Le piston, parlons-en !

Par Kamel Moulfi – A court d’arguments sérieux tirés de considérations «pédagogiques», puisque l’on parle d’enseignants et d’éducation, Mme Nouria Benghebrit a eu recours au discours accusateur à propos des voies de recrutement, par «piston» (sic), des contractuels qui revendiquent leur permanisation. Ceux qui ont soutenu la ministre contre le lynchage des islamistes, ont été certainement surpris par la baisse de niveau de son argumentaire dans la bataille qui l’oppose aux enseignants contractuels qui ne veulent pas être les sacrifiés d’une transition hasardeuse. En s’attaquant à la cible, en apparence facile – des enseignants contractuels – et avec une surenchère inutile, la ministre a-t-elle conscience du problème d’ensemble qu’elle soulève ? Combien de fonctionnaires, de responsables, de ministres (tient !) faudra-t-il mettre dehors parce qu'ils ont été cooptés et désignés sur la base de l’acte de naissance et de la loyauté ? Les recrutements par piston n’existent pas seulement dans le secteur de l’éducation. Ils existent dans toutes les catégories de la Fonction publique et dans tous les établissements qui relèvent de l’Etat, qu’il s’agisse de grandes entreprises économiques ou de banques, dans les collectivités locales, les grandes administrations, sans oublier les ministères. Car ce qui est le plus recherché par les «pistonnés», ce n’est pas une place d’enseignant vacataire, avec le salaire qu’il avait il y a quelques années, mais les postes qui ouvrent la voie aux sinécures ici ou – encore mieux – à l’étranger. C’est là où le piston règne en maître absolu. Dans les meilleurs des cas, quand le mérite est pris en compte, à égalité de qualifications et d’aptitudes, c’est le passe-droit qui départage et non pas une autre voie plus «objective» ou «neutre». La ministre soulève un problème de fond, mais les enseignants contractuels ne doivent pas être les seuls à subir les conséquences d'un système de recrutement à tous les niveaux basé sur le népotisme, le régionalisme, les intérêts, la corruption, etc. On peut même dire que la règle générale, c’est le piston, à mille lieues du principe républicain de l’égalité des chances. C’est la ministre qui a mis le doigt sur la plaie. Alors, chiche, ouvrez ce dossier en commençant par le sommet de l'Etat !
K. M.

Comment (21)

    Kouider
    13 avril 2016 - 9 h 12 min

    Si vous pensez que ce n’est
    Si vous pensez que ce n’est pas le cas ( piston) alors suivant quel critère ces  » enseignants » ont été recrutés? ????




    0



    0
    Anonyme djamel
    13 avril 2016 - 8 h 01 min

    C enseignants ne veulent pas
    C enseignants ne veulent pas entendre parler de concours parce qu’ils savent pertinemment que le piston sera mis en branle et alors le petit poste qu’ils ont réussi a avoir peut-être au prix de beaucoup de sacrifices, risque d’être perdu. Mais les vrais pistonnes ont des postes à l’étranger dans des ambassades, consulats ou a air Algérie.




    0



    0
    Anonyme
    13 avril 2016 - 7 h 36 min

    IL FAUT DÉNONCER LE PISTON
    IL FAUT DÉNONCER LE PISTON :
    – Ministères
    – Les nominations des walis, les sous-préfets etc..
    – les universités, les hôpitaux
    – sonatrach, sonelgaz, etc..
    – AIR ALGÉRIE
    – LES AMBASSADES ET LES CONSULATS
    – LES POSTES A ÉTRANGERS, etc..




    0



    0
    Anonyme
    13 avril 2016 - 1 h 06 min

    C contractuels n’ont qu’à
    C contractuels n’ont qu’à passer ke concours,surtout que la ministre garantit que les recalés seront toujours en poste,alors où est le problème,et des points d’expérience en plus! Non mais que veulent c contractuels!! Ils n’ont pas ke niveau ça se voit! Et puis L KM pourquoi le terme  » voie hasardeuse » ?? La vous vous dévoilez,la réforme ne vous plait pas?




