Fin de fonctions pour Ouyahia, Sellal officiellement Premier ministre

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a mis fin lundi aux fonctions du Premier ministre Ahmed Ouyahia et nommé Abdelmalek Sellal Premier ministre, annonce un communiqué de la Présidence de la République.

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a mis fin lundi aux fonctions du Premier ministre Ahmed Ouyahia et nommé Abdelmalek Sellal Premier ministre, annonce un communiqué de la Présidence de la République.
«Conformément aux dispositions de l’article 77.5 de la Constitution, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a mis fin ce jour aux fonctions du Premier ministre Monsieur Ahmed Ouyahia, qui lui a présenté la démission du gouvernement», indique le communiqué.
«Le président de la République a nommé Monsieur Abdelmalek Sellal Premier Ministre», ajoute le communiqué de la présidence de la République.
Biographie de Abdelmalek Sellal
Abdelmalek Sellal, sans appartenance partisane, nommé lundi Premier ministre par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en remplacement de Ahmed Ouyahia, a occupé plusieurs postes de responsabilités dont plusieurs portefeuilles ministériels. Né le 1er août 1948 à Constantine, Sellal, occupait avant sa nomination à la tête de l'exécutif, le poste de ministre des ressources en eau et assurait l'intérim du ministère des Transports. Diplômé de l'école nationale de l'administration (ENA), il avait assumé successivement les fonctions de ministre de l'intérieur et des collectivités locales, de la jeunesse et des sports, des travaux publics ainsi que des transports. Ayant exercé également dans le domaine de la diplomatie, en tant qu'ambassadeur d'Algérie en Hongrie, Sellal avait été wali de Boumerdès, d'Adrar, de Sidi Bel-Abbès, d'Oran et de Laghouat. Au sein de la fonction publique, le nouveau Premier ministre avait été administrateur-conseiller technique, Chef de cabinet à la Wilaya de Guelma, conseiller technique au ministère de l'Education nationale, chef de Daïra à Tamanrasset, Arzew, wali hors cadre auprès du ministre de l'Intérieur et chef de Cabinet auprès du ministre des Affaires étrangères. Il avait également été, à deux reprises, directeur de la campagne électorale du candidat, Abdelaziz Bouteflika, pour les présidentielles de 2004 et 2009.
R. N.
 

Comment (3)

    Anonymos_005
    4 septembre 2012 - 11 h 51 min

    OUUUUUUUUUUUUF Mon dieu
    OUUUUUUUUUUUUF Mon dieu combien j’ai attendu cette nouvelle.
    Il reste un certain BBouzid qui doit lui aussi plier bagage NCHALLAH et bien sur sans oublier le grand patron. Il est temps et même grand temps pour que le patron et son équipe quitte les lieux. 13ans BARAKAT




    0



    0
    Anonyme
    3 septembre 2012 - 22 h 55 min

    Vivement le départ de celui
    Vivement le départ de celui de la santé de l’enseignement de l’inculture au moins pour un début
    je vous en suplie Mr SELLAL




    0



    0
    Anonyme
    3 septembre 2012 - 20 h 55 min

    moussa el hadj ,el hadj
    moussa el hadj ,el hadj moussa bon c’est mieux que belkhadem




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.