Comme annoncé par Algeriepatriotique : Ali Haddad maintenu à la tête du FCE

Le président du FCE, Ali Haddad. New Press

Contrairement à ce qui a été annoncé ici et là, le président en exercice du Forum des chefs d’entreprises (FCE), Ali Haddad, a été maintenu dans son poste et continuera donc à présider aux destinées de la plus grande organisation patronale, malgré la polémique soulevée lors de la tenue du Forum africain d’investissements et d’affaires qui s’est tenu à Alger les 3, 4 et 5 décembre 2016.

Selon un communiqué de cette organisation patronale, le conseil exécutif du FCE s’est réuni aujourd’hui, samedi, sous la présidence d’Ali Haddad, qui continue donc sa mission puisque le bilan des activités du FCE durant l’année 2016, objet de la réunion du conseil exécutif, a été positif vu l’importance de l’apport de cette organisation à l’émergence d’une économie forte et diversifiée. Lors de cette réunion, les membres du conseil «ont salué le dynamisme du FCE qui n’a ménagé aucun effort pour porter la voix des entreprises et faire part de leurs préoccupations aux autorités de notre pays». Le FCE a, par ailleurs, réaffirmé son soutien au programme du président de la République, qui œuvre, selon les membres du forum, à «insuffler une nouvelle dynamique à l’économie nationale à travers une stratégie orientée vers le renforcement du secteur productif, le développement de l’investissement, l’émergence de nouvelles entreprises et la valorisation de notre potentiel économique pour donner une vigueur à notre processus de développement économique et social». Par conséquent, le FCE a exprimé sa volonté à «demeurer mobilisé» aux côtés des pouvoirs publics pour contribuer positivement aux efforts d’édification d’une économie performante, prospère et solidaire.

Lors de cette réunion, le conseil exécutif a tenu à saluer à l’unanimité la réussite du Forum africain d’investissements et d’affaires. «En contribuant à l’organisation du plus grand événement économique africain, avec 3 750 participants, cette action a permis à notre pays d’enclencher une véritable dynamique de coopération intra-africaine, bénéfique aux pays africains et à l’Algérie», note-t-on dans le communiqué, qui a indiqué que ce forum a permis aux entreprises d’identifier plusieurs opportunités de coopération, qui, pour la plupart, se sont soldées par la concrétisation de partenariats. On citera les 28 accords commerciaux avec des perspectives d’export dès le début de l’année 2017 dans les secteurs de l’agroalimentaire, de l’électronique, de l’industrie pharmaceutique, des services et de l’industrie mécanique ; les 1 500 contacts entre entreprises algériennes et africaines pour explorer les opportunités d’exportation ; la coopération institutionnelle entre le FCE et le G20 des entrepreneurs, l’Union nationale du patronat mauritanien et le patronat libyen ; le forum a réussi à mobiliser les plus importantes institutions financières internationales : BAD, BADEA, BID, BM, etc. ; le forum a réussi à attirer plusieurs fonds d’investissement qui opèrent sur le continent africain (Proparco, Adrian, Nextstage…) ; 15 chambres de commerce qui se sont réunies à l’occasion du forum africain d’investissements et d’affaires ont signé des accords de coopération dans le but de promouvoir la coopération économique entre les entreprises africaines.

Le Forum des chefs d’entreprises poursuivra ses activités durant l’année 2017 à travers un important plan d’action aux niveaux national et international. algeriepatriotique a appris de sources sûres qu’une deuxième édition du forum est en préparation et qu’un G20 des entreprises sera organisé à Alger l’année prochaine, le tout appuyé et soutenu par le gouvernement.

