L’ambassadeur de France organise une réception autour des diplômés algériens

L’ambassadeur de France à Alger, Bernard Emié. D. R.

L’ambassadeur de France en Algérie a organisé une réception autour des diplômés algériens des grandes écoles françaises qui exercent aujourd’hui leur activité professionnelle en Algérie, indique un communiqué de Campus France, un organisme relevant de l’ambassade de France et destiné à l’orientation des étudiants désirant poursuivre leurs études dans les universités françaises. «L’objectif était non seulement de fédérer ces anciens élèves, appelés « Alumni », dans le but de constituer un réseau d’échanges, mais aussi d’encourager les étudiants algériens à faire le choix de ces parcours d’excellence au sein des grandes écoles françaises», précise le communiqué. France Alumni Algérie est un nouveau réseau social français lancé à Alger le 24 octobre 2015 par la ministre française de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il est destiné aux anciens étudiants étrangers ayant fait des études en France, «qui bénéficient dès lors d’un espace de dialogue, d’accès à des offres de formation, de bourses, de stages ou d’emplois, et se tiennent informés de l’actualité culturelle et touristique française», souligne le communiqué, qui précise que la France se place au troisième rang mondial en termes d’attractivité universitaire et demeure le premier pays d’accueil non anglophone. En 2016, plus de 7 000 étudiants algériens ont commencé leur cursus en France, et ils sont actuellement près de 23 000 sur les bancs des établissements d’enseignement supérieur français, indique encore le communiqué de Campus France.

La relance par Campus France Algérie, en partenariat avec la Chambre du commerce et d’industrie de Paris Ile-de-France, du concours d’accès aux grandes écoles françaises par le biais du «concours SAI», a permis cette année à 14 candidats de rejoindre les meilleures écoles françaises, note-t-on. «Ce résultat témoigne de l’intérêt des étudiants algériens pour ces compléments de formation de haut niveau», relève le communiqué de Campus France.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, l’ambassadeur de France à Alger, Bernard Emié, a affirmé que France Alumni Algérie «est une opportunité pour le développement des ressources humaines des entreprises» en Algérie. «La plateforme contient les outils d’accompagnement de carrière, la possibilité de présenter son CV, mais également de publier des offres d’emploi ciblées», a ajouté l’ambassadeur, en citant l’exemple d’une entreprise de montage automobile installée en Algérie, qui a enregistré «ses premiers recrutements d’Alumni». «Nous voulons susciter des réseaux interactifs pour que les jeunes diplômés algériens de l’enseignement supérieur français ne perdent pas de vue l’incroyable communauté qu’ils forment. Nos entreprises doivent s’appuyer sur leurs talents pour se développer», a conclu Bernard Emié.

Sarah L.

Comment (12)

    Vangelis
    19 octobre 2016 - 9 h 55 min

    L’ancien colon use et abuse,
    L’ancien colon use et abuse, avec la complaisance des pontes du régime, afin de maintenir les algériens sous sa dépendance.
    Il n’y a rien à gagner à faire ses études en France. Seuls les USA comptent en ce monde te personne ne peut affirmer le contraire.
    La France est raciste et sectaire et dirigée par des sionistes. Les musulmans sont maltraités, dénigrés et mal considérés fussent-ils diplômés de grandes écoles. A ses yeux, un arabe restera un arabe (de service) et c’est d’abord cette étiquette étriquée qui est prise en compte par l’ensemble des sociétés françaises.
    Assez de baratin de ces ronds de cuir qui édulcore une situation qui n’est pas le reflet de la réalité.




    0



    0
    farid
    19 octobre 2016 - 9 h 31 min

    Avant d’écrire un commentaire
    Avant d’écrire un commentaire il faut connaitre l’histoire. Les gens qui critiquent ne savent mème pas quand le dernier soldat français a quitter l’Algérie.alors pas n’importe quoi.




    0



    0
    Kahina
    18 octobre 2016 - 19 h 59 min

    Alumni est un programme dont
    Alumni est un programme dont le seul objectif est de trouver des Algériens qui ont étudié dans des universités françaises et qui occupent des postes clés en Algérie, pour les manipuler dans le but de favoriser le partenariat économique avec la France.
    Autrement dit: La France veut protéger ses intérêts en Algérie À travers des responsables qui ont fait leurs études en France.
    Autrement dit: La France cherche des DREBKI économiques qui travailleront pour les intérêts français en Algérie




    0



    0
    boukail
    18 octobre 2016 - 19 h 34 min

    et les diplômés des écoles
    et les diplômés des écoles Belges travaillant en Algerie




    0



    0
    Anonymous
    18 octobre 2016 - 18 h 33 min

    fafa ya fafa…On les avait
    fafa ya fafa…On les avait dégagé par la fenêtre ils sont revenu par la grande porte avec tapis rouge..




    0



    0
    Anonymous
    18 octobre 2016 - 18 h 20 min

    «L’objectif était non
    «L’objectif était non seulement de fédérer ces anciens élèves, appelés « Alumni », dans le but de constituer un réseau d’échanges, mais aussi d’encourager les étudiants algériens à faire le choix de ces parcours d’excellence au sein des grandes écoles françaises»,

    Non,,, votre objectif c’est de formater la tête des anciens élèves pour travailler pour vous…




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    18 octobre 2016 - 16 h 33 min

    Il y a quelque chose qui
    Il y a quelque chose qui cloche : D’un côté la France est en décadence déchéance, (dixit Giscard, et il n’a pas tort), de l’autre on y emploie des mots comme excellence qui relève de la civilisation saine… Ding ding dong, ding ding dong, ça cloche, on nous prend pour des dingues !




