Pourquoi Gaïd-Salah a procédé à une purge massive au sein de la police

police Gaïd-Salah
La police est désormais sous le commandement de l'armée. New Press

Par Houari A. – Quelques semaines à peine après le limogeage sans ménagement du directeur général de la Sûreté nationale, le chef de l’armée vient de procéder à une purge massive dans la police. Ce n’est pas la première fois, ces derniers mois, que cette institution sécuritaire est concernée par des changements dans ses différentes structures, à commencer par sa direction générale.

En multipliant les «remaniements» rapprochés, le pouvoir fragilise ainsi ce corps de sécurité dans ce contexte extrêmement sensible. S’il est clair que Gaïd-Salah vise à écarter les responsables nommés par Abdelghani Hamel, il n’en demeure pas moins qu’il cherche surtout à régenter cette institution régalienne qui, normalement, relève du ministre de l’Intérieur.

Avec ce vaste mouvement, le nouveau chef de la police «rappelé» par le chef d’état-major se place sous le commandement direct de l’armée. Déjà amoindris par l’accaparement de leurs «prérogatives», le chef de l’Etat intérimaire et le chef du gouvernement se voient ainsi définitivement isolés. Leur maintien à leur poste par l’homme fort du régime ayant pour seul objectif de s’assurer une couverture politique et constitutionnelle aux yeux de partenaires étrangers de plus en plus inquiets sur la crise politique qui s’enlise en Algérie et la catastrophe économique qui pointe à l’horizon.

Le général Gaïd-Salah détient toutes les manettes du pouvoir. Doucement mais sûrement, et bien avant qu’il affiche ouvertement son intention de rester à la tête de l’armée indéfiniment, l’inamovible chef d’état-major désigné par l’ex-président Bouteflika à ce poste voici quinze ans, a vidé toutes les institutions dont il a besoin pour ce faire des hommes qui pourraient le gêner dans son plan échafaudé dès les premières heures qui ont suivi les manifestations opposées au cinquième mandat dont il était le garant et le parrain.

La justice, la presse, les forces de sécurité sont entre les mains du chef d’état-major. Trois piliers sur lesquels il s’appuie depuis le début de la crise pour tenter un passage en force. Mais la détermination des millions de citoyens qui exigent son départ et le prennent à partie violemment chaque mardi et vendredi a faussé ses calculs et ceux de ses conseillers qui n’hésiteront pas à le sacrifier, selon de nombreux observateurs, pour éviter une rupture fatale entre le peuple et l’armée.

H. A.

Comment (26)

    Anonyme
    10 septembre 2019 - 16 h 40 min

    Qui prend au serieux un homme age de plus de 80 ans qui s,exhibe en tennue militaire de combat,alors qu,il aurait du etre a la retraite depuis longtemps ! Bref c,est l, algerie avec tous ses rigolots qui n ont pas peur du ridicule sauf qu,ils dirigent un etat et le plus grand pays d,afrique

    7
    4
    Soldat Schweik
    10 septembre 2019 - 12 h 11 min

    A force de paniquer la JUNTE militaire des GININARS ne sait plus quoi faire et donner de la tete
    Ils vont finir par s’autolimoger et sautoincarcer eux meme a el harrach ou blida mdrrrrr
    SAMIDOUNE WAKIFOUNE jusqu’a la victoire totale et finale

    10
    2
    Vangelis
    10 septembre 2019 - 11 h 25 min

    Il ne faut pas tourner autour du pot pour dire que l’armée, si elle s’immisce encore dans le politique, court à sa perte. Celle de voir les citoyens la rendre responsable de ce blocage à tous les niveaux.

    En écrivant cela, j’ai tout faux. La vérité, la mienne bien évidemment est que cette armée a été et est restée le nouveau colon du pays. C’est elle qui fait tout. ABSOLUMENT TOUT !

    Ses hauts gradés se payent sur la bête. Ils ne veulent rien lâcher. Surtout pas, car ils savent que leur tour de passer devant le prétoire pour répondre de leurs actes est proche.

    Lorsque, tête froide, on se pose la question sur ce qu’a apporté l’armée, on ne trouve rien. Forcément, elle qui fait tout, ne le fait pas pour le bien du pays. Après plus d’un demi siècle, voyons le résultat. Il est nul et nulle par ailleurs, on trouvera cet état lamentable dans lequel est le pays, lui qui regorge de ressources et qui a engrangé des milliers de milliards de $ dont on ne voit pas le concret.

    Bon sang de bon sang mais comparez donc la Corée du Sud, le Vietnam et tant d’autres pays à l’image de l’Éthiopie qui, avec peu ou pas de ressources, sont des pays très proches du développement.

