Déformation des propos de Sellal : les Iraniens rectifient le tir «timidement»

Abdelmalek Sellal reçu par Ali Khamanei. D. R.

Après le tôlé général provoqué en Algérie par l’exploitation insidieuse faite par les médias iraniens de la rencontre au début de la semaine à Alger entre le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et le ministre iranien de la Culture et de la Guidance islamique, Reza Salehi Amiri, l’agence de presse officielle iranien Irna s’empresse aujourd’hui de recoller les morceaux. Comment ? En faisant sienne tout simplement la cinglante mise au point du ministère des Affaires étrangères algérien rendue publique le 2 avril. Dans un article publié aujourd’hui sur son site internet, l’agence Irna commence par expliquer que les informations relayées par certains médias iraniens sur le contenu de la rencontre entre Abdelmalek Sellal et Reza Salehi Amiri «sont infondées et les propos mal rapportés et non conformes à ce qui a été réellement abordé à cette occasion». Une manière évidente de se désolidariser avec tout ce qui s’est écrit jusque-là sur la question.

L’auteur de la dépêche publiée par l’agence Irna prend, par ailleurs, un soin méticuleux pour expliquer que cette rencontre avait porté essentiellement sur l’intérêt que doivent accorder les deux parties, algérienne et iranienne, aux aspects culturels dans le but de renforcer les liens d’amitié et de coopération unissant les deux pays. Citant longuement le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, il ajoute que cette rencontre «a été l’occasion pour le Premier ministre algérien d’exprimer le souhait de l’Algérie de voir l’Iran jouer un rôle positif dans sa région et constituer un facteur de stabilité et d’équilibre au Proche-Orient et dans le golfe arabique». Il précise en outre que «M. Sellal n’avait pas manqué de mettre en avant la qualité des relations liant l’Algérie à tous les pays arabes dans le Golfe et le Machreq (…) et d’exprimer sa conviction que le dialogue était le seul moyen à même de surmonter les problèmes conjoncturels de l’heure».

A ce propos, l’agence Irna souligne que «la lutte contre le terrorisme figurait également parmi les principaux points abordés par les deux parties lors de ladite rencontre, où M. Sellal avait réaffirmé la détermination de l’Algérie à poursuivre ses efforts en vue de lutter contre ce fléau et à œuvrer à sensibiliser ses partenaires quant à ses méfaits sur la sécurité et la stabilité internationales, ainsi qu’à la nécessité de mobiliser toutes les capacités possibles en vue de son éradication». L’agence Irna insiste enfin sur l’idée que M. Sellal a affirmé que «l’Algérie respectait toutes les religions monothéistes et toutes les doctrines et souligné la nécessité d’établir des passerelles entre elles».

A mentionner qu’en moins d’une semaine, la Tunisie puis l’Algérie ont été la cible d’une forte campagne de désinformation officielle de la part de Téhéran. Des observateurs soutiennent que cette désinformation obéit à un plan politique à travers lequel le régime iranien cherche, dans la guerre de positions qui l’oppose à l’Arabie Saoudite, à élargir sa zone d’influence et, surtout, à attirer vers lui les rares pays arabes qui ne sont pas soumis à la stratégie saoudienne dans la région, comme l’Algérie et la Tunisie. Deux pays qui ont toujours affiché leur neutralité dans les conflits régionaux et acceptent d’en payer le prix. En s’empressant de rectifier le tir, Téhéran a sans doute fini par comprendre que l’Algérie n’était pas une république bananière que l’on pouvait manipuler à souhait ou entraîner dans des conflits qui ne la regarde pas. Malgré l’impression de dilettante qu’elle peut parfois renvoyer, l’Algérie repose sur un Etat. Et un Etat très vigilant.

Khider Cherif

Comment (35)

    Illetre
    6 avril 2017 - 10 h 14 min

    AP, pardon mais a force de
    AP, pardon mais a force de voir les debilites de certains commentateurs, je risque de devenir debile.




    0



    0
      Mohamed Dz
      7 avril 2017 - 0 h 20 min

      alors vérifions, donner nous
      alors vérifions, donner nous votre avis sur le sujet, laisse nous juger ton intelligence a notre tour.




