Mort d’Ariel Sharon : les «démocraties» occidentales pleurent un criminel de guerre

Quand on parle du bourreau de Sabra et Chatila, tout le monde sait qu’il s’agit d’Ariel Sharon, l’ancien Premier ministre israélien, décédé samedi après un coma de huit ans à la suite d’une attaque cérébrale en 2006. Il a été le responsable des massacres dans ces deux camps de réfugiés palestiniens au Liban, en 1982. C’est son acharnement à garantir la sécurité de l’entité sioniste, par tous les moyens, qui a été salué par ses amis américains Obama, Biden et Kerry. Voilà un criminel de guerre dont on attendait qu’il soit jugé par la Cour pénale internationale (CPI), qui est, au contraire, couvert d’éloges par les dirigeants occidentaux tout simplement parce qu’il a servi Israël. Mais les temps ont changé. Dans son message de condoléances, le président américain est contraint de reconnaître l’existence d’un Etat palestinien à côté de l’Etat israélien. Ariel Sharon, lui-même, avait été obligé, en 2005, un an avant la maladie qui l’a plongé dans le coma, d’ordonner l’abandon de l’occupation par l’armée israélienne de la bande de Ghaza. Et il était encore dans le coma, il y a un peu plus d’un an, quand l’Assemblée générale des Nations unies accordait à la Palestine le statut d’État observateur. Comment aurait-il accueilli cette mauvaise nouvelle pour lui ? A quoi ont servi ses faits d’armes constitués d’agressions, de provocations et de vexations en permanence à l’égard des Palestiniens ? Ils ne changeront rien au cours de l’histoire qui va vers l’établissement d’un Etat palestinien sur les frontières de juin 1967. Parmi les «faits d’armes» qui suscitent apparemment l’admiration de ses amis occidentaux, citons son incursion fin septembre 2000 dans la mosquée d’Al-Aqsa, véritable geste provocateur qui a déclenché la seconde Intifada contre Israël. Il a été également à l’initiative de la construction du mur qui a séparé des familles palestiniennes. Ce mur empiétant sur les terres des Palestiniens a ensuite servi les projets d’implantation et d’extension des colonies juives que Netanyahou s’entête à poursuivre avec le projet de milliers de constructions nouvelles dans les territoires occupés. Où est cette prétendue démarche de paix, même tardive, avec les Palestiniens, que les dirigeants occidentaux brandissent pour faire oublier les crimes du bourreau de Sabra et Chatila ?
Kamel Moulfi
 

Comment (16)

    issam
    12 janvier 2014 - 21 h 21 min

    Elhadj (non vérifié) | 12.
    Elhadj (non vérifié) | 12. janvier 2014 – 19:06

    Sauf que ariel charogne c’est comme les colons français ,ils ont cruent au baratin de jules ferry,ils ont cru aux général aussaresse ,à massu ,à bigeard,à degaulles tous ont cru que l’algérie était leur pays .Ils se sont battus mais au final ils sont tous ressortis une main devant une main dérrière ,qu’est ce qu’il a gagné ce gros youtre de charogne .Il a éxaspèré l’anti youtrisme jusqu’en amérique .Tout le monde connait le sort qui attend tous les colons et les potentats du golfs .La valise ou le cerceuil




    0



    0
    salim
    12 janvier 2014 - 19 h 01 min

    Quand on jette un sachet
    Quand on jette un sachet d’ordures on n’a aucun regret à le faire.




    0



    0
    Elhadj
    12 janvier 2014 - 18 h 06 min

    Oui, Sharon est un criminel
    Oui, Sharon est un criminel de guerre, un assassin etc etc.
    MAIS:
    – il aime son pays,
    . personne n´a ose touche a un Israelien, sans avoir paye l´adition la ou il se trouve. Tous les palestiniens qui ont fait le coups de MÜNICH ont ete liquide par le MOSSAD.
    . Il a fait TOUT pour que son pays soit un pays fort et respecte de par le monde entier,
    – il etait integre et n´a jamais pris un sous de son peuple,
    – il a toujours vecu dans son pays-
    – il s´est fait toujours soigne dans son PAYS.

    Priere de faire la comparaison avec le mercenaires d´Oujda, qui ne leveront jamais le petit doigt pour leur citoyen.

    On a besoin d´un Sharon en Algerie pour sortire de la merde ou le groupe d´Oujada nous a mis.
    – S´il etait Algerien, je n´aurais pas hesite une sconde pour voter pour leui!!!!!!!




    0



    0
    jiameru
    12 janvier 2014 - 18 h 05 min

    De mortuis nihil nisi bonum
    De mortuis nihil nisi bonum ce vieux dicton latin se traduit par « Des morts il ne faut rien dire d’autre que du bien ». Mais cela ne s’applique qu’aux humains qui ont une bonne conscience et un bon cœur. Ariel Sharon « Le héro de Sabra et Chatila » n’avait ni l’une ni l’autre de ces qualités humaines et morales. Mais qui voudrai dire du bien de lui ? Très certainement pas ses victimes qui ont dû le hanter H 24 pendant tout le temps qu’il végétait dans le coma et le pire pour lui maintenant il a déjà commencé à faire face à leurs âmes dans l’autre monde. Il était une bête à tuer et Sioniste avant tout et n’était pas du tout un être humain décent. Tout comme ses congénères, Il croyait fortement que la cruauté égalait la force et que celle-ci égalait la supériorité, d’où l’arrogance envers ses victimes mais ceci est dans l’essence du Sionisme et il n’y a pas de quoi s’étonner. Il a commis des crimes contre l’humanité et cela est une certitude mais ce qui est plus certain encore ceux qui lui rendent hommage sont au minimum autant coupables que lui, du moins moralement. Ariel Sharon est, et restera, un triste exemple de faillite morale tout comme ceux qui lui rendent hommage et lui font des éloges. Feu Yasser Arafat n’as pas eu cet honneur de la part du « Monde civilise et Démocratique » mais néanmoins il doit se réjouir maintenant.




