Avec Benghebrit, contre les moyenâgeux

Par Kamel Moulfi – L’année scolaire vient juste de commencer et il se confirme déjà que, pour Nouria Benghebrit, notre courageuse ministre de l’Education, la suite ne sera pas de tout repos. Mais la ministre n’est pas seule ; elle bénéficie du soutien d’une large frange de la société algérienne qui a commencé à comprendre qu’il faut découpler son attachement identitaire, qui repose sur des «constantes» pures, inamovibles, d’avec les exigences du savoir introduites par la mondialisation, en mouvement permanent et qui sont véhiculées à une très grande vitesse par les technologies de l’information et de la communication.

Il est indéniable que les élèves et leurs parents sont de plus en plus nombreux à porter un nouveau regard sur l’école, qu’ils voient comme le creuset de la réussite sociale. La «réussite» hors de l’école, faite de débrouillardise et d’esbroufe, qui avait séduit les jeunes à un moment, lorsque l’ouverture débridée de l’économie nationale et l’absence d’Etat avaient inversé les valeurs, n’est plus en vogue. Le diplôme, qu’il sanctionne un cursus universitaire ou une formation professionnelle, reprend toute sa place et son prestige. Il compte dans l’avenir des enfants, pour grimper dans l’ascenseur social, et les parents l’ont bien compris, si bien qu’ils consacrent un budget faramineux par rapport à leurs revenus pour les cours de soutien qui pallient les insuffisances que connaît encore le système éducatif, principalement dans les matières, n’en déplaise à Mokri, dites «essentielles».

Ce qui est attendu, aujourd’hui, du système éducatif, c’est, justement, qu’il élimine toutes ses insuffisances et comble ses lacunes pour sortir définitivement de sa situation sinistrée. Seuls Mokri et ses semblables persistent dans une bataille d’arrière-garde qu’ils croient mener à Nouria Benghebrit et à ce qu’ils appellent la «minorité idéologique», mais qui se heurte, en fait, à un courant universel qui est le véritable moteur de l’évolution de l’école vers le progrès, vers l’avant. En fin 2016, les tactiques à la «petite semaine» de Mokri, pour, selon lui, déjouer les «ruses» de la ministre et du «courant idéologique minoritaire», et – c’est son vrai but – pour maintenir l’archaïsme dans l’école, sont non seulement vaines mais surtout couvertes de ridicule.

K. M.

Comment (56)

    Hamdade boualem
    14 septembre 2016 - 15 h 18 min

    La réforme éducative
    Les islamo-conservateurs,malhonnêtes qu’ils sont,continuent d’affirmer que l’école est au plus mal,à cause des réformes entamées en 2003,suite au rapport Benzaghou.Mais en réalité l’école continue d’aller mal justement à cause de la non application de ce rapport.La vérité c’est que l’école a entamé sa descente en enfer,suite à l’arabisation totale dont elle a fait l’objet.Une arabisation dont l’objectif réel ce n’etait ni la promotion de la langue arabe ni de l’identité nationale ,mais qui visait l’élimination totale de la langue française,afin de créer les conditions pérennes et irréversibles de l’asservissement de l’ecole à l ‘idéologie islamo-fasciste.Tous les islamistes dans le monde entier s’opposent aux langues européennes,essentiellement le français et l’anglais ,car ils savent que la maîtrise de ces langues à l’ecole permettra aux eleves une ouverture d’esprit,et donc d’echapper à l’endoctrinement des partis islamistes et permettra la libération de l’ecole de leur emprise.Ce qui explique par exemple l’opposition du lobby islamiste en arabie saoudite à la décision du gouvernement saoudien de moderniser l’école par l’introduction de l’anglais dés la deuxieme année .C’est également pour assurer sa maimise sur les esprits que l’organisation islamiste boko-haram a pris la décision de fermer toutes les ecoles enseignant en anglais.C’est pourquoi il ne faut pas s’étonner aujourd’hui de l’opposition des islamo-conservateurs,ni espérer de leur part un sursaut patriotique;pour eux la mise en echec de toute réforme est une question de vie ou de mort.L’ecole actuelle leur permet en effet de disposer de contingents de militants prets à l’emploi,et de disposer de milliers de chomeurs qui ne pourront jamais trouver un emploi,car trés mal formés,et qui pourraient etre opportunément recyclés dans le terrorisme islamiste , pour une grande part d’entre eux.L’école actuelle est certainement une bénédiction pour les islamistes,mais pour le pays et l’Etat,elle constitue un réel danger.Ce danger est d’autant réel,que nous laissons le terrain libre aux islamistes pour asséner leurs mensonges autour de l’identité nationale et de la langue française.Leur discours sur la langue française est destiné à nous culpabiliser et à nous interdire d’en prendre la défense,sous le prétexte fallacieux que c’est la langue du colonisateur.Il ne faut pas oublier que la langue française fut la langue officielle de la révolution algerienne,dont tous les documents etaient rédigés en langue française,elle fut la langue de communication entre les dirigeants de la révolution,et entre ceux-ci et le peuple.La langue arabe litteraire n’avait aucune existence,les seule langues existant dans la societé sont le français,l’arabe derja ainsi que les différentes variantes de tamazight.Nos peres avaient fait du français un outil de libération,c’est dans cette langue que l’indépendance de l’algérie fut revendiquée et plaidée.A nous maintenant d’en faire un outil pour le développement de l’école et de notre pays.Il est urgent de ne plus tourner autour du pot,et de rétablir le français comme langue d’enseignement et de formation,comme c’est le cas actuellement au maroc et en tunisie.Le cas echéant,il faut revenir à l’ancien shéma avec des classes arabisées et des classes francophones ,et laisser le libre choix aux parents et aux éléves.




    0



    0
      alpha
      15 septembre 2016 - 9 h 39 min

      islamo conservateurs
      y a t-il enocre dans nos temps des « islamo conservateurs???! qui sont ils?




      0



      0
      Le lynx
      15 septembre 2016 - 20 h 22 min

      Pourquoi utilisé ces mots d
      Pourquoi utilisé ces mots d’islmo-fasciste et bien d’autres mots qui n’existent que dans le vocabulaire des gens qui ont de la haine pour l’islam. L’islam est la religion de la lumière contrairement à ce que vous enseignent les pseudo philosophes qui sont arrivé à vous complexé au point de dire que les musulmans sont des arrières gardistes. les Avants gardistes que vous adorés qui, selon vous, sont des progrèssistes n’ont produit que des homosexsuels des névrosés de quarente cinq ans sans foyer substituant l’amour humain à celui des animaux, une société qui ne dort qu’avec des somnifères. Les gens que vous traitez de moyenâgeux, eux au moins avaient construit une civilisation contrairement à vous qui suivez d’autres civilisation purement par complexes vous et tout ceux qui n’arrivent même pas à vous identifié. Saviez vous au moins que le français n’est utilisé qu’en France, que les français de nos jours se mettent à l’anglais, alors pour voudriez vous que le français soit la langue de l’apprentissage!!! N’est il pas le complexe du colonisé? Avant de critiquer l’islam pensez à tourné vos idées plusieurs fois avant de les balancer comme le font les zemmour etc au moins vous maquierez ça d’un autre habit que la haine.




