Retrait de la candidate Leila Aïchi : première faille dans le mandat Macron

Leila Aïchi. D. R.

Si, sur le plan interne, Emmanuel Macron semble avoir maîtrisé l’entrée en matière, à l’international, il lui faudra donner les gages d’un aiguillage clair sur ce que sera la politique africaine de la France sous la nouvelle ère qui s’ouvre. Une politique empreinte de respect mutuel et qui promouvrait les relations bilatérales, celle portée, non pas par les barbouzes de la France-Afrique, mais par une diplomatie officielle qui devrait intégrer dans sa feuille de route les intérêts de chacun, loin d’éluder les zones d’ombre, comme par le passé. Une feuille de route précise qui ne plie pas devant les lobbies et autres injonctions.

Dans le cas d’espèce, le retrait de l’investiture, sous les couleurs du nouveau Président, de la sénatrice Leila Aïchi dans la 9e circonscription des Français de l’étranger donne un avant-goût de ce que sera l’approche d’Emmanuel Macron s’agissant des relations entre la France et les pays du Maghreb. Fléchir, en effet, devant la pression qu’ont exercé tous les lobbyistes pro-marocains n’est pas de nature à rassurer sur le renouvellement des pratiques de ses prédécesseurs. Pour avoir simplement soutenu la position de l’ONU sur le Sahara Occidental, Leila Aïchi s’est attiré les foudres du royaume chérifien et se voit, à la dernière heure, retirer sa candidature et ne pas figurer sur la liste des candidats investis par le mouvement La République en marche.

Dès l’annonce de la candidature de la sénatrice franco-algérienne Leila Aïchi, sur proposition du Modem de François Bayrou, le transfuge du PS, M’jid El-Guerrab, un Franco-Marocain qui a quitté le navire socialiste en plein naufrage pour un éventuel repositionnement dans le mouvement de Macron, a immédiatement fait se mouvoir quelques éléphants socialistes, ceux-là mêmes qui ont et qui bénéficient de la générosité et des largesses du roi, dans le but d’empêcher coûte que coûte la validation de l’investiture de la sénatrice de Paris.

A ce rythme, il est fort à parier que le renouvellement des usages, un élément majeur du discours du nouveau président, n’est en réalité qu’une promesse qui n’engage que ceux à qui celle-ci est destinée.

De Paris, Mrizek Sahraoui

Comment (142)

    Miss noudrar
    20 mai 2017 - 18 h 33 min

    Vous vous fatiguer pour rien
    Vous vous fatiguer pour rien à répéter les histoires
    Nous sommes entouré de voisins lâches et insatiables et
    D une Europe complexée
    Alors la réciprocité est de rigueur
    La politique në marche pas avec les sentiments. B




    0



    0
    jokerpic
    19 mai 2017 - 17 h 11 min

    macron a pour la première
    macron a pour la première fois reconnu les crimes contre l’humanité de la colonisation française contre vent et marée ce qui lui a valu la sympathie des 48000 franco algérien d’Algérie .
    Mélanchon est marié a une marocaine et né a danger il est plus dangereux que marron sur les questions d’arbitrage sahraoui.
    Ceux qui ont votés marron au maroc sont a majorité des résidents français (38000) sur 58000 au total .
    Aujourd’hui les choses changent a cause de l’opposition des marocains a toutes émancipation des algériens d’origine car ils perdent beaucoup sur le terrain onusien sauf la politique française qui a mon avis n’est pas prête de changer contrairement au us.C’est clair qu’ils ont peurs de la voix de l’Algérie qui se fait de plus en plus entendre a l’internationale et qui a toujours garder une ligne droite qui devient éviddente de décennie a une autre .Cette force de caractère et de position va finir par payer .Pendant que les marocain forment une diaspora des classes supérIeur
    Je maintien que les algériens doivent voter contre les élus d’en marche et c’est qui se fera je vous le promet ;




    0



    0
    Sylvie Goulard
    19 mai 2017 - 15 h 55 min

    Sylvie Goulard pro
    Sylvie Goulard pro Israélienne controle l’ARMÉE ET LES SERVICES SECRETS Francais AUX MAINS DU BILDERBERG

    En savoir plus sur http://www.alterinfo.net/NOUVEAU-GOUVERNEMENT-L-ARMEE-ET-LES-SERVICES-SECRETS-AUX-MAINS-DU-BILDERBERG_a130752.html#kYJwCEDXDF2tC8oM.99




    0



    0
    lol
    19 mai 2017 - 15 h 46 min

    Une pro Isrélienne ministre
    Une pro Isrélienne ministre de la défensse des armées Francaise, Sylvie Goulard qui un jour avait dis qu’elle ne se sentait pas Francaise !!
    Je voi mieu la puissance d’Israel, ils sont trops fort !!
    Une pro Israélienne ministre de la défense Francaise je suis mort de rire !!!!!




