Le Japon veut poursuivre sa coopération énergétique avec l’Algérie

Le vice-ministre japonais chargé des Affaires extérieures, Minuro Kiuchi, a fait part, dimanche, de la volonté de son pays de poursuivre sa coopération énergétique avec l'Algérie, malgré l'attentat d'In Amenas qui a coûté la vie à des ressortissants de ce pays. Réaffirmant la condamnation du Japon de l'attentat perpétré mercredi dernier par un groupe terroriste dans le site gazier de Tiguentourine à In Amenas, et au cours duquel un nombre de travailleurs du groupe énergétique nippon JGC étaient tués, Kiuchi a souligné qu'il s'agissait d'un «incident tragique». «Le gouvernement japonais souhaite bien que JJC poursuive sa collaboration avec l'Algérie, même si la décision de continuer ou non en Algérie dépend de la volonté du Groupe», a-t-il indiqué à des journalistes à l'issue d'une visite en compagnie du ministre de l'Energie et des Mines, Youcef Yousfi, au complexe gazier. Il a, au passage, appelé au renforcement de la sécurité des travailleurs de cette compagnie. «Le gouvernement souhaite seulement que la sécurité des travailleurs (de JGC) soit assurée», a-t-il conclu. Abondant dans le même sens, un haut cadre de la firme japonaise a assuré que cette dernière ne compte pas mettre fin à son activité en Algérie. «JGC opère en Algérie depuis très longtemps et continuera sa coopération (avec Sonatrach). Nous voulons juste que la sécurité de nos travailleurs soit renforcée», a-t-il ajouté. Auparavant, Yousfi avait affirmé que l'Algérie disposait des moyens nécessaires pour assurer la sécurité de ses installations énergétiques». «Nous allons renforcer la sécurité et nous comptons d'abord sur nos moyens», a-t-il dit.
R. N.
 

Comment (5)

    Times
    21 janvier 2013 - 19 h 42 min

    Vous parlez de quoi là Samy ?
    Vous parlez de quoi là Samy ? êtes vous entrain de nous jouer le patriote FLNiste à deux sous ? : pendant presque 20 ans Boumédiene a voulu nous faire croire que son régime était totalement coupé de la France … maintenant on le sait, les essai nucléaires Français se sont poursuivi jusqu’à 1978 c’était aussi l’année de la mort de Mohamed Boukharouba.

    Il faut absolument l’ouverture de toutes les archives sur la guerre d’Algérie pour que ces, voraces, qui n’arrêtent pas de vendre la guerre d’Algérie, se la ferme une fois pour toutes ! L’histoire a montré, à plusieurs reprises que ce sont ceux là même qui passent leur temps à « casser du français » pour essayer de s’acheter un patriotisme qui ont des choses bien puantes à cacher.

    Combien d’anciens militaire Algériens, et même d’anciens de l’ALN qui vivent en France et aucune rue, aucun établissement,aucun site accessible aux autres ne leur est interdit à eux, ils se comptent par dizaines de milliers très probablement par centaines de milliers.
    Et si la France se metait à exiger la « raciprocité » dans tout les domaines …. combien d(établissement, restaurants, bar, ……….son




    0



    0
    Racha
    21 janvier 2013 - 14 h 30 min

    Pour Scorpion,
    a ce que je

    Pour Scorpion,
    a ce que je sais, c’est une entreprise ALGÉRIENNE
    Pour Tiguentourine, l’entreprise est apparemment une filiale de Schlumberger, alors, il peuvent recruter celui qu’il veulent, ce n’est pas sonatrach qui recrute.




    0



    0
    Patriotique
    21 janvier 2013 - 12 h 54 min

    Merci pour la correction, M.

    Merci pour la correction, M. Amara. 
    AP




    0



    0
    samy
    21 janvier 2013 - 10 h 46 min

    Déjà en premier il faut faire
    Déjà en premier il faut faire le ménage,quand j’entends que le seul Français mort Yann Desjeux faisait parti des forces spéciales d’élites de l’armée Française je suis bouche bée. J’arrive pas a croire qu’on est laissé entrer dans des sites aussi stratégiques de tel gens, même si il dit qu’il est a la retraire vous pouvez être sur a 99% pour qu’il renseigne ces anciens patrons.Qui la laissé entrer sans faire d’enquête ou s’il y a eu enquête cela veut dire qu’il y a eu traitrise ou naïveté digne d’un enfant. J’apprends que du coté des Anglais cela est pareil un vrai nid de scorpion a pris ces quartiers a In Amenas.Je suis sidéré par tant de négligence alors que nous avons d’anciens militaires qui ne demande qu’a crées des entreprises de sécurité nous nous faisons appel a ce qu’il y a de pire,pourquoi ne pas demander au Mossad de travailler pour nous?On y est presque.




    0



    0
    AMARA
    21 janvier 2013 - 10 h 26 min

    Lentreprise c’est JGC (Japan
    Lentreprise c’est JGC (Japan Gas Coorporation) et pas JJC




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.