    0



    0
    Kenza
    12 avril 2016 - 21 h 32 min

    Certes, le recrutement, et
    Certes, le recrutement, et pour tout le monde, doit se faire sur la base d’un concours…encore faut-il que les lauréats du concours ne soient pas des pistonnés!
    Les vacataires, pour la majorité d’entre eux, ayant été recrutés par piston (chez-nous c’est devenu la règle) en savent quelque chose. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils refusent le concours!
    En fait, concours ou pas concours, on n’est pas sorti de l’auberge…ou plutôt, de l’écurie qu’est devenue l’école algérienne!




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    12 avril 2016 - 17 h 30 min

    Je connais un Maire au pays
    Je connais un Maire au pays .Un notable lui a demander s’il pouvait lui offrir une pharmacie pour sa fille car je crois que dans chaque ville il y a des quotas et le Maire lui a répondu  » pas de soucis  » Alors …




    0



    0
    Anonyme
    12 avril 2016 - 17 h 17 min

    Voir aussi les autres
    Voir aussi les autres ministères c est l incurie et le règne de l incompétence …
    Voir le ministère des AE dont normalement le personnels doivent avoir un niveau important accompagne d une maîtrise d aux moins trois langues anglai et ..et …
    Même lLe concours ,malgré sa corruption ,a été détourné par le recrutement de personnels sans niveau quelconque puis mute a l étranger comme diplomate …..conclusion …..rendez visite a une représentation et constatez ….
    S il n y a pas un sursaut rapide …… C est pour cela que nous ne bénéficions d aucun respect …
    Que Dieu nous protège …. Nos décideurs ..de par ces pratiques ont coulé le pays et aussi eux même et leur descendance …




    0



    0
    Patriote
    12 avril 2016 - 16 h 51 min

    Il faudrait faire la
    Il faudrait faire la différence entre le réseau et le piston. Il est vrai que le secteur de l’éducation est le plus sensible et tout piston ou réseau qui pourrait se faire aiileurs est intolérable ici. De plus, le concours est imposé par la lois, c’est pourquoi je soutiens la ministre car autrement l’éducation continuera de sombrer.




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    12 avril 2016 - 16 h 11 min

    Le piston algérien ? La
    Le piston algérien ? La graine de la mort semé par les corrompu et au plus bas également de l’échelle social.
    C’est très simple soit tu a un nom de famille,de l’argent et les portes s’ouvrent soit tu es un citoyen lambda et tu va en chier même pour trouver un boulot de cantonnier.
    Effectivement moi également j’ai du piston en Algérie mais c’est pas gratuit et comme ma famille à atteint en France un niveau social élève et que ma famille peut contacter Ernest Seilleire,Jacques Seguela, et d’autre grosse pointure car étant membre de loge parisiennes alors la pas de soucis.




    0



    0
    Algérianus lambda
    12 avril 2016 - 15 h 30 min

    Proposition à Madame la
    Proposition à Madame la ministre :
    Confiez la gestion de ce concours et de tous autres à venir aux inspecteurs de l’Education Nationale (IEN).
    Décentralisez ce concours, envoyez ces inspecteurs en dehors de leur lieu de résidence.
    Les copies et leur correction doivent être faites à Alger, et les résultats publiées par le ministère.
    Sinon . . . !




    0



    0
    baufrisi
    12 avril 2016 - 15 h 03 min

    Le piston comme son nom est
    Le piston comme son nom est un élement mécanique qui n’existe pas chez nous fil bled, c’est un outil que le colonialisme a oublié dans un tiroir de la fonction publique. En revanche nous avons Dieu merci, le népotisme, la charité bien ordonnée commence par ma famille et tous les collatéraux pur résumer, tout la société fonctionne d’après ce principe millennaire, les ricains qui sont nés depuis des ventres démocratiques pratiquent le « belik metrig » « oualla n’foutlik ». Le piston ne s’arrêtera de fonctionner le jour ou l’on cessera de se considérer 10 fois mieux que celui qui est derrière ou en dessous.




