Hassi-Messaoud : la future raffinerie produira 5 millions t/an

Amine Mazouzi, président-directeur général de Sonatrach. New Press

La nouvelle raffinerie de pétrole projetée à Hassi-Messaoud (80 km au sud-est d’Ouargla) aura une capacité de 5 millions de tonnes/an de produits pétroliers et 120 900 t/an de gaz naturel, a-t-on appris jeudi sur le site du projet. Le projet, qui est entré dans sa première phase de réalisation, produira plusieurs dérivés d’hydrocarbures tels que le gasoil et l’essence (normal et super), ainsi que du gaz butane et propane, ont indiqué des responsables de l’entreprise Sonatrach, lors de la visite d’inspection de la secrétaire générale du ministère de l’Energie, Fatma Zohra Cherfi, en compagnie du président-directeur général de Sonatrach, Amine Mazouzi.

Ce projet, réalisé selon les standards internationaux en la matière, s’inscrit dans le cadre d’un programme «ambitieux» du secteur de l’énergie pour accroître les capacités de production de produits énergétiques en Algérie, a-t-on souligné. Ce programme prévoit la réalisation également de deux autres raffineries à Tiaret et Biskra pour porter les capacités de raffinage du pays à quelque 45 millions de tonnes/ an à l’horizon 2021 au plus tard, a fait savoir Fatma Zohra Cherfi.

La visite de travail de deux jours de la secrétaire générale du ministère de l’Energie a porté sur l’inspection d’installations énergétiques à Hassi-Messaoud, à l’instar du projet algéro-indien (Dodsal) d’une station de compression de gaz et d’une unité (Zcina) de gaz propane liquéfié (GPL) et de dispatching. La visite, qui entre dans le cadre de la célébration, le 24 février, du double anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures (1971) et de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (1956), a été aussi l’occasion d’honorer plusieurs travailleurs et de retraités du secteur pour leurs efforts durant leur carrière professionnelle.

R. E.

Comment (10)

    Anonymous
    25 février 2017 - 18 h 58 min

    La Sonatrach doit avoir un
    La Sonatrach doit avoir un regard sur les droits des travailleurs, leurs conditions socio-professionnelles
    Ainsi, qu’ une bonne gestion des ressources humaines de formations qualitatives, et de remplacements
    De ses anciens cadres, et travailleurs, et d’insertions professionnelles de ces nouveaux cadres, et travailleurs
    Bref un bon recrutement qualitatif, basé sur des compétences avérées, et solides

    Bonne réussite pour les nouveaux projets de diversifications de Sonatrach




    0



    0
    Anonymous
    25 février 2017 - 13 h 21 min

    Mieux vaux tard que jamais,
    Mieux vaux tard que jamais, mais notre pays a accusé un certain retard dans le raffinage, un comble pour un pays pétrolier.

    Un programme ambitieux a été décidé, et c est tant mieux.




    0



    0
    Anonymous
    25 février 2017 - 12 h 29 min

    Impliquer et aider davantage
    Impliquer et aider davantage les entreprises nationales de réalisations, notre Engineering nationale ,
    Nos ingénieurs,nos techniciens supérieurs, nos techniciens, et nos ouvriers mal prise en charge, et Marginalisés (que ce soient nouveaux, et novices, où anciens, expérimentés, et compétents)

    Les étrangers, que ce soient français, qui, malheureusement,…..
    Connaissent les coulisses, les rouages, et surtout les personnes, leurs carrières,
    Tout est archivé, tout est documenté, pour eux…..
    Et parfois, malheureusement, quelques unes de leurs …..faiblesses), où autres étrangers
    (italiens, et espagnols, malheureusement, connus pour etre rusés, roublards, et peu fiables)
    Ne sont pas propriétaires de grands savoirs, ( du moins théoriques par rapport aux algériens)
    Mais ils sont suffisamment organisés, communicants entre eux, présents,
    Et très disciplinés (documentations, suivis, et anticipations des étapes des opérations…..),
    S’impliquant, ou se mobilisant collectivement, massivement, et solidairement

    La maitrise technologique, et le How Know est une affaire de culture, de discipline, de communication
    Et surtout d’organisation qui englobe ces dernières

    La Sonatrach possède suffisamment de grandes compétences techniques, et d’ingénieurs bien formés
    Et elle a les moyens de réformer, et de restructurer ses modes de gestion bureaucratique
    (Aux U.S.A, en Grande Bretagne, en Allemagne, au Japon, sans oublier le miracle coréen qui nous inspire
    Et en, France …..de la culture bureaucratique arrogante …..des hauts fonctionnaires d’état
    (rigueur, sans souplesse, et sans pragmatisme)
    Mais très mal utilisés ……dans les taches administratives, et bureaucratiques

    Elle en a les moyens de réformer, et de restructurer ses modes de gestion bureaucratique
    Pour améliorer sensiblement sa production, et sa productivité loin de la bureaucratie asphyxiante,et paralysante

    A la fin sans oublier d’avoir une bonne politique des ressources humaines,
    En pensant surtout aux fins de carrières, aux recyclages, aux vacataires ,
    Aux retraités, et leurs savoirs à exploiter au maximum en contrepartie d’une amélioration de leur salaire
    L’argent des retraités, et des travailleurs ne doit pas financer des associations, et des club boiteux, et incertains
    Et leurs magouilleurs, et incompétents dirigeants, ainsi que leurs associations affilées




