Affaire Merah : la justice française recevra les preuves le 12 juillet

«Je me rendrai en France le 12 juillet pour remettre à la justice française toutes les preuves en ma possession», a déclaré Me Zahia Mokhtari aujourd’hui à l’Agence française de presse. Parmi ces preuves, deux vidéos de 20 minutes chacune, qui auraient été filmées par Mohamed Merah avant sa mort et dans lesquelles il aurait affirmé avoir découvert durant le siège de son appartement qu'un homme qu'il croyait être son ami était en fait un agent des services français qui l'aurait manipulé. L’avocate du père de Merah compte ainsi baser sa défense sur les éléments de preuves qui sont en sa possession Une plainte contre X a été déposée le 11 juin dernier pour meurtre, visant la hiérarchie de la police ayant donné l’ordre de lancer l’assaut qui a tué Mohamed Merah. «Il ne s'agit pas dans cette affaire de statuer sur la culpabilité ou l'innocence de Mohamed Merah, mais de prouver que la police a commis des dépassements lors de l'assaut ayant conduit à la mort de Merah alors qu'elle aurait pu le prendre vivant», a dit Me Mokhtari. L’avocate avait affirmé en juin dernier détenir de nouvelles preuves en plus des deux vidéos déjà citées. Elle avait indiqué avoir en sa possession des photos qui peuvent appuyer la plainte du père de Mohamed Merah pour «meurtre avec préméditation». L'avocate jette ainsi un doute sur les déclarations de l'ancien ministre de l'Intérieur au moment des faits, Claude Guéant, qui avait soutenu que Mohamed Merah ne disposait pas d’«appareil de prise de vues» lorsqu'il a été abattu. La justice française, qui attend les preuves de l’avocate, estime qu’«aucun Iphone, aucun téléphone d'aucune sorte, n'a été découvert lors de la perquisition menée dans l'appartement, encore moins sur Mohamed Merah». La bataille s’annonce rude pour l’avocate qui reste cependant «optimiste» quant à l’aboutissement de sa plainte. Mohamed Merah avait tué trois militaires et quatre civils dont trois enfants, dans le Sud-ouest de la France en mars, avant d’être éliminé le 22 du même mois lors de l'assaut de l'appartement dans lequel il était retranché à Toulouse. Son frère aîné, Abdelghani Merah, a affirmé il y a près d’un mois dans un entretien exclusif au journal français Le Point, que son frère était bien «responsable d’un massacre d’une rare cruauté», désavouant ainsi son père qu’il accuse d’en être la cause.
Sonia B.
 

Comment (2)

    Claude Wolteche
    2 juillet 2012 - 18 h 50 min

    Et moi je prédis pschitt
    Et moi je prédis pschitt comme un beau pétard mouillé.
    Sans même allé sur le fond, il est temps qu’on accepte que toute personne en possession d’une arme doit s’attendre à ce qu’on lui tire dessus.




    0



    0
    Antar
    2 juillet 2012 - 17 h 29 min

    Merah manipulé au profit du
    Merah manipulé au profit du Mossad,qui est d’ailleurs derrière le drame de Toulouse. Ensuite il y a le sniper qui a tiré sur Merah alors qu’il était accroché au balcon sans arme. Le sniper désigné pour éliminer coûte que coûte Merah. Mais voilà ce qui arrive à ceux qui se font manipuler par les sionistes en particulier le Mossad qui a travaillé pour le compte d’un candidat à la Présidence Française très proche d’Israël. Heureusement que les Français avait compris le jeu dramatique.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.