Qu’est-ce qu’un général ?

Par M. Aït Amara – Jamais ce grade militaire n’a été aussi galvaudé, mâché, ruminé que chez nous. «Les généraux d’Alger» ; «le pouvoir des généraux» ; «le carré des généraux» ; «le pont des généraux». Mais, au fond, qu’est-ce qu’un général ? Un démiurge éternel, infini, unique ? Une déité à l’origine de la création de l’univers ? Un prodige exceptionnellement doué que nul ne peut égaler ? Etre général, c’est accomplir un travail comme un autre, qui obéit aux mêmes règles et aux mêmes principes : assurer une fonction en contrepartie d’un salaire. Mais d’où viennent donc cette fixation mentale et cette croyance irraisonnée qui fait fantasmer tout un pays au point de basculer inconsciemment dans une sorte de fétichisme, d’idolâtrie ? S’il est vrai que le peuple nourrit un immense respect envers son institution militaire qui, il faut quand même le rappeler, est l’héritière de la glorieuse Armée de libération nationale, cela doit-il, pour autant, faire de cette entité un Etat dans l’Etat ? Cette amplification du rôle de l’ANP vient de ce que la nation a réduit le concept de défense et de sécurité nationales à la seule puissance de feu et excepté les autres aspects autrement plus importants qui entrent en jeu dans la préservation et la sauvegarde de l’unité et de l’intégrité nationales. Une démesure qui, au fil des ans, a fait du chef de Région militaire un véritable roitelet auquel se soumettent systématiquement tous les autres représentants locaux de l’Etat, de l’élu jusqu’au wali, en passant par les notables et les hommes d’affaires. C’est de cette approche erronée qu’est née une confusion entretenue entre l’intérêt général et le fricotage qui arrange les affaires de beaucoup de monde et dont la dissipation serait fatale à bien des collusions sournoises. Cette omnipotence illusoire tient, en fait, moins de quelque puissance suprême que de la propension du citoyen, par fainéantise ou par masochisme, à confier son sort à une autorité quelconque qui réfléchirait, déciderait et agirait à sa place et en son nom. Pour que cela cesse, il faudrait que l’Algérien se départisse de sa posture de regardeur passif et participe à la vie politique et, donc, à la prise de décision. Sans cela, le général deviendra généralissime dans quelque temps. Le changement ne viendra pas du treillis kaki et des galons dorés, mais du col blanc et du bleu de travail.
M. A.-A.

Comment (38)

    Anonyme
    25 septembre 2015 - 9 h 00 min

    Par الهوارية..في فرنسا (non
    Par الهوارية..في فرنسا (non vérifié) | 24. septembre 2015 – 7:15

    Par Laetizia (non vérifié) | 23. septembre 2015 – 22:07
    —————————————————————–

    Au sein de ce même peuple algérien; certains ne seront jamais d’accord pour suivre…
    Je crois qu’à chaque évènement, l’état algérien doit interroger le peuple s’il suit vaillamment le changement de têtes!
    ______

    Pourquoi tu fuis la question maintenant? Tu es coincé?
    Tu as bien affirmé que des « cadres touchent des « SALAIRES » qui dépassent le budget ANNUELLE d’une clinique! »
    .
    Je répète: Donne-nous un exemple en chiffres (même approximatif) où un cadre salarié est payé plus que le budget d’une clinique!!
    Tu nous diras: je connais un cadre qui est payé…..DA alors que le budget annuel d’une clinique est de….DA (tu es bien « formaticienne » non?
    Ainsi tu nous prouvera que tu n’es pas menteuse comme je t’accuse! CHICHE !




    0



    0
    Anonyme
    25 septembre 2015 - 8 h 46 min

    mouloud madoun (non vérifié)
    mouloud madoun (non vérifié) | 23. septembre 2015 – 20:03

    il faut replacer ce sujet dans un contexte plus large: Celui de l`armée….
    _____
    Le Pb pour vous « émigrés », sans patrie ni principes parce déracinés, est que votre « contexte » est étroit!




    0



    0
    الهوارية..في فرنسا
    24 septembre 2015 - 6 h 15 min

    Par Laetizia (non vérifié) |
    Par Laetizia (non vérifié) | 23. septembre 2015 – 22:07
    —————————————————————–

    Au sein de ce même peuple algérien; certains ne seront jamais d’accord pour suivre…
    Je crois qu’à chaque évènement, l’état algérien doit interroger le peuple s’il suit vaillamment le changement de têtes!