    Le régime incarné par l’armé et plus particulièrement ses hauts gradés sont les ennemis des algériens. Ils doivent être combattus jusqu’à ce que le dernier d’entre eux soit mis hors d’état de continuer à nuire au pays.

    10
    1
    Kahina-DZ
    9 septembre 2019 - 21 h 41 min

    Elephant Man
    9 septembre 2019 – 19 h 02 min

    Le jour où ils comprendront que la démocratie n’est qu’une illusion d’un conte de fée, ce jour là ils seront plus lucides dans leurs analyses.
    Qu’on l’accepte ou pas, l’ANP est la seule institution qui est capable de remettre les pendules à l’heure. La classe politique n’est pas à la hauteur du grand défi…La classe politique brille par sa stérilité et son manque de vision. Soyons plus raisonnables et surtout réalistes.

    22
    34
    Felfel Har
    9 septembre 2019 - 14 h 55 min

    La boulimie de GS est un secret de Polichinelle. Il veut TOUT pour lui, mais peut-il TOUT digérer, gérer, maîtriser, contrôler? D’autres, avant lui, ont tenté de faire main-basse sur les institutions du pays pour s’imposer comme maîtres du moment, mais le temps en a décidé autrement, à leur détriment.
    Mugabé, l’inamovible despote, est mort il y a trois jours et plus personne ne se souvient de lui, n’évoque ces « faits d’armes ». Louis XIV, représentant de Dieu sur terre, qui clamait « l’État c’est moi » a laissé sa place à ceux qui chantaient « We, the people ».
    Qu’il le veuille ou pas, le pouvoir, le vrai, reviendra au peuple. Bientôt , inch Allah!
    GS a-t-il eu vent du combat libérateur mené par Dr. Martin Luther King Jr contre la toute puissante Amérique, blanche et raciste, en répétant « we shall overcome one day »? A-t-il entendu cette prophétie concluant son discours « I have a dream », ce cri du fond du coeur « …free at last, free at last, thank God Almighty, I am free at last! »?
    Le rattachement des services de police, des services secrets et de toute l’armée autour de lui est un signe de panique car ils ne parviendront pas à le protéger du raz-de-marée humaine qui l’emportera, lui et sa meute de gloutons.
    « ♫Capri…ce , ♪c’est fini….! »

    35
    12
    Zaatar
    9 septembre 2019 - 14 h 17 min

    On ne veut pas comprendre que l’assise du véritable changement c’est dans un siècle et demi à deux..

    3
    23
    Mounir Sari
    9 septembre 2019 - 14 h 10 min

    Aujourd’hui le Sissi Algérien auto-proclamé détient toutes les clés du pouvoir à savoir l’armée, la justice, les sevices de renseignements, la police, la présidence de la république,…Il ne lâchera jamais les manettes pouvoir jusqu’à ce que la mort ne l’emportera ou à moins d’un coup d’état!!!!

    30
    7
    TNT
    9 septembre 2019 - 12 h 01 min

    Chez la mafia chaqu’un choisit son clan et ses hommes;mais comme la trahison et le point faible des soumis et des corrompus,alors elle ne va durée très longtemps au suivant

    28
    6
    Anonyme
    9 septembre 2019 - 11 h 31 min

    Après avoir complètement désorganisé le DRS, déstabilisé la DGSN, décapité la DCSA, transformé l’état major de l’ANP en une maison de retraite, notre pays est devenu très vulnérable, cela fait vraiment peur

    66
    15
    80
    9 septembre 2019 - 10 h 16 min

    je fait confiance au temps 80 ans passé et le temps nous dit patience cela va arriver tres vite , les hommes de pouvoirs qui se pensait eternel sont tous issus de dictature, ils ont oubliés que tous on y a va tot ou tard n’est-ce pas monsieur mougabé ?

    37
    14
      Ahmed
      9 septembre 2019 - 12 h 20 min

      @80
      9 septembre 2019 – 10 h 16 min

      Le MUGABE était un vrai patriote et a passé plus de dix années dans les geôles de l’occupant blanc raciste et barbare, le Mugabe a permis aux noirs de récupérer leurs terres qu’avaient volé les blancs et les avaient chassé
      Voilà ce qu’était Mugabe
      Mais vous, vous avalez toutes les couleuvres que vous font avaler les merdias occidentaux
      Paix à son âme

      37
      36
        Elephant Man
        9 septembre 2019 - 14 h 18 min

        @Ahmed
        Bien dit.
        En 2003, à ceux qui dénoncent ses méthodes dictatoriales Mugabe répond : « Je suis le Hitler de notre époque. Cet Hitler n’a qu’un seul objectif, la justice pour son peuple, la reconnaissance de l’indépendance de son peuple et son droit à disposer de ses richesses. Si c’est ça être Hitler, eh bien laissez-moi être 10 fois Hitler ».