    0



    0
    Anonymous
    24 février 2017 - 10 h 53 min

    « …. honorer plusieurs
    « …. honorer plusieurs travailleurs et de retraités du secteur pour leurs efforts durant leur carrière professionnelle », dites-vous ?. Pour l’Histoire, cette raffinerie s’ajoute à celle de 1 million de tonnes qui fut réalisée à Hassi-Messaoud du temps de notre regretté Président Houari Boumediène. A l’exception de l’engineering et des principaux équipements mécaniques qui durent être importés, tous les travaux furent exécutés par ALTRA, une filiale de SONATRACH, qui prit le nom de ENGTP à l’occasion de la restructuration des entreprises publiques de 1980. Nul doute que si la même politique de développement de nos moyens d’études er de réalisation avait été poursuivie, l’ENGTP aurait relevé le défi d’assurer l’ensemble des travaux de la nouvelle raffinerie de 5 millions de tonnes et peut-être même, une partie de l’engineering. Et pour assouvir leur HOGRA, les voyous corrompus qui tirent les ficelles dans l’ombre se sont bien gardés d’exiger que soient honorés quelques travailleurs et retraités ayant participé à la réalisation de la raffinerie de 1 million de tonnes. Pauvre Algérie ….




    0



    0
    soleil
    24 février 2017 - 2 h 41 min

    j ai un scoop;la centrale de
    j ai un scoop;la centrale de briska a était arrêter,et la basse qui avait en charge la réalisation en l occurrence la société cgb,a déménager a hassi messaoud,alors je ne comprend pas que l on nous dise que la raffinerie vas bientôt être fini alors qui ont fait uniquement que la plate forme du site en question,d après les travailleur le projets a était purement abandonnée,et des milliard caspilllers,pour rien,a vous journalistes d aller vous renseigner sur place,moi j ai fait ma part de travail,et dire que les média parle encore de cette centrale qui n est même pas sortie de terre,même les officiels en parle en disant que les travaux était a 40pc sait une honte de mentir ainsi aux peuples,et grave car cela veut dire qu il n y a aucun suivie des travaux,que nous allons continuer a importer du gazole et de l essence,a qui profite tous ça?




    0



    0
      messaoudi
      24 février 2017 - 7 h 47 min

      @ soleil le 24 fev 2016 à
      @ soleil le 24 fev 2016 à 0341 . Il faudrait bien lire l’ article et le comprendre et ne pas accuser en disant des bla bla bla :  » ce programme PREVOIT la réalisation également de …………… à l’ horizon 2021 AU PLUS TARD « .




      0



      0
        soleil
        24 février 2017 - 16 h 55 min

        faux lie les article a ce
        faux lie les article a ce sujet,et bla bla garde les pour toi,je sait ce que j écrit et que j ai vue de mes yeux,cette raffinerie est arrêter sa te plait ou pas,vas voir sur place,il y a que la plate forme qui a était réaliser et la société a déménager a hassy,on dirait que cela dérange,j ai du mettre le doigt ou il ne fallais,mais j en est marre des mensonges,40pc de réalisations mais il ont vue ça ou?j aurais écrire que cette raffinerie produit du gazole et de l essence que mon pay n aurais plus a importer,je serais le premier en me réjouie,mais hélas se n est pas le cas,tien j ai une idée a tout qui doute aller sur google eart et voyer par vous même




        0



        0
    La Cigale
    23 février 2017 - 21 h 13 min

    Ce qui est agréable à lire c
    Ce qui est agréable à lire c’est que ces contrats de réalisation de ces futurs projets seront effectués par les indiens.
    Pour une fois ce n’est pas la France ni les européens qui auront ce contrat.
    Ceux qui en coulisses ces hommes de l’ombre qui dirigent nos dirigeants au doigt et à l’oeil et à coups de menaces.




    0



    0
    Anonymous
    23 février 2017 - 20 h 07 min

    Hassi-Messaoud : la future
    Hassi-Messaoud : la future raffinerie produira 5 millions t/an

    Toute nouvelle réalisation est un plus, et une plus value pour Sonatrach, et pour l’économie du pays
    …..Entre autres réductions sensibles des Importations de gas oil, jusqu’à l’autosuffisance
    Prévoir dès maintenant, un plan, un programme, ou une stratégie de maintenance de la raffinerie
    (déboires,et arrets répétitifs dus à des incidents techniques (et memes incidents) à la raffinerie de …..Skikda)
    ( parmi,…..unité de traitement des eaux salées à Hassi Messaoud )

    Le role de l’Engineering (formations, études-recherches-développement) de Sonatrach
    Dans la maintenance des équipements devrait etre vital, et une priorité urgente
    Pour amortir les couts des investissements très lourds (en centaines de millions de dollar)
    Des nouvelles acquisitions des équipements
    La maintenance est l’une des préoccupations majeures, et le talon d’Achille (faiblesse) de Sonatrach




    0



    0
    moskosdz
    23 février 2017 - 19 h 39 min

    Fallait pas médiatiser ça,les
    Fallait pas médiatiser ça,les misérables Makhnézistes crèveront de jalousie.PS:tout autre commentaire posté sous mon pseudonyme ne serait que le travail de ceux qui ont un reproche à se faire.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.