Comme annoncé par algeriepatriotique dans un précédent article, le président du Forum des chefs d’entreprises (FCE) devrait être reconduit dans ses fonctions lors de la réunion du conseil exécutif de cette organisation patronale qui a eu lieu aujourd’hui. Une «très probable» démission, voire une «éjection» d’Ali Haddad de la présidence du FCE était dans l’air et d’aucuns ne donnaient pas cher de sa peau au lendemain du Forum africain d’investissements et d’affaires qui a fait couler beaucoup d’encre, suite aux graves maladresses qui l’ont émaillé. D’autres, a contrario, estiment que le forum a été «positif» et que, dès lors, «on ne peut pas se permettre de gâcher les efforts déployés par le ministère des Affaires étrangères avec le concours du FCE».

Dans une conférence de presse animée à l’issue de ce rendez-vous africain, le patron de l’ETRHB avait admis que des «erreurs» avaient été commises. «Nous avons commis des erreurs, mais nous les assumons et les corrigerons», avait-il déclaré. Le patron du FCE avait toutefois estimé que le défi était «gagné», en soulignant que toute manifestation de cette ampleur «ne peut passer sans certains dysfonctionnements». «L’important est que nous avons réussi, pour la première fois, un forum de cette dimension qui a eu un très grand retentissement», avait-il plaidé.

Houneïda Acil

 

Comment (25)

    Anonymous
    19 décembre 2016 - 9 h 53 min

    Expériences, et Compétences ?
    Expériences, et Compétences ?
    Maitrises managériales ?
    Honneteté ?
    Probité, et Intégrité morales?
    Démocratie ?
    Transparence ?
    No comment,…..?!




    0



    0
    DZ
    18 décembre 2016 - 16 h 09 min

    Surpris compatriotes?!
    Surpris compatriotes?! Vraiment pas me direz-vous et à juste titre. Alors fumons du thé et admirons ensemble encore une fois cette phrase éloquente et solennelle « Le FCE a exprimé sa volonté à «demeurer mobilisé» aux côtés des pouvoirs publics pour contribuer positivement aux efforts d’édification d’une économie performante, prospère et solidaire. » Qui dit mieux? On nous réaffirme le dicton « qui n’a aucune pudeur peut faire ce qu’il veut! » W n’dezzou m’3houm.




    0



    0
    lhadi
    18 décembre 2016 - 12 h 10 min

    Ma sincérité est attestée
    Ma sincérité est attestée par le fait ,que selon ma propre analyse, l »Algérie marche à l’envers. Il faut la remettre à l’endroit. Le F.C.E, au même titre que l’U.G.T.A, est une institution étatique. Le poste de ministre de l’économie étant inexistant en Algérie, le président du patronat algérien, se voit investi des prérogatives ministérielles et, cela au mépris de la loi fondamentale de la république Algérienne. Dans notre pays, faire de l’existence de tel procédé ne peut que retarder l’avénement d’une Algérie d’abondance; une Algérie forte de la confiance, du soutien que lui vaudra dans le pays. C’est pourquoi, je plaide en faveur d’un régime démocratique avancé et demain pour construire le socialisme libéral, qui désigne un libéralisme économique à sensibilité sociale, adapté au capitalisme. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    TheBraiN
    18 décembre 2016 - 10 h 01 min

    Il y en a qui comprennent et
    Il y en a qui comprennent et font ce qu’avaient fait d’autres avant eux !
    Surtout que ça touche moins qu’un joueur de foot !
    Mais le HIC sera toujours là !
    Il faut peut-être éviter de parler même si le rire, parait-il, c’est très bon pour le cœur et le foie .




    0



    0
    Anonymous
    18 décembre 2016 - 7 h 31 min

    On menage les amis et HADDAD
    On menage les amis et HADDAD est un veritable AMI .Ce sont les ordres et non decision des membres MON OEIL




