Deux attentats-suicides à Damas font de nombreux morts et blessés

Le terroriste a déclenché sa charge explosive au palais de justice de Damas. D. R.

Un terroriste a déclenché ce mercredi sa charge explosive au palais de justice de Damas, à deux pas de la vieille ville, faisant de nombreuses victimes et blessés, informe l’agence Sana se référant à la police de la capitale. Le premier bilan faisait état de 25 morts et de plusieurs victimes. Toutefois, selon la récente déclaration du ministre de la Justice, Hamad Al-Ahmad, l’attaque a fait 31 morts et 60 blessés.

Selon Sana, il s’agit d’un attentat-suicide perpétré au palais de justice, à quelques centaines de mètres de l’ancien marché Hamidia. «Un terroriste a déclenché sa ceinture explosive jeudi après-midi au palais de justice», a communiqué l’agence citant une source policière. L’adjoint du ministre de la Justice avait plus tôt confirmé dans un commentaire à Sputnik que l’attaque avait fait des dizaines de morts et de blessés, sans toutefois préciser leur nombre exact.

Le journal Al-Watan informe, en outre, que le kamikaze a actionné sa ceinture explosive alors qu’il venait d’être arrêté par des agents de sécurité pour contrôle. Selon cette source, le terroriste envisageait de se faire exploser au sein de la foule dans le vestibule de l’immeuble, habituellement encombré.

Peu après cet attentat terroriste perpétré dans l’enceinte du palais de justice de la capitale syrienne, une deuxième explosion a frappé Damas. Selon l’agence Sana, la déflagration a retenti dans le quartier de Rabwa, dans le nord-ouest de la capitale syrienne, connu pour ses nombreux restaurants qui font quotidiennement le plein. Selon l’agence, l’explosion s’est produite dans un de ces restaurants, faisant plusieurs blessés et victimes.

Une source au sein des services de sécurité a déclaré à Sputnik que suite à l’attentat au palais de justice, la police poursuivait trois kamikazes qui envisageaient de commettre de nouvelles attaques. L’un d’entre eux est entré dans un restaurant avant de se faire exploser. La source confirme les données selon lesquelles il y aurait plusieurs victimes et blessés.

Après une relative accalmie, la capitale syrienne est à nouveau la cible d’attentats terroristes, dont le dernier remonte au 11 mars. Deux explosions perpétrées près d’un cimetière avaient alors fait une quarantaine de victimes parmi les pèlerins chiites.

R. I.

Comment (2)

    Anonymous
    16 mars 2017 - 9 h 32 min

    des chiens froukha ouled l
    des chiens froukha ouled l’otan
    il faut bruler ces rats à petits feu




    0



    0
    RasElHanout
    15 mars 2017 - 14 h 35 min

    C’est la main du terrorisme
    C’est la main du terrorisme salafisto-wahabite de l’arabie yahoudite.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.