      0



      0
        Hamdade boualem
        16 septembre 2016 - 21 h 17 min

        Réponse à lynx
        Qui êtes-vous pour vous ériger en défenseur de l’islam,qui etes-vous pour nous accuser de haine envers l’islam,simplement parce que nous ne voyons pas les choses de la meme façon que vous?Vous me reprochez d’utiliser le mot d’islamo-fascisme,et bien votre façon de réagir est propre aux islamo-fascistes qui pensent qu’ils sont les détenteurs de la vérité,et qu’une opinion différente de la leur est à mettre sur le compte de la haine de l’islam.Vous utilisez tous les mêmes techniques pour avoir raison de ceux qui ne pensent pas comme vous:le mensonge,la mauvaise fois,la diffamation,le terrorisme.Au lieu de répondre par des arguments aux points soulevés dans mon ecrit sur la réforme éducative,au lieu de s’inscrire dans un débat fraternel sur un sujet qui concerne tout le pays,vous faites ce que vous maîtrisez le mieux,l’accusation gratuite et grossière.Vous nous interdisez de prendre la défense de la langue française,parceque selon vous elle est la langue du colonisateur,et que c’est une langue qui n’as plus la cote et qu’il faut lui préférer l’anglais.Moi je ne vais pas vous insulter et je ne vais me lancer dans des accusations contre vous,mais je vais essayer de vous répondre calmement et à travers vous aux islamistes qui anonnent ces arguments.Vous dites que la langue française est la langue du colonisateur,pourquoi l’anglais ce n’est pas la langue du colonisateur.La langue française c’était surtout la langue de la glorieuse révolution algérienne,la langue de communication entre les dirigeants algériens et entre ceux-ci et le peuple,au coté de l’arabe derja et de tamazight avec ses différentes variantes.C’etait la langue de travail de benbella,boudiaf,benmhidi,krim belkacem,abbane ramdane.L’arabe litteraire n’existait pas.La langue française c’etait un outil de combat, de liberation du pays,c’est dans cette langue que messali le premier a revendiqué l’indépendance de l’algerie;Donc aujourd’hui dans la continuité de la révolution algerienne ,sans céder au terrorisme islamiste pratiqué dans leur discours et leurs médias, nous devons revendiquer la langue française comme langue d’enseignement et de développement du pays.Vous me faites tristement rire lorsque vous dites que la langue française n’est plus en mesure de suivre l’evolution scientifique et technologique;pour vous répondre regardez plutot l’état de la france et du québec.Sauf si je me trompe c’est bien la france qui produit des voitures des avions des tgv,ce n’est pas l’arabie seoudite ou le yemen. Si vous accusez la langue francaise d’incapacité à traduire les evolutions actuelles,alors mon dieu qu’en est il de la langue arabe qui ne produit rien,qui ne sert qu’à véhiculer la haine la fitna et les khourafates.Il faut être honnête et se poser la question suivante: comment etait l’école dans les annees70-80,et pourquoi aujourd’hui elle est dans cette triste situation?la réponse est simple c’est à cause de l’arabisation.




        0



        0
      anonyme
      15 septembre 2016 - 23 h 20 min

      jeunesse en danger
      bravo pour ce texte qui respire le bon sens et l’engagement! je suis tout à fait d’accord , il faut soit revenir à l’ancien système en rétablissant des classes arabisée et d’autres bilingues ou franciser l’ensemble des classes pour le salut des élèves ! c’est urgent nous avons assez perdu de temps!




      0



      0
    moha
    14 septembre 2016 - 10 h 29 min

    Il faut sauver l’école
    Depuis son arrivée à la tête du ministère de l’éducation madame benghebrit n’a pas cessé d’être attaquée par les islamistes qui refusent tout projet de modernisation de notre école pour construire nos futures élites ,des islamistes qui veulent afganiser nos petits fils intellectuellement et nous faire revivre le cauchemar des années 90.
    Il faut que cela cesse car nos enfants ne partent pas ailleurs pour étudier et l’école que nous avons est la seule possibilité que nous leur donnions afin de vivre mieux que nous ,et leur permettre de maitriser le monde s’enrichir créer inventer et pour finir voir nos écoles et universités obtenir un meilleur classement .




    0



    0
    hassen
    12 septembre 2016 - 23 h 49 min

    LA SOLDATE ET LA MERKEL dites-vous??
    Arrêtez de raconter n’importe quoi, il nous faut une école universelle et non un lieu de matraquage ! il faut ouvrir l’esprit à l’école en formant l’esprit créatif et critique et non des assistés, il faut faire comme Merkel et autres soldates au lieu de renforcer le bachotage destructeur de l’esprit de nos enfants, faut pas cacher la réalité : depuis la réforme de 70, l’école produit des robots et des nullards. Les rares enfants sauvés sont ceux dont les parents ont compris. Réveillez-vous au lieu de faire comme s’il fallait sauver la qualité de l’école actuelle !!!! l’école actuelle ruinera encore l’esprit, car c’est le choix politique de 70 : former des assistés des incapables et la ministre le sait. elle vous fait croire qu’il s’agit d’autre chose … mais il y a une forte majorité du peuple qui ne s’intéresse plus à ce genre d’articles bien guidés. Heureusement qu’il demeure des personnes conscientes.




    0



    0
    Homo Sapiens
    11 septembre 2016 - 16 h 08 min

    homo sapiens !!
    on a été assez décervelés comme ça avec la manigance de la confrérie des fréres muz depuis les années 70 .
    sauvons dignement nos enfants et l’école algerienne afin qu’elle produise des génies en sciences et technonolgies , et non pas des  » spécialistes  » du : foulen a dit , foulen a fait …..on est au 21éme siécle , on est plus au moyen age ….
    par un Homo sapiens, communément appelé l’ homme moderne !




    0



    0
    Marseillia
    11 septembre 2016 - 12 h 16 min

    école
    si tous les « sinistres » …réfléchissent comme ELLE …..on en serait pas là aujourd’hui !




    0



    0
    Anti-moyenâgeux
    11 septembre 2016 - 12 h 13 min

    réponse
    ça leur colle tellement bien le qualificatif  » moyenâgeux  » !!!
    rien dans la tête , tout est dans le ventre malheureusement !
    la preuve : ils s’affairent tous sur le kebch , mais trés rares sont ceux qui s’affranchissent de la zakat al mel !
    quelle oumma !!




    0



    0
    révolté
    11 septembre 2016 - 8 h 03 min

    un avis
    un écrit de kamel Daoud

    Sauvez Benghebrit, sauvez vos enfants !
    par Kamel Daoud

    Tuer Benghebrit, la ministre de l’Education. Voilà où nous en sommes sous le règne du califat virtuel, annoncé, toléré et encouragé. Faut-il laisser faire ? Oui, si on veut voir nos enfants, un jour, figurants d’un désert sans fin, kalachnikovs en main, enturbannés

    par la bêtise et les néo-moyen-âges. Jouant dans les clips des égorgements avec un drapeau noir et sinistre.

    Et si, aujourd’hui, il nous faut une preuve sur la remontée de l’islamisme en Algérie, la liberté dont il bénéficie et presque la bénédiction post-réconciliation dont il est l’enfant gâté, c’est bien la levée de barrage contre cette femme algérienne qui en témoigne. Son crime aura été de vouloir une école performante, libre, moderne, comme celle dont bénéficient les enfants de la nomenklatura, en Occident. Elle aura, contre elle et son projet de salut, les islamistes, les bêtes et méchants, les hystériques de l’identité devenue une alimentation générale et les hordes sales et fielleuses qui font commerce des «constantes» : ulémas assis et inutiles pour notre nation, journaux post-FIS qui opèrent encore avec le mode massacres et faux barrages, les prêcheurs lancés comme des égorgeurs d’opinions et les foules bêtes et stupides de notre système plébéien. «Un jour elle peut être tuée !» m’avait dit un ami. Et on y est. Menace de mort, insultes, campagnes et diffamations de la part de gens dont la seule possibilité de gagner un salaire est de se faire les «doubleurs» de Dieu ou des «constantes» pour accaparer nos croyances et de notre algérianité. Ne voilà-t-il pas ces syndicats qui au lieu de défendre des droits de travailleurs deviennent les propriétaires «légitimes» de notre histoire et de notre «identité», se faisant idéologues et avocats. Des ratés de l’évolution qui se positionnent en imams et des traîtres à la nation, néo-saoudiens de formations, devenus des donneurs de leçons en religion. Désormais le ton est donné : soit l‘Algérie est à sauver, soit elle est à afghaniser par ces ténébreux arrières petits-fils du Fis, du GIA intellectuel, du Daech mental et de ce qu’a formé l’école comme néo-talibans capables de siffler l’hymne de leur pays pour applaudir celui d’une Palestine fantasmée durant un match amical. Cette armée a, aujourd’hui, la liberté de dire, menacer, parler, avoir des chaînes TV, des journaux, des leaders et impose son code et sa loi. Le FIS a gagné et les 200.000 morts des années 90 sont devenus des mégots de cigarettes, des restes dans une poubelle d’os, des cailloux.