    0



    0
    Anonyme
    12 avril 2016 - 14 h 33 min

    le « piston » lui a permis
    le « piston » lui a permis d’être ministre et de placer son fils à la représentation algerienne à l’onu et que sais je encore ,
    il faut savoir garder raison ;parfois quand on est convaincu qu’on maitrise une situation et qu’on est dans son bon droit ,on dérape ;
    les contractuels ne peuvent pas avoir tous tord et ne pas tous des pistonnés ;
    il faut relativiser les choses et admettre que pour améliorer le niveau des enseignants et des élèves ,il faut y aller par étape ;peut être faut il améliorer ,se c’est le cas ,le niveau des contractuels par des formations et recyclage ;
    de toutes façons la ministre ne peut gagner le bras de fer car le pouvoir algerien est connu pour sacrifier n’importe quel responsable pour donner raison au plus grand nombre ;
    le meilleur exemple à méditer est celui de khelil même s’il revient par une autre porte ;
    mme la ministre vous avez perdu toute crédibilité et votre combat contre les islamistes ,vous l’avez raté malgré beaucoup de soutiens ,,,,
    tous pareils ,,,




    0



    0
    Anonyme
    12 avril 2016 - 12 h 57 min

    NOUS SOMMES TOUS COMPLICE DE
    NOUS SOMMES TOUS COMPLICE DE CE SYSTÈME BASE SUR LA CORRUPTION ET ON FERMENT L’ŒIL SURTOUT.
    IL EST TEMPS DE SE RÉVEILLER ET PENSER A L’AVENIR DE NOS ENFANTS.

    CE SUJET DE LA MÉRITOCRATIE DOIT ÊTRE TRAITE DANS NOS ECOLES ? COLLÈGES, LYCÉES ET NOS UNIVERSITÉS.

    CA SUFFIT MES CHERS PATRIOTES!!!!!!!!!!!!!!!!PRENEZ VOS RESPONSABILITÉS.




    0



    0
    Anonyme
    12 avril 2016 - 12 h 52 min

    IL NE FAUT CÉDÉ MADAME LA
    IL NE FAUT CÉDÉ MADAME LA MINISTRE, IL FAUT TOUJOURS COMMENCER PAR UN PROCESSUS. VOUS AVEZ NOTRE SOUTIEN MADAME LA MINISTRE.
    OUI IL Y A DE LA CORRUPTION DANS NOS ADMINISTRATION Y COMPRIS LES MINISTÈRES. IL FAUT LES DÉNONCER SUR LE NET(FACEBOOK, etc..). C’EST COMME CA QU’ON CHANGERA LES CHOSES

    POURQUOI REFUSENT ILS DE PASSER LE CONCOURS.

    ILS DOIVENT PASSER LE CONCOURS POINT.

    L’HEURE EST A LA MÉRITOCRATIE.




    0



    0
    Omar
    12 avril 2016 - 12 h 30 min

    TOUT LE MONDE EST
    TOUT LE MONDE EST COUPABLE,
    NUL N’EST INNOCENT …
    Effectivement, Mme la Ministre de l’Education Nationale a bien ciblé les causes du mal.
    Je propose un concours national pour les TROIX MEILLEURES PROPOSITIONS DE REFORME DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE.
    Ce concours sera ouvert à tous les Intellectuels Algériens résidents en Algérie ou à l’Etranger.
    Les Lauréats seront récompensés et les 03 Meilleures idées seront fusionnées pour tirer une seule et unique proposition de réforme.
    Croyez moi c’est l’unique façon de sauver ces 03 secteurs importants nécessaire à l’épanouissement de la civilisation d’une nation.
    Créer des Groupes et des Ateliers de Travail Réeinstrints ne sert strictement à rien, et la preuve est là, les 03 secteurs pataugent dans la médiocrité depuis des lustres.
    parmi les 40 Millions d’Algériens, on peut trouver des centaines d’idées pour sauver les 03 secteurs.
    Donc, s’il vous plait Madame la Ministre, prenez la peine de considérer cette proposition.




