Interdit aux moins de 18 ans

La chaîne algérienne A3 diffuse, ce mois de Ramadhan, une série télévisée racontant la vie de Omar Ibn Al-Khattab, un des compagnons du Prophète et deuxième calife, qui a été retirée du petit écran en Arabie Saoudite, suite à une levée de bouclier de la famille royale, sous prétexte que les représentations figuratives des prophètes et de leurs compagnons étaient interdites. La série a soulevé une vive polémique dans les milieux islamiques entre conservateurs et réformistes comme il est convenu de les appeler. Incidemment, c’est la question du débat autour de l’interprétation à donner aux textes religieux qui est posée. Il est curieux de noter, à ce propos, que les producteurs de cette série télévisée ont reçu le soutien du cheikh égyptien Youssef Al-Qardhaoui. En fait, les motifs pour ne pas programmer ce téléfilm sont ailleurs. Si on se réfère à la bande annonce, le film, une pâle copie de La Rissala, est un enchaînement de scènes violentes pleines d’effets spéciaux hollywoodiens vraisemblablement réalisés par des Occidentaux. C’est la course à l’audimat et vers les recettes publicitaires qui a visiblement dicté le scénario et pas du tout la motivation d’éducation religieuse.
Ramdane Ouahdi
 

Commentaires

    Anonyme
    25 juillet 2012 - 20 h 55 min

    La série est très bien
    La série est très bien faite… ça nous change des navets habituals 😉




    0



    0

Les commentaires sont fermés.