    C’est, donc, aujourd’hui qu’il faut faire un choix : sauver Benghebrit et nos enfants ou laisser advenir le califat, l’Afghanistan national, le Daech triomphant. Mourir de voir nos enfants réduits à des ânonneurs de fatwas, des «récitateurs» bêtes et méchants, des intégristes de la mauvaise pensée pendant que le monde marche sur la lune, en fabrique ou en domestique dans les cieux. Il faut choisir ou subir. Se taire et se faire écraser et laisser revenir le temps des coupeurs de mains et des «lapideurs» de femmes. Ou protester et sauver cette femme, notre pays, l’école et nos enfants. Il ne s’agit-là ni d’un sigle, ni d’un slogan, mais de notre chair. Nous, nos enfants ne partent pas ailleurs pour étudier et cette école et la seule que nous avons pour leur donner la possibilité de vivre mieux que nous. Nous, nous n’avons pas un autre pays de rechange : ceux qui veulent partir qu’ils le fassent et ceux qui veulent nous imposer l’Arabie saoudite ou l’Afghanistan qu’ils y partent vivre et mutiler leurs avenirs. Nous, on est Algériens, on vit en Algérie et on défend notre histoire : libres depuis nos ancêtres et libres pour la fortune de nos enfants. Se taire, aujourd’hui, est un infanticide : ces néo-Gia de la pensée ont pris trop d’importance et bénéficient de trop de libertés et il faut que cela cesse. Si certains se sentent faibles devant cette racaille qui tuent enfants et martyrs, nous non. On est forts et c’est parce que nous le devons à nos enfants.

    Etre un ancêtre cela se mérite

    Nous n’avons pas à revenir au cauchemar des années 90, ni aux hurleurs des mosquées, ni à leurs menaces : il faut que cela cesse et il faut soutenir cette femme. Nous n’avons pas à baisser les yeux car nous, nous n’avons tué personne et nous n’appelons au meurtre de personne, chez nous ou dans le monde. Notre foi est meilleure. Nous respectons le désir, le rire, le bonheur, la liberté et la fierté. Contrairement à ces gens qui ne savent qu’interdire, maudire, menacer, insulter et pourchasser. Ils sont une menace et nous sommes les habitants de ce pays. Quand retentit son hymne ou que flotte son drapeau, on se lève pour les saluer, contrairement aux traîtres barbus qui restent assis puis viennent, aujourd’hui, nous parler de «matières d’identité» et d’arabité et d’islamité. Nous cherchons à être utiles pour la richesse de cette terre et non à y provoquer des guerres pour une jupe, une chanson ou un film. Nous sommes sains, Algériens, fiers et forts, pas islamistes, pas vendus aux Arabies imaginaires, pas traîtres et pas haineux des joies que nous ont souhaité nos martyrs. Ils sont morts pour qu’on soit heureux et pas soumis à une nouvelle colonisation.

    Le cas de Benghebrit nous concerne tous. Il est nous. Il est l’avenir de nos enfants : si nous laissons faire, on sera maudits. Ils feront de nos enfants leurs égorgeurs futurs et ce pays disparaîtra entre une fatwa et une hystérie.

    La réconciliation n’est pas la soumission

    L’école doit être libérée de la talibanisation, des appels à la haine, des dénis de soi et de son histoire et de cet avenir sombre que lui proposent les daech assis des islamistes et autres fatwaman et leurs journaux. Elle doit être libérée de la futilisation par les faux débats et les hystériques de l’ancêtre pur, la langue pure et la souche pure. L’avenir est tracé par le savoir, la science, la raison et la foi, pas par la fatwa, les avis stupides et les appels à la haine de l’Autre. Nous sommes donc tombés si bas, aux yeux de nos ancêtres, pour qu’un simple barbu et une horde d’aliénés de la fausse racine et du fantasme d ‘l’identité, viennent nous imposer leurs avis et leurs cris ? On a donc chassé les colons pour se faire écraser par des vocations de chameliers ? Nous avons attendu la libération tant de siècles pour abdiquer devant des oisifs qui trouvent salaires en se faisant passer pour Dieu ou ses représentants uniques ?

    Aujourd’hui ces gens attaquent Benghebrit parce que son projet de moderniser notre école pour construire nos futures élites, les gênent. Pourquoi ? Parce que l’école islamiste est ce qui va construire l’armée des futures islamistes qui leur permettra de prendre le pouvoir. Leur but est la domination, la colonisation de l’Algérie, le meurtre. Ils ne peuvent pas recruter dans le présent, ils le font dans l’avenir. C’est la même stratégie pour les islamistes partout : infester l’école pour devenir plus nombreux et construire leur émirat. C’est pourquoi ils ne se sentent concernés ni par l’échec économique, la corruption, le classement de nos universités, le savoir, les réformes d’administration, le fisc ou l’écologie. Non rien que l’école pour se garantir l’avenir qui leur manque. Là où nous, nous espérons une école pour maîtriser le monde, s’enrichir, créer et inventer, mériter de meilleurs classements, faire face aux concurrences et parler toute les langues du monde et surtout celle de la réussite.

    Devrons-nous vivre hallucinés au point d’accepter que l’on égorge nos enfants pour sauver nous moutons ?

    L’Islam n’a pas besoin des islamistes et l’école n’a pas besoin des talibans.

    Mais Mme Benghebrit a besoin de nous, tous.




    0



    0
      limla
      11 septembre 2016 - 9 h 16 min

      Bonjour, je lui répond , ce
      Bonjour, je lui répond , ce type qui vit a l’extérieur de l’algérie et n’a toujours pas compris qu’il n’est plus algérien mais plutôt Francais car il traville pour le compte d’un pays ennemi! la France et indirectement israel, je crois que arrêter Benghbrit c’est automatiquement arrêter tous ses journaux qui pollue l’algérie tels que TSA LE SOIR D ALGERIE? LEXPRESSION EL WATAN ALGERIE1 ETC..TOUTE CETTE MAFIA étrangère a notre pays avec ses idées importés d’outre mer tombe, et enfin nous aurons un pays civilisé et moderne.




      0



      0
        @limla
        11 septembre 2016 - 12 h 10 min

        chiche
        @ limla :
        chiche , débarasse toi de tout ce vient des occidentaux , tu verras que tu resteras out NU , sans internet , sans voiture , sans smartphone , sans …..sans ….sans …
        chiche si tu as un grain de …..




        0



        0
        W19 - TP
        11 septembre 2016 - 14 h 26 min

        Un homme seul ne peut pas
        Un homme seul ne peut pas posseder toutes les erreurs et les fautes. Sur ce coup, Kamel Daouad a bien fait. Pour son article precedent, c’etait de l’auto-racisme. Mais la, l’article est clairement juste dans la mission attendue pour le ministre de l’education nationale. Ce rendez-vous ne doit pas etre rate, par aucun d’entre nous, malgre nos differents. L’education nationale algerienne doit devenir algerienne, entierement, et moderne et efficace.




        0



        0
        HIMLER
        13 septembre 2016 - 11 h 45 min

        je repond a une idiotie
        ton commentaire montre que tu es une personne moyenâgeuse,
        selon toi toute analyse qui serait produite en dehors de l Algérie ne serait ne serait pas proprement juste,parce que LIMLA a décidé d attribuer ou non la nationalité algérienne a qui elle veut.
        l algerie fait partie de ce monde , ouvres toi sur ce monde arrettes de t enfermer , sors de ta prison ideologique, sors de ta coree du nord
        je te propose d aérer ton esprit et ton cerveau , déconstipes toi, sort faire des voyages cela te fera beaucoup de bien sans cela tu serait bonne pour la poubelle .




        0



        0
        BOUCHERIT
        14 septembre 2016 - 4 h 22 min

        REPONSE
        EN SOMME PLUS DE PRESSE LIBRE PLUS DE REPUBLIQUE PLUS DE FEMMES DE LA TREMPE DE MADAME BENGHEBRIT ET QUE SUGGERE CE MOYEN-AGEUX? LE RETOUR DES IGNORANTS DESANNEES 90.TOZ!




        0



        0
    Erdt
    10 septembre 2016 - 23 h 02 min

    Benghebrit
    Il faut que tous les algeruens qui aiment leur pays et leurs enfants soutiennent cette ministre! Notre école est sinistrée,tout le monde le reconnaît,elle est en otage d’enseignants qui ne connaissent que la langue arabe,les constantes bidon qui veulent dire immobilisme,ignorance. A quoi ménent les études d’arabe? A l’enseignement et à la justice,c les seuls débouchés,c pour ça que c diplômés en arabe sont dans l’enseignement!! A part ça ils ne savent rien faire,même pas fabriquer une brouette! Apprenons la langue arabe,y’a aucun pb,mais les sciences doivent être enseignées en français,sans complexe!! Les arabes n’ont rien inventé ni fabriqué malgré qu’ils détiennent les plus grosses richesses fossiles!! Ils raffolent des gadgets fabriqués par les occidentaux et veulent maintenir leurs peuples dans l’ignorance!! Quand je vois les pauvres réfugiés syriens,lybiens…algeruens harraga fuir leur pays,vers où?? Vers l’Europe!! Jamais vers l’Arabie?!! Pourquoi??