    0



    0
    selecto
    23 septembre 2015 - 21 h 56 min

    @Par Harrachi (non vérifié) |
    @Par Harrachi (non vérifié) | 23. septembre 2015 – 16:06

    Zorba c’est RAIS c’est normale qu’il défend ses complices traitres et escrocs et le vote à 80% de oui pour Bouteflika.




    0



    0
    Laetizia
    23 septembre 2015 - 21 h 07 min

    « Le changement ne viendra pas
    « Le changement ne viendra pas du treillis kaki et des galons dorés, mais du col blanc et du bleu de travail »
    … et pourquoi pas d’un kamis claquettes !? je rigole
    Je pense que le changement c’est en chacun de nous qu’il faut le susciter. La prise de conscience du m… dans lequel nous sommes est un travail en soi et la solution est en grande partie un travail sur soi ! L’engagement citoyen est une position difficile à assumer mais il n’y a pas d’autre chemin pour s’en sortir ! plus nous serons nombreux plus le chemin vers la réussite sera évident comme cela a été le cas durant la guerre de libération pour nos aînés. nous avons de graves problèmes sociétaux liés à un système éducatif inepte et à une gestion cataclysmique des secteurs de l’économie pourvoyeurs d’emplois, et les solutions pour nous en sortir sont connues de tous mais nous ne cessons de les ressasser comme des incantations prescrites par le taleb du douar. il faut passer à l’action rapidement ! si on ne fait rien il n’y a aucune chance qu’on se trompe ni qu’on s’en sorte ! Nous voulons une Algérie émergente, heureuse et pacifiée, nous aurons une Algérie émergente heureuse et pacifiée inchallah mais bossons tous azimut ! Acceptons de regarder bien en face nos erreurs et nos insuffisances sans honte ni orgueil mal placé, acceptons de nous faire aider, c’est nécessaire ! Il faut que l’Algérie s’en sorte, il n’y a pas d’autre possibilité !




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2015 - 20 h 29 min

    الهوارية..في فرنسا (non
    الهوارية..في فرنسا (non vérifié) | 23. septembre 2015 – 20:12

    Physiquement nos généraux sont gros et obèses,6xl, ils sont bien nourris forcément ils sont gavés de frics comme des oies des fêtes américaines: Thanksgiving.
    Je pense que l’état algérien doit nous dire clairement comment certains cadres touchent des salaires qui dépassent le budget annuelle d’une clinique d’accouchement?
    ____

    Tu changes de tactique parce que mise à nu!
    On va te suivre:
    Tu dis bien que des cadres touchent des « SALAIRES » qui dépassent le budget ANNUELLE d’une clinique!
    Tu veut bien nous dire combien par exemple CHICHE! (Tu vas être bien embarrassée) car tu es une menteuse tout en ne sachant pas mentir!! Tu ne sais même pas ce qu’est un budget, un salaire et tu n’a même pas une idée sur les montants!




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2015 - 20 h 28 min

    @ Harrachi (non vérifié) |
    @ Harrachi (non vérifié) | 23. septembre 2015 – 16:06
    Zorba est un (…) de maroqi makhnez affecté sur ce site avec tous ceux qui lui répondent.




    0



    0
    الهوارية..في فرنسا
    23 septembre 2015 - 19 h 12 min

    Physiquement nos généraux
    Physiquement nos généraux sont gros et obèses,6xl, ils sont bien nourris forcément ils sont gavés de frics comme des oies des fêtes américaines: Thanksgiving.
    Je pense que l’état algérien doit nous dire clairement comment certains cadres touchent des salaires qui dépassent le budget annuelle d’une clinique d’accouchement?




    0



    0
    mouloud madoun
    23 septembre 2015 - 19 h 03 min

    il faut replacer ce sujet
    il faut replacer ce sujet dans un contexte plus large: Celui de l`armée et son état major qui a bafoue les principes de la soumman et confisque l`indépendance. en 62 c`étaient des colonels, promus pour on ne sait quelle raison au gade de général puis major…au service d`une DICTATURE qui perdure: Boumediene, chadli et le meilleur de tous, le MEGALO, machiavélique EMPEREUR/KHALIF Bouteflica. Même au bord de la mort, il mord encore. certes des pseudo citoyens, plus soumis que jamais. Quelle malédiction!!