    0



    0
    Erracham
    18 octobre 2016 - 13 h 02 min

    Celà ressemble à une insulte
    Celà ressemble à une insulte aux autorités algériennes. L’ambassade de la RF reçoit ces étudiants alors que les nôtres les ont superbement ignorés, alors que, j’imagine, ils sont tous 100% Algériens? La France serait-elle alors en plein campagne de lobbying pour s’assurer que ces futurs cadres activent pour promouvoir ses intérêts?
    Bouchouareb et Said n’ont-ils pas été « formés » (j’allais dire formatés) dans ce sens, si l’on juge leur ardeur et ingéniosité à défendre le « Made In France »? Pourquoi l’ambassadeur des USA ne donne-t-il pas de réception en l’honneur de nos étudiants ayant « gradué » chez eux? Et l’Allemagne, et le Canada, et l’Angleterre? Nos autorités ont-elles pris la mesure de ce cette ingérence dans nos affaires? J’ai honte pour ce pays qui n’ose même pas protester.




    0



    0
      Anonymous
      18 octobre 2016 - 16 h 49 min

      l’Algérie n’ a pas besoin de
      l’Algérie n’ a pas besoin de faire des réceptions pour reconnaitre les siens. il y a une carte d’identité pour cela. le formatage ne se fait pas avec des petits fours, il en faudra plus et jouer pour ou contre les intérêts de son propre pays pourrait par exemple faire l’objet d’une protection juridique, ca permet de préciser des concepts aussi vagues. de plus être parano sur des questions de scolarité c’est quand même assez faible comme approche. les vraies collusions, la malhonnêteté, le manque de rigueur cela se qualifie un peu mieux : un niveau politique ? économique ? les lieux invisibles où la vraie corruption sévit ne fait pas hélas, l’objet d’articles de ce type…ou si mais pour faire connaître les montants de la gabegie et beaucoup trop tard.
      alors si la double punition de ce que vous décrivez doit être en plus d’y avoir laissé des plumes, pour cause de brebis galeuses,de ne plus parler à personne, de s’empêcher de penser et de ne même plus faire face à nos différents interlocuteurs, ma foi en terme de bataille sur notre propre terrain en plus, c’est maigre.
      dites vous que si il fallait jeter le discrédit sur les nouvelles générations de diplômés qui connaissent la France suffisamment pour proposer de nouvelles formes de partenariats, en tenant compte des intérêts primordiaux de l’Algérie, il faudrait faire des commentaires comme les vôtres.




      0



      0
      Doc Mohend Amezine
      18 octobre 2016 - 21 h 53 min

      Tous les commentaires retienn
      Tous les commentaires retienn’est mon attention je constate l’utilisation par nos Algeriens de sentiments et dans ce cadre les Francais sont dans l’obligation de revoir leur stratégie en Algérie car ils avaient soutenu pendant longtemps le Makhzen et sa nomenklature sur tous les plans alors que leurs véritables intérêts économiques et culturelles mais aussi politiques sont Algérie.
      A ce titre la France et le lobby dirigeant à Paris avaient mis en place leur lobby en Algérie il y a vait longtemps à l’effet de préserver leurs intérêts stratégiques en Algérie qui est la profondeur geostrategique de la France.
      veillez lire en filigrane les mémoires du General de Gaule et laccord d,Evian qui vous permettront de comprendre bien comment l’Algérie fonctionne t’elle sur tous les plans. Et à cet effet nous devons revoir nos réactions sentimentales et soyons nous cartésiens et souples dans les évaluations et analyses en vue de protéger nos intérêts avec les pays de la rive Nord dont la France.




      0



      0
    Anonymous
    18 octobre 2016 - 12 h 02 min

    Ces élites algériennes à l
    Ces élites algériennes à l’étranger doivent rester là ou elles se trouvent. Revenir au pays , pour faire quoi? en trouvant aux commandes des types incultes opportunistes: genre Amar edrabki, ali elgoudronne, $aid la tchipa,le gros Kliba, abdesslam B. le fils du caid, O Ghrib le dealer …. et la liste très, très longue




    0



    0
    el milia kvayl
    18 octobre 2016 - 11 h 17 min

    J en connais qui vont s y
    J en connais qui vont s y precipiter et « gober » l arnaque francaise…Jeunes Algeriens,Jeunes Algeriennes,si notre pays ne vous offre pas la possibilité de vous epanouir reellement et s il vous faut imperativement choisir de vivre en dehors de votre pays alors bannissez la france…votre carrierre sera de loin en comparaison à ce que vous pourriez pretendre ailleurs la moins prometteuse.
    Non seulement vous subirez la haine en general de l Islam,mais aussi celle en particulier,viscerale de l Algerie…En plus de devoir compter avec une profonde melancolie francaise.
    Un pays à l esprit maussade et qui deteste à des degrés divers la planète entière…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.