      0



      0
    Anonymous
    6 avril 2017 - 6 h 03 min

    Ils doivent eux aussi ne pas
    Ils doivent eux aussi ne pas nous manipuler, même petitement. C´est à ce prix la crédibilité politique de tout pays. On doit protéger notre peuple des tangos idéologiques. On ne va pas quand même passer d´islamisme en islamisme et laisser le peuple algérien se faire manipuler par LEURS idéologies. Je rêve pour mon peuple d´aucune idéologie, seule la vie dans sa réalité, sans tous ces délires qui n´ont rien de spirituel mais bassement d´enjeux de pouvoirs. Ne laissons plus le peuple algérien se faire manipuler sans fin. STOP ! Rien à cirer des frères musulmans, des wahabites, mais aussi de l´idéologie officielle de l´Iran. Notre peuple est algérien, pas iranien, ni saoudien, ni egyptien, ni sidi zekri. Chacun chez soi avec sa façon de se voir et de vivre. C´est cela le respect.




    0



    0
      Kader
      24 mai 2017 - 15 h 00 min

      Bien dit mon frere
      Bien dit mon frere




      0



      0
    jughurta
    6 avril 2017 - 0 h 07 min

    Je suis un enfant de Menad,
    Je suis un enfant de Menad, de Ziri ibn Menad, de Bologhine ibn Ziri, de Hammad ibn Bologhine et de Ibnou Badis FAQAT. faqat. Din ta3 nif, ta3 lhorma, ta3 lhnine, ta3 lsmah, ta3 lkiyem, ta3 lfahama, ta3 el muraqaba, ta3 el charaf, el din li traba el rdjel kima nahnou wa jdoudna el kiram ak a3raf ! Nous sommes complet et n’ avons besoin d’ aucun apport doctrinaire, idéologique religieuses ou autre. Louken djit nahkem had lbled, louken nalgua n’ importe quel courant (wahhabite chiites etc) y propangandi fi ard bledna OuksimoubiLLAH gheir nahihom la carte d’ identité sur place wa natabag-hom lbled qui prêche had l’ idéologie, très facilement, c’ est très facile, dirha une fois deux fois tchouf kifa y tkalma lhel mais voila toujours les ONG anti nif, anti réalisme à la solde des américains qui nous empêche de prendre des mesures adéquates, concrètes et efficaces. ALLAH y Raham chouhada ta3 54-62 wa ldjich watani el moudjahid ta3 la décennie noir. Houma tani c’ est des moudjahid et on en parle jamais !! Nos chouhadas de la décennie noir doivent être mis au devant de la scène. ALLAH y raham chouhada kemel. Rendre fier les parents de leur fils morts pour la bonne cause efface la tristesse. Il faut y consacrer des émissions émotionnels aussi pour sensibiliser et de débat avec la famille frères, sœur, père et mère etc. Il faut que ces militaires moudjahid el kiram mort pendant la décennie noir rentre dans le cœur de toute le peuple comme nos moudjahid de 54-62. Notre vaillante Armée n’ en ressortira que plus grande.




    0



    0
      Mohcine
      6 avril 2017 - 11 h 07 min

      Très bien alors arretez d
      Très bien alors arretez d’insulter copieusement tout un peuple ne soyez pas globaliste vomissez sur les dirigeants tant mieux c’est parfois très pertinent et cocasse et justifier de grâce soyez juste et mesurer Cordialement




      0



      0
    amel
    5 avril 2017 - 23 h 07 min

    il faut être loyal et
    il faut être loyal et accepter cette rectif. Voilà un pays soucieux de garder de bonnes relations aavec notre pays. Maintenant ou, je reconnais le langage des algériens.




    0



    0
    Lecteur lambda
    5 avril 2017 - 22 h 07 min

    Un jeu d’équilibre mal assumé
    Un jeu d’équilibre mal assumé. Il est vrai que les capacités de nuisances des pays du Golfe vis à vis de l’Algérie demeure illimitées et bien réelles. Un pays comme l’Arabie Saoudite peut faire beaucoup de dégâts à un pays comme le nôtre.
    D’où la trouille sacrée du gouvernement algérien peu habitué aux pressions d’un pays aussi influent sur la scène mondiale que le Royaume saoudien.
    Cela se comprend.
    Mais le ton du communiqué du porte-parole du MAE fait sourire. Un ton dépassé et histrionique digne d’un délire de fin de beuverie.
    Les médias iraniens n’ont pas trop tergiversé. Il s’agit de médias engagés et militants et il était normal qu’ils tentent de situer les pays soutenant ou pas leur cause.
    Une cause juste au demeurant.