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2015 - 17 h 57 min

    tarik (non vérifié) | 23.
    tarik (non vérifié) | 23. septembre 2015 – 11:11

    tiens y a des feux rouges en algerie ??
    wallah je ne le savais pas et je suis sincere en l’ecrivant!!!!!
    ____

    Tu confirmes bien ce que l’on ne cesse ici d’affirmer sur vous:
    Que vous êtes des ignorants
    Que vous ne connaissez pas l’Algérie
    Que vous n’êtes pas des Algériens
    Que vous croassez sur du faux
    Que vous êtes des paresseux
    Sur toi:
    Tu dois être en hibernation depuis très longtemps dans une grotte en troglodyte. Je t’apprend, pour ta culture que nos feux rouges sont aussi verts et jaune, que nous avons aussi des voitures, des chameaux, des ânes (mais la plupart se sont exilés),des bicyclettes, des carrosses tirés par les ânes, des téléphones à manivelle, des bâtiments, des routes avec goudrons (c’est Ali qui les a construit), de l’huile d’olive, des figues sèches, des briques, des croyons, des fous, des imbéciles, des montagnes,des arbres, des chèvres, de la kasra etc… Nous sommes développé qu’est-ce que tu croyais! On attend d’acquérir (si ça existe) des avions (?!), des trains (?!), des télévisions (?!)des tramways et des métros (?!) et même (si on ne se moque pas de nous) des « portables » dont-on dit que ce sont des téléphones de poche et des petite valises qui contiennent toute la science (?!) Allez savoir!




    0



    0
    Damoclès
    23 septembre 2015 - 16 h 42 min

    Un général digne de ce nom ne
    Un général digne de ce nom ne se met pas au service d’un homme, d’un clan, d’une région. Il est au service de son pays, de sa patrie, de ses institutions, et de ce peuple dont il est issu. Sa respectabilité se mesure à sa volonté de défendre la justice, l’égalité et de participer à la stabilité du pays en s’opposant aux prédateurs et autres traitres. Les généraux « janviéristes » font partie de ceux qui ont contribué à empêcher les Khoroto Haram que sont les cadres du FIS, du GIA et de l’AIS de faire revenir notre pays à l’âge de la pierre alors qu’il a tout pour être une puissance régionale. Je rêve du jour où on annoncera que le Général Toufik est candidat à la présidence de la république. Je relance la petition » TOUFIK PRESIDENT ».




    0



    0
    yIWEN
    23 septembre 2015 - 16 h 39 min

    @Auteur:
    Vous ecrivez:  » S’il

    @Auteur:
    Vous ecrivez:  » S’il est vrai que le peuple nourrit un immense respect envers son institution militaire qui, il faut quand même le rappeler, est l’héritière de la glorieuse Armée de libération nationale, cela doit-il, pour autant, faire de cette entité un Etat dans l’Etat ? « 

    __ Je suis desole’, mais je sens de le devoir didentifier les termes que je trouve sont vraiment abuse’s ou est-ce « galvaude’s », juste dans ce petit parapgraph – qui laisse croire les populations d’Algerie possednt une armee plus que l’inverse (sont la possession d’une armee) – Comme je suis desole’ de devoir qualifier votre billet de « Wishful Thinking » a la place de « Fact Checking. » Car l’info que des bidules en uniforme se guavent a volonte’, est une nouveaute’ vieille de 50+ ans.

    Allons-iiiiir:

    1. S’il est vrai que: C’est vrai ou pas ?

    2. le peuple: Lequel ? Quel est cette valeur (ou plutot attribut) que partagerait ces popuations, sinon de subir du meme bourreau?

    3. nourrit un immense respect envers son institution militaire: Il va falloir que je sois plus efficace sinon chaque mot est un abus. Les Algeriens endurent faute de meme pas pouvoir nourrir quoi que se soit, meme pas leurs enfants. Et ils endurent une clique bien arme’e. Un armement dans lequel dont le seul interet est « la commission » et les assassinats, de ceux qui osent l’ouvrir. Une institution, et celle des populations, etc. ?

