Grine menace encore les chaînes privées : dernière sommation avant fermeture ?

Hamid Grine met en avant «des lignes rouges qu’il ne faut pas franchir».  New Press

Le ministère de la Communication a, une nouvelle fois, adressé une mise en demeure aux chaînes de télévision exerçant de manière «illégale» en Algérie. Dans un communiqué diffusé par l’APS, le département de Hamid Grine précise qu’il s’agit de la «dernière mise en demeure», assurant qu’il appliquera la loi dans toute sa rigueur contre tout contrevenant aux dispositions législatives et réglementaires applicables en la matière. Le ministère a soutenu qu’il avait agi dans «le respect total» de la législation et de la réglementation «en vigueur et conformément aux missions et attributions qui lui sont dévolues, particulièrement celle relative à la régulation des activités de communication et celle relative à la promotion d’une information plurielle, responsable et objective». Le ministère de la Communication a insisté sur le fait que cette mise en demeure a été adressée aux chaînes TV en application de ses attributions fixées par le décret exécutif n°11-216. «Le ministère de la Communication a pour mission de veiller à la régulation des activités de communication, y compris celle liées aux médias électroniques (journaux, radios télévision et internet), de concert avec les entités de régulation», ajoute-t-on. Ce département ministériel a affirmé que toute activité de communication «doit être exercée sur le territoire national dans le respect strict des dispositions législatives et réglementaires y afférentes et qu’il veillera, chaque fois qu’il est nécessaire, à l’application de la loi dans toute sa rigueur contre tout contrevenant». Dans le même communiqué, le ministère rappelle qu’il a aussi des attributions de délivrer les autorisations d’exercice des activités de communication, y compris pour la presse électronique (journaux, télévision et radio) et de prévenir la concentration des titres et organes de presse de l’influence financière, politique ou idéologique en proposant les textes législatifs ou réglementaires appropriés. Cette nouvelle mise en demeure, et dernière, intervient au moment où l’on assiste à de fortes pressions exercées notamment sur la chaîne KBC appartenant au groupe de presse El-Khabar. Une chaîne dont le directeur et le directeur de production sont en prison. Elle intervient également quelques semaines après la sortie du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, par laquelle il mettait en garde les chaînes de télévision contre la «diffamation, le chantage, les appels à la violence et à la fitna». Le ministère de la Communication considère comme «chaîne illégale», celles qui n’ont pas obtenu d’agréments délivrés uniquement pour Ennahar TV, Echourouk TV, Dzaïr TV, Djazaïria TV et El-Hoggar TV. Le département de Hamid Grine met en avant «des lignes rouges qu’il ne faut pas franchir». Le ministère va-t-il réellement remettre de l’ordre dans le secteur ou utiliser ce prétexte pour éteindre l’écran des chaînes qui dérangent le pouvoir, à l’image de KBC ? 

Sonia Baker

Comment (39)

    Dounia.
    12 juillet 2016 - 9 h 32 min

    Pourquoi pemettez-vs l
    Pourquoi pemettez-vs l’exocisme à nos enfants, beaucoup sont traumatisés et, y croient, soyez un peu humains jusqu’à allons-ns subir de telles méchancetés. des jeunes sombrés dans la déprime. N’es-ce pas que c’est de la violence Merci.

    atlas51
    4 juillet 2016 - 14 h 40 min

    Jamais l’audience des chaines
    Jamais l’audience des chaines algériennes n’a été aussi basse. C’est tout juste si quelques séries d’un gout douteux et prétendument humoristiques arrivent à trouver un petit espace entre les publicités. Séries financées pour les chaines publiques par l’argent du contribuable. Après l’abrutissement par le foot, les séries B turques, et des journaux télévisés que plus personne n’écoute tant ils sont rasant par la propagande qu’ils véhiculent, le ramadhan 2016 aura éte une chute aux enfers . Tout cela, avec la bénédiction de ce ministre dont la seule mission est semble-t-il d’étouffer dans l’œuf toute critique contre le pouvoir en place. C’est oublier que l’essentiel de l’info circule sur le net. Quel votre prochain combat Mr Grine? Demander à facebook ou à Twiter dêtre plus « responsables ».

    Anonymous
    1 juillet 2016 - 17 h 34 min

    HHC est de retour ;

    HHC est de retour ;
    il s’est libéré de la chaine EL DJAZAIRIA
    grine out !!! sale besogne accomplie !
    meme la chitta necessite un certain niveau!

    TheBraiN
    1 juillet 2016 - 10 h 35 min

    Comme tout le monde est de
    Comme tout le monde est de mauvaise foi dans cette histoire , je pense que je dois remettre une couche .
    MDR
    Pourquoi personne ne dit que toutes les chaînes TV , qu’elles soient agréées ou non, violent la réglementation ( réglementation absurde certes mais réglementation tout de même) Algérienne des changes en transférant via des …..cabas les fonds nécessaires au règlement du coût de location des fréquences (20 000 dollars au moins par canal) ?????
    Le gouvernement lui-même évite d’en parler pour garder cet « atout » entre les mains .

    brobro
    1 juillet 2016 - 5 h 46 min

    toutes ces chaines tv ont été
    toutes ces chaines tv ont été crées au lendemain des soulèvements de 2011,pour contrecarrer l’appareil de propagande des pays du golf. maintenant que le vent a tourné, le danger éloigné, que chacun rentre chez lui. pour les plus récalcitrants, un tour par la case prison .

    TheBraiN
    30 juin 2016 - 10 h 27 min

    Imposer des lignes rouges à
    Imposer des lignes rouges à des chaînes illégales ?
    Et la personne qui ose dire ça est un …ministre ?
    MDR

    MELLO
    29 juin 2016 - 15 h 01 min

    Il a raison le monsieur,
    Il a raison le monsieur, puisque nous avons ENTV, A3, A4 ,A5 pourquoi pas A6 A7 A8 A9 etc… C’est dire avoir une chaîne démultipliée en une trentaine de fois et les Algériens ne risqueraient pas de rater les fakhamoutouhou . Drôle de pays qu’on ose pas comparer à d’autres. Tous les pays d’Afrique noire sont devant nous dans ce domaine, parce qu’ils n »ont pas de grine chez eux.

    Anonymous
    29 juin 2016 - 14 h 24 min

    Gine est un bon ministre
    Gine est un bon ministre après avoir été un journaliste compétent

      MELLO
      30 juin 2016 - 13 h 35 min

      Effectivement c’est un bon
      Effectivement c’est un bon ministre, bien docile qui se charge bien des missions qu’on lui a donné. Dans ce pays , on ne devient pas ministre pour se retrouver en porte à faux avec les directives des décideurs: Eux décident et Grine exécute. Le jacobinisme est passée par là.

    Anonymous
    29 juin 2016 - 13 h 55 min

    Ils sont en train de préparer
    Ils sont en train de préparer un 5 eme mandat, ou, un président indésirable par le peuple.
    Ils lui préparent le terrain. La politique de la peur pour un passage en force.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.