        26
        37
          Anonyme
          9 septembre 2019 - 16 h 11 min

          Votre penchant pour les dictatures n’est un secret pour personne, à commencer par la notre…

          41
          31
          Anonyme
          9 septembre 2019 - 17 h 44 min

          La réponse 16h11 était adressée à Elephant Man (facile à deviner)…

          29
          19
          Elephant Man
          9 septembre 2019 - 19 h 02 min

          @Anonyme au 2
          Qui est le plus dictateur du Guide le Colonel Kadhafi Allah Yarhmou du néo/colonisateur Sarkozy BHL..
          Quelle MAGNIFIQUE démocratie ont gagné les Libyens.
          Quand vous aurez passé 10 ans dans les geôles à être torturé revenez nous parler de votre démocratie…
          Si vous trouvez la démocratie en occident faites moi signe d’ailleurs nous l’avons tous vu leur principe démocratique en Palestine OCCUPÉE en Syrie au Yémen …pour ne citer que ceux-là sans oublier GBAGBO qui a gagné les élections placé derrière les barreaux de la CPI par Sarkozy et sa démocratie !!!!!!
          Be seeing you 😉

          30
          41
          Elephant Man
          9 septembre 2019 - 20 h 07 min

          @Anonyme au 2
          PS : Qu’est-ce que le capitalisme si ce n’est une dictature déguisée.

          15
          28
          Anonyme
          9 septembre 2019 - 23 h 21 min

          @Elephant Man. L’esclavage ne sera jamais mieux que la liberté. Votre discours rappelle celui des colons français qui disaient aux « indigènes » algériens que la démocratie ne leur apportera rien et qu’il ne fallait surtout pas lutter pour avoir les mêmes droits. C’est bien de critiquer la démocratie quand on a la liberté d’écrire ce qu’on veut à partir d’une démocratie comme la France…

          29
          16
          Elephant Man
          10 septembre 2019 - 6 h 25 min

          @Anonyme 23h21
          Cessez votre démagogie à 2 balles et ne venez surtout pas me dire que la France est un pays des Droits de l’Homme.
          Je vous rappelle que l’État français sous flamby m’a envoyé une VOITURE BÉLIER 24/01/16 et SES CONSÉQUENCES PLUS QUE BARBARES digne de l’entité sioniste pour avoir au crime de lèse majesté effectuer la saisine du Tribunal Administratif de Lyon pour DISCRIMINATION À L’EMBAUCHE.
          MAGNIFIQUE LA DÉMOCRATIE VOUS NE TROUVEZ PAS.
          Donc de grâce cessez votre baratin démocratie en France …Droits de l’Homme à GÉOMÉTRIE VARIABLE.
          Cessez d’idéalisez une chimère. Cessez cette autoflagellation pathologique.
          Je réitère si vous trouvez la démocratie en occident faites moi signe.
          Be seeing you 😉

          14
          21
          Anonyme
          10 septembre 2019 - 9 h 57 min

          @Elephant Man. Si la France vous déplait tant que ça venez goûter à l’arbitraire avec nous. Vous allez repartir en courant! Allez vous plaindre dans un commissariat vous verrez. On vous dira ce qu’on a dit à mon épouse, « pourquoi ce n’est pas votre mari qui est venu car on se comprend mieux entre hommes ». Les abus existent dans tous les pays mais ne me racontez pas d’histoire vous êtes 1000 fois mieux considérés et protégés que nous. On a vu en France des juges désavouer des ministres, s’attaquer au train de vie des élus, des ministres demissionner après un article de journalistes etc… chez nous lors de l’affaire de l’autoroute est-ouest un juge a dit devant les journalistes « Vous ne pensez tout de même pas que je vais obliger un ministre à venir témoigner? » Pour moi un pays est démocratique quand la veille des élections on se demande qui sera élu. Ça n’a jamais été le cas chez nous!! Votre apologie de la dictature fait partie des éléments de langage des trolls du pouvoir. Je ne crois pas une seconde que vous penser sincèrement ce que vous écrivez

          11
          2
        Anonyme
        10 septembre 2019 - 16 h 51 min

        Sauf qu ,il a ruine son pays et laisser son peuple avec 90avec 90% de chomeurs

        2
        2
      Merguez
      9 septembre 2019 - 16 h 20 min

      En effet, Mougabe etait un vrai patriote a ses debuts et etait considere le numero un africain jusqu’a la liberation de Mendella qui lui a pris les feux de la rampe en afrique. Malheureusement il n’ a pas veilli gracieusement. En prenant de l’age il est passe de patriote a dicatateur, d’un hero a un zero. C’est un autre example pour nous. La limite d’age parmi les decideurs devrait etre institutionalisee et sans recours.

