Le wali de Jijel annule la liste des bénéficiaires de logements sociaux

Quatre jours après les protestations violentes qui ont suivi l’affichage d’une liste de distribution de logements sociaux à Jijel, les autorités semblent avoir retenu la leçon. Ainsi, selon une source locale, le wali a ordonné l’annulation de ladite liste, pour permettre de réexaminer tous les recours introduits par les contestataires. Pour rappel, des échauffourées ont éclaté le 26 novembre dernier dans la soirée, au centre-ville de Jijel, suite à la publication de la liste des bénéficiaires de logements sociaux par les services de la daïra. Des centaines de citoyens ont investi la rue pour contester cette liste, accusant les responsables chargés de la distribution de logements sociaux de favoritisme. Dépêchés sur les lieux, les forces antiémeutes ont dû intervenir pour disperser une foule en furie. Un climat de tension a régné sur la ville durant toute la nuit, bloquant ainsi les routes à la circulation. Les affrontements entre les contestataires et les forces de l’ordre avaient fait au moins une dizaine de blessés parmi les manifestants et les agents de police, contraints de faire usage de bombes lacrymogènes et d’appeler des renforts. Après cette décision du wali d’annuler la liste contestée, les citoyens de Jijel espèrent retrouver confiance et bénéficier d’un traitement équitable et surtout transparent lors de la prochaine opération de distribution.
Rabah Aït Ali

Comment (6)

    Anonyme
    3 décembre 2013 - 15 h 52 min

    renseignements pris auprès de
    renseignements pris auprès de la wilaya, il s’avère que c’est totalement faux. La liste n’a pas été annulée. Les autorités ont seulement demandé à qui veut le faire d’introduire des recours, conformément à la réglementation. Alors, Algerie Patriotique, manque d’information ou désinformation délibérée?




    0



    0
    Anonyme
    3 décembre 2013 - 15 h 52 min

    renseignements pris auprès de
    renseignements pris auprès de la wilaya, il s’avère que c’est totalement faux. La liste n’a pas été annulée. Les autorités ont seulement demandé à qui veut le faire d’introduire des recours, conformément à la réglementation. Alors, Algerie Patriotique, manque d’information ou désinformation délibérée?




    0



    0
    zockero
    3 décembre 2013 - 15 h 15 min

    beaucoup de personnes
    beaucoup de personnes auraient bénéficié de ces logements,on donné du rachouia des jeune de 24ans figuré sur la liste des vendeur de drogue en prison son nom sur la liste 150 celibatair sur la liste des bénéficié




    0



    0
    zockero
    3 décembre 2013 - 15 h 15 min

    beaucoup de personnes
    beaucoup de personnes auraient bénéficié de ces logements,on donné du rachouia des jeune de 24ans figuré sur la liste des vendeur de drogue en prison son nom sur la liste 150 celibatair sur la liste des bénéficié




    0



    0
    00213
    3 décembre 2013 - 9 h 40 min

    C’est donc le seule solution
    C’est donc le seule solution pour se faire entendre ?
    Imaginez un seul instant que la publication de cette liste aurait été suivie par un petit rassemblement de protestataires sans suite.
    Cela aurait impliqué que beaucoup de personnes auraient bénéficié de ces logements, alors qu’ils n’en ont pas le droit au vu des nombreux nécessiteux.
    Faudra-t-il qu’à chaque fois on brule tout pour qu’au château somptueux d’Alger, on regarde un peu les gueux ?
    La « politique de l’urgence » a détruit la Syrie et nombre d’autres pays risquent de suivre.
    On ne compte plus les foyers de tension sur la planète dus à l’égoïsme des gouvernants, et qui dans la précipitation mettent en place une multitude de réformes souvent trop tard (Bangladesh, Thaïlande, Guinée…)
    L’argent embellie la vie. Mais avec tous nos milliards nos responsables n’ont plus la tête sur les épaules.
    .
    Quand on observe l’extrême ferveur national lors de la qualification à la coupe du monde, on ne peut que constater l’impressionnante démonstration de force et d’union populaire à l’égard de nos ennemis extérieurs.
    Mais si ce jour-là les millions d’algériens étaient sortis avec de la haine au lieu de la joie.
    Pensez vous que les Mig et les S300 auraient pu faire quelques choses contre ce peuple ?
    .
    L’injustice et la hogra sont le carburant de la fitna.
    La-haut, il faut qu’ils cessent les discours et qu’ils passent aux choses sérieuses, car il en va de leurs propres intérêts…
    Malheureusement (ou heureusement?) les algériens ne veulent pas de liberté, ils chient sur la démocratie et ils en ont rien à foutre des droits de l’homme.
    Vous pouvez leur mettre un président à vie et cela ne leur fera ni chaud ni froid, à condition que celui-ci leurs permettent de vivre tous décemment.
    C’est faux pour certains, c’est choquant pour d’autres, mais c’est la réalité et ce constat vient de la rue (la vraie).
    .
    Plus concrètement, je pense qu’il faut éradiquer comme on l’a fait pour le terrorisme, tous les élus pourris (soit 95 %) qui sont une véritable plaie pour la nation.
    On se rend comte de plus en plus que les dispositifs votés en faveur du citoyen ne sont pas appliqués sur le terrain.
    Hors la mise en œuvre est du ressort du dernier maillon de la chaine : L’élu local !
    Tout la-haut, on peut se tordre dans tous les sens mais si en bas ça bouge pas, on a l’impression que rien avance.
    De temps en temps, on aperçoit quelques lignes reprenant les invectives de ministres ou de walis mais qui n’auront assurément aucun impact, car l’algérien il faut le faire marcher avec le bâton et la peur.
    Descendez dans une APC, virez le quart, mettez en prison l’autre quart et vous verrez comme par magie l’autre moitié restante se mettre à travailler et accomplir l’impossible.