    0



    0
    Kahina
    5 avril 2017 - 19 h 40 min

    Le chiisme a eu la mainmise

    Le chiisme a eu la mainmise sur l’IRAN avec la bénédiction occidentale. Le Wahhabisme aussi en Arabie Wahhabite.
    Tous les deux produisent de l’obscurantisme.




    0



    0
      jughurta
      5 avril 2017 - 19 h 56 min

      Bravo kahina, vraiment rien à
      Bravo kahina, vraiment rien à rajouter.




      0



      0
      vu d'ici
      6 avril 2017 - 8 h 12 min

      Euh.. pas tout à fait, et
      Euh.. pas tout à fait, et pour commencer le chiisme est chez lui.. et cela depuis Kerbala, c’est à dire la fitna…
      Les occidentaux, ou plutot les européens catholiques ont eu toujours de TRES bons contacts reciproques avec les chiites..(disons les perses).. il n’y a que depyuis 1979, quand la CIA a perdu l’iran, que les US on en peur..d’où ce dénigrement systématique de l’Iran.. Les chiites ne pratique pas l’obscurantisme, mais ils sont dans la situation de protection, tout comme l’était Che Guevara vis à vis des US…




      0



      0
    Numédia
    5 avril 2017 - 19 h 36 min

    Ki Aicha ( l’Arabie wahhabite

    Ki Aicha ( l’Arabie wahhabite) ki Bandou ( les Mollah).

    Il n’y arien à choisir entre les wahhabites et les Mollah….Même objectif = assoir leur secte dans le monde arabo-musulman.




    0



    0
    NES ELGHORBA
    5 avril 2017 - 18 h 51 min

    JE NE PARLE PAS DE LA
    JE NE PARLE PAS DE LA RELIGION OK…JE PARLE DE LA POLITIQUE ET D UN PRINCIPLES L IRAN ILS SONT AVEC NOS FRERES PALISTINIENS ET ILS SONT CONTRES LES SIONISTES JUIFS ET LES WAHHABITES SAOUD ET NEADJE QUATARIS QUI VEUT DETRUIRE MON PAYER ELDJAZAIRE NON ,NON MOI JE SUIS ALGERIEN FIERE D ETRE EN ALGERIE OU A L ETRANGER … MOI J AI UNE DETTE DE UN MILLION ET DEMI DE CHOUHADA ET CHOUHADETE….JE SUIS PAS AVEUGLE DIEU MERCI… COMME ALGERIEN JE SUIS AVEC L IRAN ET LE PEUPLE IRANIENS SANS PITIE JUSQU A MA MORT ALAH YARHAM CHOUHADAS ET CHOUHADETES DE L ALGERIE ELDJAZAIR




    0



    0
      Vu d'ici
      6 avril 2017 - 8 h 19 min

      😉 pas besoin de CRIER !! .
      😉 pas besoin de CRIER !! .. je deviens plus sérieux.. vous avez raison en partie.. moi je dirais, que l’Algérie ne peut pas faire de politique SANS religion, et cela est un fait , puisqu’elle institue une religion d’état, avec le ministre qui va avec.. sans parler du code de la famille, et des dérives de la police qui se croit être juge.. si l’Algérie ne peut devenir laïque, si elle veut rester musulmane, le moindre mal, serait qu’elle se tourne vers les chiites..




      0



      0
    Abricot
    5 avril 2017 - 18 h 17 min

    L’algerie a peur de l’Arabie
    L’algerie a peur de l’Arabie seoudite,l’Algérie ne veut pas froisser l’Iran.c’est tres compliqué de jouer a l’equilibriste….




