Comment Fethullah Gülen veut isoler l’autocrate d’Ankara

Fethullah Gülen, chef spirituel du mouvement Hizmet. D. R.

Diabolisé par Ankara et décrit comme un chef terroriste, le guide du mouvement Hizmet, Fethullah Gülen, veut exploiter les dérives successives du gourou de l’AKP pour lui porter l’estocade et le discréditer à jamais envers ses partenaires traditionnels. C’est pourquoi il a choisi de publier une tribune dans la presse occidentale, dont Le Monde, pour donner un sens politique à sa contre-offensive. Une contre-offensive répercutée simultanément par ses relais, dans les différents mouvements d’obédience entriste, qui sortent un à un de leur anonymat pour prendre la défense de leur maître et de cette confrérie. Le chef du MSP algérien s’est révélé être l’un de ces partisans après avoir longtemps montré une allégeance aveugle au parti au pouvoir à Ankara, et jubilé après la mise en échec du putsch.

Jusque-là inconnus du large public dans le monde musulman, Fethullah Gülen et ses partisans ne veulent pas rater cette occasion qui leur est offerte pour se poser en interlocuteurs islamistes «modérés» et «acceptables», comparés à l’autoritarisme de l’AKP et de son chef qui, non seulement veut rétablir la peine de mort mais, plus grave encore, a choisi de se détourner de l’Occident.

Dans cette tribune, Gülen nie toute implication de son mouvement dans la tentative du coup d’Etat du 15 juillet dernier et appelle à la création d’une commission internationale pour «mener des investigations» sur ces événements. Il dénonce «la dérive autoritaire» du pouvoir turc et demande le «retour de la démocratie».

Il écrit : «Victimes d’une “chasse aux sorcières, des centaines de milliers d’individus vivent un véritable drame humanitaire. Près de 90 000 personnes ont perdu leur emploi21 000 professeurs se sont vu retirer leur autorisation d’enseigner. Que souhaite le gouvernement ? Affamer ces gens qui ne peuvent plus exercer leur métier et qui sont frappés d’une interdiction de sortie du territoire ? Quelle est alors la différence avec les mesures prégénocidaires de l’histoire européenne ?» Remarquons que c’est le même argument formulé par Abderrezak Mokri dans son plaidoyer en faveur de Gülen et du mouvement : «Erdogan a le droit de briser les reins au groupe de putschistes de sorte à anéantir ses effets négatifs sur lui, sur son projet et sur la Turquie en général (…) Mais, de là à punir des personnes pour la simple raison qu’elles appartiennent au mouvement Hizmet, fermer les écoles, les entreprises et mette fin à l’activité d’hommes d’affaires et mettre en péril l’avenir professionnel d’un grand nombre de travailleurs, cela est inacceptable.» (Lire article par ailleurs).

Niant toute implication dans cette tentative de coup d’Etat, Gülen lance un appel au régime d’Ankara pour accepter une commission internationale indépendante pour en déterminer les responsabilités. «Si le dixième des accusations dirigées contre moi sont établies, promet-il, je m’engage à retourner en Turquie et à subir la peine la plus lourde. » Il sait pertinemment que l’autocrate d’Ankara n’acceptera pas cette demande mais sait néanmoins que ce repli sur soi engagé par Erdogan depuis un mois finira par l’affaiblir et l’isoler.

R. Mahmoudi 

Lire aussi : Curieux retournement du porte-voix des Frères musulmans en Algérie contre Erdogan

Comment (10)

    Kad
    16 septembre 2016 - 13 h 07 min

    Je les mets tous dans la même
    Je les mets tous dans la même poubelle ,même le HMS de Mr mokri.




    0



    0
    anaALGERIEN
    13 août 2016 - 17 h 30 min

    Oui il fait semblant de se
    Oui il fait semblant de se rapprocher de Poutine pour faire réagir les américains et les européens , c’est comme cette femme qui veut rendre jaloux son mec se met devant lui à minauder avec un autre homme , réaction ? bien sùr allons donc et comment ?!! . cqfd !!




    0



    0
    Anonyme
    13 août 2016 - 14 h 34 min

    Tous les islamistes sont
    Tous les islamistes sont pareils en tant que « produits » et sous traitant du sionisme et de ses alliés (américains, européens, saoudiens, qatari et turcs). Leur mission dernière est de détruire l’Islam et le monde musulman en tant que religion, entité socio-économique, culture et civilisation, de l’intérieur (voir ce qui se passe de nos jours dans la plupart des pays arabo-musulmans) et vis à vis de l’extérieur en donnant une image infecte de l’Islam et des musulmans aux occidentaux et notamment dans les pays où il y a une minorité musulmane (émigration, etc) qui sont ainsi amenés à ne voir dans cette religion et ses adeptes que barbarie, refus du progrès et arriération mentale. Essayons de réfléchir et de répondre à la question de savoir à qui profitent tous les crimes commis par ces « islamistes » ? La réponse est claire. Nous devons être les premiers à combattre cette idéologie (et non pas cette religion) car elle a été confectionnée par nos ennemis qui ne pouvaient supporter et accepter que les élites intellectuelles européennes (au sens large) se convertissaient à l’Islam et les sionistes ont intérêt à « montrer » que la cohabitation avec les musulmans est impossible (ce sont des terroristes au nom de l’Islam disent-ils) pour justifier leur refus d’accepter un Etat palestinien à leur côté ou un Etat d’Israel avec comme citoyens des Palestiniens et des Juifs. Tout est clair: il n’y a pas mieux que d’attaquer l’Islam de l’intérieur en s’aidant des ses adeptes endoctrinés par une perversion de la religion d’Allah.