    0



    0
    00213
    3 décembre 2013 - 9 h 40 min

    C’est donc le seule solution
    C’est donc le seule solution pour se faire entendre ?
    Imaginez un seul instant que la publication de cette liste aurait été suivie par un petit rassemblement de protestataires sans suite.
    Cela aurait impliqué que beaucoup de personnes auraient bénéficié de ces logements, alors qu’ils n’en ont pas le droit au vu des nombreux nécessiteux.
    Faudra-t-il qu’à chaque fois on brule tout pour qu’au château somptueux d’Alger, on regarde un peu les gueux ?
    La « politique de l’urgence » a détruit la Syrie et nombre d’autres pays risquent de suivre.
    On ne compte plus les foyers de tension sur la planète dus à l’égoïsme des gouvernants, et qui dans la précipitation mettent en place une multitude de réformes souvent trop tard (Bangladesh, Thaïlande, Guinée…)
    L’argent embellie la vie. Mais avec tous nos milliards nos responsables n’ont plus la tête sur les épaules.
    .
    Quand on observe l’extrême ferveur national lors de la qualification à la coupe du monde, on ne peut que constater l’impressionnante démonstration de force et d’union populaire à l’égard de nos ennemis extérieurs.
    Mais si ce jour-là les millions d’algériens étaient sortis avec de la haine au lieu de la joie.
    Pensez vous que les Mig et les S300 auraient pu faire quelques choses contre ce peuple ?
    .
    L’injustice et la hogra sont le carburant de la fitna.
    La-haut, il faut qu’ils cessent les discours et qu’ils passent aux choses sérieuses, car il en va de leurs propres intérêts…
    Malheureusement (ou heureusement?) les algériens ne veulent pas de liberté, ils chient sur la démocratie et ils en ont rien à foutre des droits de l’homme.
    Vous pouvez leur mettre un président à vie et cela ne leur fera ni chaud ni froid, à condition que celui-ci leurs permettent de vivre tous décemment.
    C’est faux pour certains, c’est choquant pour d’autres, mais c’est la réalité et ce constat vient de la rue (la vraie).
    .
    Plus concrètement, je pense qu’il faut éradiquer comme on l’a fait pour le terrorisme, tous les élus pourris (soit 95 %) qui sont une véritable plaie pour la nation.
    On se rend comte de plus en plus que les dispositifs votés en faveur du citoyen ne sont pas appliqués sur le terrain.
    Hors la mise en œuvre est du ressort du dernier maillon de la chaine : L’élu local !
    Tout la-haut, on peut se tordre dans tous les sens mais si en bas ça bouge pas, on a l’impression que rien avance.
    De temps en temps, on aperçoit quelques lignes reprenant les invectives de ministres ou de walis mais qui n’auront assurément aucun impact, car l’algérien il faut le faire marcher avec le bâton et la peur.
    Descendez dans une APC, virez le quart, mettez en prison l’autre quart et vous verrez comme par magie l’autre moitié restante se mettre à travailler et accomplir l’impossible.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.