    0



    0
    Ayweel
    17 décembre 2016 - 21 h 43 min

    De quelle organisation et de
    De quelle organisation et de quel patron vous parlez? Un vrai patron est celui qui investit dans les projets qui ne sont rentables qu’à long terme, mais des projet qui propulsent la nation vers l’avant. Un vrai patron c’est celui qui croit en la richesse d’un citoyen algérien est une richesse de la nation. Un vrai patron est celui qui s’empresse à payer ses impots en premier et il le fait avec fierté parceque il sait que c’est son pays et c’est le peuple de son pays qui font sa richesse, in vrai patron est celui qui s’empresse à financer des associations de jeunesses des organismes à but non lucratif parceque il sait que sans une jeunesse bien épanouie et un social bien encadré l’existence de son pays entant que nation ne sera qu’éphémère. Un vrai patron c’est celui qui passe d’une université à une autre d’une salle de conférence à une autre Pour éclairer avec ses idées et pour expliquer comment les peuples et nations avancent et dominent économiquement et scientifiquement d’autres nations, un vrai patron c’est celui qui se soucie de l’avenir de son pays. Un vrai patron est celui qui est le premier à mettre sa fortune au service de la nation tel que Benboulaid et d’autre Algériens l’ont fait. Un vrai patron est celui qui â l’étranger donne une bonne image de l’Algérie, c’est l’ambassadeur de sa nation. Un vrai patron est celui qui devant d’autres nations mis en valeur les différentes potentialités de son pays pour attirer plus d’investisseurs. Un vrai patron n’est pas celui qui résume le potentiel de son grand pays avec une belle mer d’un coté et un beau désert de l’autre et entre les deux vastes plaines, forêts et montages, tout ce potentiel pour lui ne vaut rien et à ses yeux (…).
    Rouuuuuuuuuh agassabi Rouuuuuuuuuh




    0



    0
    Anonymous
    17 décembre 2016 - 20 h 20 min

    Encore du haddad,on va encore
    Encore du haddad,on va encore bouffer du haddad….quel exemple donnons nous aux jeunes algeriens,quels efforts vont ils fournir pour développer le pays quand on voit la qualité de ces travaux sur l autoroute et de tous ses chantiers,sa facon de s exprimer,…..?????




    0



    0
    kazmer
    17 décembre 2016 - 19 h 51 min

    Bien sûr que c’etait
    Bien sûr que c’etait prévisible. Le systeme est en synergie totale et n’accepte aucun déséquilibre des forces à ce moment précis ou l’Algérie avance à grands pas et atteindra bientot sa vitesse de croisière sur le plan économique.




    0



    0
    NESS EL GHORBA
    17 décembre 2016 - 17 h 46 min

    bonsoir mr haddad il faus
    bonsoir mr haddad il faus creille des emplois pour nos jeunnes est un jour vous arrive a ton bute




    0



    0
      Anonymous
      19 décembre 2016 - 2 h 20 min

      17 Dec 2016 – 18:46

      17 Dec 2016 – 18:46

      retourne a l’école,pour apprendre l’orthographe.




      0



      0
    Anonymous
    17 décembre 2016 - 17 h 34 min

    pour réussir dans un pays de
    pour réussir dans un pays de corrompus il faut graissé la patte du roi soleil et subvenir aux besoins de sa famille;sinon tu ne margera pas a ta faim;au pays des crocodiles les blaireaux sont rois




    0



    0
    anti-khafafich
    17 décembre 2016 - 17 h 32 min

    MOKOKOS : vous avez bien lu j
    MOKOKOS : vous avez bien lu j’espère ! le forum continue il ne s’est pas arrêté après les 3 jours de consultation, de débats et de proposition, il est soldé de 10aines de accords. Wel qatala, il y aura un G20 l’an prochain, on peut carrément dire cette année. Alors l’une de 2, ou bien vous vous tenez tranquilles et vous aurez quelques miettes, ou alors continuez à aboyer et vous n’aurez absolument rien et je dirais même que le peu de fabriques que vous avez échangé contre votre dignité disparaîtront de la narcomonarchie pour venir quémander chez nous. GARE A VOUS !