    0



    0
    mouatène
    10 septembre 2016 - 17 h 26 min

    une femme vraiment algérienne
    Madame la Ministre, vous venez de taper fort sur ces vaux rien. leurs intelligences s’arretent juste sur les poils qu’ils portent sur le visage, et c’est juste pour cacher leurs deceptions dans leurs parcours tous azimuts. ils ne savent plus ou donner de la tete. soyez certaine que tous les parents d’eleves sont satisfaits et meme les enfants. n’abandonner pas. ne vous découragez pas ! vous etes, non seulement sur la bonne voie mais sur la meilleure. et je saisis cette occasion pour vous saluer et vous souhaiter un AID El ADHA MOUBAREK en particulier et au peuple algérien en général.




    0



    0
      amazigh yuva
      10 septembre 2016 - 21 h 40 min

      soutien a BENGHEBRIT

      Je soutien fermement toutes les actions menées par Mme la Ministre BENGHEBRIT, je vous dit ne vous décourager pas, tous les républicains sont avec vous, en avant la victoire est votre compagne.




      0



      0
    tripode
    10 septembre 2016 - 12 h 02 min

    Voila
    Je crois qu’à chaque fois que Mokri et Cie ( la bande des hypocrites) choisissent une voie il faut s’en démarquer . Cette attitude doit devenir pavlovienne . Quant à Daoud le texte qu’il a commis est merveilleux de vérité. Rien n’offusque les conservateurs ni le vol, ni la corruption, ni la saleté, ni l’hécatombe routière, ni l’environnement , ni l’analphabétisme, ni les classements des universités . Ils ne sont obnubilés que par deux choses « Benghabrit et son école  » pour maintenir la main mise sur nos enfants et les envoyer selon leur bon vouloir ou de leur maître wahabite vers le champ de bataille qui leur convient . Ils sont également obsédé par la femme et leur discours permanent tourne autour de cet « objet  » de toutes leurs convoitises.




    0



    0
    De passage
    10 septembre 2016 - 9 h 01 min

    Il faudrait vraiment la
    Il faudrait vraiment la soutenir et ne rien lâcher face aux obscurantistes moyenâgeux. L’avenir de nos enfants en dépend. Que dis-je?! L’avenir de la nation entière en dépend !




    0



    0
    Thidhet
    10 septembre 2016 - 0 h 49 min

    Quantité qualité
    Tous les experts de l’éducation s’accordent à dire que la meilleure politique éducative est celle où le budget consacré à ce secteur serait réparti entre le plus grand nombre d’habitants possible. Autrement dit, un village dont tous les habitants savent plus ou moins lire et écrire est de loin mieux qu’un village où le cinquième des habitants ont des diplômes universitaires et où le reste sont des analphabètes. La démocratisation d’Internet ne fait que renforcer cette théorie, puisque de nos jours, quiconque sait lire et écrire peut accéder à une masse infinie de savoir. Il lui suffit de savoir taper sur un clavier.




    0



    0
    Mergou
    9 septembre 2016 - 20 h 39 min

    Ce qui me révolte dans le
    Ce qui me révolte dans le selfie de cette soi-disant enseignante, ce n’est pas le selfie, mais plutôt ses déclarations irresponsables et pleines de mensonges. Dire que la langue arabe est la langue du paradis est un blasphème, a t-elle lue le Coran une fois dans sa vie ?




    0



    0
      Erdt
      9 septembre 2016 - 23 h 38 min

      Exact mergout ! C de l
      Exact mergout ! C de l’ignorance,et ils veulent maintenir nos enfants dans la même ignorance. C enseignants arabisants n’ont aucune culture sinon comment dire des âneries pareilles?? Est ce que les sénégalais,maliens, bosniaques,les tchétchènes,les millions de musulmans de Chine….sont arabes,ou parlent arabe?? Pourquoi l’Algérie serait elle arabe? Nous avons été envahis par les romains,turcs,Espagne en partie un moment,les musulmans,les français en dernier; pourquoi alors on ne serait pas romains,ou français par exemple? Ou turc. C l’islam qui nous conquis c pas les arabes!




      0



      0
      algerien_patriote
      10 septembre 2016 - 6 h 26 min

      ou a tu vu que c’est un
      ou a tu vu que c’est un blasphème …. notre maître Ibn Badis n’a t’il pas dit l’arabe est notre langue et notre religion est l’Islam et l’ Algérie notre pays .. Elle n’a fait que reprendre cette phrase…..




      0



      0
        Mergou
        10 septembre 2016 - 11 h 00 min

        Le blasphème
        J’ai dit que c’est un blasphème par rapport à la déclaration farfelue de cette pseudo enseignante qui dit que la langue arabe est la langue du paradis. Je t’invite à méditer la sourate Abrabam (14 verset 4)- Et Nous n’avons envoyé de Messager qu’avec la langue de son peuple, afin de les eclairer. Allah egare qui Il veut et egare qui Il veut- fin de citation. Si on doit considerer la langue arabe comme sacré, alors il faut admettre que les autres langues par lesquelles ont été faites les autres révélations sont tout autant sacrées.




        0



        0
        Delende Cartago
        10 septembre 2016 - 19 h 09 min

        Magister dixit
        Qu’est-ce que ça peut nous foutre ce qu’a dit Ibn Badis, ton maître? Et lui comment peut-il être sûr qu’il est arabe?




        0



        0
          algerien_patriote
          11 septembre 2016 - 11 h 21 min

          benbadis
          Cheikh Benbadis est Amazigh, chef des oulémas d’Algérie quand ton était harki.
          Etudie l’histoire d’Algérie avant de dire dee c……..




          0



          0
        Rezki Djerroud
        11 septembre 2016 - 19 h 42 min

        Soutenons Benghebrit
        algerien_patriote, avez-vous compris au moins le sens du mot blasphème? Cela m’étonnerait puisque vous nous rabâchez la phrase de votre maître Ben Badis or il n’y a de maître que Dieu. Ceci nous renseigne clairement sur le degrés d’instruction de vos semblables qui, par effraction ont pris en otages l’Algérie, ses institutions et son peuple à l’image d’une figuration théatrale dramatiquement réfléchie sous la bannière de mauvais et incultes comédiens. Voilà en quoi ressemble cet Algérie pour laquelle tant de braves et courageux. moudjahidine se sont sacrifiés. Que chaque algériens soucieux de redorer le blason de notre pays se soulève pour faire face à l’obscurantisme rampant qui est en train de gangrener l’Algérie, son école, sa culture ancestrale, ses institutions et son peuple. Soyons digne de cette femme algérienne Ministre et soutenons-la avant qu’il ne soit trop tard.




        0



        0
    Anonymous
    9 septembre 2016 - 18 h 54 min

    goutez ce qui suiti:la scene
    goutez ce qui suiti:la scene s’est passee dans une grande ville unversitaie.j’attendais un bus .passa un ami en voiture.il me prit.vous imaginez la discussion sur le pays,la societe etc.. cet ami est ENSEIGNANT a l’universite et y occupant en meme temps un poste administratif.on lui affecta trois employees dans le cadre de l »emploi des chomeurs(ses).une fois installees elle disparurent. notre ami a tout fait pour regler le probleme.rien. il verifia aupres de l’organisme payeur des salaires. les fiiles etaient payees . qui signait les papiers .mon ami perdit la tete lorsquil decouvrit que le signataire etait un grand chef de l’etablissement.contre quoi?alors pourquoi s’etonner de ce classement.incroyable.




    0



    0
    Le délire paranoïaque des laicistes
    9 septembre 2016 - 18 h 38 min

    tahar
    chaque fois que je consulte les commentaires sous les éditoriaux de kamel moulfi, j’ai l’impression de déambuler dans la cour d’un asile psychiatrique, parmi des malades mentaux, chacun répétant pour lui-meme le meme discours delirant ad infinitum.

    au secours!




    0



    0
      Eclair
      9 septembre 2016 - 20 h 07 min

      le délire paran thèse
      D’après tes écrits, tes récréations tu les passes a déambuler dans les couloirs des sections spécialisés en psychiatrie, en général ce sont bien des gens qui souffrent de troubles mentaux, nous te souhaitons un prompt rétablissement et cesse de jouer au troll c’est mauvais pour ta santé mentale bien entendue !




      0



      0
    Anonymous
    9 septembre 2016 - 18 h 36 min

    le probleme est
    le probleme est fondamentalement politique. l’ecole de notre pays a ete et reste agressee de toute part par l’ennemi de toujours comme le furent et le resteront tous les symboles de l’algerie ,les patriotes qui ont booste dehors les harkas de toute nature. ceux ci reviennent par ou ils trouvent acces. et les islamo-machins ne sont que des agents conscient ou pas. de meme que les franco moderno machins agissent contre les constantes nationales que sont la langue ,la culture et la religion. que fait le pouvoir en place via benguebrit. rien de solide.




