Des étudiants juifs de France sèment la confusion à l’université de Tlemcen

Une délégation de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) a pu entrer en Algérie, en contrebande, dans les bagages du président François Hollande à l’occasion de sa visite dans notre pays. Ni l’'Etat ni l’université Abou-Bakr-Belkaïd de Tlemcen n’ont invité l’UEJF qui, de ses propres dires d’ailleurs, n’a jamais été admise en Algérie depuis l’indépendance. Profitant de cette aubaine, l’UEJF ne s’est pas privée de faire son travail politique en prenant des contacts avec «les organisations étudiantes algériennes en vue de la préparation d’un voyage de rencontres étudiantes franco-algériennes», selon un communiqué diffusé sur son site. Suite à cela, l’Association des Franco-Algériens libres (Afal) a réagi, reprochant au recteur de l’université de Tlemcen le fait que l’UEJF ait été «reçue en grande pompe» et qu’«une tribune de propagande de son idéologie» lui ait été offerte, au sein du public universitaire. Après avoir pris acte de la «totale méconnaissance, par vous (le recteur), de la nature de cette association», l’Afal, faits avérés à l’appui, porte à sa connaissance que l’UEJF est une organisation engagée idéologiquement aux côtés d’Israël et soutient les crimes que commet l’entité sioniste contre les Palestiniens et les agressions contre Ghaza. Exemples de positions citées par l’Afal : «L’UEJF a salué la décision du recteur d’académie de Toulouse d’interdire le meeting «Palestine vaincra» prévu à l’université Toulouse-Le Mirail, en décembre 2012 ; elle a dénoncé la pétition des 62 footballeurs professionnels s’opposant à la tenue de l’Euro-2013 des moins de 21 ans en Israël en juin prochain ; elle a soutenu le journal Charlie Hebdo dans son élan islamophobe, sous prétexte de droit à la liberté d’expression – droit à dimension variable, puisqu’elle n’a de cesse que de tenter d’interdire toute expression sur la Palestine». L’Afal demande au recteur de l’université de Tlemcen «un démenti à la déclaration publique de cette organisation». Le rectorat de l'université Abou-Bakr-Belkaïd reconnaît implicitement que l’UEJF et son président ont abusé de l’hospitalité offerte à la délégation dirigée par le président Hollande au cours de sa visite à l’université.
Lazhar Houari
 

Comment (11)

    Anonyme
    18 mars 2013 - 2 h 28 min

    Je pense que nous sommes tres
    Je pense que nous sommes tres betes nous les algeriens. Si on veut aider la palestine il faut arreter d aboyer et de boycotter. Il faut laisser les juifs venir faire leur peltinages, faire des accords avec eux pour voir ce qu on peut prendre d eux ce qu on peut gagner puis petit a petit ns developper economiquement et diplomatiquement la on aura un vrai bargaining power et on pourra faire pencher la balance en notre faveur. Pour l instant on est des guignols. Vos commentaires sont droles au plus. Vous vs parlez entre vs ms les juifs s en goutent de ce que vs dites parequ ils savent qu a part aboyer on ne fait rien. On est just des nerveux des gens emotifs on ne sait pas utiliser notre cerveau. Il faut etre completement bete pr interdire un pelrinage iu a une assoc d etudiants de venir c est un signe de faiblaisse c tt. J espere qu on le comprendra un jour j essayerai d oeuvrer pr mon pays ms ca va etre dur les mentalites st trop arriere a cause d un pouvoir abruti




    0



    0
    ayoub
    13 janvier 2013 - 0 h 53 min

    il ne s’agit en aucun cas
    il ne s’agit en aucun cas d’une organisation étudiante au sens classique du terme, fut elle juive ou non.Elle est en réalité liée à des organisations juive ultra violente qui pratique régulièrement et en toute impunité des massacres d’arabes sur paris et sa région.Ces gens n’ont rien à faire chez nous




    0



    0
    sakina arnaud Khimoun
    12 janvier 2013 - 19 h 32 min

    peux attester du bien fondé
    peux attester du bien fondé de l’association qui a mis en alerte la venue de l’UEJF, l’UEJF est une organisation profondément sioniste et son but en Algérie est uniquement dicté par les officines du CRIF qui ne cesse de poursuivre tous les militants qui appelle au boycott des produits de cet état colonial. Dire aussi combien je suis choquée lorsque je me rends dans mon pays d’y trouver des produits de l’occupation tel que les produits » DOVE ».

    Quant à François Hollande, qui est un allié inconditionnel de la politique sioniste, il n’aurait jamais du inviter cette organisation, et pourquoi pas Enrico Macias, tant qu’on y est !

    Toutes les personnes qui sont sur cette liste n’ont pas leur place en Algérie ! Ils y rentreront le jour il dénonceront l’occupation de la Palestine !

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/11/01/le-boycott-d-israel-est-une-arme-indigne_1433857_3232.htm




    0



    0
    Rachid Casa
    12 janvier 2013 - 14 h 41 min

    ILS ONT BRAVE L’INTERDICTION
    ILS ONT BRAVE L’INTERDICTION DES JUIFS EN PELIRINAGE A TLEMCEN !?

