La gouvernance par l’énigme

Par Kamel Moulfi – La preuve que notre Premier ministre, Abdelmalek Sellal, est bien arrivé jeudi à Londres a été donnée par l’image furtive diffusée par la chaîne de télévision publique algérienne, le montrant serrer la main de son homologue britannique devant le 10 Downing Street, avant d’entrer dans l’immeuble qui abrite le bureau de David Cameron. Mais cette preuve, irréfutable, n’a pas été suffisante pour clore le feuilleton à base médiatique lancé sur un scénario inspiré d’informations «exclusives» livrées, avant cette visite, par un journal londonien, relayées par d’autres «sources» aussi exclusives chez nous. En fait, le rebondissement – proprement algérien, cette fois – ressort implicitement du contraste entre la visite de Sellal à Londres, tronquée et non couverte par les médias officiels, et celle qu’il a effectuée, quelques jours avant, à Paris, en grandes pompes et dont les moindres détails ont été rapportés quasiment en direct et presque in extenso, minute par minute. Pourquoi cette différence de traitement ? Aucune explication n’est fournie par les services concernés. La gouvernance par l'énigme ! Ce qui laisse la voie libre à des supputations aussi farfelues les unes que les autres qui vont bon train et tombent telle une avalanche : Sellal ferait de l'ombre à Bouteflika et il faut que ça cesse ; Sellal aurait programmé la visite sans l'aval de la Présidence ; les Anglais n'étaient pas prêts pour le recevoir ; Sellal candidat de la France à la prochaine présidentielle et qui obéirait donc à leurs ordres… et plein d'autres arguties et ergotages, tous, bien sûr, dus à ce sempiternel mépris de l'opinion publique nationale par les dirigeants politiques. Le traitement médiatique officiel de la visite de Sellal à Londres est devenu lui-même l’événement. L’explication est peut-être dans le résultat ; ne dit-on pas que c’est cela qui compte ? Neuf accords ont été signés à Paris, contre combien à Londres ?
K. M.

Comment (6)

    raselkhit
    13 décembre 2014 - 9 h 15 min

    Voilà à quoi est réduite
    Voilà à quoi est réduite l’information dans notre pays un galimatias de délire ou chacun vient déverser sa haine du pays en vomissant sur tout pourvu que cela fasse mal. A ce sujet je n’ais vu aucun commentaire sur le fait qu’aucun média français ni TV ni Radio n’avait comment le voyage de Sellal en France comme du reste ils ne commentent jamais les voyages de leurs ministres en Algérie et avec quelle minimum ils ont traité le voyage de leur président à Moscou pas plus de 45 secondes à l’écran du 20 Heures De toute évidence « New Kid est absent du cours des info Quand à anonyme du 12 décembre 13.18 se croit être devenu vrai reporter international et n’hésite pas à rentrer dans la vie privé des gens pour raconter n’importe quoi sur l’histoire C’est ÊTRE MINABLE A CE POINT N’EST PAS POSSIOBLE




    0



    0
    Anonyme
    13 décembre 2014 - 6 h 46 min

    @Par Anonyme | 12. décembre
    @Par Anonyme | 12. décembre 2014 – 13:18

    Sa fille avant de passer à Londres elle vivait à Paris où elle touchait un salaire de l’école algérienne internationale pour un emploi fictif, elle n’était pas la seule..




    0



    0
    New kid
    12 décembre 2014 - 16 h 31 min

    Dans tout pays qui se
    Dans tout pays qui se respecte, lorsque son premier ministre se déplace à l’étranger, la télévision nationale le suit pour rapporter les diverses rencontres avec son homologue ou autres.
    On comprendrai pourquoi les visites au Val de grâce ne sont pas rendues publiques, on peut dire que c’est à titre privé.
    Cacher la santé du premier magistrat est toutefois une autre debat!
    Y a-t-il, des forces machiavéliques qui ne répondent qu’au lobby français qui essayent de minimiser cette concurrence dans un régime unique à la politique consubstantielle pro- monarchique.
    Doit-on regarder les gens au pouvoir qui possèdent des biens chez leurs maitres anciens et nouveaux?




    0



    0
    Clair
    12 décembre 2014 - 15 h 39 min

    les Anglais n’étaient pas
    les Anglais n’étaient pas prêts pour le recevoir!




    0



    0
    Antisioniste
    12 décembre 2014 - 13 h 38 min

    Salamou 3alikoum
    Les constats

    Salamou 3alikoum

    Les constats amère, honteux, pénalisant et dangereux pour notre peuple et notre pays ont tous était fait. Les interrogations et les questions légitimes (entre autres) ont toutes était soulevé, discuté, disputé, analysé, répéter etc.. depuis (au moins) la mascarade du 17 avril, dont nous avons tous/toutes était les acteurs principaux de sa réussite.
    Tel est la réalité que certains d’entre nous (pour ne pas dire nous tous) essaye de cacher, ou refuse de reconnaitre et d’admettre derrière des justifications bidon et improductive. Voire, plus dangereuses que ce que j’ai évoqué précédemment, et dont nous savourons tous/toutes les délices, et les joyeusetés actuellement.
    Les questions sont nombreuses, varier et parfois contradictoire, mais les seules questions valable et importante auxquels nous devrions trouvé des réponses qui doivent débouché (normalement)sur une ou des applications concrètes nous ne les avons pas abordé, et nous essayons même de les éluder. Est ce une façon raisonnable et objective de procéder pour régler un problème ou les inconnus et les variables ne sont ni repérer ni définit?
    Je sais que mon commentaire peut paraître ennuyeux emmerdant et hors sujet, mais aussi étrange que cela peut sembler, et sans vouloir rentrer dans des « débats » inutile sur des futilités. C’est justement deux mots dans l’article qui m’ont fait réagir ( Sellal candidat), nom d’un chien monsieur moulfi vous avais failli me faire une attaque.
    On sait tous/toutes que le président actuel de la république, dont l’état de santé et loin d’être ce qu’il devrait être pour un président, ne terminera pas son mandat (et ce n’est absolument pas une prévision ou un souhait) et même si on suppose qu’il le terminera (se qui est très peu probable) la question qui va lui succéder? et qui a était plus ou moins soulevé timidement par certains. A sans aucun doute était étudier, voire, résolut par le conclave secret qui fait la pluie et le beau temps.
    La question que je me suis posé en tant que lambda qui ne veux pas finir en lambeaux avec ses lambdatriotes est la suivante:

    El Fakakir, ne serait il pas celui qu’on nous prépare( grossièrement il faut le dire) à ingurgiter de force dans une marmita mherka fiha batata be tchekchouka fi 3ars mena chtih menhih bech yeglb ediminou, comme la dit lui?
    Cher lambdatriotes Monsieur Kamel Moulfi, j’espère par ma modeste contribution avoir pu participer à élucider cette énigme, qui est en fait un cataclysme qui risque de nous annihiler dans le temps et dans l’espace, si nous continuons a discuter pendant qu’eux ils travail pour nous mener la ou nous ne voulons pas y’aller.




    0



    0
    Anonyme
    12 décembre 2014 - 12 h 18 min

    C’est sa fille qui vit à

    C’est sa fille qui vit à Londres qui l’aurait reçu à l’aéroport , c’est pour cette raison que les médiats Algériens n’ont pas couvert le non événement.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.