Tizi Ouzou : les habitants d’Illilten s’élèvent contre un imam salafiste

Les habitants de la commune d’Illilten se mobilisent contre un imam salafiste du village Tifilkout. Boycottant la mosquée du village depuis son arrivée il y a quelques mois, les habitants réclament son départ. «Les fidèles de notre village pratiquaient un islam qui prône la paix et la tolérance depuis la nuit des temps. Nous n’avions jamais, par le passé, eu un problème d’ordre religieux jusqu’à la venue de cet imam», soulignent-ils dans une déclaration rendue publique aujourd’hui. Les villageois motivent leur demande de départ par les agissements troublants de cet imam qui développe un «discours religieux dangereux et contraire à l’esprit de l’Iislam». Ils attestent que «les prêches développés sont d'une teneur extrémiste portant atteinte aux valeurs sociales de respect et de tolérance régnant depuis des siècles» dans leur village. «L'imam en question, qui ne respecte point les fondements de la société, soulève par ses discours un tollé général dans le village par un discours de haine et de mépris envers les non-croyants et les croyants laïques», dénoncent-ils, rappelant que «les habitants, qu’ils soient croyants ou pas, ont toujours su cohabiter et vivre ensemble, en symbiose et en osmose, dans un climat de convivialité, de liberté de conscience sans discrimination aucune». Les villageois refusent de laisser pourrir la situation et exigent de la direction des affaires religieuses de la wilaya de Tizi Ouzou de procéder à son changement au plus tôt. «Nous appelons toutes les personnes éprises de liberté et de tolérance à se joindre par solidarité à notre action pour condamner dans les actes et les faits des imams qui sèment la discorde et la haine par le biais de leurs discours et comportements», poursuivent-ils, affirmant qu’ils œuvrent à l’instauration d’une société moderne et tolérante et refusent l’obscurantisme religieux venu d’ailleurs. D’après les villageois, cet imam reçoit de l’argent de salafistes bien connus dans la ville de Tizi Ouzou qui se chargent de «polluer» l’esprit des jeunes et de les «dévier du droit chemin». Ces villageois appellent à la «vigilance» et à la «résistance» face à ce qu’ils qualifient d’une «offensive intégriste» visant la Kabylie.
Sonia B.

Comment (35)

    Adel
    16 août 2013 - 16 h 33 min

    Monsieur L’anonyme de 19h30
    Monsieur L’anonyme de 19h30 que les choses soient clairs, tu peux donner ton point de vue, mais l’invective et l’insulte directe à mon endroit ne sont pas de mise sur ce site.
    Si mes propos ne te conviennent pas, apporte la contradiction avec des arguments. Point barre
    Ce site est dédié aux patriotes, qui aiment et défendent l’algérie, ses institutions, son Président, son Armée, sa justice, sa police et tous ceux qui oeuvrent dans l’ombre

    LE MARGINAL
    15 août 2013 - 23 h 09 min

    Les chiffres « arabes »? Mais
    Les chiffres « arabes »? Mais alors, pourquoi les arabes utilisent-ils eux-même les chiffres…indous ?!!! Il n’y a même pas d’alphabet arabe authentique.C’est de l’araméen. Les Arabes n’ont jamais rien inventé. Ils se sont appropriés les inventions des peuples qu’ils conquis grâce à leur religion qui, elle-même, n’était qu’une dérivée du judaïsme et du christianisme.

    Anonyme
    15 août 2013 - 18 h 34 min

    Adel le yéménite inculte et
    Adel le yéménite inculte et complexé, tu ferais de faire profil bas et te taire et apprendre des autres, toi qui a été nourri au biberon de l’inculture Oujdiste, tu ne connais rien du peuple algérien aux origines africaines et amazighes, non pas yéménite comme le prétendent les ignorants et les fossoyeurs de l’histoire de l’Algérie millénaire de ton acabit. Si tu avais moindrement un peu de culture et de fierté, tu aurais su que toute l’humanité a des gênes africaines, puisque l’Afrique est le berceau de l’humanité, il se trouve que l’Algérie n’en déplaise aux imbéciles incultes, fait partie de cette Afrique, c’est à partir de l’Afrique que l’humanité s’est déplacée ailleurs dans d’autres continents.

