Tiaret : sit-in d’une trentaine de directeurs d’écoles primaires

Une trentaine de directeurs d’écoles primaires ont observé mardi à Tiaret un sit-in devant le siège de la direction de l’Education, en protestation contre ce qu’ils considèrent comme «abus des inspecteurs administratifs», a-t-on constaté. Les protestataires, affiliés à la coordination de wilaya des directeurs des écoles primaires relevant de la Coordination nationale des travailleurs de l’éducation, sont répartis sur quatre circonscriptions. Ils se sont rassemblés pour faire entendre leurs voix à la tutelle à propos de décisions d’inspecteurs «contraires aux lois concernant la notation de la prime de rendement et du mouvement des directeurs», selon le représentant du syndicat, Omar Amara.
Ces directeurs revendiquent l’évacuation des logements de fonction destinés aux directeurs et accaparés par des inspecteurs, obligeant leurs «réels propriétaires» de se déplacer quotidiennement. Après ce sit-in, une rencontre a eu lieu avec la directrice de l’Education, Hadouda Boukabes, qui s’est engagée à revoir personnellement la notation du mouvement suivant les lois en vigueur et d’enquêter sur la notation de la PRI au niveau de trois circonscriptions à Tiaret et une à Ain Dhab qui comptent globalement 137 écoles primaires sur un total de 512 écoles de ce cycle dont dispose la wilaya, selon les protestataires et la direction du secteur.

Commentaires

    Anonymous
    13 juillet 2016 - 12 h 44 min

    Un logement de fonction a un
    Un logement de fonction a un but précis ce n’est qu’une résidence secondaire provisoire en cas de mutation temporaire .En cas de mutation définitive le logement de fonction n’a plus lieu d’être.L’éducation nationale sera obligé de trouver un logement à son personnel qui doit s’acquitter de son loyer.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.