Le président Bouteflika à Genève pour des contrôles médicaux

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, s’est rendu, aujourd’hui dimanche, à Genève pour «une visite privée» durant laquelle il effectuera des «contrôles médicaux périodiques», a annoncé la présidence de la République dans un laconique communiqué répercuté par l’agence officielle APS. «Son excellence M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a quitté le pays ce dimanche 24 avril 2016 pour une visite privée à Genève, durant laquelle il effectuera des contrôles médicaux périodiques», lit-on dans ce communiqué. Ce déplacement dit pour un contrôle périodique intervient deux semaines après son apparition avec le Premier ministre français Manuel Valls, qui a remis sur la table la question relative à son état de santé et ses capacités à continuer à diriger le pays. Dans une photo prise au moment où il avait reçu M. Valls, le président Bouteflika apparaissait très affaibli et mal en point. Ses fervents soutiens notamment au sein du FLN et du RND affirmaient qu’il n’était pas en forme ce jour-là, considérant cela comme normal pour une personne âgée et malade. Depuis sa réélection le 17 avril 2014, le président Bouteflika a effectué plusieurs contrôles médicaux à l’étranger. Le dernier contrôle annoncé par la présidence de la République remonte à décembre 2015. L’annonce a été faite de la même manière, par le biais d’un laconique communiqué diffusé par l’agence officielle APS. «Son Excellence M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a quitté le pays ce jour, jeudi 3 décembre 2015, pour une courte visite privée en France, durant laquelle il effectuera ses contrôles médicaux périodiques, sous la direction de ses médecins traitants», avait précisé la Présidence. La présidence de la République semble, ainsi, avoir appris la leçon de Grenoble, en décidant de communiquer pour éviter toute spéculation sur l’éventuelle dégradation de l’état de santé du chef de l’Etat qui peine à se remettre totalement de son AVC. En novembre 2014, Abdelaziz Bouteflika avait été hospitalisé dans la clinique privée d'Alembert, à Grenoble, dans le sud-est de la France. Une hospitalisation qui a été révélée par un journal local Le Dauphiné Libéré, et confirmée quelques semaines plus tard par le Premier ministre Abdelmalek Sellal. Le contrôle médical du président Bouteflika, bien que dit périodique (donc prévu de longue date), va assurément susciter de nouvelles interrogations sur son réel état de santé qui inquiète de plus en plus les Algériens.
Rafik Meddour

Commentaires

    Anonymous
    7 novembre 2016 - 16 h 51 min

    A lui des examens et un
    A lui des examens et un contrôle médical ç Grenoble et aux cancéreux algériens les mouroirs locaux




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.