    0



    0
      anti-khafafich
      5 avril 2017 - 18 h 35 min

      mais non bourricot, c’est
      mais non bourricot, c’est compliqué pour les prostituées mokokos, pour nous c’est une culture depuis nos Rois Numides




      0



      0
      Vu d'ici
      6 avril 2017 - 8 h 32 min

      « L’algerie a peur de l’Arabie
      « L’algerie a peur de l’Arabie seoudite.. » non pas vraiment, elle est sunnite, et elle peut avoir des raccords commerciaux teintés de cousinage, et de plus l’Algérie n’achète pas d’armes à l’Arabie..
      « l’Algérie ne veut pas froisser l’Iran… ».. non pas vraiment non plus, mais les Algériens comprennent bien que l’avenir islamique est chez les chiites.. en ideologie, en lois sociales, en progrès techniques..etc..
      mais l’Algérie (ses dirigenats) ne sont pas capables de faire le grand saut.. ils vivotent 🙁




      0



      0
    Kahina
    5 avril 2017 - 18 h 15 min

    De quel aspect culturel s
    De quel aspect culturel s’agit-il ???
    J’espère qu’on ne va pas envoyer nos imams faire un stage sur le chiisme. On est pas encore remis du massacre des imams wahhabo-obscurantistes.
    Il ne faut jamais ouvrir un 2eme front.
    Oui pour une coopération stratégique, mais NON à l’ endoctrinement religieux ( secte)




    0



    0
      amel
      5 avril 2017 - 23 h 18 min

      ça n’est certainement pas le
      ça n’est certainement pas le but. Les algeriens vont garder el boukhari et el kholafa arrachidine et l’iiran va garder ses imams et les larmes à propos de fatima ainsi que leur zawaj el mout3a. Mais nous devons apprendre à nous respecter dans la différence. La vérité suprême est chez allah.




      0



      0
      Vu d'ici
      6 avril 2017 - 8 h 25 min

      « On est pas encore remis du
      « On est pas encore remis du massacre des imams wahhabo-obscurantistes… » euh.. les égorgeurs des 90’s qui étaient ils ??.. qui les commandait ?? .. qui ne les a pas punis ??.. marrant .. 😀 des imams envoyé en stage chez les chiites, donc ils en reviennent mollah..




      0



      0
      Bekaddour Mohammed
      6 avril 2017 - 17 h 01 min

      @Kahina… Bravo, tu as
      @Kahina… Bravo, tu as trouvé la clef : « Coopération stratégique »… Tout le reste est littérature, vent !
      Coopération avec un peuple de toutes les sciences, contrairement aux hideux ventrus lubriques, déserts ambulants !




      0



      0
    anonyme
    5 avril 2017 - 13 h 37 min

    ça ressemble à un test pour
    ça ressemble à un test pour juger de l’engagement du partenaire or notre pays est encore faible et ne peut affronter directement les hordes salafo takfiristes ! les iraniens auront compris mais ils reviendront à lacharge pour verifier regulierement !




    0



    0
      Anonymous
      5 avril 2017 - 16 h 58 min

      Notre pays est déjà envahi
      Notre pays est déjà envahi par les terroristes salafistes takfiristes qui l’ont endeuillée, et maintenant ils sont passés de terroristes à l’argent sale due au commerce de la drogue, du marché informel. l’Arabie yahoudite a fait notre malheur, l’Algérie doit prendre une position franche et se distancer des arabes et les terroristes saoudiens en tête. Ce sont bien eux qui ont détruit l’Algérie durant la décennie noire, et durant l’invasion, à une autre époque des terroristes de Okba . Nous avons un contentieux très sérieux avec les arabes. Ceci dit il faut que chaque algérien prenne conscience de sa non appartenance aux arabes et réhabilitent notre histoire la vraie qui n’a rien à voir avec les terroristes féodaux traitres arabes alliés des sionistes de l’impérialisme américain.




      0



      0
      Vu d'ici
      6 avril 2017 - 8 h 38 min

      De toutes façons les choix
      De toutes façons les choix pour l’Algérie sont simples, et il y en 3.
      1- l’Algérie s’allie complètement aux sunnites .. Donc Arabie et Turquie.
      2- L’Algérie s’allie aux chiites.. Et là le chois est simple –> l’Iran (par ricochet la Russie)
      3- L’Algérie fait une révolution totale laïque.. et là elle peut repartir, mais le chemin sera difficile, car je ne connais en exemple que deux pays vraiment laïque la France et la Chine




      0



      0
    Boumediene
    5 avril 2017 - 11 h 51 min

    Neutralité arabe algérienne..
    Neutralité arabe algérienne…………………………………………………….




