D’anciens terroristes avouent avoir assassiné les moines de Tibhirine

Le magazine Marianne revient sur l’affaire de l’assassinat des sept moines de Tibhirine, à l’occasion de la diffusion d’un documentaire, le 23 mai prochain, sur France 3. Le film dévoilera des témoignages exceptionnels, considérés comme la preuve que les moines ont bel et bien été assassinés par le GIA, deux mois après leur enlèvement au monastère de Notre-Dame de l’Atlas, près de Médéa. Selon Marianne, les réalisateurs de ce film, auxquels il aura fallu des années d’efforts pour retrouver des témoins directs dans cette affaire, apportent des preuves «irréfutables» quant à l’implication de l’aile armée du FIS dissous dans cette tragédie qui continue jusqu’à nos jours de susciter la polémique. Sur son site internet, Marianne a publié des extraits de ces témoignages ; parmi eux, celui de Hassan Hattab, ancien membre du GIA et fondateur d’Aqmi qui raconte : «Zitouni (chef du groupuscule) m’a appelé pour me dire : je t’informe que j’ai tué les moines ce matin.» Abou Imen, le dernier geôlier des moines qui avait assisté à leur décapitation, a décrit comment ils ont été tués. «On n’a pas tiré une seule balle, de toute façon on en manquait. Ils ont tous été égorgés au couteau.» Abou Mohamed, un «émir» du GIA, affirme «que les corps des moines ont été enterrés dans la montagne et qu’il a été chargé d’emmener les têtes dans une voiture pour les jeter sur la route». Rappelons que le juge antiterroriste français Marc Trevidic a été autorisé par les autorités algériennes à se rendre en Algérie pour mener son enquête sur la mort des moines. Il a présenté aux autorités les noms des témoins qu’il voudrait entendre, et demandé aussi qu’on l’autorise à exhumer les têtes des moines et à y pratiquer des autopsies. Ce documentaire réussira-t-il à dissiper les rumeurs qui disent que l’assassinat des moines est dû à une bavure de l’armée algérienne ou carrément à une manipulation des services secrets ? En tout cas, pour Martine Gozlane, ce film «met un point final» à la réécriture de l’histoire algérienne et aux tentatives de «dédouaner» le fanatisme religieux.
Mohamed El-Ghazi
 

Comment (8)

    Anonyme
    15 mai 2013 - 18 h 13 min

    ces moines étaient des
    ces moines étaient des saints, ils faisaient juste le bien autour d’eux. la puissance de leur prière a donné du fil à retordre à leurs assassins, les poussant à changer la garde tout les jours,par peur que ces derniers ne soient tout simplement convertis par la puissance du saint Esprit. merci aux personnes qui ont donné suite à cette affaire, rien de se qui est caché ne restera sans être dévoilé en plein jour. paix à ces semeurs d’amour qui nous laissent un témoignage incommensurable sur le don de soit. le mal ne l’emportera jamais.




    0



    0
    NASSER
    13 mai 2013 - 22 h 31 min

    A Anonyme 12. mai 2013 –
    A Anonyme 12. mai 2013 – 9:23
    _________

    Vous avez dû lire uniquement le titre pour commenter comme vous le faites ! Oui cela existe ; il y a qui font des commentaires en lisant seulement les titres. Ils sont trop forts!




    0



    0
    Anonyme
    12 mai 2013 - 8 h 23 min

    Comme si les aveux arrachés
    Comme si les aveux arrachés par les services de l’état FLNesque pouvaient avoir une quelconque crédibilité.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    12 mai 2013 - 0 h 34 min

    D’anciens terroristes avouent
    D’anciens terroristes avouent avoir assassiné les moines de Tibhirine….Un acte abominable qui a salit l Islam à travers la planète et n a rien rapporte a personne…ni aux tueurs, ni aux algériens, sauf que ça a rapporté du fuel a la propagande anti musulmane sur cette planète et a tous les ennemis de l islam




    0



    0
    Brahim Haddou
    11 mai 2013 - 16 h 16 min

    quand le gia avait su que des
    quand le gia avait su que des agents français avaient négociés avec ses acolytes c’est à ce moment là qu’ils ont décidés d’ôter la vie aux moines. le makhzen marocain est lui aussi impliqué dans le rapt et le meurtre des moines trappistes. quand on sait que le gia était aussi manipulé et assisté par le royaume cherifien, que celui-ci prenait en charge les terroristes, comme abdelhak layada et que des bases arrières du gia se trouvaient au maroc et que les explosifs d’attentats fabriqués par dhina, passaient d’abord par le maroc avant d’arriver en algerie pour commettre les carnages. c’est une radio marocaine qui servait de porte-parole à djamel zitouni et c’est à travers cette radio que zitouni avait formulé ses revendications revendications. la propagande « qui tue qui » pour tenter de souiller l’image des meilleures institutions du peuple, l’ANP et le DRS, ne dupent plus personne aujourd’hui. grâce aux murailles ANP et DRS, que l’algerie n’est pas devenue une yougoslavie ou somalie bis. ces deux valeureuses institutions demeureront le cauchemar de nos ennemis, c’est pour cela que l’armée algerienne et les services de renseignements, font l’objet depuis des années de campagnes de propagande, diffamation, diabolisation, haine etc, auquel le peuple algérien n’y a jamais adhéré.