    0



    0
    Stéphane
    12 janvier 2014 - 17 h 56 min

    Crémation ou fosse commune
    Crémation ou fosse commune




    0



    0
    Anonyme
    12 janvier 2014 - 17 h 09 min

    Pet à son âme et un bel étron
    Pet à son âme et un bel étron sur sa tombe.Ariel Charogne a vécu cochon et il est comme un porc.




    0



    0
    Anonyme
    12 janvier 2014 - 16 h 36 min

    bienvenue en enfere
    bienvenue en enfere




    0



    0
    Anonyme
    12 janvier 2014 - 16 h 21 min

    Entièrement solidaire avec
    Entièrement solidaire avec nos frères palestiniens dans leur lute contre la pourriture que sont les sioniste




    0



    0
    Anonyme
    12 janvier 2014 - 16 h 18 min

    Aller sur ce site fait un
    Aller sur ce site fait un bien fou !Une source de jouvence rafraichissante…En effet on peut y lire le beau mot de « youtre « .En France c’est interdit.De même que le mot » bougnoule « .L’Algérie,on le voit,est un pays de liberté…




    0



    0
    Anonyme
    12 janvier 2014 - 16 h 18 min

    il faut plutôt dire mort
    il faut plutôt dire mort d’une charogne, qu’il aille en enfer avec tous ces semblables




    0



    0
    salim
    12 janvier 2014 - 14 h 33 min

    Plusieurs responsables des
    Plusieurs responsables des pays arabes ont envoyé des messages de condoléances. Des enfoirés sans plus.
    Et la meilleure de toute c’est cette ONG qui agit d’une façon hypocrite pour se dédouaner.

    Admirez cette belle hypocrisie de cette ONG,c’est vicieux comme déclaration.

    Ils ont attendu qu’il soit mort pour se dédouaner.

    Quelle mauvaise foi.!!

    Qu’avez vous fait de son vivant pour le traduire devant les tribunaux.

    Qu’avez vous fait pour traduire Bush et plusieurs membres de son gouvernement, ils ont fait des choses condamnables et répréhensibles.

    A moins que vous attendiez que Bush meurt pour dire : « Human Rights Watch » regrette la mort de BUSH sans avoir été jugé.

    ============
    « Human Rights Watch » regrette la mort de Sharon sans avoir été jugé

    IRIB- L’organisation « Human Rights Watch » regrette la mort du criminel de guerre, Ariel Sharon, l’ex-Premier ministre israélien, sans avoir été jugé par un tribunal.

    Dans un communiqué, Mme Sarah Leah Whitson, Directrice de « Human Rights Watch », pour le Moyen-Orient, a déploré que Sharon soit décédé, avant d’être jugé, pour la violation des droits de l’Homme et tous les crimes qu’il a commis, notamment, le massacre de Sabra et Shatila, en 1982. «La mort de Sharon, sans avoir été jugé pour ses crimes, demeure douloureuse, pour des milliers de personnes, familles ou proches des victimes de ses crimes», a remarqué Mme Sarah Leah Whitson, qui a, aussi, souligné qu’une commission d’enquête indépendante israélienne avait, d’ailleurs, conclu qu’Ariel Sharon avait, lui-même, décidé de laisser la main aux éléments miliciens chrétiens, à Beyrouth, pour commettre l’odieux crime de Sabra et Shatila.




    0



    0
    Mon opinion
    12 janvier 2014 - 13 h 19 min

    Salam,
    En hommage aux martyrs

    Salam,
    En hommage aux martyrs de Sabra et chatila voici un chant en leur mémoire qui m’ a toujours ému:
    http://www.youtube.com/watch?v=Twxmr9Za-WY




    0



    0
    chark
    12 janvier 2014 - 12 h 56 min

    @ AP , pourriez vous nous
    @ AP , pourriez vous nous indiquer quel sont les pays arabes qui seront représenté aux funestes funérailles de ce criminel de guerre qui à échapé à la CPI , et quel dirigeant arabes à envoyé un message de condoléance , wa choukran .




    0



    0
    sonianoor
    12 janvier 2014 - 12 h 35 min

    la3kouba a abdallah roi d
    la3kouba a abdallah roi d arabie et hamed roi de qatar insha allah pour bientot




    0



    0
    issam
    12 janvier 2014 - 11 h 51 min

    Quand la Palestine sera
    Quand la Palestine sera libéré,il faudra penser à raser toute les tombes de ces youtres et les balancer à la médittérranné




    0



    0
    Anonyme
    12 janvier 2014 - 11 h 43 min

    Ariel Sharon est belle et
    Ariel Sharon est belle et bien un criminel qui a commis des atrocités contre les femmes et enfants palestiniens.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.