    0



    0
      Anonymous
      17 décembre 2016 - 18 h 00 min

      anta kaffa 18h32;tu es bien
      anta kaffa 18h32;tu es bien content de ton patron haddad; et reconduit a la tète des Feignant Corrompus Etrangers;(FCE) reconnu que c’est ton employeur qui t’a ramener du maroc pour t exploité certainement vous etes très nombreux;vous avez manger le pain des algériens;




      0



      0
    Erdt
    17 décembre 2016 - 17 h 30 min

    Sans aucune surprise! : le
    Sans aucune surprise! : le verrouillage du système à besoin de ce monsieur. Medelci au conseil constitutionnel hamel a la police gaid salah a l’armée ,ça c pour la matraque; Louh a la justice pour pondre les lois qu’il faut et les larbins de députés pour les voter…il manque le monde du travail,et là nous avons sidhoum said ugta pour  » calmer » les travailleurs,et pour le patronat on a haddad pour canaliser les grosses fortunes avec plans de charges garantis, indulgence du fisc contre allégeance!! Allez bouger avec ça!




    0



    0
    Anonymous
    17 décembre 2016 - 17 h 28 min

    Sans surprise, avec les jeux
    Sans surprise, avec les jeux de lobbies, et les luttes de clans puissants de l’argent b….. et s…..
    Tout est permis, tout est pardonné, c’est la concorde,…..économique, fiscale( avec ses 60 milliards de fisc de l’informel, et de d’autres puissants,….. non encore récupérés par l’état pour relancer l’économie en pré-stagnation) , concorde financière, fiscale, commerciale (vision, et clairvoyance de ses auteurs dès 1999,..?! au détriment du pauvre peuple algérien,
    Avec une austérité à sens unique, par un transfert de richesses par l’impot, et les taxes du pauvre peuple
    vers l’oligarchie incompétente, corrompue, parasitaire, et oisive naissante, appelée à diriger les destinées du pays
    une nouvelle formation d’accumulation du capital commercial d’une bourgeoisie compradore avec la bénédiction , et la protection de l’état
    Une nouvelle sociologie politico-économique vient de voir le jour en Algérie, par les faits tetus, et le fait accompli

    La régression, et la stagnation de l’Algérie continuent de plus belle avec ces mises en scènes bien préparées…..
    Pour distraire un peu ,le petit peuple




    0



    0
    SG 91 151
    17 décembre 2016 - 17 h 07 min

    vous êtes sur la bonne voie,
    vous êtes sur la bonne voie, continué




    0



    0
    Riad
    17 décembre 2016 - 16 h 53 min

    Mais que fait un tel bonhomme
    Mais que fait un tel bonhomme dans le paysage politico-financier Algérien ? Un personnage qui déchirait les tickets de cinéma à l’Odéon/rue de Chartres et au SUFFREN/fouq Djamaâ Lihoud et qui se retrouve par une opération du Saint Esprit : Président du FCE Algérien C’est à n’y rien comprendre… Moi, je le surnommerai « DRABKI 2 ». C’est à peu près le même process. Quels diplômes ? Quelle instruction a ce bonhomme qui sort de la poche du diable qui fait tout dans l’ombre…. tout comme le fut drabki 1. Il ne sait même pas parler. Même pas lire un discours qu’on lui écrit….. c’est quoi ce …..???




    0



    0
      ibtassim
      17 décembre 2016 - 19 h 16 min

      souriez………vous étes en
      souriez………vous étes en algerie !
      ibtassim , inta fil jazair




