l’état que les gens sortent dans la rue. Mais posons la question fondamentale : quelles sont les causes qui ont amené l’état à dépérir, à presque disparaître ? On cherche les causes non pas les effets !

    Abou Langi
    29 mars 2019 - 19 h 10 min

    L’article 102 l’article 102 ? Bastawna avec l’article 102 ! L’objectif c’est la mise en place de la transition  « sans eux » dit le peuple, non ? Et c’est la que ça coince .

    Il me semble que le peuple devrait aller dans ce sens. Et la question est : que faire s’ils ne partent pas ? Faute de propsosition dans ce sens ?

    8
    3
    naaja
    29 mars 2019 - 18 h 52 min

    tout le monde y va de sachansonnette, et apres vous allez faire quoi ? bien sur pleurer et raconter que c’est le pouvoir qui vous tus car les islamistes attendent leurs revanches et les traitres de otpor et ladh ont deja promis la mise en place du Capitalisme

    15
    33
      Anonyme
      29 mars 2019 - 19 h 28 min

      Qui sont ces traitres ?

      14
      5
      El pueblo
      29 mars 2019 - 23 h 14 min

      le capitalisme est déjà en place , un capitalisme à la haddad et tahkout tes maiitres
      Dégage brebis, c’est toi et tes syadek qui vont pleurer

      8
      2
        Anonyme
        30 mars 2019 - 2 h 09 min

        Associer le mot «capitalisme», qui constitue quand même une des plus grandes théories politiques et économiques (avec ses courants de droite, mais aussi de gauche) avec les noms de Haddad, Tahkout et compagnie, pourrait facilement être apparenté à une sorte de grand… Kouffre !

    Socrate
    29 mars 2019 - 18 h 24 min

    Il est temps que tout cela se finisse et que le « système » laisse place à un comité de transition composé de personnalités issus du mouvement tout en ayant les compétence requises. L’économie algérienne ne supporterait pas des longs mois d’incertitude avec un état sans gouvernement ni président.

    25
    6
      Elephant Man
      29 mars 2019 - 20 h 15 min

      @Socrate version sioniste
      Allez propagander ailleurs.
      Un gouvernement ça se construit et ne se fait pas du jour au lendemain avec des novices.

      9
      4
      Anonyme
      30 mars 2019 - 0 h 20 min

      On te connait Socrate l usurpateur , un tu es un défenseur loyal et fidèle à la France , vs pouvez lire ses coms ensuite comment peux tu vouloir nous imposer quoique ce soit déjà vu le penchant fiançais ds tes coms habituels ha ils les ont as lu ce qui t on mis un pouce en haut sur celui ci ; arrête ton vice stp pas à moi , tu t organises comment tu le gères comment de suite le pays intérieure comme extérieur sans expérience en attendant , tu vx alimenter le feu toi mais ca prendra c est foireux d avance , les réunions avec le Polisario ou une menace ou urgence sanitaire ou quoi que ce soit , c est toi qui va y aller et nous trver des solutions , laisse le peuple algerien avec l AN et l état qui a des fonctionnaires intègres et sérieux , on voulais as de 5 eme on a pas de 5 eme mandats on voulait pas Bouteflika et sa famille et son clan on a plus Bouteflika et son clan avec ses frères ; laisse faire les choses aux temps et arrête d endormir les gens stp défendeur de sa mère patrie la France !

      3
      2
    ALI LA POINTE ECHOUHADAS
    29 mars 2019 - 18 h 11 min

    YAL KHAOUA ÇA COMMENCE A DEVENIR TRÈS SÉRIEUX ! CES GENS-LÀ NE PARTIRONT SANS LE RECOURS A LA FORCE DE NOTRE A.N.P. AVEC LE CONCOURS DU PEUPLE.
    LE PREMIER CERCLE DE BOUTEFLIKA EST ENTRAIN DE MANOEUVRER SOURNOISEMENT POUR MENER AU POURRISSEMENT ! ON… (LE PEUPLE + L’A.N.P.) DOIT LES DÉGAGER ET IMMÉDIATEMENT !
    LE TEMPS COMMENCE A COMPTER, DÉSORMAIS… ÇA COMMENCE A DEVENIR DANGEREUX ! TRÈS DANGEREUX MÊME….. IL FAUT AGIR POUR ARRÊTER TOUS CES CRIMINELS !!!
    PASSONS A L’ACTION, AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD…..