    0



    0
      Anonymous
      5 avril 2017 - 12 h 20 min

      arabe algérienne????

      arabe algérienne????
      c’est l’un ou l’autre algérien n’est pas arabe que cela soit bien claire dans ta tête, l’Algérie est amazighe elle n’est pas arabe même si une partie de son peuple parle un dialecte dit «arabophone» mais qui n’a rien d’arabe en réalité. Ne pas confondre être musulman et arabe d’autant que 99% des musulmans ne sont pas arabes inclus les algériens amazighes. Basta l’impérialisme arabe dans les esprits non encore libérés de ce fléaux..




      0



      0
        Vu d'ici
        6 avril 2017 - 8 h 50 min

        Euh.. justement l’Algérie n
        Euh.. justement l’Algérie n’existe pas vraiment.. je m’explique.. Bien sûr il y a les frontières tracées par les français, derniers colonisateurs, mais dans la tête des algériens, il n’ya pas d’identification nationale.. Pourquoi?? passée l’euphorie de 1962, il n’y a pas eu de chez d’état qui s’est soucié du peuple… Boum, et les suivants ont joué la carte de la décolonisation à tout crin , et en dépit du bon sens… et alors pourquoi cela s’est déroulé comme ça ?? argent facile du gaz et ensuite du pétrole … démographie encouragée.. et surtou .. surtout.. l’Algérie n’a JAMAIS fait la guerre contre un pays étranger, bien défini, elle n’a pas eu à se souder pour faire front.. La guerre, c’est ce qui a construit les pays par le passé, c’est triste mais c’est le constat .. 🙁




        0



        0
      anonyme
      5 avril 2017 - 17 h 46 min

      bien vu l’ami , il y a
      bien vu l’ami , il y a effectivement cet autre facteur tout aussi déterminant et dangereux , je parle de la prétendue dimension arabe de l’algerie berbere; l’algérie est bloquée entre le marteau et l’enclume entre les intégristes de l’arabité imposée et les terroristes salafotakfiristes!




      0



      0
      Anonymous
      6 avril 2017 - 1 h 08 min

      ONT N’EST PAS DES ARABES .

      ONT N’EST PAS DES ARABES .
      ,ALGERIENS ET BERBERE TOUT COURT.




      0



      0
    Boumediene
    5 avril 2017 - 11 h 41 min

    vive l’Iran
    vive l’Iran




    0



    0
      Sabrina-Dz
      5 avril 2017 - 19 h 34 min

      Ki Aicha ( l’Arabie wahhabite

      Ki Aicha ( l’Arabie wahhabite) ki Bandou ( les Mollah)




      0



      0
    Kader
    5 avril 2017 - 9 h 52 min

    Même si je ne connais rien au
    Même si je ne connais rien au rite chiite je continue à dire que je préfère de loin l’Iran à cette brochette de feodales monarchies arabes (,pays du Golfe- Jordanie-Marokistan) .




    0



    0
      Mohamed Dz
      6 avril 2017 - 3 h 02 min

      voila ce que tu ignore des
      voila ce que tu ignore des shiites attention ca risque de choquer:

      https://youtu.be/KafwEpG3vK8




      0



      0
      Vu d'ici
      6 avril 2017 - 8 h 54 min

      Votre ressenti est fondé.. je
      Votre ressenti est fondé.. je vous conseille de visionner des films iraniens récents.. quoique « Le ballon blanc » des années 90, un peu ancien, était déjà superbe..




      0



      0
    nation algerie algerienne
    5 avril 2017 - 9 h 43 min

    neutralité berbère algérienne
    neutralité berbère algérienne positive dans les conflits armés internationaux , paix universelle entres les nations et les peuples , chacun chez soi dans le respect de l’autre .. et Dieu pour tous ! ….. Tel est le message éthique et diplomatique berbère de la nation algérienne , valable pour tous et en tout temps et en tout lieu .. l’Iran et l’Arabie saoudite , les arabes et les perses , les zoulous et les esquimaux .. tous doivent le savoir et le comprendre .. LAISSEZ NOUS TRANQUILLE construire notre pays




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.