      0



      0
        miss tamourth
        17 décembre 2016 - 22 h 52 min

        En tous les cas, c’est mieux
        En tous les cas, c’est mieux que ton « royaume » de drogue et de prostitution à ciel ouvert ! Tu oses répondre aux SIYADEKS ALGERIENS ! Ya r’kiss ! Ya li maâdkoumsh ENNIF ! Ne lève JAMAIS les yeux devant TES MAÎTRES ALGERIENS ! Et dès que tu vois, devant toi, un ALGERIEN, change au plus vite de trottoir pour ne pas souiller sa vue ! Au fait, qu’a dit le représentant français à l’O.N.U. ? : LE MAROC EST COMME LA PROSTITUEE AVEC LAQUELLE ON COUCHE, SANS L’AIMER, AFIN QU’ELLE SE SENTE PROTEGEE PAR CE QUE SANS DEFENSE…!!! T’fouh aâlikoum ! Va t’enterrer et disparais de notre vue ad vitam aeternam ! Nos FRERES RIFAINS DIGNES DESCENDANTS DE SI ABDELKRIM EL KHATABI SONT MEILLEURS QUE VOUS ! ET NOUS LES AIDERONT ET LES DEFENDRONT POUR FAIRE TOMBER LA narcomonarchie du PD mimi6 et des pourris du makhnez comme ta sale espèce…!!!




        0



        0
    Mamoun
    17 décembre 2016 - 16 h 48 min

    Il a les à menacer en leurs
    Il a les à menacer en leurs disant SI JE COULE (VOUS COULER) AVEC MOI !!! Ont s est bien compris !!!




    0



    0
    Erracham
    17 décembre 2016 - 16 h 46 min

    Comme je l’avais prédit, Said
    Comme je l’avais prédit, Said Raspoutine a d’abord pardonné à son poulain et l’a même conforté, ensuite, il a demandé au gouvernement de se mettre en rang (la récré est finie), et enfin il a activé ses relais , Ouyahia en tète. Je vous parie que Ould Abbès, Amara Benyounès, Ghoul et les autres vont s’y mettre aussi. Circulez, il n’y a rien n’à voir, ni à discuter. Le FCE et le cercle restreint de Haddad préparent la prise du pouvoir.




    0



    0
    Anonymous
    17 décembre 2016 - 16 h 17 min

    Il est maintenu car il est

    Il est maintenu car il est soutenu d’en haut. Ils sont fiers de ses bégaiements.




    0



    0
    Abou Stroff
    17 décembre 2016 - 14 h 50 min

    « Comme annoncé par
    « Comme annoncé par Algeriepatriotique : Ali Haddad maintenu à la tête du FCE » titre H. A.. le contraire m’aurait étonné. en effet si ali el goudrone est un élément-clé dans la structure du pouvoir en place puisqu’il représente la partie émergée de l’iceberg. moralité de l’histoire: tant que la partie immergée de l’iceberg n’a pas fondu, la partie émergée continuera à signaler la présence de l’iceberg en tant que tel, en attendant que ce dernier disparaisse à jamais grâce aux lois incontournables de la biologie




    0



    0
      Bison
      17 décembre 2016 - 17 h 20 min

      Cher Abou Stroff,

      Cher Abou Stroff,
      ((« …tant que la partie immergée de l’iceberg n’a pas fondu, la partie émergée continuera à signaler la présence de l’iceberg en tant que tel, en attendant que ce dernier disparaisse à jamais grâce aux lois incontournables de la biologie. »))
      Tant que l’iceberg existera il y’aura toujours une partie qui émergera ( toujours d’un 1/10 ème quelque soit sa taille)! Moralité de cette histoire, la disparation de la partie émergée signifie simplement la disparation de la totalité de l’iceberg qu’elle signale! c’est la lois de la physique (ppoussée d’Archimède)! Quand a la lois de la biologie on est d’accord! Mais, il ne faut pas oublier non plus que la reproduction des êtres biologiques (sexuée ou asexuée par division cellulaire) fait partie de leur attributs! Aussi, quand moh disparait, 10 apparaissent! Par conséquent, quelle est la moralité de cette histoire, je sais pas!




      0



      0
        Abou Stroff
        18 décembre 2016 - 8 h 33 min

        bonjour mister Bison! la
        bonjour mister Bison! la moralité de l’histoire, à mon humble avis, est que les algériens (vous et moi compris) sont dans la m…. jusqu’au cou, continuent à s’y enfoncer et ne semble guère concernés par ce qui s’apparente à un suicide collectif.




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.