Les migrants clandestins africains seront rapatriés après l’Aïd

L’Algérie s’apprête à organiser une nouvelle opération de rapatriement des immigrants africains, revenus en force, ces dernières semaines, dans les rues des grandes villes algériennes, malgré les mesures prises précédemment par les autorités. Ainsi, selon une source proche du ministère de la Solidarité nationale, la reconduite de centaines de ressortissants, venant principalement du Mali et du Niger, pays frontaliers avec l’Algérie, via Tamanrasset, serait sur le point d’être menée. La première opération aura lieu après l’Aïd El-Adha, ajoutent nos sources, et ce, malgré une certaine «mésentente» entre le ministère de la Solidarité nationale et le Croissant-Rouge algérien sur la question. Il est à rappeler que plus de 3 000 migrants clandestins africains ont été rapatriés vers leur pays d’origine, sous la direction des ministères de l’Intérieur et de la Solidarité nationale, en collaboration avec les ambassades des pays concernés. Des moyens de transport ont été mis à la disposition des clandestins ainsi qu’une aide acheminée par le Croissant-Rouge algérien. Le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, avait souligné, il y a quelques semaines lors d’une visite au Niger, que 3 727 Nigériens avaient été rapatriés depuis le début de l’opération, en décembre 2014. S’exprimant sur la question, l'ambassadeur du Niger en Algérie, Elhadji Mahamidou Yahaya, a indiqué, pour sa part, que le rapatriement des ressortissants nigériens «n'était pas une finalité, mais uniquement une étape». «Nous avons besoin de l'accompagnement pour pouvoir leur assurer la réalisation de micro-projets pour leur réinsertion», a-t-il souligné. L’ambassadeur s’exprimait à Alger lors d'une conférence de presse présentant le projet portant sur la contribution suisse à la réintégration des ressortissants nigériens rapatriés par l'Algérie. A cette occasion, l'ambassadeur de Suisse en Algérie, Muriel Berset Kohen, avait estimé que les défis posés par la migration illégale doivent être traités «ensemble, de manière responsable et concertée», entre les Européens et les pays de la rive sud de la Méditerranée,
Meriem Sassi

 

Commentaires

    Mamadou Koné
    2 décembre 2016 - 20 h 49 min

    Je malien actuellement j
    Je malien actuellement j’habitais wilaya Alger on est sortie pour Algérie on veut l’Europe .les gens travail pour complète leur transport ok aventure c’est un destin




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.