Bouteflika délègue une partie de ses prérogatives à Sellal

Le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, a délégué une partie de ses prérogatives constitutionnelles à son nouveau Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Se basant sur les articles 77, 79 et 85 de la Constitution de novembre 2008, le président de la République donne ainsi le pouvoir à M. Sellal de réunir le gouvernement. «Conformément aux dispositions de l’article 77-6 de la Constitution, délégation est donnée à M. Abdelmalek Sellal, Premier ministre, à l’effet de présider les réunions du gouvernement», est-il précisé dans le décret présidentiel promulgué le 9 septembre. Le Premier ministre est chargé selon l’article 85 de la Constitution de répartir les attributions entre les membres du gouvernement, de veiller à l'exécution des lois et règlements, de signer les décrets exécutifs, après approbation du président de la République, et de veiller au bon fonctionnement de l'administration publique et à l’application des lois. Désormais, il peut adopter dans le cadre de ces «réunions» gouvernementales des textes réglementaires et les soumettre à l’APN. Il bénéficie ainsi de la totale confiance du chef de l’Etat qui lui cède une partie de ses larges attributions. Il peut donc se passer des réunions du Conseil des ministres pour vaquer à d’autres… occupations !
Sonia B.
 

Commentaires

    raselkhit
    16 septembre 2012 - 10 h 19 min

    Mauvaise pioche .Cette
    Mauvaise pioche .Cette délégation de pouvoir signifie non seulement que le Président accorde toute sa confiance à Sellal mais aussi l’affirmation de le stabilité du gouvernement donc de l’état algérien et la totale assurance que l »Algérie va trés bien .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.