Le RCD entre en lice pour les locales, deux membres de l’exécutif démissionnent

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) ira finalement aux élections du 29 novembre prochain. La décision du parti de Mohcine Belabbas est tombée cet après-midi à l’issue d’un vote à main levée au conseil national tenu à Alger. Cette décision est motivée, selon le président du RCD, par la politique du parti qui voudrait renforcer sa présence à l’échelle nationale et «ne pas laisser de place aux élus par défaut». Le chef de file du RCD s’est, par ailleurs, violemment attaqué au dernier remaniement du gouvernement, estimant que «ce changement pose plus de questions qu’il en apporte de réponses», du fait, ajoute-t-il, qu’il intervient quatre mois après les élections législatives et que plusieurs membres du gouvernement Ouyahia aient été reconduits. Il faut noter que le président du RCD a également décidé des changements au sein de sa formation politique en nommant un nouveau secrétaire national chargé des élections, en l’occurrence Y. Mekki, qui remplacera Reda Boudraa. Enfin, deux membres du secrétariat national ont présenté leur démission à Mohcine Belabbas. Il s’agit de Nadir Hammouche, chargé des Pme-PMI, et Boubekeur Derguini, chargé des relations avec les institutions, qui a été remplacé par Ahmed Bennegaouche.
Yanis B.
 

Commentaires

    Anonyme
    7 septembre 2012 - 19 h 33 min

    (RCD) ira finalement aux
    (RCD) ira finalement aux élections. Pas mal, c est comme dire, finalement on ira tous au diable. Le problem c est que le diable sera bientot mort. Qui va gouverner l enfer? le RCD?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.