Yousfi : «L’Algérie n’a pas de difficultés pour commercialiser son gaz»

L'Algérie peut s'adapter à la situation actuelle du marché gazier international, marquée par une baisse de la demande, et n'éprouve aucune difficulté pour commercialiser son gaz naturel, a assuré, aujourd’hui lundi, à Alger le ministre de l'Energie et des Mines, Youcef Yousfi. «Les choses se passent correctement (…). Nous nous adaptons à la situation actuelle du marché» par rapport à la baisse de la demande de gaz en raison de la crise, a affirmé M. Yousfi à des journalistes en marge d'une réunion du Comité énergétique algéro-tunisien. « Il n'y a rien de dramatique (dans cette situation), et nous n'avons pas de difficultés actuellement en matière de commercialisation » du gaz, a ajouté le ministre, soulignant que la concurrence n'a jamais posé de problème à l'Algérie pour la commercialisation de son gaz à l'international. «Il y a toujours eu de la concurrence depuis que le marché du gaz existe», a-t-il dit à ce propos. Le PDG de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine, a estimé samedi qu'il était «difficile» pour l'Algérie de préserver les prix du gaz dans un contexte de crise économique qui affecte aussi bien la demande que les prix. «Notre marge de manœuvre est difficile, car il n'y a pas de reprise économique forte et lorsqu'il n'y a pas de reprise forte, commander le marché n'est pas uniquement l'apanage de Sonatrach», affirmait M. Zerguine.
R. E.
 

Comment (3)

    Anonyme
    28 mai 2013 - 12 h 56 min

    dans la boutika de
    dans la boutika de al-bouteflia on laisse manger les laudateurs les girouettes et les leches alors que ce peuple on le laisse crever la dalle et sdf




    0



    0
    Karl Lawson
    28 mai 2013 - 12 h 30 min

    C’est comme les responsables
    C’est comme les responsables d’air Algérie, pour ne pas dire « les propriétaire » qui détournent l’argent des recettes et augmentent les prix des billets pour nos pauvres compatriotes qui ne peuvent plus venir voir leurs familles tellement le billet est devenu cher! Quel honte de la part de ce gouvernement de voleurs imposé par le clan d ‘Oujda. j’en ai les larmes aux yeux de voir que nos citoyens préfèrent aller dépenser le peu d’argent qu »ils ont en Tunisie, Maroc et Turquie.

    Quelle honte ce que ce président invisible nous a apporté que des sangsues! Normalement ce ne sont pas 200 milliards mais 947 milliards de dollars que nous devrions avoir en fond pour actif positif, selon l’économe Tahar Benchafia, qui enseigne à Berkeley au lieu de le faire en Algérie à cause de ces minables tubes digestifs spécialiste en Hefs et Zawiates du wahabisme satanique!




    0



    0
    00213
    28 mai 2013 - 10 h 06 min

    Voila l’un des plus grand
    Voila l’un des plus grand fléau de l’Algérie :
    La girouette gouvernemental !
    Dans la forme (communication) comme dans le fond (politique).
    .
    Nous pouvons comprendre que dans certains domaines il n’y ai aucune communication et cela va dans l’intérêt de la nation.
    Mais il est évident qu’au niveau économique, il faut que les investisseurs aient une visibilité.
    L’indice de confiance, c’est la capacité qu’accorde les entrepreneurs à se fier à la « parole » du gouvernement. Et dans le cas de l’Algérie on ne comprend rien.
    .
    On se retrouve alors avec:
    – Des décisions trop hâtives et impossibles à appliquer
    – Des conflits entre ministères
    – Des lois contradictoires
    – Plusieurs lignes politiques qui partent dans tous les sens
    – Une incohérence dans les choix budgétaires
    – Une stratégie de communication d’Alzheimer
    – Des choix non-assumés
    – Un manque flagrant de coordination entre acteurs publiques
    On peut donc comprendre que les investisseurs (et en premier lieu la Diaspora algérienne) hésitent ou refusent de placer leurs fonds (durement gagnés) dans un pays où une loi peut changer 4 fois en 1 an, et où l’on trouve 2 discours étatiques contradictoires en l’espace d’une semaine.
    .
    Comme disent les marocains :
    M’ra hada’a t… ou rajel kelma (la femme a son derrière et l’homme sa parole)




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.