Secteur privé : le coup de gueule de Habib Yousfi

Jamais le secteur économique algérien n’a été aussi fragile qu’il l’est aujourd’hui. Outre le secteur public dont les parts ont été drastiquement réduites à la faveur de l’ouverture du marché, le secteur économique privé se trouve dans une situation inquiétante, affirme Habib Yousfi, président de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), qui s’exprimait ce matin sur les ondes de la Chaîne I de la Radio nationale. Le responsable d’un des syndicats du patronat regrette l’incommensurable désinvestissement qu’a connu le secteur au point qu’il est presque difficile, du moins à court terme, de le relever et de le hisser au niveau du privé de nos voisins immédiats. Le mal est, d’après lui, profond et nécessite une lourde thérapie qui passe par l’élaboration d’une vraie stratégie économique et industrielle à long terme, et l’injection d’énormément d’argent dans le secteur productif. Selon lui, la tâche est loin d’être une sinécure. C’est un travail de titan qu’il faudra lancer au plus vite possible, affirmant qu’il n’y a plus de temps à perdre. «Trop de temps et d’argent ont été perdus», lance-t-il. Habib Yousfi accable les établissements financiers qu’il considère comme trop frileux et réticents quant au financement de l’économie productive. Pour lui, il est impératif pour l’Etat de revoir sa politique économique en mettant fin à la marginalisation du secteur privé en l’encourageant, l’accompagnant et le stimulant à travers des mesures concrètes. Habib Yousfi juge que la situation économique du pays est très fragile et nécessite les efforts et la participation de tous les acteurs économiques, qu’ils soient publics ou privés.
S. Baker
 

Comment (6)

    Anonyme
    27 mai 2013 - 1 h 56 min

    Ce chitane {$¡$} sûr la
    Ce chitane {$¡$} sûr la photo, est un menteur..il raconte des bobards, si! l’etat,sui..son raisonnement?,à la fin du (discours) tussus de mensondes, qu’il vient de sortir..de sa sale bouche de croc mort .alors! a partir de demaim..tout sera prévatisées? même l’air~~que les citoyens lambda respirent?.ce salopard de parvenu, veu une vente aux encheres de l’Algerie au privées «les patrons locaux,sans scupule, et les multinationales colonialistes».sa vrais place..est en prison## «avec un bref communiqué, comme quoi..ce triste individu,est appelé à d’autres fontion» pour conspiration,contre l’intérêt,et la souverainete de l’Algerie, avec la mafia locale (lâches,et traîtres),et les services (entre autre,l’ambassade us,a Alger).etrangers.bref, moi! si j etais president (Mdr) nationalisation de toutes les grandes societes,et même les ptites,si elles sont strategique?.hé celui qu’il n’est pas d’accord. .direction..la même cellule (je rigole) ,que celle que ce sinistre personnage,de la photo d’en haut




    0



    0
    Adel
    26 mai 2013 - 22 h 38 min

    Mr brahim Baddou désolé vous
    Mr brahim Baddou désolé vous avais tous faut mon ami l état octroie des crédit sans intérêt pour qui ,pour des jeunes qui n ont aucune expérience Dans le domaine de la gestion ni humaine ni autre il ne réussirons jamais et l état le sais mon ami il sufi pas d avoir un diplôme ou formation pour être chef d entreprise ,aidée les professionnels bon sang qui on de l expérience du savoir faire p…..Ain g la rage




    0



    0
    Ness maascar
    26 mai 2013 - 20 h 26 min

    C’est soit disant industriels
    C’est soit disant industriels ne pense qu’a faire sortir leur dinars en devises pour s’acheter des appartements a l’étranger et des hôtels comme tous les nantis du système




    0



    0
    Mahdi
    26 mai 2013 - 18 h 04 min

    Ces gens-là (les pAtrons) ne
    Ces gens-là (les pAtrons) ne sont et ne seront jamais satisfaits ! même s’ils engrangent des milliards de dollars ! c’est pour cela que les travailleurs fuient le secteur privé pour le publique pour cause de stabilité et surtout d’équité salariale, alors qu’on constate que le privé fait appel à des étrangers, payés en euros ! y a qu’à voir ce qui se passe dans le monde merveilleux du football ! On ne parle plus de dinars ! comment ces gens-là (les pAtrons) pensent-t-ils remettre sur rail tout ça !




    0



    0
    Horizon
    26 mai 2013 - 13 h 50 min

    Allah seul sait , connait la
    Allah seul sait , connait la véracités de vos propos , vos dires .
    La diffusion ou le colportages de fausses informations a des fins partisane ou intérêts diverses et variées de groupe ou personnel .
    Ne vous grandira aucunement , mais bien au contraire .
    Si cela est vrai il faut le dire certes .
    Sans incitations a la révolte ou je ne sais quoi encore qui serait préjudiciable aux peuple Algériens dans toute sa composante……
    Mais uniquement dans un but de pallier aux carences et redresser la courbe vers l’ascendance.
    Dans l’intérêt du pays et du peuple par évidence logique et naturel.
    Mes frères la fitna prend sa source dans la propagation de l’ignorance par le bouche a oreille en atteignant les moins cultivés et instruits d’entre nous.
    Prenons garde de tourner sept fois notre langue dans notre bouche avant de lancer des commentaires qui peuvent être sources de médisances et d’un début de feu et ces conséquence dévastatrice si il se propage a la vain dicte.
    Soyons bienveillant a tout cela en contrecarrant toute sorte d’énergumène ennemis choitaine utilisant les forums , les réseaux sociaux et autres moyens aux services du grand publics pour créer la FITNA le déluge au sein de notre peuple et autres peuples frères.
    Faisons leurs la guerre en les dénonçant et en apportant la preuve du contraire par les argumentations et autres preuves qu’ils ne sont que des parasites travaillant pour les sionistes et leurs laquais.
    Et que leurs but et de nous remonter comme des réveilles entre nous , contre nous même pour nous autodétruire par fragmentation , divisions ethniques , religieux , culturel , et politique ….
    Mais quand je vous lis , je découvre que les composantes du peuple Algériens et Algériennes sont murent , instruits , et nous avons l’expérience des coups tordue orchestré de l’extérieur mais aussi de l’intérieur ……..
    Nous les contrerons sans cesse , avec sérénité , vigilance , réflexion et surtout de toute instant et sans relâche.




    0



    0
    Brahim Haddou
    26 mai 2013 - 13 h 44 min

    situation économique fragile
    situation économique fragile dit-il? mais est-il dans le présent? si les membres du secteur privé se plaignent de la situation de la branche dans laquelle ils évoluent, ils ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes. les salaires sont moins élevés dans le privé que dans le public. le parcours du combattant pour accéder à un poste de responsabilité sont plus importants dans le privé que le secteur public. le privé à produit des externalités. ce n’est pas l’état qui les marginaliste, c’est eux mêmes qui se sont marginalistés à cause de leur mauvais état d’esprit qui a contribué à dévaloriser le domaine privé. quand à l’état, il a fait le nécessaire pour soutenir l’activité du domaine privé, en octroyant des subsides, crédits sans intérêts, en les aidant dans la mise à niveau aux programmes PME et être au diapason des nouvelles technologies, mais ce n’est pas la faute de l’état, si plusieurs intérêts privés refusent d’adhérer aux programmes des mise à niveau et tecnologies modernes. le public n’est pas plus favorisé par l’état que le privé.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.