La dure réalité pour l’Occident et les monarchies félonnes du Golfe en Syrie (suite)

Mêmes tactiques en Syrie

Mêmes tactiques en Syrie
La Syrie, est bien face à des groupes terroristes qui pratiquent les mêmes tactiques, les mêmes méthodes, avec les mêmes objectifs et enchaînements que ce qui s’est déroulé en Algérie. Les algériens spéculent même sur ce qui va se dérouler en Syrie ; sans se tromper. A notre sens, la solution finale, qui sera le coup de grâce est que les services syriens pensent à ces auxiliaires «GLD» pour éviter de fragiliser leur armée qui est le but. Bien sûr que l’on parlera de «milices de Bachar», «d’escadrons de la mort» et tutti quanti comme ils ne cessent de le faire, d’ailleurs, depuis le début de la crise. Autant le faire donc avec un résultat garanti et rapide ! L’Armée syrienne est connue pour être une armée forte unie, organisée et efficace. Les spécialistes disent d’elle qu’elle peut anéantir tous les groupes terroristes en quelques jours (il suffit de se rappeler Baba Amr avec seulement des unités spéciales et en une semaine). Ce qui est certain, c’est que personne n’en reparlera par la suite comme en Algérie que l’on prend, maintenant, en exemple dans la lutte antiterroriste ! Lorsque les terroristes massacraient des populations entières en Algérie, le monde occidental et arabe accusaient aussi l’armée algérienne. Comme ils ne présentaient aucune preuve on a inventé le « qui tue qui ?» pour semer le doute dans les esprits. Lorsque les «GLD» sont apparus spontanément dans certains villages avec des fusils de chasse – l’armée les a vite encadrée en les organisant – les résultats étaient éclatants au point où les mêmes ennemis les ont taxé de « milices du régime». Une fois les terroristes exterminés, tous ces opportunistes ont vite repris leurs places pour vanter les «capacités de l’Algérie».
Il est vérifié que si les terroristes sentent qu’ils arrivent au point ou leur mort devient certaine, après avoir épuisé leurs «modi operandi», ils désertent en masse leur groupe pour se mettre sous la «protection des services de sécurité». Les tergiversations ou le ‘dialogue’ avec eux est toujours compris comme faiblesse de l’adversaire ; ce qui les encourage à redoubler dans leurs actions funestes. Ils ne comprennent, en fait, que le langage des ripostes violentes! Ils ne l’ont compris, en Algérie, que lorsque l’État a pris la décision ferme de les éradiquer sans aucune concession après s’être assuré le concours des populations ! L’expérience algérienne dans la lutte anti-terroriste est un exemple d’école. En Syrie, on parle d’un massacre à El Haffé» par l’Armée syrienne. Mais pour exterminer ces assassins de civils et destructeurs des infrastructures économiques et sociales. Le nettoyage d’El Haffé de ces terroristes Otanien qui sèment la terreur aux populations, annonce certainement une offensive décisive éradicatrice des dernières poches en Syrie. D’où, encore, cette propagande de «massacre des populations civiles» pour justifier une intervention extérieure. En fait, c’est pour sauver ce qu’ils leur restent de troupes ; comme à Baba Amr lorsqu’ils ont exigé des «couloirs humanitaires»
Parce qu’ils n’ont pas de causes justes que l’agent et le pouvoir et parce qu’ils ont comme devise «la fin justifie les moyens» qui est un principe du Mal dont use le sionisme, ils sont sur le point d’échouer en Syrie. On le constate d’ailleurs et déjà, avec ces milliers de «repentis» ; cette 3ème conférence sur les «amis de la Syrie» en quelques mois qui soutient une  opposition armée illégitime et sectaire ; ces coups de boutoir que leur infligent les unités spécialisées ; cet acharnement à vouloir faire échouer le plan Annan ; cette persistance à surarmer l’opposition via la Turquie et le Liban ; cette intensification du mensonge et cette propagande hideuse jusqu’au débile «enfants boucliers humains» ; cette multiplication des assassinats de civils par leurs bandes comme à El Houla suivis, par diversion, de l’expulsion des diplomate syriens pour faire croire à une œuvre de l’armée syrienne ; ces attentats contre les observateurs de l’ONU qui ont obligé la suspension temporaires de leur mission ; ce CNS ou ‘conseil d’Istanbul’ qui ne cache plus ses accointances et ses projets avec Israël ainsi que d’être le bras armé des États-Unis ; ces répétitions à la nausée que «le président syrien doit partir» alors qu’il dispose d’un soutien populaire massif puisqu’il se maintien – et son armée s’est consolidée – et au moment où le rapport de force montre nettement leurs revers ; cette décision d’empêcher de diffusion les chaînes de télévision syriennes etc.
L’échec de l’objectif syrien
L’échec de l’Occident sur l’objectif syrien est tel que l’on cherche maintenant à imposer une victoire « virtuelle » par le ‘pilonnage’ et le ‘bidonnage’ médiatique! Thierry Meyssan annonce que L’OTAN prépare une vaste opération d’intoxication consistant à empêcher de diffusion des chaînes syriennes pour les remplacer par celles créées par la CIA afin d’imposer « des images réalisées en studio montreront des massacres imputés au gouvernement, des manifestations populaires, des ministres et des généraux donnant leur démission, le président el-Assad prenant la fuite, les rebelles se rassemblant au cœur des grandes villes, et un nouveau gouvernement s’installant au palais présidentiel. Cette opération, directement pilotée depuis Washington par Ben Rhodes, conseiller adjoint de sécurité nationale des États-Unis, vise à démoraliser les Syriens et à permettre un coup d’État ».En fait, il ne s’agit que d’une « réalité virtuelle » – faite de mensonges, de tromperie et de subversion – qui ne peut être qu’éphémère. On ne saurait substituer une réalité historique par une réalité virtuelle, sinon les Sciences humaines et sociales n’existeraient pas. Moscou, par la voix de Sergueï Lavrov, a exigé l’arrêt immédiat de cette guerre médiatique contre la Syrie.
Djerrad Amar

Commentaires

    AnonymeabdelmalekABDELMALEK
    10 juillet 2012 - 11 h 04 min

    le colonialisme est un
    le colonialisme est un mauvais éléve comme l’avait dit a juste titre le GENERAL GIAP.
    Il ne retienne jamais les leçons de l’histoire, e, ALGERIE ils ont faits le maximum pour détruire l’ALGERIE mais ils n’ont jamais dit inchallah. que dieu garde les hommess justes .
    en SYRIE ils veulent détruire un symbole de la révolution ARABE pour terminer le reste on allant jusqu’au LYBAN et l’IRAN; QUANT A l’IRAK ils l’ont mis a genoux.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.