    17
    32
      bien dit !
      29 mars 2019 - 20 h 42 min

      Bien dit, mon frère. Si vous avez remarqué, dans la capitale, ce cercle satanique est déjà en mouvement. Il veut noyer la revendication populaire en la noyant de drapeaux palestiniens (que vient faire cette question, ici ???) et un groupe de baltagia avec des photos de meneurs du FIS de la décennie noire, scandant « El-harrach doula islamia » Je demande aux patriotes de faire très attention à ces traîtres là. Tahia l’Algérie de1954 !

      19
      3
        Anonyme
        30 mars 2019 - 2 h 14 min

        Ne sais-tu pas que l’Algérie de 1954 était encore l’Algérie-française ? Ou fais-tu mine de l’ignorer ?
        À moins qu’il t’es encore difficile de dire tahya l’Algérie de 1962 !

    Brahms
    29 mars 2019 - 17 h 57 min

    Le peuple doit prendre le pouvoir pour chasser cette voyoucratie qui dépouille tous les ans, le peuple. Les français, américains, espagnols, italiens savent que ce sont des délinquants financiers qui se cachent derrière l’entité de l’Etat. Les masques sont tombés, ils n’ont plus aucune crédibilité ni à l’intérieur du pays et ni à l’extérieur (étranger), ils sont pris dans leur propre piège. La gourmandise est un vilain défaut. Toutes les bonnes choses ont une fin. Au revoir.

    28
    6
    Karim
    29 mars 2019 - 17 h 48 min

    Il y a des gens qui disent que l’armée devrait respecter la constitution et ne pas intervenir dans le champs politique,alors que la bande de voleurs qui a saigné le pays et qui a piétiné la constitution reste muette aux appels du peuple.Ces voleurs doivent être arrêtés et jugés selon la Loi. Il n’y a pas de temps à perdre.Il y va de l’avenir de notre pays.

    23
    4
    SABIHA
    29 mars 2019 - 17 h 44 min

    Notre ARMÉE se DOIT d’intervenir pour arrêter cette mascarade qui nous conduit droit au pourrissement de la situation. L’A.N.P. a l’aval du PEUPLE qui est la SOURCE de TOUS les POUVOIRS en Algérie, conformément aux dispositions de l’Article 7 de la Constitution ! Car ces gens-là ne bougeront pas d’un pouce
    (privilèges oblige !) sans le recours à la FORCE de notre ARMÉE.
    Hier, j’ai été sidérée par l’attitude irresponsable et hautement condamnable de la « responsable » du Croissant Rouge Algérien, Madame Saïda BEN HABILES qui a carrément insulté dans une salle où elle devait discourir les jeunes du HIRAK qui lui disaient de DÉGAGER ! Eh bien, non ! Elle les a insultés… Elle a pris le micro et s’est mise à les invectiver… Elle ne les même pas respectés. Inouï et inadmissible !
    Moi, qui croyait que cette dame était une femme respectable ! Que nenni !!! Elle a eu une conduite d’une véritable voyou….. Les responsables de l’Etat Algérien DOIVENT ABSOLUMENT la renvoyer de son poste qu’elle a déshonnoré. C’EST INADMISSIBLE !!!
    Messieurs les RESPONSABLES DU PAYS PRENEZ VOS RESPONSABILITÉS EN la RENVOYANT!!!!!!!

    29
    14
      Sediq
      29 mars 2019 - 18 h 36 min

      Oui, j’ai bien vu la video en question. Une honte, cette femme hystérique… DEHORS ! BARRA ! DÉGAGE !

      22
      8
      Anonyme
      29 mars 2019 - 18 h 59 min

      Cette femme est la grande responsable avec Sellal de l’invasion de l’Algérie par les subsahariens et des milliards dépensés pour leur bien être en Algérie, jusqu’à leur raccompagnement ( auquel elle ne pouvait s’opposer ) à grands frais, cars climatisés compris ( sans jeu de mot ).