    0



    0
    SLIMANE
    9 septembre 2016 - 16 h 28 min

    EST CE QUE LE PROGRES EGALE LA LANGUE.
    BENGHABRIT NE FAIT RIEN POUR L’AMELIORATION DE LA QUALITÉ DU SAVOIR DES ELEVES ET LES CONDINTIONS POUR REUSSIR TECHNOLOGIQUEMENT ELE NE FAIT QUE BALAYER L,ARABE ET L IDENTITÉ ‘ISLAMIQUE ‘ DES ELEVES EN LA REMPLACANT PAR LE FRANCAIS……SA LANGUE ARRIÉRÉE…. C EST TOUT.
    LESISLAMISTES LE SAVENT BIEN QU ELLE NE DEVELOPPE RIEN, ELLE VEUT EFFACER NOTRE ID ET RELIGION A L ECOLE. UNE HARKI COMME SON GRAND PERE KADDOR LE IMAME SOUFI COLLABO.




    0



    0
      FAQOU WA FAHMOU
      10 septembre 2016 - 18 h 10 min

      arabe et islam
      ARABE ? parlons-en ! Les Algériens étaient fiers d’être ARABES lorsque les arabes du Hidjez, les vrais arabes étaient ARABES c’est à dire du temps des compagnons du Prophète (qsssL), des Am’r bin el ââss, ôqba ibnou nafaâ, etc…aujourd’hui vue les trahisons, les échecs et déviations accumulées ( la fumeuse ligue arabe en est le meilleur exemple !) IL N’A VRAIMENT PAS DE QUOI ETRE FIER D’ÊTRE ARABE ! surtout les « mountassibines » SEULEMENT, (comme dirait BEN BADIS, rahimahou ALLAH. D’autant plus que la langue arabe a aussi montré ses limites : elle n’est bonne que dans la littérature, la poésie et le chî’r, et encore lorsque les vers prononcés pour faire plaisir aux puissants de ce monde ne sont pas de la pure surenchère ! Dans toutes les autres matières indispensables à la vie sur terre : (sciences, technologie, recherches, industrie, innovations, médecine, pharmacie, ets…. = ZERO MAJUSCULE ! L’ISLAM ? Parlons-en aussi ; Si c’est celui des wahhabites, c’est à dire de la famille qui prend en otages les lieux SAINTS DE L’ISLAM, connue par ses actes prouvés pour être à la solde de l’impérialo-USA-sionisme , dont les roitelets sont les descendants des juifs de khaïbar (les hypocrites de médine), et qui font honte à l’ISLAM, c’est sans commentaires ! LORSQUE LES ALGERIENS ARRIVERONT A VOIR CLAIR , A SE DEMARQUER, PUIS A SE LIBERER des charlatants islamistes ( les barbus hirsutes ) ET SURTOUT A LES PRIVER DE LEURES VOIX LORS DES ELECTIONS , afin de les faire dispataître DEMOCRATIQUEMENT de la scène POLITIQUE ALGERIENNE. SALUT A AP et ses fidèles AMIS.




      0



      0
    mouloud madoun
    9 septembre 2016 - 16 h 20 min

    projet de societe et ecole
    cette bataille autour de l`école est en faut une bataille et même guerre de projet de société: soit l`Algérie s`engage dans la voie de la modernité, de l`humanité, la tolérance et l`ouverture, soit elle s`installe définitivement dans l`archaïsme, l`obscurantisme et le déclin que veulent imposer les islamistes qui occupent largement le terrain en instrumentalisant la langue arabe et l`islam. C`est le ramake plus dangereux que la décennie noire que certains semblent avoir oublier. Toute complaisance ou attentisme sera chèrement payé. on ne dira pas plus tard: je ne savais pas.




    0



    0
    suite logique
    9 septembre 2016 - 15 h 00 min

    suite logique
    les wahabites ayant une prise sur « l’islam  » et donc la langue arabe et autres constantes …ne vont jamais laisser tomber leur terrain de bataille de prédilection , à savoir l’ECOLE .
    ils savent que s’ils perdent ce terrain ( l’ECOLE) , ils perdront en algerie la main mise sur leur « religion sectaire  » , le wahabo-salafisme .
    il faut introduire une langue ( Anglais …) hautement structurée dans les études et ce à partir du primaire jusqu’au doctorat ….ensuite dans 25-30 années on verra naitre une nouvelle génération de gens doués en Algerie , car pour le moment …..




    0



    0
      anonyme
      10 septembre 2016 - 7 h 59 min

      Oui pour la Langue Anglaise à l’école!
      Je pense qu’il faut absolument aller plus loin dans la réforme de l’école.
      Il faut du courage politique pour mener une vrai réforme de notre système éducatif.




      0



      0
    tahrif
    9 septembre 2016 - 14 h 07 min

    horizons nouveaux
    D’abord je voudrais remercier la concision de monsieur Moulfi vous échappez de peu au qualificatif de  » Chrysostome » c’est à dire « bouche d’or ». Quoi dire après vos propos? Si ce n’est que c’est par l’ignorance que les islamistes veulent maintenir le peuple sous leurs bottes. Ceux qui ont infiltrés l’enseignement et l’éducation considèrent que le « Savoir » est un de leur privilège, il suffit que le commun des algériens apprennent suffisamment pour pousser une brouette. Oui, je soutiens l’action entrprise par Madame la Ministre Nouria Benghebrit pour réformer et relever les défis pour les générations futures. Vive l’Agérie qui vas de l’avant!




    0



    0
    Vague De Fond
    9 septembre 2016 - 13 h 03 min

    le combat des années 90 n’est pas terminé
    on assiste à un test général, précurseur d’une autre bataille de plus grande envergure. Par contre, il y’a des signes qui ne trompent pas d’une campagne bien orchestrée et bien décidée à empêcher Benghebrit de rester à ce poste. J’aime bien le titre, « Benghebrit contre les moyenâgeux », mais c’est un peu injuste que de renvoyer ces barbares modernes décidés à tuer l’Algérie dans l’œuf, à cette époque charnière de l’histoire qu’est le moyen-age qui a donné à l’humanité d’illustres esprits. Qui veut  »liquider » Benghebrit cette femme courage qui a décidé qu’il soit lue dans les écoles Algériennes, la lettre que Hassiba Benbouali a écrite à ses parents et que soit connu le martyr des 10 institutrices assassinées par les islamistes, mortes pour que l’école reste debout. La France coloniale a interdit l’école aux Algériens, les islamistes sont décidés à réduire cette école à sa plus simple expression: ana arabi, ana muslim




    0



    0
    kamal
    9 septembre 2016 - 12 h 52 min

    avant d evoquer les
    avant d evoquer les performances universitaires faudrait d abord s enquerrir de l environnement socio professionnel. tout le monde doit savoir que l ecrasante majorite des ens universitaires n a pas de logement et le salaire sanctionnant le savoir est momdialement devalorisant, l eternelle exception algerienne , tristement celebre.




    0



    0
      Ahcène
      9 septembre 2016 - 20 h 28 min

      Mensonges
      Vous parlez de savoir,?? j’ai accompagné ma fille le 06 sept à USTHB Tous les enseignants étaient absents sans raison! cetains même que j’ai appelé faisaient la grâce matinée. Honte à vous pseudo universitaires! nullards et malhonnêtes ! Inconscients et dégénérés! Montrez nous le réultat de vos recherches ou pseudo recherches




      0



      0
    Mouloud
    9 septembre 2016 - 12 h 33 min

    Supportons notre Ministre de l’Éducation
    Tous derrière Me Benghrit afin qu’elle réforme notre système éducatif et nous devons contrer ces obscurantistes qui veulent nous ramener à l’âge de pierre.
    Peuple Algerien’, Intellectuelles, Artistes, Démocrates, Républicains, Politiques , jJoyrnaluste soyons supportif de notre Ministre et faisons le savoir. Merci à Kamel Daoud de nous avoir montré le chemin.
    Faisons du bruit à travers la presse et les réseaux sociaux.
    AlgérieDebout




    0



    0
      algerien_patriote
      10 septembre 2016 - 6 h 41 min

      tu confond Kamel Daoud qui
      tu confond Kamel Daoud qui est un apostat au signataire de cet article