    Je ne saurais s’il s’agit de votre maniere de vous rassurer vous-meme, de contenir la terreur, ou seulement d’ettendre votre respect et consideration envers ceux d’integres que vous connaissez, envers le reste de la ripouille…

    4. « il faut quand même le rappeler »: Heureusement que vous ne negligez pas l’importance de l’humour, moi qui commencait a couler – offf !

    5. « l’héritière de la glorieuse Armée de libération nationale, »: Qu’avait-elle donc cette ALN, autre que la determination de liberer les populations, a tout prix ?

    Les Algeriens, sont-ils libres, monsieur ?

    Tout cela dit, merci pour la liste, de tout ce qui a vraiment besoin d’etre elucide’ aux Algeriens. C’est tellement immense qu’on ne sait par commencer.

    Patriotiquement.




    0



    0
    New kid
    23 septembre 2015 - 15 h 22 min

    La théorie est impeccable, la
    La théorie est impeccable, la vision est extraordinaire, la noblesse de l’humanité ne demande que progrès.
    Hélas, les résultats sur le terrain démontrent que la roue est voilée. Les causes sont multiple ; soit la fabrication n’est pas aux normes, soit qu’il y a une crevaison quelque part, soit que l’on n’a pas respectée l’égalité du diamètre des roues.
    Certes avec le manque de civisme et le matérialisme de beaucoup entrave la bonne marche de notre société. Donc faut-il revoir l’éducation, courber les zélotes qui mettent des bâtons dans ce rouage ?
    Résumons ;
    Nous avons trois types de généraux :
    Les généralissimes qui sont fait pour la parade du 14 juillet.
    Les généraux qui nomment les présidents.
    Vous vous demandez dans quelle catégorie le troisième type correspond ?
    Eh bien c’est l’étoilé qui commande l’import de par ses sbires, ils font rentrer sable, graviers, friperies, pétards etc. mais avant lis passent par la banque centrale du parallèle du Port Saïd.
    Surtout n’oublions pas le général en chef (Le général des généraux) sur son fauteuil roulant !




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2015 - 15 h 08 min

    A propos du Général Benhadid
    A propos du Général Benhadid et ses déclarations :
    .
    Aucune consistance, une propagande décousue et incohérente qui ne rapporte rien de positif que de l’incitation au désordre et à un putsch. En fait cela n’attise ni un feu ni provoque un vent. Aucun argument ! Que des supputations d’un frustré qui a perdu le pouvoir de nuire et les privilèges lorsqu’il était en poste !




    0



    0
    Harrachi
    23 septembre 2015 - 15 h 06 min

    @ zorba
    Tu penses qu’il

    @ zorba

    Tu penses qu’il existe encore des personnes qui croient aux élections de bouteflika à 80%?
    Si tu veux prendre les gens pour des abrutis dis le et au moins tu resteras cohérent.

    Tu penses que bouteflika est un type adulé à qui il suffisait de se présenter pour que les gens votent pour lui? T es un grand naif tu sais….et nous des abrutis…Essaye encore on va finir par y croire. Tu sais je souhaiterais même que $aid la chochotte prenne sa relève. Lui aussi aura 80% et cela se fera sans entourloupes comme son grand frère. En attendant comme je n’ai rien contre la france je vais aller acheter la Renault symbol modèle tacot à 120 millions. …Juste pour rendre hommage à ce grand bâtisseur de bouteflika….




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2015 - 14 h 17 min

    Dans les années soixante, les
    Dans les années soixante, les étudiants de l’UNEA opposés à Boumediene sortaient régulièrement et clandestinement des tracts qu’ils nous passaient sous la porte de nos chambres en cités U pendant que nous dormions. L’un d’eux posait cette question:
    == quelle est la différence entre Boumediene et le chômage?
    Réponse: Boum est colonel alors que le chômage est général.




    0



    0
    Anonymegaad
    23 septembre 2015 - 14 h 17 min

    Tous n’attendent que le 18 de
    Tous n’attendent que le 18 de chaque mois ???????!!!!!!!!!!!!!!??????




