Le NDI intensifie ses rencontres avec la classe politique algérienne

L’ONG américaine National Democratic Institute (NDI) a reçu à son siège à Alger plusieurs délégations de partis politiques, apprend-on de source digne de foi. L’objet des discussions a porté essentiellement sur l’évolution de la situation politique algérienne à la lumière des derniers événements, et la fiabilité de l’élection présidentielle prévue en avril 2014. En moins d’un mois, l’organisation a reçu successivement des délégations du MSP, du FLN, conduite par Mme Fourar, députée de Béjaïa, et une autre du RND. La dernière personnalité politique à être reçue par NDI est Sofiane Djilali, président de Jil Jadid. Cette diversification et intensification des consultations montre le souci de cette organisation américaine d’avoir une analyse plus complète et plus concentrée sur les tendances actuelles au sein la classe politique algérienne. Elle sait aussi se faire inviter par les acteurs algériens. Ainsi, des membres de cette ONG ont été conviés du Forum de Liberté aujourd’hui dimanche, dont l’invité était l’ancien coordinateur du bureau politique du FLN, Abderrahmane Belayat. A noter aussi que le travail du NDI ne se limite pas à un travail de consultation avec la classe politique ou la société civile algériennes, mais s’étend à une participation plus active à tous les processus électoraux organisés en Algérie, puisqu’elle est régulièrement admise parmi les observateurs internationaux autorisés à surveiller les élections. Cela, alors qu’elle est suspectée d’avoir des visées douteuses, en œuvrant à déstabiliser les pays du Sud à travers la formation et l’encadrement de militants engagés dans des actions de subversion.
R. Mahmoudi
 

Comment (6)

    salim
    30 septembre 2013 - 14 h 41 min

    Nous mettons en garde ces
    Nous mettons en garde ces messieurs des partis politiques. Attention aux manipulations. Car plus tard ces messieurs du NDI seront partis. Et c’est vous qui allez vous retrouver face à face avec la population. Et ce n’est pas ces messieurs de la NDI qui sont connus pour leurs manipulations qui vont vous sauver.

    En tant que citoyens nous savons qui est cette NDI, ce qu’elle fait qui est derrière et toutes les organisations combien douteuses qui lui sont rattachées. De même que toutes ses manœuvres à travers le monde. Et rien ne plaide en sa faveur.

    Vous connaissez comment sera la réaction des citoyens vis à vis de vous. Attention ou vous mettez les pieds et à ce que vous faites, surtout pour l’avenir du pays !!!!!!!!!!!!




    0



    0
    Anti Hypocrites
    30 septembre 2013 - 1 h 38 min

    NDI=CIA
    NDI=CIA




    0



    0
    Horizon
    29 septembre 2013 - 19 h 57 min

    Il faut les leur donner
    Il faut les leur donner l’envie de prendre la poudre d’escampette et retourner chez dans leur bled .
    Ce ne sont que des agent de la CIA et de d’autres officines qui ont pour but de créer une seconde décennies noir mais plus meurtrière que la première.
    Il faut qu »il dégage de chez nous sans ménagement.




    0



    0
    Rachid
    29 septembre 2013 - 17 h 20 min

    Tbahdila! Certains sont en
    Tbahdila! Certains sont en train de se retourner dans leurs tombes!




    0



    0
    Anonyme
    29 septembre 2013 - 17 h 06 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 29.
    @ Anonyme (non vérifié) | 29. septembre 2013 – 17:11

    Nous sommes mal barré car le NDI du NED bosse et sous-traite en en sous-main pour le compte des « libéraux » de france et d’europe.

    Le slogan de ses gens est « Les libéraux de tous les pays, unissez-vous ».

    Les libéraux de tous les pays admirent et idolâtrent napoléon 1 et napoléon 3 ainsi que leurs oeuvres coloniales et leurs autoritarismes dictatoriales.

    On est mal barré.




    0



    0
    Anonyme
    29 septembre 2013 - 16 h 11 min

    C’est inacceptable qu’une ONG
    C’est inacceptable qu’une ONG réputée pour la destabilisation de plusieurs pays, soit invitée en Algérie, il faut ignorer ces ONG et en aucun cas les associer à nos problèmes internes, le peuple algérien n’a pas besoin de ces ONG pour nettoyer le pays des parasites qui sont au pouvoir, c’est une affaire algéro algérienne. Toutes ces gesticulations politiques ne servent à rien, le dernier mot revient au peuple, sans aucune ingérence étrangère surtout américaine, la France même si elle rêve de destabiliser l’Algérie, son passé colonialeême en coulisse il suffirait d’alerter l’opinion publique sur les intentions machiavéliques de la France, en Algérie, une France qui soutient le régime du clan d’Oujda, pour faire lever tout le peuple contre ce clan.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.