    Un groupe composé de 92 personnes de confession juive, détentrices de passeports Européens et Canadiens, est arrivé par bateau au port de Ghazaouet, vendredi jour de l’Aïd des musulmans avant de se diriger vers la Ville de Tlemcen à bord de trois autobus privés pris en location. Ces juifs, ont choisi le jour de l’Aïd où la population Tlemcenienne est occupée, pour entamer leur ‘’pèlerinage’’ vendredi, premier jour de l’Aïd des musulmans. Ils se sont rendus au centre de la ville, pour visiter un temple juif, avant de faire demi-tour à Ghazaouet et reprendre la mer. A rappeler que ce genre de’’ pèlerinage’’ des juifs a été interdit par les autorités Algériennes en 2005, après l’arrivée de plus d’une centaine de juifs à Tlemcen, provoquant un mécontentement de la population.
    Remarque importante : cette information a été censurée, par les DP et les Sites électroniques, qui se prétendaient publier tous sur l’Algérie.
    (…)




    0



    0
    Okba
    12 janvier 2013 - 14 h 36 min

    DES JUIFS A TLEMCEN DEFIANT
    DES JUIFS A TLEMCEN DEFIANT LA POPULATION MUSULMANE LE JOUR DE L’AID

    D’abbord qui a permis et autoriser les 92 juifs arrivés au port de Ghazaouet avant de prendre en location des autocars pour se rendre le jour de l’Aid el kebir au cimetière Juifs de Tlemcen. et retourner au bateau dans la soirée.
    Qui a donné le feu vert.QUI A DONNE L’AURISATION Qui a donné l’ORDRE DE FACILITER LE PeLIRINAGE DES JUIFS A TLEMCEN ?
    Le’s journalistes (…) à l’ouest n’ont pas souflé un mot sur cette visite qui a défiée le peuple le jour de son Aïd El Kebir. les patrons, les DP et les Red chef ont refusé de puublier l’information.




    0



    0
    Anonyme
    12 janvier 2013 - 13 h 37 min

    Flamby,le president normal
    Flamby,le president normal « fronc maçon,pro sioniste,hypocrite ».doit se mettre a genoux et demander pardon a l’algerie..d’avoir ramener ds ces bagages des etudiants « mossad » (…) sionistes, en plus de son ministre des A.E. le franco/israelien.et le gouvernement algerien doit annuler tt les contrats signés avec ce maudit,son usine renault..(…)




    0



    0
    Ezzine
    12 janvier 2013 - 10 h 41 min

    Comment se fait-il qu’un
    Comment se fait-il qu’un recteur d’une université sensé être aux faits se fait avoir de cette façon aussi bête.
    S’agit-il d’un responsable chargé de former les futurs hommes du pays ou d’un simple fonctionnaire faisant partie de la catégorie : هنيني إنهنيك. Que penseront désormais les étudiants algériens de cet homme.
    S’il est digne de son algérianité, il doit reconnaitre qu’il a été exploité et qu’il vient de commettre une faute extrêmement grave même si certains tenteront de minimiser sa portée négative.
    Il doit sans plus tarder déposer sa démission. Cela servirait peut être à sauver les pots cassés et pourquoi pas d’exemple à autrui. Cela éviterait aussi d’une part le ternissement de sa propre image et par voie de conséquence celle de l’université algérienne toute entière.
    N’oublions pas messieurs que nous avons affaire à un virus sioniste impitoyable qui ne pardonne pas. Faut-il laisser ce mal insidieux ronger le corps algérien.
    Doit-on remercier enfin monsieur le président François H de nous avoir apporté sous sa cape ce genre de lapin en contre partie de l’hospitalité du peuple algérien et des avantages que le lui a octroyés ? Et comme disait l’adage populaire « si ton ami est miel ne le lape pas entièrement »




    0



    0
    axelpanzer
    12 janvier 2013 - 10 h 31 min

    Je pense que la diplomatie
    Je pense que la diplomatie doit etre souple et que le fait que nos service aient toléré cette association dans sa venue chez nous relève plus de la politique que des considérations subjectives qui sont souvent porteuses de resultats négatifs!!!




    0



    0
    benghalem
    12 janvier 2013 - 9 h 57 min

    A mon avis que ces étudiants
    A mon avis que ces étudiants soient les bienvenues, car il y trop de juif en algérie, c’est un échange comme tant d’autres,




    0



    0
    salim
    12 janvier 2013 - 9 h 24 min

    Avec la grâce de certains de
    Avec la grâce de certains de nos responsables l’Algérie est devenue une écurie, « les autres » vont et viennent comme ils veulent.

    Kahouat moh.




    0



    0
    syriano
    12 janvier 2013 - 6 h 39 min

    c’est grave qu’on accepte des
    c’est grave qu’on accepte des gens comme sa en algerie.Il devrait y avoir interdiction de sejour en algerie pour (…) toutes les organisation sioniste.Moi qui suis d’origine de tlemcen,je regrette de ne pas y etre rendu, (…).Si le gouvernement n’est plus capable d’interdire ce genre de personnes,c’est au peuple algerien de faire le necessaire et de réagir (…) face a ses (sionistes),afin qu’ils comprennent qu’on ne veut pas ce genre d’individu sur notre terre sacré.(…)




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.