Les habitants de New-York refoulent le Premier ministre qatari

L’homme qui veut faire reculer la pauvreté dans le monde arabe, le Premier ministre du Qatar, n’a pas pu acheter une poignée de locataires qui lui ont claqué la porte au nez et jeté son chèque d’argent sale à la figure. Cela s’est passé à New York. Voulant acquérir un luxueux appartement dans une résidence new-yorkaise cossue, l’éléphantesque Hamad Ben Jassim, Premier ministre du Qatar qui partage la fortune de ce pays avec son cousin le roi, n’a pas pu convaincre ses interlocuteurs d’accepter plus de 31 millions de dollars qu’il leur proposait pour s’offrir un pied-à-terre dans la perspective d’un renversement inévitable du régime féodal qu’il dirige d’une main de fer avec son cousin le roi et avec la bénédiction totale des Etats-Unis. NBC News, qui rapporte l’information, explique que l’immeuble, dont les colocataires ont rabroué le cheikh qatari comme un vulgaire malfrat, se situe dans la très luxueuse 5e Avenue et est composé de deux appartements d’une surface totale de près de 1 000 m². Mise aux enchères, la propriété avait aussi fait l’objet d’une proposition plus importante, 33 millions de dollars, «qui n'a curieusement pas été retenue», rapporte encore NBC News. Bien qu’en-deçà de cette offre, le prétendant qatari semble avoir été «pistonné» par ses amis influents de Washington, mais c’était sans compter sur la ténacité des richissimes habitants de l’immeuble qui ont humilié celui qui, jusque-là, croyait pouvoir acheter tout et tout le monde. Pour eux, le bédouin qatari qui collectionne les «gadgets» hors de prix – il possède un yacht long de 133 mètres évalué à plusieurs centaines de millions de dollars – «représente une menace pour le caractère tranquille» de ce quartier chic où le roi du Qatar, son cousin, possède déjà une propriété à quelques encablures de cet immeuble qui porte le numéro 907. Reste à savoir si le Premier ministre gâté ira pleurer dans les bras d’Obama.
Sarah L.
 

Comment (4)

    Maysar
    22 mai 2012 - 20 h 13 min

    Dans ces pays aux démocraties
    Dans ces pays aux démocraties avancées la notion de citoyenneté prend tout son sens . Et c’est naturellement que des citoyens puissent humilier un personnage aussi puissant et riche qu’il soit ! Dans ces pays ,l’argent est important,mais ce n’est pas tout ! J’aurais aimé que d’autres bédouins,notamment Algériens qui ont acquis des biens mobiliers à Paris puissent subir une telle humiliation ,ça nous rendrait quelque peu justice !




    0



    0
    Anonymeakkouchi
    21 mai 2012 - 16 h 11 min

    ci fils des diable ont jamais
    ci fils des diable ont jamais asse pour tuer les arabe ci des fils des chiens




    0



    0
    Anonyme
    21 mai 2012 - 14 h 58 min

    c est pas un éléphantesque
    c est pas un éléphantesque mais c est un cochon un porc qui pue là ou il va .bravo à ces gens honnettes de chasser ce gros lars de leur citée loin bien loin sinon il apporteta avec lui mouza karadoée et les 40 voleurs bedouins .




    0



    0
    Mansour
    21 mai 2012 - 12 h 46 min

    Bravo,il y’a encore des gens
    Bravo,il y’a encore des gens qu’on ne peut pas acheter.C’est une bonne leçon pour ce bédouin du golfe qui croit que tout lui est permis.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.