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2015 - 14 h 02 min

    En tout les cas et quelque
    En tout les cas et quelque soit les explications, en Algérie l’institution militaire a toujours dominé tous les secteurs. Forte de ses armes c’était (moins aujourd’hui) elle qui décide. Cette force et cette ingérence, si elles étaient justifiées à une époque, sont intolérables aujourd’hui!
    Tout monopole entraine l’abus qui engendre la violence! Les militaires (tout les grades) en Algérie ont usé et abusé de la force et de la violence pour leur bien-être et celui de leurs familles et proches! (logement, terrains, priorité, spoliation, discrimination,bafouant les lois, griller les feux, les stops,stationnements interdits etc etc..)
    Ce n’est pas à un algérien que l’on va dire le contraire! On a tous subit leurs abus et l’arbitraire en tant que citoyen, administration, ou entreprise.
    Ce n’est pas ainsi que l’on construit un État de Droit! C’est plutôt ainsi que l’on met en faillite son pays !




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2015 - 14 h 00 min

    bounedjma4 (non vérifié) |
    bounedjma4 (non vérifié) | 23. septembre 2015 – 10:31

    En general un pays a besoin de generaux, generalement les « étoilés » sont de deux catégories 1. A l’ancienne , ceux qui ont arrivés à force de travailler dur et l’autre catégorie les carriéristes opportunistes genre de gaulle, avec un penchant pour le politique.
    Je ne crois pas que l’Algérie soit le cas le plus desepéré dans ce domaine. Il y a des exagérations, certes mais pas aussi grave que le prétend la rumeur, parce que ces généraux sont avant tout des patriotes.
    ___

    Tu te trompes dans les deux cas:

    – Sur De Gaule ( Il faudra relire son parcours). Voici un lien: https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Gaulle
    – Sur les généraux algériens qui ont hérité d’une institution qui en fait avait le pouvoir réel de diriger l’Algérie et non les institutions civiles




    0



    0
    zorba
    23 septembre 2015 - 13 h 40 min

    A Selecto ;facile de toujours
    A Selecto ;facile de toujours se défausser sur la France de tout et de rien ,cela evite de se regarder dans un miroir ,de faire le bilan des 50 dernières années ,avec un coupable tout trouvé ,responsable de tout ce qui ne fonctionne pas dans ce pays ,on peut essayer d’avoir la conscience tranquille .Qui a voté a 4 reprises pour Mr Bouteflika ? Les citoyens français ?Ils ont bourré les urnes, fait une campagne sans le candidat ,voté a 80 % pour Bouteflika? Assumez vos choix ,en 2019 ,si les élections vous déçoivent vous connaissez déjà la responsable ,la France toujours elle .




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2015 - 13 h 11 min

    Le jour ou on n’entendra plus
    Le jour ou on n’entendra plus aucun algérien dire:
    –  » Attention c’est un officier dans l’Armée »
    – « Attention il est de la Sécurité Militaire »
    ou encore:
    – « Normal qu’il fasse cela, il est de leur bord » (entendre militaire ou ponte)
    Ce jour là, on dira que l’on est sortie de l’auberge!




    0



    0
    Amine
    23 septembre 2015 - 12 h 38 min

    Comme Rabah, je voudrais
    Comme Rabah, je voudrais aussi signaler l’interview que le Général Benhadid vient d’accorder à youtube sur la situation explosive qui règne en Algérie.
    Dans laquelle il lance un appel émouvant aux personnalités politiques, militaires et civiles pour empêcher les « voyous » dirigés par Said Bouteflika, qui sont en train de voler et piller notre pays et de comploter pour placer à sa tête, « le fou de Said Bouteflika ».




    0



    0
    Damoclès
    23 septembre 2015 - 12 h 28 min

    Dans toutes les armées du
    Dans toutes les armées du monde, ce grade est réservé à ceux qui se sont illustrés sur le théâtre des opérations, un champ de bataille, pas dans des salons en sablant le champagne et fumant des cigares. Ceux qui étaient au pouvoir ont eu cette de génie de promouvoir certains militaires à ce rang pour mieux les amadouer. Le pays s’est saigné pour distribuer salaires mirobolants et autres avantages au point d’en avoir fait des rentiers. Il serait intéressant de calculer le ratio nombre de généraux sur effectif total de l’armée et le comparer à celui des autres armées du monde. Nous serions dans le peloton de tête. Les seuls généraux pour lesquels j’ai du respect sont ceux qui ont combattu pour neutraliser les islamistes vendus au sionisme via le wahabisme. Ils ont mérité leur galons sur le terrain. Tous les autres sont des généraux de parade.




