Une délégation du Congrès américain réitère à partir de Smara son soutien au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination

La délégation du Congrès américain en visite dans les camps de réfugiés sahraouis, conduite par le sénateur James Inhofe, a affirmé dimanche à Smara «sa position constante» et son soutien continu en faveur du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, estimant nécessaire que les Etats-Unis œuvrent à mettre fin à l’occupation marocaine du Sahara Occidental.

Dans une allocution devant la population et les autorités de Smara, rapportée par la SPS, l’agence de presse sahraouie, James Inhofe a indiqué dimanche que cette visite visait à «vous affirmer que notre position n’avait pas changé, que nous demeurions à vos côtés et que notre soutien se poursuivra et sera encore plus soutenu». Il a précisé que la visite tendait également à «constater la dure épreuve et les difficultés que vit le peuple sahraoui» sous l’occupation marocaine.

Le sénateur Inhofe a affirmé que la délégation informera le nouveau président américain Trump ainsi que son Administration de la poursuite «des souffrances du peuple sahraoui». Le chef de la délégation a estimé «nécessaire que les Etats-Unis fassent quelque chose pour mettre un terme à l’occupation» dont est victime le peuple sahraoui.

La délégation du Congrès américain, composée de quatre membres, dont le président de la Commission Tom Lantos des droits de l’Homme, et accompagnée de l’ambassadrice des Etats-Unis à Alger, Joan Polaschik, était arrivée dimanche après-midi dans la wilaya de Smara dans les camps de réfugiés sahraouis.

Agence

Commentaires

    Thidhet
    27 février 2017 - 13 h 01 min

    Tant qu’il y aura des hommes.
    Tant qu’il y aura des hommes… les étendards importent peu.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.