L’irrigation et la production maraîchère, «première priorité»

L'irrigation et l'intensification de la production maraîchère constituent des programmes «de première priorité», a souligné, samedi, le ministre de l'Agriculture et du Développement Rural, Rachid Benaïssa, lors de la réunion des walis de la région ouest du pays à Oran. «Un programme prioritaire a été engagé par le secteur dans l'objectif de disposer, à l'horizon 2014, de plus de 1,6 million d'hectares de terres agricoles irriguées pour assurer 70% de la production agricole», a précisé M. Benaïssa, insistant sur «l'intensification de la production maraîchère par la réalisation de serres dites tunnels et multi-chapelles». Le ministre a également mis l'accent sur «la protection, la sauvegarde et l'exploitation obligatoire du potentiel productif public et privé», «l'encouragement de l'investissement au niveau des exploitations agricoles par la sécurisation des agriculteurs», «l'encouragement des investissements pour l'intensification, la valorisation et la régulation des produits agricoles» et «la poursuite de la dynamique du développement rural». M. Benaïssa a exhorté les walis à «mobiliser les moyens nécessaires», par le «recourir aux textes législatifs et réglementations promulguées (lois, décrets, arrêtés, circulaires…), la mobilisation des acteurs de la profession» et de l'interprofession à travers leurs instances, «pour concrétiser ces actions». Il a évoqué dans ce cadre le rôle des conseils exécutifs agricoles de wilaya, les chambres d'agriculture, les conseils et comités interprofessionnels, les mutuelles agricoles et le syndicat. Le recours aux moyens financiers a été aussi abordé par le ministre qui a rappelé que les directeurs des services agricoles et les conservateurs des forêts disposent, sous l'autorité des walis, de 164 milliards de dinars pour les deux années à venir. D'autres moyens ont été mis en relief par M. Benaïssa qui a notamment fait référence aux différents crédits incitatifs (Rfig, Ettahadi, fédaratif, fournisseur, leasing) auxquels, a-t-il souligné, peuvent s'adjoindre les crédits destinés aux jeunes, tels ceux des dispositifs Ansej, Cnac et Angem. Parmi les actions annoncées dans le cadre de l'encouragement de l'investissement, le ministre a indiqué que l'opération de «conversion du droit de jouissance perpétuelle» (octroyé aux membres des exploitations agricoles collectives EAC et individuelles EAI) en «droit de concession» sera finalisée au plus tard le 18 août 2013. Le traitement des dossiers litigieux par les commissions de wilaya devra quant à lui être finalisé au plus tard le 31 décembre prochain, a encore signalé le ministre.
R. N.

Commentaires

    ammel
    10 juin 2013 - 6 h 51 min

    les reunions de la ligue de
    les reunions de la ligue de merde de ces ventrus traitres l argent du denier du peuple que le nain (boutef et comparses) marokis distribues a la palestine sont des frais perdus pour encore ruiner le peuple algerien dans son ensemble arrettons le massacre et la ruine du peuple algerien chaqu un sa merde il faut consulter le peuple algerien pour ces depenses a tort et a travers ok !!!( LA PALESTINE C EST PAS ISRAEL LE SUJET ET L OBSTACLE C EST LES PAYS TRAITRES ARABES LE CHEF C EST LES SAOUDIENS ET LEURS COUSINS QATAR JORDANIE KOWIET ECT……ET LES CLEFS DE DE TOUT DECISIONS SE PASSENT A MARRAKEHC ET RABAT)))depuis 60 ans on nous endorme avec cette histoire qui ne tient pas debout hisrel vit avec les ressoursses arabes (impot marchandages guerre paix paix guerre tout ca c est les pays arabes qui payent pour qu ils existent !!!!!et l algerie a tout a perdre a rester avec ces traitres dégagez ce nain maroki algériens algériennes reveillez-vous vous etes digne et fiere !!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.