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2015 - 12 h 23 min

    En tout les cas et quelque
    En tout les cas et quelque soit les explications, en Algérie l’institution militaire a toujours dominé tous les secteurs. Forte de ses armes c’était (moins aujourd’hui) elle qui décide. Cette force et cette ingérence, si elles étaient justifiées à une époque, sont intolérables aujourd’hui!
    Tout monopole entraine l’abus qui engendre la violence! (…)
    Ce n’est pas ainsi que l’on construit un État de Droit! C’est plutôt ainsi que l’on met en faillite son pays !




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    23 septembre 2015 - 12 h 11 min

    L’adimration pour les
    L’adimration pour les généraux ou militaires tient pour certain a une histoire certe différente de la ou on se trouve mais il est vrai pour ma part que j’ai sacralisé certain d’entre eux.Je ne suis pas au courant de tout ce qui se passe au pays mais si les militaires d’aujourd’hui jouent contre l’interet superieur en bradant le pays et bien il faut les dénoncer également. J’aime les anciens et j’ai du respect pour eux mais si au pays les nouveaux déconne alors la oui il faut dépolitiser l’armée et qu’elle s’occupe de la défense du territoire exclusivement.




    0



    0
    Rabah
    23 septembre 2015 - 11 h 55 min

    Il y a aussi des Généraux
    Il y a aussi des Généraux comme le Général à la retraite Hocine Benhadid, qui nous dit les 4 vérités sur les complots qui se trament contre l’Algérie aujourd’hui




    0



    0
    Ali La Pointe
    23 septembre 2015 - 11 h 15 min

    Si possible, nous voudrions
    Si possible, nous voudrions savoir si l’un de ces generaux aurait publie une theorie, une doctrine, une strategie quelconque dans le domaine des forces armees …




    0



    0
    Antisioniste
    23 septembre 2015 - 10 h 48 min

    Salamou 3alikoum
    Permettez

    Salamou 3alikoum
    Permettez moi Monsieur Ait Amara d’aborder dans le même sens que vous, mais avec une petite histoire qui m’est arrivé personnellement il y’a environ 20 ans de cela, ou un « ami » n’avait pas cesser de me vanter un général qu’il connaissait ou prétendait connaitre, et a qu’il voulait me présentait. Alors je lui ai répondu que je n’en avais pas besoin car je connaissait bien mieux, étonné il me demandât qui? je lui répondit Dieu ! la il ne su quoi répondre. ..
    Sur ce, je vous souhaite bonne fête de l’Aid à toutes et à tous.




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2015 - 10 h 24 min

    Le grade conferait le pouvoir
    Le grade conferait le pouvoir sur les hommes et sur les richesses du pays.

    Je suis né juste avant l indépendance et déjà jeune quand je voyais des gens se pavanaient dans de belles voitures,mes parents me disaient c est un militaire ou une grosse ponte du Fln




    0



    0
    tarik
    23 septembre 2015 - 10 h 11 min

    tiens y a des feux rouges en
    tiens y a des feux rouges en algerie ??
    wallah je ne le savais pas et je suis sincere en l’ecrivant!!!!!