    0



    0
    Brahim Haddou
    11 mai 2013 - 15 h 59 min

    Quand Allain Juppé voulait
    Quand Allain Juppé voulait humilier Alger. A lire, très intéressant!
    http://www.alterinfo.net/Quand-Allain-Juppe-voulait-humilier-Alger_a75867.html




    0



    0
    Brahim Haddou
    11 mai 2013 - 15 h 57 min

    de toute façon, même sans ce
    de toute façon, même sans ce documentaire, les adeptes de l’ignoble mythe de « qui tue qui » avaient déjà reçu une multitude de gifles avec des preuves neutralisant leurs propagandes.ce que vous appelez « rumeur » n’en est pas une, c’est une propagande du lobby sioniste anti-algerien et des félons frustrés islamistes et pro-islamistes, qui ont vendus leurs âmes aux concepteurs du « qui tue qui » qui inventé dans les années 1990 l’infâme théorie du « qui tue qui », pour viser la cohésion de notre armée, diffamer l’anp et le drs, exonérer les islamistes de leurs atrocités abjects. le gia était manipulé par la france et d’autres pays « amis », « frères » qui ont hébergés des terroristes sur leurs sols. on sait qu’au sein du gia, figurait des agents français portant de fausses barbes. on sait que les terroristes du gia s’étaient rendus à l’ambassade de france pour apporter une cassette ayant enregistré la parole des moines.les autorités algériennes n’avaient naturellement pas vent de cela puisqu’ils n’ont rien à voir avec l’enlèvement puis la mort des moines, dès le début de l’affaire, l’anp et le drs avaient faits sérieusement leurs boulots pour essayer de localiser et retrouver les moines. des enquêteurs sérieux et des vrais spécialistes comme yves bonnet, ont toujours clairement signifiés après invetigations, qu’il ne faisait pas l’ombre d’un doute sur la non-implication de l’anp ou du drs.les thèses conspirationnistes de traîtres ayant désertés l’armée et le drs, comme karim moulay, samraoui, tigha, chouchane and co, n’ont jamais eu la moindre crédibilité et n’ont jamais apportés de preuves sur leurs dires qui sont mensongers et qui ne transparaissent uniquement par haine, vengeance, envie de règler des comptes à notre pays, idem pour les déclarations mensongères d’anciens généraux fançais qui n’ont pas le courage d’avouer que l’enlèvement par le gia était planifié par la dgse et alain juppé pour ternir l’image de notre pays et faire rebondir l’intégrisme défait militairement, le réhabiliter politiquement.

    yves bonnet: »Mais, vous savez, dans une bavure, quand vous avez une certaine expérience, et j’ai cette expérience dans cette chose, on peut tuer une ou deux personnes dans une bavure mais on ne tuera pas sept personnes. Il ne faut pas exagérer. Et puis ces sept moines n’étaient pas seuls au milieu de la nature en train de se promener et de cueillir des fleurs. Ils étaient entourés par un nombre au moins équivalent de gardiens, et cela on n’en parle pas, ils ont été tués aussi. Je crois qu’il faut savoir raison garder, et je pense que, malheureusement, cette affaire des moines de Tibhirine prouve la grande facilité avec laquelle en France on se précipite sur la thèse qui discrédite nos amis algériens et surtout quand il s’agit de l’armée algérienne ou des services de sécurité algériens. C’est dans la logique du « qui tue qui ? », ce qui n’est pas normal. Pourquoi les Algériens n’auraient pas le droit de se défendre comme tout le monde ?

    les corps des moines n’étaient pas criblés de balles, la france a des choses à se reprocher et ne veut pas la vérité car c’est elle qui a orchestré ce rapt et la campagne médiatique anti-algerienne.




    0



    0
    h2 so4
    11 mai 2013 - 14 h 48 min

    c est l acte notoire des
    c est l acte notoire des islamo sionistes basé sur la tromperie .
    il faut le faire savoir au peuple algerien en le criant sur tous les toits mais aussi informer le monde chretien Européen et les Francais en particulier .
    Et les passer tous ,autant qu ils sont en justice pour crime planifié contre l humanité .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.