    S.S.A
    15 août 2013 - 18 h 23 min

    Assalam Oura3laykoum
    A Par

    Assalam Oura3laykoum

    A Par Adel (non vérifié) | 15. août 2013 – 17:02

    Ok, alors on est des Numides Amazighs Algériens d’origine Arabe c’est ça?
    Le mot étranger est « berbère », je me disais aussi, j’aimais pas trop ce terme qui ressemblait trop à barbare.
    Et si j’ai bien compris, on est tous Numides(Algérie actuelle et ex-Berbérie), ce qui veut dire qu’il y a des Numides Kabyles, des Numides Chaouis, des Numides Mozabites, des Numides Targuis, des Numides Tifinagh(comme moi(Tlemcen)).
    Dis-moi, Numides c’est pas un dérivé de Nomades?!! Parce que moi je partie de la tribu des Zénètes qui émigraient en hiver vers le Sud et remontaient vers le Nord en été, ensuite quelques uns se sont sédentarisées sur toute la côte Nord-méditerranéenne dont mes ancêtres, d’ailleurs en ce qui me concerne, ma famille me disait toujours qu’on est des Chaouis d’origine et en faisant des recherches c’était vrai.
    Alors, pourquoi on se bouffe entre nous, on est tous issus de cette Algérie(Numidie) des 4 coins, on a juste à accepter les différences de l’autre qui doivent être un apport et une richesse.
    C’est pour ça que j’ai toujours été nerveux alors, contre le régionalisme, la ré-islamisation forcée(version étrangère) etc…
    A partir de ces infos, je vais faire encore plus de recherches.
    Mais pour ce qui est des Arabes, j’ai toujours pas compris, ils nous ont musulmanisés OK mais ça veut pas dire qu’on descends d’eux? Puisqu’ils sont venus, c’est qu’ils nous ont trouvé présent!! Comment ces gênes ont-ils pu se retrouver en nous? ou alors ils se sont mélangés avec les Numides après leur conquête et là je comprendrais cette histoire des gênes.
    Au moins, on avance maintenant et je reconnais que l’échange est meilleur que l’invective.

    Que Dieu nous vienne en aide à nous Tous.

    Tahyia Djazayirouna(Numidiana) Wa Djichna.

    Assalam Oura3laykoum.

    Adel
    15 août 2013 - 16 h 15 min

    Monsieur Mahdi avec tout mon
    Monsieur Mahdi avec tout mon respect évite de prendre tes réferences sur l’histoire écrite par les vainqueurs (les français) aucune confiance. Un petit exemple les pieds noirs disaient que la mitidja c’était des marécages qu’ils ont asséchés pour plancter des agrummes (les salpards)
    Oui la mitidja était pleine d’eau mais les algériens cultivaient du riz le meilleur du monde à l’époque, ils ont fait un crime contre l’humanité, c’est cela la colonisation.
    la désinformation à outrance, le mensonge, ils ont essayé de créer la zizanie entre algérie, rappelez vous les berbères plus intelligeants que les arabes, diviser pour régner
    Dieu merci les algériens ont prouvés qu’ils ont l’algérie dans les tripes, dès qu’il s’agit de la défense du pays tout le monde sort son fusil

    Adel
    15 août 2013 - 16 h 02 min

    SSA Suite La Numidie avait
    SSA Suite La Numidie avait pour capitale Cirta, rome fit la guerre au Roi Jugurtha et prit possession d’une partie de la Numidie qu’elle appela Berbérie, avec les berbères pour habitants.
    Quand je parle de racine, pourquoi s’arrêter à Rome, l’algérie avant rome existait depuis plus 3 000 ans, je mets au défi quelqu’un qui me prouve que dans la langue Tamazigh se trouve le mot Berbère. Cela prouve que certains chez nous utilisent des termes insultants et étrangers pour désigner nos racines. Ceci étant dit libre à vous de croire ou ne pas croire. Le problème des gênes c’est très simple, pour connaître une filiation on analyse les gênes pour faire des comparaisons, il se trouve que les gênes des algériens et des europeens sont les mêmes que ceux des sémites arabes du yemen, c’est scientifiques, il n’y a aucune magie la dedans
    Bonne lecture que Dieu te protège

    Adel
    15 août 2013 - 15 h 48 min

    SSA, en raison de la
    SSA, en raison de la modération de tes propos j’ai décidé d’apporter un éclairage supplémentaire.
    Tu sais personne n’a la science infuse ni dans son biberon, c’est un pocessus long avec l’envie de savoir qui nous sommes. Tout ce que j’affirme ici est vérifiable. En résumé le terme BARBARE, vient des grecques tous ceux qui n’étaient grecques étaient des barbares, Germains, Celte, Scandinaves mais également Romains etc…..Lorsque rome devenue puissance elle utilisa le même terme BARBARUS pour désigner tous ceux qui étaient hors du contrôle de rome, et spécialement notre chère NUMIDIA, qui s’étendait de Carthage jusqu’en mauritanie.
    A suivre

    Anonyme
    15 août 2013 - 11 h 43 min

    C’est du n’importe quoi
    C’est du n’importe quoi Mahdi, un pur mensonge, une déformation de l’histoire d’Afrique du Nord et de l’Algérie en particulier par les juifs qui veulent justifier une Afrique du Nord juive, parce que les sionistes ont des visées sur l’Algérie. Faux !!! les amazighes ne pratiquaient aucune religion, la seule qu’ils avaient été la liberté totale, ce Henry Garot est un colonialiste et un juif, alors, cherchez des références plus sérieuses avant de distiller n’importe quoi et rapporter sur un site algérien une histoire abracadabrante à l’odeur de propagande juive. Kahina n’existait pas, mais Dihia la reine des Aurès Berbère sans religion oui, Kahina est un nom qui lui a été donnée par les arabes frères des juifs par leur racine sémite.

