Le président sahraoui Brahim Ghali prête serment

Brahim Ghali a recueilli 1 766 voix sur les 1 895 exprimées lors du scrutin. New Press

Le nouveau secrétaire général du Front Polisario et président élu de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali a prêté serment samedi à Dakhla (camps de réfugiés sahraouis) à l’issue du congrès extraordinaire du Front Polisario. Brahim Ghali a été élu à la majorité écrasante des participants au congrès extraordinaire, secrétaire général du Front Polisario et président de la République arabe sahraouie démocratique, en remplacement de Mohamed Abdelaziz, décédé le 31 mai dernier des suites d’une longue maladie, conformément à la Constitution. L’article 51 de la Constitution de la République arabe sahraouie démocratique dispose que «le secrétaire général du Front Polisario assume la présidence de la République». Brahim Ghali a recueilli 1 766 voix sur les 1 895 exprimées lors du scrutin, a annoncé la commission électorale après le dépouillement et la proclamation des résultats définitifs.
Né en 1949 à Smara, Brahim Ghali a milité au sein du mouvement contre la colonisation espagnole. Membre fondateur du Front Polisario dont il sera élu premier secrétaire général le 10 mai 1973, Brahim Ghali a mené la première opération militaire contre la colonisation espagnole, à l’origine du déclenchement de la lutte armée le 20 mai 1973. En 1975, il fut membre de la délégation chargée des négociations avec le royaume d’Espagne pour l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental. Il participe également à l’opération d’échange de prisonniers sahraouis détenus dans les geôles espagnoles, avant d’être nommé ministre de la Défense au sein du premier gouvernement de la RASD (de mars 1976 jusqu’en 1989). Brahim Ghali a été désigné membre du comité exécutif du 3e congrès (1976) au 8e congrès (1989), puis membre du secrétariat national lors du 9e congrès (1999) jusqu’au 10e (2015). Il a été nommé également chef de la 2e région militaire de 1989 à 1993 puis ministre de la Défense de 1993 à 1998. Il fut également membre de la délégation sahraouie chargée des négociations avec le Maroc avant d’être nommé ministre des Territoires occupés de 1998 à 1999, puis représentant du Front Polisario en Espagne de 1999 à 2008 et ambassadeur de la RASD à Alger en 2008.
En janvier 2016, Brahim Ghali fut nommé responsable du secrétariat de l’organisation politique du Front Polisario avant d’être élu le 9 juillet 2016, secrétaire général du Front Polisario et président de la RASD. Brahim Ghali est le troisième secrétaire général du Front Polisario après El-Ouali Mustapha et le défunt Mohamed Abdelaziz.
R. I.

Comment (10)

    REDA
    12 juillet 2016 - 16 h 34 min

    IL FAUT JUSTE NE PAS L
    IL FAUT JUSTE NE PAS L ENVOYER EN ESPAGNE !!!!




    0



    0
    republique du RIF
    12 juillet 2016 - 14 h 24 min

    Mettre fin a l’occupation du
    Mettre fin a l’occupation du sanguinaire royaume marocain au Sahara Occidental !!vive la RASD




    0



    0
    CHAOUIdeBARBES
    10 juillet 2016 - 17 h 41 min

    Je m’incline devant le martyr
    Je m’incline devant le martyr et le militant de la cause Sahraoui, et ALLAH YARHAMOUH BI RAHMATIH ET TOUS LES Martyrs de ce très brave peuple, mais la relève est assurée et la victoire est de votre coté soyez sûre et certain, vive LE FRONT POLISARIO, de la part d’un enfant de l’Algérie, pays du sacrifice et du NIF !!!
    Cordialement: Un Algérien du peuple !!!




    0



    0
    Agoulide
    10 juillet 2016 - 14 h 26 min

    a majorité écrasante des
    a majorité écrasante des participants au congrès extraordinaire,

    Tout a été dit .Felicitations aux habitants Dd Tindouf




    0



    0
      Vive la RASD!
      11 juillet 2016 - 20 h 48 min

      dommage ya gogolide, je t
      dommage ya gogolide, je t’avais fait une réponse qui sied à ton rang, mais le modérateur t’as sauvé peut-être parce que c’est l’aïd




      0



      0
    Bouzama
    10 juillet 2016 - 14 h 04 min

    La fin de sa majesté m 6 est
    La fin de sa majesté m 6 est toute proche que le sachant il panique et s’allie m’eme avec les sionistes lui le chef des croyants .Méme avecl’argent des ben saoud ,il ne pourra pas sauver sa peau , l’histoire a toujours donné raison aux peuples en lutte pour leur libération/L’algérie dxe la révolution est majeure et vaccinée et ce ne sera pas un roitelet (franco-sioniste) qui l’a fera trembler / bon entendeur salut/




    0



    0
    Anonymous
    10 juillet 2016 - 11 h 26 min

    Félicitations au président du
    Félicitations au président du SAHARA OCCIDENTAL!




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    10 juillet 2016 - 11 h 03 min

    LE ROI du Maroc est
    LE ROI du Maroc est ANACHRONIQUE non seulement comme « Roi », mais aussi dans sa politique, un bon mea culpa éviterait bien des malheurs inutiles car l’Histoire est pour l’indépendance des Sahraouis, un passage obligatoire qui ne ferme pas à une suite positive constructive,,, Mieux vaut pour le roi un mea culpa, (Style « Nous nous sommes trompés », à moins qu’il ne se considère pas comme humain, dans un tel cas nous avons l’exemple pédagogique de Moïse et son peuple, l’ignorerait-il, lui qui se dire Emir des Croyants !!! Il semble que même Israël son conseiller ait oublié la leçon), qu’une défaite humiliante, ) Lui le francophile connait en principe ce célèbre vers de Corneille : « Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes, ils peuvent se tromper comme les autres hommes »… « Majesté », vous serez majestueux si vous pensiez aux enfants du Sahara occidental; à ses belles jeunes filles, à ses vieillards, grandissez vous !




    0



    0
    elherraz
    10 juillet 2016 - 10 h 28 min

    Allah ywafak.
    Allah ywafak.




    0



    0
    Ziad Alami
    9 juillet 2016 - 23 h 19 min

    Felicitations au nouveau
    Felicitations au nouveau President du Sahara occidental et bon courage au peuple sahraoui dans sa juste lutte d’independance




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.