      0



      0
    A/Kader
    9 septembre 2016 - 11 h 45 min

    Ces mercenaires poussent à la
    Ces mercenaires poussent à la division puis à la guerre civile pour régner sur des tas de pierres et de décombres comme en Syrie, en Iraq, en Afghanistan et ailleurs. L’Algérien doit être conscient, quelle que soit son appartenance ethnique, quelle que soit sa langue, que ses intérêts sont dans le progrès qu’il ne trouvera que dans la science et la technologie, ceci pour ses enfants et les enfants de ses enfants, sous risque de les voir s’égarer dans les déserts du Proche-Orient, d’Afghanistan, du Mali ou d’ailleurs. Tenir à sa religion et à sa foi, passe par le travail qui seul montrera aux autres peuples du monde que nous sommes des humains à part entière et non ceux qui ne cherchent qu’à détruire. Comment vivre en paix, comment vivre sa foi en toute sérénité si cette vie devient un enfer pour tous ? D’autre part, le silence et l’indifférence ne sont plus de mise devant l’agressivité de ces mercenaires, il faut nous organiser et contrecarrer leurs plans; la société civile, les personnes rompues à l’exercice politique et au militantisme doivent organiser la société pour canaliser toutes ces énergie désireuses de mettre notre pays sur les rails du progrès au bénéfice de tous ses enfants. Appelez à des meetings, appelez à des rassemblements, nous-y serons ! Soutenons Benghebrit !




    0



    0
    W19 - TP
    9 septembre 2016 - 11 h 17 min

    Soutenir Benghebrit !
    Kamel Daoud qui m’a serieusement agace dernierement vient, lui aussi, d’ecrire un bel article. Sur le coup de l’ecole, il faut faire fronc ensemble et sauver la soldate Benghebrit. Il est hors de question de laisser l’ecole algerienne a la coupe des gens qui ne veulent pas en fait le developpement de l’Algerie, mais d’assurer leur armee de reserve de futurs electeurs et de futurs activistes. Benghebrit vient de recevoir des menaces de mort explicites. Benghebrit a notre soutien. Le gouvernement doit se positionner et defendre sa ministre de l’education nationale. Les parents commencent a comprendre aussi de quoi il en retourne. Les intellectuels algeriens et les hommes politiques de tout horizon soucieux d’offrir un avenir de science, de connaissance a nos enfants doivent tous se solidariser avec la mission educative representee par cette ministre. C’est un devoir. Ensuite il faut chopper celui qui a ose menace de mort cette representante et ainsi donne le la. L’ecole est le premier bastion pour empecher le retour du terrorisme et des ideologies de mort qui ont tue 200 000 des notres. Nous appelons tous les algeriens au soutien de Nouria Benghebrit. Stop, ca suffit le chantage des Mokri et des Hamadache. La turquie et l’arabie saoudite les attendent si l’Algerie leur est une identite imparfaite selon leur esprit detourne.
    STOP !




    0



    0
      Anonymous
      9 septembre 2016 - 15 h 54 min

      comme disait un general,l
      comme disait un general,l’islamisme a ete vaincu militairement mais pas politiquement et ça grace a ce pouvoir qui protège ces fascistes qui n’hésitent plus a se montrer et a menacer de mort des personnalités sans que ce pouvoir réagisse !!!




      0



      0
    lhadi
    9 septembre 2016 - 11 h 17 min

    definir les objectifs
    Si les mots sont malades, c’est à nous de les guérir afin qu’ils puissent convaincre tous les naufragés de cet océan de naïveté. Les racines du mal ne sont pas d’ordre idéologique. Elles prennent source dans l’obésité de l’incompétence, du médiocre. Un ministre, et à plus forte raison de l’éducation nationale, doit tenir compte de la complexité et de la spécificité algérienne afin que le peuple, éruptif que nous sommes, ne soit plus soumis à l’appel des sirènes de la division.

    Dans cet esprit, la ministre de l’éducation nationale se doit de reformer l’école algérienne dont la mission consiste à former le travailleur, le citoyen et l’homme.

    Au lieu de se perdre dans les dédales et les méandres du jeu de miroir de la société spectacle, la ministre de l’éducation nationale aurait dû définir, dès le début, les objectifs généraux et les étapes transitoires en même temps qu’elle aurait dû proposer des lois de programme pluriannuelles.

    Les objectifs généraux d’une reforme démocratique de l’Education nationale qui vise l’excellence sont :

    1 – La lutte contre la ségrégation sociale
    Mesures sociales – petites enfance et tronc commun – l’éducation des handicapés.

    2 – Un service public, unique et laïque
    La gestion démocratique – La laïcité – L’éducation civique et morale.

    3 – Le droit au métier
    La formation initiale après le tronc commun – L’orientation – La formation permanente.

    4- La qualité de l’enseignement
    Les programmes et les méthodes – L’équipe éducative – La formation des maîtres – La revalorisation de la fonction enseignante.

    5 – L’enseignement supérieur. etc

    La ministre de l’éducation nationale ne doit pas perdre de vue qu’une politique démocratique et moderne de l’Education nationale doit répondre aux impératifs économiques, sociaux et culturels du développement de l’Algérie.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
      anonyme
      10 septembre 2016 - 7 h 55 min

      Sans oublier notre identité et notre culture!
      Chaque nation défend son identité et sa culture.




      0



      0
        lhadi
        11 septembre 2016 - 18 h 18 min

        nous sommes l’Algérie
        L’Algérie possède incontestablement une personnalité et une culture propres, marquées par l’histoire ancienne, l’islam, le patrimoine arabe et l’influence de las civilisation européenne moderne, et l’esprit Algérien ressemble à l’esprit européen. Les buts de l’éducation et le contenu de l’enseignement doivent tenir compte de cette identité algérienne et de ces particularités culturelles, dans la vision de l’avenir de la culture algérienne et dans son programme pour la formation des nouvelles générations. Fraternellement lhadi ([email protected])




        0



        0
        lhadi
        11 septembre 2016 - 18 h 19 min

        nous sommes l’Algérie
        L’Algérie possède incontestablement une personnalité et une culture propres, marquées par l’histoire ancienne, l’islam, le patrimoine arabe et l’influence de la civilisation européenne moderne, et l’esprit Algérien ressemble à l’esprit européen. Les buts de l’éducation et le contenu de l’enseignement doivent tenir compte de cette identité algérienne et de ces particularités culturelles, dans la vision de l’avenir de la culture algérienne et dans son programme pour la formation des nouvelles générations. Fraternellement lhadi ([email protected])




        0



        0
    Anonymous
    9 septembre 2016 - 10 h 56 min

    Classement africain 2016, des
    Classement africain 2016, des meilleures universités africaines

    N.B: Ce tableau est destiné, en premier lieu, aux responsables du ministère de l’enseignement supérieur
    Et de la recherche scientifique, et à l’article
    Sur lequel figure la photo de Mr. le ministre de l’enseignement supérieur,
    Et de la recherche scientifique

    En deuxième lieu aux responsables du ministère de l’éducation,
    Pour des réformes profondes, radicales, totales, et urgentes

    Le classement , et les investissements colossales sur nos footballeurs des « fennecs du désert »
    Sont inversement proportionnels aux performances de nos universités algériennes
    A l’échelle africaine
    C’est politiquement, démagogique, populiste, et c’est surtout scandaleux
    Et encouragements à l’ignorance, et à « l’analphabétisme moderne » en Algérie
    Sources des malheurs, et drames de l’Algérie