    Mahdi
    14 août 2013 - 23 h 55 min

    Je vais abusé cette foi-ci de
    Je vais abusé cette foi-ci de la disponibilité d’AP pour mettre en ligne quelque passages de l’histoire de l’afrique du nord, du livre d’henry garrot :
    … »En 681, Okba renforçant son armée des Berbères convertis, s’empara de Gafsa et fonda Kairouan, des ruines des cités romaines environnantes ; puis il marcha sur l’Aurès à l’effet de réduire les populations Zénètes, lesquelles alliées aux Grecs et aux tribus juives, restaient indépendantes. Mais il échoua devant les forteresses où ces populations s’étaient réfugiées.
    Négligeant pour l’instant ces adversaires solidement retranchés derrière les murailles des forteresses byzantines, Okba traversant le Mzab, arriva jusqu’à Tiaret, où il défit les Grecs et les Berbères qui l’y attendaient en grand nombre. Puis il poussa jusqu’à l’Océan, où ayant fait entrer, son cheval dans, la mer, il Prit Dieu à témoin, qu’il avait accompli son devoir de bon Musulman, puisqu’il ne trouvait plus devant lui d’ennemi de sa religion à combattre.
    Revenu dans le M’zab, Okba, qui considérait tonte l’Afrique comme soumise à L’Islam, renvoya au troupes à Kairouan, ne conservant avec lui qu’une faible escorte.
    A la tête d’un petit groupe de cavaliers d’environ trois cents hommes, Okba voulut reconnaître les forteresses des environs de l’Aurès, devant lesquelles il avait échoué lors de son passage.
    Parvenu à Tehouda, au N.-E. de Biskra, l’émir, qui depuis quelques jours se sentait suivi pas à pas par les Berbères de Koceïla, se trouva tout à coup en face des tribus juives de l’Aurès, qui gardaient les passages.
    Entourés de toutes parts d’ennemis acharnés, il ne restait aux compagnons d’Okba qu’à vendre chèrement leur vie ; ils n’y manquèrent pas. Ayant fait leur prière, ils brisèrent les fourreaux de leurs épées et firent tête aux agresseurs. Mais que pouvait leur courage contre le nombre ! Ils furent anéantis,
    Le tombeau de l’émir conquérant de l’Afrique, enseveli sur le champ de bataille de Tehouda, est encore un lieu de pèlerinage pour les Musulmans à l’oasis qui porte son nom : de Sidi Okba.
    Les Berbères, sous le commandement de Koceïla, aidés des tribus juives mises à la disposition du chef berbère par leur reine la Kahéna, renforcés des Chrétiens, chassèrent les Musulmans de leur nouvelle conquête.
    En 688 le khalife Abdel Malek reprenant les traditions de ses prédécesseurs, envoya de nouvelles troupes à la conquête de l’Afrique, sous le commandement de l’émir Zoheïr. Koceïla atteint aux environs de Kairouan, fût tué après une bataille acharnée et les Berbères et les Grecs avec les tribus juives, fuyant devant Zoheïr, se jetèrent en partie dans l’Aurès et dans le Mzab. Zoheïr, victorieux, ne sut pas tirer parti de ses succès. Pressé de revenir en Orient jouir de son triomphe et de son butin, il se heurta à Barka contre une troupe de Grecs qui venaient d’opérer une descente, et périt avec toute son escorte, 690.
    Après la mort de Koceïla et le départ des Arabes, les indigènes de l’Afrique du Nord avaient reconnu l’autorité d’une femme : Daya bent Tabet, une Juive, plus connue sous le nom de la Kahéna الكاهنة ou devineresse. Ses intimes relations avec Koceïla, roi des Berbères et la part qu’elle avait prise au guetapens de Tehouda où, Okba et ses compagnons avaient trouvé la mort, l’avaient mise en relief. Cette femme était issue de l’une des familles appartenant à ces tribus juives venues de la Cyrénaïque et de l’Égypte, réfugiées dans les Aurès après la dispersion ordonnée par Hadrien en 117, tribus fédérées entre elles, sous le nom de Djeraoua. Elle était la fille d’un nommé Tabet, fils d’Enfak, et appartenait à la tribu des Cahen, prêtres issus de la famille d’Aaron »

    C’est pas par hasard qu’il y a du mouvement dans cette petite région de l’algérie indépendante !

    Anonyme
    14 août 2013 - 19 h 16 min

    Que penser d’un larbin
    Que penser d’un larbin ignorant partisan du clan criminel du clan d’Oujda qui porte le nom de Adel, lui le yéménite ignorant de la pire espèce qui insulte l’intélligence des intervenants cultiviés descendants de Massinissa et descendants du berceau de l’humanité qui est l’Afrique, alors que l’Arabie n’existait pas, les autres continents étaient à l’état sauvage ou aucune trace de l’humanité n’existait. Les algériens sont fiers de leurs origines africaines, amazighes, qui n’ont rien à voir avec l’arabie ou le Yémen des peuples nouveaux qui n’existaient pas,il y a quelques décennies à peines. Ce ne sont pas les petits larbins du clan marocains d’Oujda inculte un clan de t(…) ennemi de l’Algérie qui vont déformer notre histoire, eux les c(…) faussaires de notre histoire, des m(…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.