    0



    0
    TheBraiN
    12 avril 2016 - 12 h 19 min

    Ce n’est pas parce qu’on a
    Ce n’est pas parce qu’on a été attaquée par des islamistes qu’on devient une lumineuse lumière !!!!!
    Cette ministre , apparemment tout aussi médiocre que ses prédécesseurs , risque d’être mise devant le fait accompli par une « instruction d’en haut » et d’être obligée de se présenter devant la « presse » pour dire le contraire de qu’elle est entrain de nous raconter à l’heure actuelle !!!




    0



    0
    Anonyme
    12 avril 2016 - 12 h 16 min

    La médiocrité a détruit
    La médiocrité a détruit l’école telle que nous la connaissions. Une des plaies qui est la cause de cette situation est le favoritisme, le piston.
    Combien d’algériennes et d’algériens ont été simplement éconduits? le concours local!!!? a été la meilleure arme des saboteurs de tout bord.
    Il y a comme une remise à plat: une opération chirurgicale nécessaire.




    0



    0
    lhadi
    12 avril 2016 - 11 h 47 min

    .
    La politique actuelle n’est

    .
    La politique actuelle n’est pas à l’écoute du peuple. Donc, ne peut être capable de donner une voie de développement de la société issue de l’entendement général.

    Comment une société peut-elle évoluer si son développement ne tient pas compte de ce qui la constitue : l’ensemble des citoyens ?

    Alors que la confiance du peuple envers ses dirigeants se dégrade, alors que les dérives du pouvoir sont de plus en plus fréquentes, la véritable lucidité semble néanmoins provenir des citoyens qui, s’interrogeant sur l’actuelle politique menée, s’adonnent à la réflexion sur une société que les politiciens délaissent et perdent de vue.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    Lemdigouti
    12 avril 2016 - 11 h 26 min

    L’exemple vient d’en haut
    L’exemple vient d’en haut mais elle ose quand même dénoncer un fait qui la concerne en premier. Elle ne sait même pas que c’est l’arroseur arrosé.




    0



    0
    amal
    12 avril 2016 - 10 h 19 min

    7’chouma et moi qui admirais
    7’chouma et moi qui admirais cette femme malgré tout, me disant qu’elle fait ce qu’elle peut! Eh ben dis donc, comme si elle-même n’avait pas été recrutée par piston! Sinon donnez-moi la liste des gens avec lesquels elle a passé un coucours pour arriver à son poste.
    Par ailleur, elle pourrait peut-être nous expliquer pourquoi d’une part elle raconte que boubeker ben bouzid a fait du bon travail qu’elle n’a pas jugé utile d’altérer depuis qu’elle est à ce poste et d’autre part elle raconte que nos enfants ont été exposés pendants un minimum d’une année scolaire à des incultes venus par piston et qui auraient pu constituer un réél danger pour eux.




    0



    0
    Anonyme
    12 avril 2016 - 10 h 02 min

    Pourquoi ces enseignants
    Pourquoi ces enseignants contractuels ne veulent pas passer le concours?N ont ils pas les capacités? Dans tous les pays du bien monde qui se respectent,on fait appel à des contractuels mais s ils veulent être intégrés à la fonction ils doivent passer des concours,sinon c est le nivellement par le bas.
    Alors qu ils passent le concours et personne ne leur parlera de piston,au contraire ils seront fiers d eux mêmes .
    C est quoi ce chantage avec cette marche??




    0



    0

Les commentaires sont fermés.