    0



    0
    Abou Stroff
    23 septembre 2015 - 10 h 05 min

    « Pour que cela cesse, il
    « Pour que cela cesse, il faudrait que l’Algérien se départisse de sa posture de regardeur passif et participe à la vie politique et, donc, à la prise de décision. » dixit M. A. A..
    et bien, dans l’état actuel des choses et des phénomènes, l’auteur n’avance qu’un voeu pieux.
    en effet, pour que l’algérien lambda se départe de sa posture de regardeur passif (selon M. A. A.) ou de tube digestif ambulant (selon Moua), il faut d’abord qu’il soit un travailleur-producteur autonome par rapport à ceux qui monopolisent et contrôlent la distribution de la rente.
    or, jusqu’à preuve du contraire, la majorité des algériens est composée de clients de la marabunta qui se sert directement dans les caisses publiques et distribue parcimonieusement des restes de rente à la populace composée essentiellement de tubes digestifs ambulants. en d’autres termes, un tube digestif ambulant est, par essence, un regardeur passif qui attend d’être nourri par autrui. quant à participer à la prise de décision, il suffit de rappeler qu’un tube digestif ambulant ne peut avoir que deux activités et uniquement deux: ingurgiter dans un premier temps et déféquer dans un deuxième temps.
    enfin, concernant la place « exceptionnelle » du général dans la structure sociale, elle découle de deux facteurs essentiels:
    1- le général participe, d’une manière directe ou indirecte, à la nomination de la plupart de nos responsables, y compris le fakhamatouhou national actuel.
    2- l’absence de société civile (l’existence d’une société civile au sens de MARX est une chimère dans le cadre d’un système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation) qui est une catégorie propre à la société capitaliste et l’inexistence du citoyen qui est une catégorie propre à la société capitaliste, font que seul le général dont les arrières sont assurés par quelques « divisions blindées » est en mesure d’imposer son ou ses points de vue.
    moralité de l’histoire: le général, au sein d’un système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation est effectivement un démiurge qui peut faire la pluie et le beau temps. en d’autres termes, en algérie, le général peut se draper du manteau de Mustafa Kemal Atatürk ou de Habib bourguiba ou de Nelson Mandela et hisser l’algérie au rang de nation civilisée ou revêtir le cache-poussière de bouteflika (peu importe le prénom), de mugabe ou de bongo (peu importe le prénom) et réduire l’algérie à un no man’s land peuplé d’infra-humains.
    ainsi, contrairement aux arguments de M.A. A., le général est un démiurge et il le restera tant que le système au sein duquel les algériens pataugent n’est pas basé sur le travail créateur de « richesses » mais sur la distribution de la rente




    0



    0
    maleh
    23 septembre 2015 - 9 h 55 min

    A mon avis, la question
    A mon avis, la question autrement et honnêtement posée serait « Qu’est ce qu’un militaire? »
    Revoyons une copie de notre histoire et interrogeons-nous pourquoi le tandem Abbane-Ben M’hidi réclamaient « la primauté du civil sur le militaire »?




    0



    0
    bounedjma4
    23 septembre 2015 - 9 h 31 min

    En general un pays a besoin
    En general un pays a besoin de generaux, generalement les « étoilés » sont de deux catégories 1. A l’ancienne , ceux qui ont arrivés à force de travailler dur et l’autre catégorie les carriéristes opportunistes genre de gaulle, avec un penchant pour le politique.
    Je ne crois pas que l’Algérie soit le cas le plus desepéré dans ce domaine. Il y a des exagérations, certes mais pas aussi grave que le prétend la rumeur, parce que ces généraux sont avant tout des patriotes.




    0



    0
    Omari
    23 septembre 2015 - 9 h 02 min

    En multipliant les généraux,
    En multipliant les généraux, Bouteflika les a dévalorisés…




    0



    0
    selecto
    23 septembre 2015 - 7 h 45 min

    L’Algérie est le seul pays au
    L’Algérie est le seul pays au monde où c’est un général qui avait imposé le mandat présidentiel à deux mandats et le seul pays où un civil annule la constitution et impose le mandat à vie avec l’aide de la France.




    0



    0
    Ali
    23 septembre 2015 - 7 h 43 min

    C’est je crois Noureddine
    C’est je crois Noureddine Boukrouh, qui a dit : » Un Général n’a pas de salaire, il puise directement dans le sac ( chkara ) ».
    En décuplant leur nombre, Bouteflika les a banalisés avant de se venger d’eux en les limogeant par dizaines sans qu’ils ne disent mot.Cela ne s’est passé dans aucun pays du monde.




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2015 - 7 h 03 min

    Le bitume sur du tuf et des
    Le bitume sur du tuf et des pourcentage avec chinetoques hein ? Et qui est derrière ce groupe derrière ta croupe …commEnt bon Dieu tu as fais pour amasser toutes ces richesses en un laps de temps…une seUne et simple question ok ?
    P/s çe message normalement serait poste dans haddad  » j’ai 15 000 personnes dans mon groupe  » réponse de Ali a ouiza




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2015 - 6 h 54 min

    C’est plein de Généraux des
    C’est plein de Généraux des centaines de généraux qui se servent leurs proches et c’est cela la faillite programmée du clan …et les généraux s’accumulent et ainsi des petits états dans l’état se cree non voit chaque jour des Nissan banalisées qui brûlent les feux rouges…




    0



    0

Les commentaires sont fermés.