      15
      3
        80
        10 septembre 2019 - 11 h 09 min

        tellement patriote votre mugabé qu’il a tenté mettre sa femme sur le trone sinon je ne voulait pas critiquer specialement ce monsieur qui je reconnais a ces debuts etait un revolutionnaire et a liberé son peuple , mais mon intervention parlait plutot de l’age avancé de ce president qui voulait devenir empereur auquel le temps lui a rappelé qu’il n’etait rien d’autre qu’un mortel

        5
        4
    Abou Stroff
    9 septembre 2019 - 9 h 56 min

    je l’ai dit et je le répète:
    – gaïd sala dont les capacités intellectuelles sont limitées, constitue l’un des facteurs de blocage importants en ce qui concerne le dépassement du système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation qui nous avilit et nous réduit à des moins que rien. ‘n outre,
    gaïd traîne trop de casseroles pour pouvoir participer et encore moins diriger le processus de dépassement du système rentier.
    – étant donné que l’armée est la seule entité organisée et structurée, elle (l’armée) me semble être l’unique force à même de diriger notre sortie du monde ancien (le monde de la rente) et notre entrée dans le monde nouveau (le monde basé sur le travail en tant que valeur essentielle).
    moralité de l’histoire: la balle est dans le camp que la haute hiérarchie militaire et particulièrement aux mains des jeunes diplômés qui ne traînent pas de casseroles.

    19
    15
      @Abou stroff
      9 septembre 2019 - 14 h 20 min

      Gaid Salah son principal objectif n’est pas l’élection presidentielle ,mais essentiellement le gain du temps.Il use d’une bonne tactique,qui est de provoquer la population avec ses sorties tonitruantes doublées de luttes anti-corruption qu’il médiatisent à outrance .Les raisons:Hé bien tout simplement c’est pour détourner l’attention de la population sur les transferts de devises et la fuite massive des familles des membres du système inconnus du public.Que font les institutions bancaires et la douane pour empecher et retracer ses fuites .Que fait la Police des frontières qui laissent des familles entières fuir vers les émiratis.Tout cela se déroule sans que ces institutions sensées protéger le pays ne s’inquiètent avec la benediction de Gaid Salah.
      Les oligarques et généraux incarcérés à grands coups médiatiques ne sont en fait qu’une mise en scene pour tromper le peuple.Ils ont plutot eté mis à l’abri des turbuleneces crées par le hirak.Et si jamais ce derneir faiblit ou disparait (ce que je ne souhaite pas ),ils ressurgiront et reprendront les affaires avec plus de férocité dans le nouveau système instauré par Gaid.
      N’est-il pas bizarre que des hommes aussi puissants que Toufik,Tertag et j’en passe aient accepté aussi docilement d’ètre internés.J’en doute fort.Il y a eu certainement des arrangements sur le dos du peuple.

      16
      7
    Merzouk M
    9 septembre 2019 - 9 h 35 min

    Le système militaro mafieux algériens avait sa cohérence pendant près de 60 ans, que l’on soit d’accord ou pas, il avait des gens qui pensaient, une cohésion interne, aujourd’hui il a perdu la tête et tout sens des réalités, tout cela s’explique par le fait que des ignorants comme 3ami Saleh deviennent des chefs de la bande, nous sommes bien loin de la finesse de la ruse du cardinal de Frenda, encore très loin de celle de Mister T, aujourd’hui ça ressemble drôlement à l’histoire du film dans lequel tout le monde se donnaient des claques et le plus faible ramasse la mise à la fin, espérant que le peuple finira par ramassé la mise.

    17
    13
    ABOU NOUASS
    9 septembre 2019 - 7 h 06 min

    Gaid Salah est comme une blessée abandonnée par ses congénères.
    Il voit des suspects partout, ne fait confiance à personne et sa paranoia finira par l’achever.

    Ses pairs , le voyant ainsi s’accaparer tous les pouvoirs, le verront bien faire l’erreur qui l’emportera.

    Il lui reste encore une poignée de récalcitrants comme lui, mais ses jours sont comptés.

    Le chacal quand il délire finit par tuer tout son entourage. Mais dans son cas ce sera lui qui sera sacrifié
    sur l’autel.

    47
    20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.