      18
      9
      Chelabi
      29 mars 2019 - 20 h 00 min

      ‘…l’armée, source de tous les pouvoirs en vertu de l’article 7 de la constitution ..’ tu as lu ça dans quelle constitution? Tu te trompes de pays. Nous sommes en Algérie pas au Congo.

    Thanina
    29 mars 2019 - 17 h 35 min

    Désolée, le102 est hors service.
    Veuillez prendre connaissance du message que votre correspondant le peuple a laissé pour vous, sur les numéros 7 et 8 de la constitution. Merci.

    21
    6
    SaidZ
    29 mars 2019 - 17 h 07 min

    Le pouvoir doit revenir en urgence au peuple. Les généraux ne sont pas formés pour gouverner, ce sont des militaires, leurs champs d’expertise est strictement militaire et ils doivent rester à l’écart de la politique.
    Y en a marre des généraux de la banane, du sucre, des mets pour chien et chat, etc.
    La gouvernance doit revenir à ces jeunes qui sortent de nos écoles d’administration et de management.
    Vivement des responsables compétent, technocrates auz services du peuple.

    29
    10
      Rais
      29 mars 2019 - 18 h 31 min

      Je me demande ce que tu penses des USA presidents et leur peuple qui les elu:
      George Washington, Grant, Harrison, Jefferson, Madison, Monroe, Eisenhower., LB. Johnson, Ford, etc… et la list est long…

      7
      3
    Anonyme
    29 mars 2019 - 17 h 00 min

    Le clan boutefs s’est réunis a appelé l’oposition pour se réunir cette dernière est sortie avec un courrier adressé à l’arme pour intervenir … Gaid Salah sort l’article 102. Le conseil constitutionnel n’est au courant de rien attends le coup de fil Saïd mais notre roi bien aimé est occupe ailleurs à s’enrichir personnellement pendant que le peuple marche chaque vendredi…

    11
    8
    MELLO
    29 mars 2019 - 16 h 42 min

    Correction :un Vendredi de plus qui en appelle d’autres si ce régime se confine dans sa position illégale et ses propositions farfelues. Gaid Salah, par sa maladroite intervention , a donné l’occasion à tout le peuple de 7 à 77 ans de se former et se forger. L’article 102 a été le détonateur d’une formation politique sans précédent. Le simple berger du fin fond de la steppe réfute l’application de cet article. Les Algeriens sont tous des constitutionnalistes. Pour le peuple un seul article est valable : système dégage.
    Pas seulement Bouteflika , mais lui et tous ses cercles concentriques qui vont jusqu’au simple agent qui impose sa loi au détriment des droits du peuple.

    22
    12
    hercule
    29 mars 2019 - 16 h 35 min

    C’est le septième Vendredi soit le 5 Avril 2019 qui sera une date marqué à jamais dans l’histoire de l’Algérie comme étant la fin de la république bananière et l’instauration de la république nouvelle, moderne, démocratique et où la loi s’applique à tout le monde d’une façon équitable.

    20
    8
      Anonyme
      29 mars 2019 - 17 h 53 min

      Quand nous serons une démocratie occidentale bourgeoise comme ce qui s’est passé en Ukraine nous serons les chiens couchants d’Usraël, à la niche comme tout le monde.
      En outre nous serons les valets des ONG occidentales et nous serons sommés de nous laisser envahir par toute l’Afrique au nom des droits de l’Homme. Et puis bien sûr, adieu les subventions de toutes sortes que l’on appelle  » acheter la paix sociale », et tout le monde devra pointer à l’heure, c’est ça le capitalisme, voilà ce que nous gagnerons.

      21
      30
        algérien
        29 mars 2019 - 19 h 12 min

        Personnellement, je ne vous permet pas de parler en mon nom pour nous traiter, nous (mes soeurs et frères Algériens ) de chiens couchants et de valets. Ce langage ordurier, est le langage utilisé par une certaine caste au pouvoir. Le peuple Algérien ( vous, vous n’en faites pas parti ), est civilisé et il a prouvé sa dignité au monde entier de par son comportement lors de ses manifestations pacifiques et j’en suis fier. C’est un peuple « NOBLE » . Vive l’ Algérie

        21
        7
          Anonyme
          29 mars 2019 - 19 h 40 min

          Et le comportement quotidien de ce même peuple algérien durant les autres jours de la semaine ? pendant le ramadan ou ce même peuple noble jette du pain par centaines dans les poubelles ?