    La sonnette d’alarme

    Country
    1 University of Cape Town University of Cape Town za South Africa
    2 University of South Africa University of South Africa za South Africa
    3 University of Pretoria University of Pretoria za South Africa
    4 Universiteit Stellenbosch Universiteit Stellenbosch za South Africa
    5 University of the Witwatersrand University of the Witwatersrand za South Africa
    6 North-West University North-West University za South Africa
    7 University of KwaZulu-Natal University of KwaZulu-Natal za South Africa
    8 Rhodes University Rhodes University za South Africa
    9 University of Johannesburg University of Johannesburg za South Africa
    10 University of the Western Cape University of the Western Cape za South Africa
    11 The American University in Cairo The American University in Cairo eg Egypt
    12 Cairo University Cairo University eg Egypt
    13 University of Ibadan University of Ibadan ng Nigeria
    14 University of Nairobi University of Nairobi ke Kenya
    15 Nelson Mandela Metropolitan University Nelson Mandela Metropolitan University za South Africa
    16 Alexandria University Alexandria University eg Egypt
    17 Cape Peninsula University of Technology Cape Peninsula University of Technology za South Africa
    18 Makerere University Makerere University ug Uganda
    19 University of Ghana University of Ghana gh Ghana
    20 Universiteit van die Vrystaat Universiteit van die Vrystaat za South Africa
    21 University of Lagos University of Lagos ng Nigeria
    22 Egerton University Egerton University ke Kenya
    23 Universidade Eduardo Mondlane Universidade Eduardo Mondlane mz Mozambique
    24 Covenant University Covenant University ng Nigeria
    25 Mansoura University Mansoura University eg Egypt
    26 University of Dar es Salaam University of Dar es Salaam tz Tanzania
    27 Ain Shams University Ain Shams University eg Egypt
    28 Kwame Nkrumah University of Science and Technology Kwame Nkrumah University of Science and Technology gh Ghana
    29 Obafemi Awolowo University Obafemi Awolowo University ng Nigeria
    30 Kenyatta University Kenyatta University ke Kenya
    31 University of Khartoum University of Khartoum sd Sudan
    32 University of Ilorin University of Ilorin ng Nigeria
    33 University of Namibia University of Namibia na Namibia
    34 Namibia University of Science and Technology Namibia University of Science and Technology na Namibia
    35 Moi University Moi University ke Kenya
    36 The German University in Cairo The German University in Cairo eg Egypt
    37 Benha University Benha University eg Egypt
    38 Université Cadi Ayyad Université Cadi Ayyad ma Morocco
    39 Université de la Reunion Université de la Reunion re Reunion
    40 Université Cheikh Anta Diop Université Cheikh Anta Diop sn Senegal
    41 Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen dz Algeria
    42 Ndejje University Ndejje University ug Uganda
    43 Durban University of Technology Durban University of Technology za South Africa
    44 University of Nigeria University of Nigeria ng Nigeria
    45 Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediène Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediène dz Algeria
    46 Tshwane University of Technology Tshwane University of Technology za South Africa
    47 Strathmore University Strathmore University ke Kenya
    48 Jomo Kenyatta University of Agriculture and Technology Jomo Kenyatta University of Agriculture and Technology ke Kenya
    49 Al Akhawayn University Al Akhawayn University ma Morocco
    50 Sokoine University of Agriculture Sokoine University of Agriculture tz Tanzania
    51 Federal University of Technology, Owerri Federal University of Technology, Owerri ng Nigeria
    52 University of Benin University of Benin ng Nigeria
    53 University of Mauritius University of Mauritius mu Mauritius
    54 Zagazig University Zagazig University eg Egypt
    55 Lagos State University Lagos State University ng Nigeria
    56 Université Kasdi Merbah de Ouargla Université Kasdi Merbah de Ouargla dz Algeria
    57 Helwan University Helwan University eg Egypt
    58 University of Fort Hare University of Fort Hare za South Africa
    59 Université d’Alger 1 Université d’Alger 1 dz Algeria
    60 Assiut University Assiut University eg Egypt
    61 Michael Okpara University of Agriculture Michael Okpara University of Agriculture ng Nigeria
    62 Université Mohamed Khider de Biskra Université Mohamed Khider de Biskra dz Algeria
    63 University of Swaziland University of Swaziland sz Swaziland
    64 University of Zimbabwe University of Zimbabwe zw Zimbabwe
    65 Federal University, Oye-Ekiti Federal University, Oye-Ekiti ng Nigeria
    66 Mangosuthu University of Technology Mangosuthu University of Technology za South Africa
    67 Babcock University Babcock University ng Nigeria
    68 Sudan University of Science and Technology Sudan University of Science and Technology sd Sudan
    69 Misr University for Science and Technology Misr University for Science and Technology eg Egypt
    70 Université des Frères Mentouri de Constantine 1 Université des Frères Mentouri de Constantine 1 dz Algeria
    71 Universidade Católica de Moçambique Universidade Católica de Moçambique mz Mozambique
    72 Université Mohammed V de Rabat Université Mohammed V de Rabat ma Morocco
    73 Mbarara University of Science and Technology Mbarara University of Science and Technology ug Uganda
    74 University of Botswana University of Botswana bw Botswana
    75 University of Zululand University of Zululand za South Africa
    76 Central University of Technology Central University of Technology za South Africa
    77 University of Rwanda University of Rwanda rw Rwanda
    78 Vaal University of Technology Vaal University of Technology za South Africa
    79 Université Ferhat Abbas de Sétif 1 Université Ferhat Abbas de Sétif 1 dz Algeria
    80 United States International University United States International University ke Kenya
    81 Université El Hadj Lakhdar de Batna Université El Hadj Lakhdar de Batna dz Algeria
    82 Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Université Sidi Mohamed Ben Abdellah ma Morocco
    83 Université Abderrahmane Mira de Béjaia Université Abderrahmane Mira de Béjaia dz Algeria
    84 University of Venda University of Venda za South Africa
    85 Université Mouloud Maameri de Tizi Ouzou Université Mouloud Maameri de Tizi Ouzou dz Algeria
    86 University of Zambia University of Zambia zm Zambia
    87 Université Abdelhamid Ibn Badis Mostaganem Université Abdelhamid Ibn Badis Mostaganem dz Algeria
    88 Modern Sciences and Arts University Modern Sciences and Arts University eg Egypt
    89 Université Hassiba Ben Bouali de Chlef Université Hassiba Ben Bouali de Chlef dz Algeria
    90 Ahmadu Bello University Ahmadu Bello University ng Nigeria
    91 Uganda Christian University Uganda Christian University ug Uganda
    92 Université Ibnou Zohr Université Ibnou Zohr ma Morocco
    93 Université de Ouagadougou Université de Ouagadougou bf Burkina Faso
    94 University of Agriculture, Abeokuta University of Agriculture, Abeokuta ng Nigeria
    95 Addis Ababa University Addis Ababa University et Ethiopia
    96 South Valley University South Valley University eg Egypt
    97 Kwara State University Kwara State University ng Nigeria
    98 Misr International University Misr International University eg Egypt
    99 The British University in Egypt The British University in Egypt eg Egypt
    100 Jimma University Jimma University et Ethiopia
    101 Landmark University Landmark University ng Nigeria
    102 University of Port Harcourt University of Port Harcourt ng Nigeria
    103 Afe Babalola University Afe Babalola University ng Nigeria
    104 International University of Africa International University of Africa sd Sudan
    105 Bayero University Kano Bayero University Kano ng Nigeria
    106 Ekiti State University, Ado Ekiti Ekiti State University, Ado Ekiti ng Nigeria
    107 Université Ibn Tofail Université Ibn Tofail ma Morocco
    108 Université de Sfax Université de Sfax tn Tunisia
    109 Mzumbe University Mzumbe University tz Tanzania
    110 University of Benghazi University of Benghazi ly Libya
    111 Université Abdelmalek Essadi Université Abdelmalek Essadi ma Morocco
    112 Tanta University Tanta University eg Egypt
    113 University of Limpopo University of Limpopo za South Africa
    114 Al-Azhar University Al-Azhar University eg Egypt
    115 Université d’Abomey-Calavi Université d’Abomey-Calavi bj Benin
    116 Mount Kenya University Mount Kenya University ke Kenya
    117 Université Mohamed Boudiaf de M’sila Université Mohamed Boudiaf de M’sila dz Algeria
    118 Olabisi Onabanjo University Olabisi Onabanjo University ng Nigeria
    119 Muhimbili University of Health and Allied Sciences Muhimbili University of Health and Allied Sciences tz Tanzania
    120 Université des Sciences et de la Technologie d’Oran Université des Sciences et de la Technologie d’Oran dz Algeria
    121 Université Badji Mokhtar de Annaba Université Badji Mokhtar de Annaba dz Algeria
    122 Federal University of Technology, Akure Federal University of Technology, Akure ng Nigeria
    123 Fayoum University Fayoum University eg Egypt
    124 Accra Polytechnic Accra Polytechnic gh Ghana
    125 University of Education, Winneba University of Education, Winneba gh Ghana
    126 University of Jos University of Jos ng Nigeria
    127 Suez Canal University Suez Canal University eg Egypt
    128 Université Djillali Liabès de Sidi-Bel-Abbès Université Djillali Liabès de Sidi-Bel-Abbès dz Algeria
    129 Federal University of Technology, Minna Federal University of Technology, Minna ng Nigeria
    130 Kafrelsheikh University Kafrelsheikh University eg Egypt
    131 University of Cape Coast University of Cape Coast gh Ghana
    132 Université Mohamed Seddik Ben Yahia de Jijel Université Mohamed Seddik Ben Yahia de Jijel dz Algeria
    133 Ashesi University College Ashesi University College gh Ghana
    134 Catholic University of Eastern Africa Catholic University of Eastern Africa ke Kenya
    135 Université de Tunis Université de Tunis tn Tunisia
    136 October 6 University October 6 University eg Egypt
    137 Université Gaston Berger Université Gaston Berger sn Senegal
    138 Université Hassan 1er Université Hassan 1er ma Morocco
    139 Université 8 Mai 1945 de Guelma Université 8 Mai 1945 de Guelma dz Algeria
    140 Midlands State University Midlands State University zw Zimbabwe
    141 Minia University Minia University eg Egypt
    142 Université M’hamed Bouguerra de Boumerdes Université M’hamed Bouguerra de Boumerdes dz Algeria
    143 Kibogora Polytechnic Kibogora Polytechnic rw Rwanda
    144 Tai Solarin University of Education Tai Solarin University of Education ng Nigeria
    145 Université Moulay Ismail Université Moulay Ismail ma Morocco
    146 Enugu State University of Science and Technology Enugu State University of Science and Technology ng Nigeria
    147 Université 20 Août 1955 de Skikda Université 20 Août 1955 de Skikda dz Algeria
    148 University of Science and Technology University of Science and Technology sd Sudan
    149 University of Malawi University of Malawi mw Malawi
    150 Minoufiya University Minoufiya University eg Egypt
    151 Université Mohammed V – Agdal Université Mohammed V – Agdal ma Morocco
    152 Pharos University in Alexandria Pharos University in Alexandria eg Egypt
    153 Université Ahmed Ben Bella d’Oran 1 Université Ahmed Ben Bella d’Oran 1 dz Algeria
    154 Université Docteur Moulay Tahar de Saida Université Docteur Moulay Tahar de Saida dz Algeria
    155 Université de la Manouba Université de la Manouba tn Tunisia
    156 Ghana Institute of Management and Public Administration Ghana Institute of Management and Public Administration gh Ghana
    157 Africa University Africa University zw Zimbabwe
    158 Malawi University of Science and Technology Malawi University of Science and Technology mw Malawi
    159 Université de Yaoundé I Université de Yaoundé I cm Cameroon
    160 Walter Sisulu University Walter Sisulu University za South Africa
    161 Valley View University Valley View University gh Ghana
    162 Université Saad Dahlab de Blida 1 Université Saad Dahlab de Blida 1 dz Algeria
    163 École Supérieure Privée de Technologie et de Management École Supérieure Privée de Technologie et de Management tn Tunisia
    164 Veritas University Veritas University ng Nigeria
    165 Misurata University Misurata University ly Libya
    166 Future University Egypt Future University Egypt eg Egypt
    167 Federal University, Dutsin-Ma Federal University, Dutsin-Ma ng Nigeria
    168 Université de Dschang Université de Dschang cm Cameroon
    169 Université IBN Khaldoun Tiaret Université IBN Khaldoun Tiaret dz Algeria
    170 Université Ez-Zitouna Université Ez-Zitouna tn Tunisia
    171 Ladoke Akintola University of Technology Ladoke Akintola University of Technology ng Nigeria
    172 Université Mohammed V – Souissi Université Mohammed V – Souissi ma Morocco
    173 Université Mohammed Premier Université Mohammed Premier ma Morocco
    174 École Nationale Polytechnique École Nationale Polytechnique dz Algeria
    175 Université Amar Telidji de Laghouat Université Amar Telidji de Laghouat dz Algeria
    176 Université de Sousse Université de Sousse tn Tunisia
    177 University of Uyo University of Uyo ng Nigeria
    178 University of Abuja University of Abuja ng Nigeria
    179 Université du Burundi Université du Burundi bi Burundi
    180 Université de Monastir Université de Monastir tn Tunisia
    181 Mzuzu University Mzuzu University mw Malawi
    182 Pan African University Pan African University ng Nigeria
    183 Université d’Antananarivo Université d’Antananarivo mg Madagascar
    184 University of Eastern Africa, Baraton University of Eastern Africa, Baraton ke Kenya
    185 The University of Dodoma The University of Dodoma tz Tanzania
    186 Universidade Católica de Angola Universidade Católica de Angola ao Angola
    187 Libyan International Medical University Libyan International Medical University ly Libya
    188 Malawi Adventist University Malawi Adventist University mw Malawi
    189 Maseno University Maseno University ke Kenya
    190 Kenya Methodist University Kenya Methodist University ke Kenya
    191 Université Lamine Debaghine de Sétif 2 Université Lamine Debaghine de Sétif 2 dz Algeria
    192 Nnamdi Azikiwe University Nnamdi Azikiwe University ng Nigeria
    193 Ghana Technology University College Ghana Technology University College gh Ghana
    194 Université Chouaib Doukkali Université Chouaib Doukkali ma Morocco
    195 University of Gezira University of Gezira sd Sudan
    196 University for Development Studies University for Development Studies gh Ghana
    197 École Nationale Supérieure en Informatique École Nationale Supérieure en Informatique dz Algeria
    198 Daystar University Daystar University ke Kenya
    199 Blantyre International University Blantyre International University mw Malawi
    200 Malawi Assemblies of God University Malawi Assemblies of God University mw Malawi




