Un nouveau scandale éclabousse le groupe OTH détenteur de Djezzy

La presse palestinienne a fait état, cette semaine, d’une correspondance adressée par le procureur général de l’Autorité palestinienne à l’homme d’affaires égyptien Naguib Sawiris, en sa qualité de président du groupe Orascom Telecom Holding (OTH), propriétaire de Djezzy en Algérie, qui nous apprend que celui-ci compte parmi ses actionnaires des escrocs notoires. Dans sa lettre, le procureur palestinien demande à Sawiris de «geler les actions» appartenant à deux anciens responsables palestiniens, l’ex-conseiller économique de Yasser Arafat, Khaled Salam, alias Mohamad Rashid, et Mohamad Dahlan, haut responsable du Fatah, aujourd’hui exclu, et ce, jusqu’à la fin d’une instruction en cours qui concerne les deux mis en cause, en application d’une décision rendue en juin 2012 par la Cour palestinienne de la lutte contre la corruption. Le procureur rappelle que Mohamed Rashid était condamné à 15 ans de prison, à une amende de 15 millions de dollars et une obligation de rembourser une somme de 24 millions de dollars, l’équivalent de ce qu’il aurait détourné de la Caisse d’investissement de l’Autorité palestinienne et de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). Argent volé qu’il aurait placé sous forme d’actions dans ce vrai nid d’affairistes véreux qu’est Orascom. Au moment où nous publions ce énième scandale du groupe égyptien, OTH n’a toujours pas réagi à cette interpellation. L’histoire de cet empire tentaculaire est truffée d’affaires d’escroquerie dans plusieurs pays où il a eu à «investir», notamment en Italie, où il est toujours poursuivi par la justice, et en Algérie où il réussit, à travers sa filière de téléphonie mobile Djezzy, son «coup de maître», en narguant souverainement, entre autres coups de Jarnac, l’administration fiscale, pour s’être dérobé au paiement de quelque 230 millions de dollars de redressement fiscal, malgré les milliards qu’il a engrangés depuis son avènement et en dépit d’une situation de quasi-monopole qu’il réussira à imposer sur le marché local, avec l’étrange et non moins suspecte complicité de l’ARPT.
Ghania B.

Comment (4)

    Ezzine
    7 août 2012 - 18 h 15 min

    Le danger de l’opérateur
    Le danger de l’opérateur téléphonique mobile Djezzi proviendrait de ses antécédents d’intelligences. Le péril Djezzi ne sera pas seulement économique et/ou financier. Il y va avant et après tout de la sécurité générale du pays.
    Quelqu’un peut-il aujourd’hui crayonner et localiser les clignoteurs rouges de la toile de transmission de cet opérateur tissée à travers les rouages du pays et dire qu’il n’y a absolument pas de danger.
    Mohamad Dahlan est un exemple de passage. Félon palestinien et actionnaire chez M. Sawiris, les relations de cet individu avec le Mossad d’Israël ne sont plus démontrables. La presse rapporte que c’est le Mossad qui l’a hâtivement exfiltré par mer de Gaza le jour ou le Hamas Palestinien a pris le contrôle de cette ville.
    Mohamad Dahlan a rencontré ensuite dans la Capitale jordanienne Omar Souleymane chef des services de renseignements égyptiens sous Moubarak – décédé récemment aux Usa d’une mort jugée suspecte -qui l’a giflé pour n’avoir pas dit-il su comment réussir sa mission d’élimination des activistes de Hamas à Gaza.
    La communication Messieurs constitue l’arme la plus redoutable en temps de paix et en temps de guerre à travers laquelle l’issue de toute bataille de développement ou de conflit de souveraineté sera fixée.




    0



    0
    Anonyme
    6 août 2012 - 22 h 41 min

    si Bouteflika aime ces gens
    si Bouteflika aime ces gens « du golf /moyen orient »alors il n’a qu’aller vivre la bas..et laissée l’Algerie aux Algeriens..je ss triste que ses microbes venus d’ailleurs profite sur l’Algerie, mais merde a la fin




    0



    0
    Maysar
    6 août 2012 - 18 h 12 min

    Tous ces pseudo investisseurs
    Tous ces pseudo investisseurs du moyen orient sont les amis de bouteflika et se sont installés en Algérie par sa grâce !




    0



    0
    KELAM
    6 août 2012 - 8 h 20 min

    les masques tombent ,mais moi
    les masques tombent ,mais moi personnellement j’en veux à ceux qui doivent défendre l’ALGERIE , ils ont participaient au vol:au dépend de nos intérêts. deux affaires en une: lafarge et dzezzy c’est trop et aucun de nos compatriotes ne payent la facture.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.