          7
          4
          Anonyme
          29 mars 2019 - 20 h 46 min

          @ Algérien,
          Et j’ajoute que quand nous serons une démocratie bourgeoise libérale capitaliste tout le monde sera obligé de payer ses impôts. Fini les logements gratuits pour les bidonvillards, l’électricité, le gaz, l’eau, le prix des transports subventionnés, la médecine gratuite, les bourses pour tous, j’en passe et des meilleures, tout cela est rigoureusement interdit par la religion capitaliste.
          Le FMI nous obligera à emprunter de l’argent, la Sonatrach sera vendue au plus offrant sous prétexte de crise économique et nous ouvrirons une ambassade avec Israël, comme tout le monde. Voilà ce qui devrait logiquement découler d’une  » démocratie » vendue aux Rothschild et aux sionistes qui règnent sur le monde.
          Cher monsieur, je suis d’accord que l’Algérie doit se débarrasser de ses kleptocrates incompétents, ce n’est pas pour autant que je veux la voir passer sous la botte d’Usraël, les dieux de ce bas-monde.

          13
          2
        Anonyme
        29 mars 2019 - 19 h 54 min

        Personnellement, je ne vous permet pas de parler en mon nom et celui de mes soeurs et frères Algériens ( vous, à priori, vous n’en faites pas parti ). vous utilisez un langage ordurier qui ne fait pas parti du vocabulaire Algérien. Le peuple Algérien, de par son civisme lors de ces différentes manifestations pacifiques, a démontré au monde entier comment lutter contre les atteintes à sa dignité sans nuire à autrui.Un vrai cas d’école. Chapeau.

        3
        4
        Anonyme
        29 mars 2019 - 20 h 57 min

        tu parles exactement comme les sujets (…) de mimi 6 …petit maroki

        5
        1
        Anonyme
        29 mars 2019 - 22 h 34 min

        Nous ne sommes pas une démocratie et pourtant nous sommes en train de nous faire envahir par des subsahariens illégaux. Au passage, qu’attendent les ex premiers ministres donner une explication au peuple à propos de cette invasion ?

        4
        5
    Lghoul
    29 mars 2019 - 16 h 31 min

    En effet, boutef n’est qu’un pion d’un système des plus corrompus que l’Algérie n’ait jamais connue dans son histoire. 1200 milliards de dollars dans les « projets » dont les budgets on tripplé (aucun projet, celui de la grande mosquée inclu, n’est terminé sans doubler, voir trippler le budget) la petite monnaie est jetée par les fenetres sous forme « d’ansej » et de « nouveaux moudjahidines » qui n’en finissent jamais. Cerise sur le gateau, 250 milliards de dollars de reserves volatilisés en 5 ans. Qui fera mieux ? C’est tout cela le fameux programme du brizidane dont ould abbas et saidani, ouyahia, ghoul et compagnie vantaient jour et nuit.

    28
    7
    [email protected]
    29 mars 2019 - 16 h 15 min

    l urgence pour sauver le pays implique de faire appel au patriotisme de l ancien président de la république ZEROUAL pour diriger dans les plus proches délais la période de transition afin de sauvegarder le bon fonctionnement des institutions ,leur assainissement, la mise en oeuvre des mesures de rénovation demandées par le peuple.Que les anciens nationalistes tels que Mme IGHIL AHRIZ, BOUREGHDA,AZZEDINE ZERRARI,BOUHIRED, SAADI etc fassent la démarche physique pour secourir la nation au demeurant exposée a tous les risques possibles et ce afin d apaiser la colère légitime du peuple..

    20
    19
      Anonyme
      30 mars 2019 - 0 h 33 min

      Les pouces bas representent les marocains qui hantent ce site et les islamistes. Les deux haissent zeroual pour des raisons evidentes.

      7
      2
    Fettou
    29 mars 2019 - 15 h 33 min

    Bonjour / azul
    Pourquoi vous réduisez les marches juste pour la destitution de boutesrika alors que le peuple veut le départ de tout le système sauf si vous faites partie de ce dernier.
    Thanmirth

    42
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.