    0



    0
      Anonymous
      9 septembre 2016 - 17 h 49 min

      avec un classement désatreux
      avec un classement désatreux des unis algériennes et Madame Benghrit décide d’instaurer dans nos écoles une langue parlé par 200000 dans le monde, où va t-on on est dans la transparence et le fictif jamais dans le réel idem pour le rest…




      0



      0
      Thidhet
      10 septembre 2016 - 0 h 35 min

      Ok, mais…
      Bonjour Anonymous

      Je crois qu’il sera difficile de trouver un seul algérien qui ne serait pas d’accord avec vous pour dire que nos universités devraient faire un grand effort et qu’elles ont besoin de s’améliorer. Néanmoins, noircir systématiquement le tableau tiendrait de la mauvaise foi. Parmi les 200 université citées dans le classement, combien sont algériennes? Je n’ai pas bien compté mais je crois que notre pays y est représenté par 28 uni. L’Egypte, avec deux fois plus d’habitant que l’Algérie, y est représentée par 26 universités. La moitié pour le Maroc, qui compte le même nombre d’habitant que l’Algérie. L’Afrique du Sud, qui compte nettement davantage d’habitants que nous, y est représentée par 23 universités, dont les meilleures ne sont accessibles qu’aux plus riches. Même pour ce qui est de la qualité, nous sommes loin d’être les derniers. Je crois être assez bien placé pour dire que de tous les étudiants issus des universités africaines, les diplômés algériens comptent parmi les meilleurs. Nous avons du travail, c’est sûr. Mais, de grâce, arrêtons de nous trainer dans la poussière.




      0



      0
      anonyme
      10 septembre 2016 - 8 h 06 min

      Un choix de société!
      Bravo.
      C’est un tableau triste pour l’université algérienne.
      C’est dramatique pour la nation toute entière.
      Une université ce n’est pas un bâtiment!! On a construit des bâtiments et non pas des universités dignes de ce nom.




      0



      0
    Anonymous
    9 septembre 2016 - 10 h 11 min

    Mokri est un agent de la
    Mokri est un agent de la confrérie des frères musulmans égyptiens pourquoi ne pas le dire ??? .. Qui lui a donné l’agrément pour exercer son mercenariat en terre algérienne ?? son allégeance c’est pour la république algérienne ou pour le califat du Sultan Erdogan ? les dirigeants algériens et leur parti FLN qatarien doivent répondre à ces questions au lieu de pratiquer leur Hogra anti-berbèriste sous les injonctions de ces mercenaires saoudiens … si les dirigeants algériens prêtent leur allégeance aux frères musulmans égyptiens et aux mercenaires salafistes wahabistes saoudiens en matière scolaire , qu’ils le disent ouvertement .. mais viendra le jour où ces mêmes mercenaires auxquels ils ont ouvert les portes de l’Algérie , vont les égorger dans les rues d’Alger comme en Syrie … et ce sera trop tard pour eux .. ce jour là ils regreteront leur lâcheté , et leur Hogra indigne contre la Berbérité ALGERIENNE .. Mais ce jour là les berbères sauront prendre leur destin en main dans le monde …. dans une république algérienne qui se respecte et digne de ce nom Mokri et ses semblables doivent être en prison pour espionnage et haute trahison et non dans l’opposition pour entraver le programme d’un gouvernement soit -disant algérien en apparence …




    0



    0

Les commentaires sont fermés.