    0



    0
    TheBraiN
    13 août 2016 - 10 h 23 min

    Gulen n’est ni pire ni
    Gulen n’est ni pire ni meilleur (selon les critères des uns et des autres) qu’Erdogan dont il représente , en fin de compte, qu’une autre face du …..dé islamiste !
    Gulan est surtout un opportuniste « éclairé » capable de faire basculer la tendance « Soufie » et d’en faire une des branches de la confrérie des frères musulmans alors que le soufisme originel est en totale contradiction avec les règles et objectifs de cette confrérie maçonnique .
    Maintenant que la guerre est officiellement déclarée entre les 2 ex-amis , le plus grand bénéficiaire sera , bien entendu , Washington lui qui tient en Gulen une mine en or !!




    0



    0
    Anonymous
    13 août 2016 - 8 h 35 min

    Gulen aurait fait pareil qu
    Gulen aurait fait pareil qu’Erdogan s’il en avait eu l’occasion. Qu’ils se bouffent entre eux. Une pensee totalisante et expansioniste. Le jour ou l’islamisme est apparu, ce jour-la a ete l’obscurite. J’avais moi-meme peur de faire une erreur de jugement. Mais force est de constater que l’islamisme prend les habits de pouvoir, de folie, d’ambitions de toutes les ideologies totalisantes du passe. L’islamisme doit perir si l’on veut pouvoir vivre sa foi : ces gens sont devenus fous, ils ont des oeuvres sanguinaires. Comment arrete-t-on un dingue de type fasciste ? En lui defoncant la gueule. C’est triste d’en arriver la, mais sinon une societe court le risque de la contamination sociale par le poison totalitaire. Tant que l’arabie saoudite et ses soeurs siamoises ne seront pas consideres pour ce qu’elles sont, tant que l’europe fera de l’argent avec ces gens, cela ira de mal en pis. Il faut cesser de faire des affaires avec ces pays, les occidentaux doivent geler les biens saoudiens, suspendre les ventes d’armes. C’est la seule facon. Sinon c’est les tonneaux de Danaides.




    0



    0
    le tomber de rideau
    12 août 2016 - 21 h 08 min

    Erdo vient de montrer son
    Erdo vient de montrer son vrai visage !
    un ouf allié .
    les turcs finiront dans quelques mois par en avoir marre et se retourneront contre lui .
    il faut etre un vrai malade mental pour mettre en quelques jours des milliers de turcs en prison ….
    ça va lui péter à la gueule !




    0



    0
      RACHID
      12 août 2016 - 22 h 28 min

      AVEC ERGOGAN L ETAT TURQUE A
      AVEC ERGOGAN L ETAT TURQUE A FINI DEFINITIVEMENT AVEC LES PUTCHS MILITAIRES .. LES TURQUE EN ONT MARRE … DES REGIMES ILLEGITMES COMME LE NOTRE …




      0



      0
        anti infiltrés mekhrebi
        13 août 2016 - 9 h 40 min

        et le vôtre de régime quand
        et le vôtre de régime quand est ce que vous allez en avoir marre de lui ??? parce que nous ne algérie on en a marre de votre drogue et de vous coups bas, s….é




        0



        0
    Quenelle
    12 août 2016 - 19 h 47 min

    Votez pour un islamiste comme
    Votez pour un islamiste comme Président et en deux temps trois mouvements il vous désintègre un pays . Je n’ai aucune peine pour ces Turcs !
    Ce n’est qu’un début concernant leur descente aux enfers !
    Quiconque n’a pas retenu la « Leçon algérienne  » sous prétexte qu’ils sont plus évolués que nous ( cf aux Tunisiens, mais pas seulement) , n’aura rien compris à l’ADN des islamistes,même bcbg (par taqqiya) !




    0



    0
    Laetizia
    12 août 2016 - 18 h 49 min

    erdogan se détourner de l
    erdogan se détourner de l’occident? c’est un leurre, il fait semblant de se rapprocher de poutine pour des intérêts particuliers dictés par ses protecteurs ! merdogan est empêtré jusqu’au cou dans le génocide syrien , il héberge et soigne des terroristes, il ne peut pas changer de chemise c’est IMPOSSIBLE!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.