    0



    0
    Futur braquage
    19 mai 2017 - 15 h 34 min

    La politique est claire
    La politique est claire favorisé les Marocains en France et bloqué les Algériens en France, voila pourquoi aucun Francais origine d’Algérie ne figure sur la liste Macron.
    Quelque chose se prépare contre l’ALGÉRIE c’est pas claire !!




    0



    0
    Anonymous
    19 mai 2017 - 13 h 42 min

    Les promesses n’engagent que
    Les promesses n’engagent que ceux qui y croient …Certains semblent découvrir qui sont les sponsors de Macron .




    0



    0
      Salim
      19 mai 2017 - 15 h 34 min

      à mon avis les amis faut pas
      à mon avis les amis faut pas faire tout un plat de cette affaire! la politique ce sont plusieurs élections et c’est du long terme (faut avoir un soufflemarathonien) et cette dame le sait mieux que nous tous ici c’est certain. alors elle sait certainement ce qu’elle devra faire pour se remobiliser.
      d’autre part je dirais que même élue à ce poste c’est vraiment pas ça qui va libérer les sahraouis!
      et non élue également ce n’est pas ça qui va livrer les sahraouis au pédo-narco-royaume également, c’est une affaire onusienne! alors les sujets de baudruche6 y a pas de quoi pavoiser, continuez à adorer le vau d’or de jack lang et sa clique de judéo-sinistes dépravés et bientôt vous sortirez de la oumma islamique.
      Pour revenir au sahara, je dis comme certain que la délivrance est au bout de leur fusil pas autre chose




      0



      0
        salim
        19 mai 2017 - 15 h 49 min

        et n’oubliez pas que nous
        et n’oubliez pas que nous aussi on a fait du tapage quand des pro makhnez ont essayé de faire passer des thèses anti-saharienne au parlement européen et ailleurs et on les a refoulés, juste d emémoire quand ils ont projeté leur reportage sur le sahara et avec tous le tapage de nos représentants leurs 2 sponsors dont Gilles pargneaux se son t rétractés et on boudé la projection , on a obtenu gain d ecause quand l’union européenne a décidé de condamner l’exploitation des ressources minières halieutiques et agricoles du sahara! regardez les bateaux transportant du phosphate qui sont refoulés et ça le makhnez ne le digère pas! une petite élection locale ne va quand même pas faire réagir nos représentants d’autant plus que c’est une affaire franco-française n’oubliez pas! on a pas une diplomatie du mégaphone (dixit Lamara) mais qui fait son travail remarquablement! vous en avez pour preuve le revirement de l’administration américaine , pourtant républicaine qui se rapproche de notre pays , chose qui rend le makhnez très excité que même tout le pavot qu’il produit ne pourra calmer (à suivre)




        0



        0
    Moh
    19 mai 2017 - 12 h 12 min

    J’ai envoyé un message à
    J’ai envoyé un message à Macron et à son porte parle. S’il ne change pas d’avis alors il doit s’attendre un gouverner avec des 49.3 Il n’aura pas les mains libres. Qu’il choisisse entre la narcoroyaume et les voix des algériens qui sont de loin les plus nombreux en France. Les marocain sont nombreux en Belgique et non pas en France.




    0



    0
      Anonymous
      19 mai 2017 - 15 h 07 min

      Justement, il faut le coincer
      Justement, il faut le coincer à 49, 001. Laissez le sur sa soif .
      0.001 représente la voix des Makkaks.




      0



      0
      etienne
      19 mai 2017 - 17 h 41 min

      idiot le 49 3 il ne peu l
      idiot le 49 3 il ne peu l utiliser qu une seule fois pour faire passer une loi……….




      0



      0
    citoyen karim
    19 mai 2017 - 11 h 59 min

    Nos amis du Bd Mortier
    Nos amis du Bd Mortier semblent contrariés dans la mise en œuvre de leur plan concocté pour nous consistant au sauvetage du noyau du système bouteflika. M. Bajolet improvise donc un plan B. Il est vrai que dans la plupart des guerres le déroulé du théâtre des opérations diffère de la stratégie initiale, alors le très perspicace directeur du renseignement français nous envoie un deuxième ambassadeur, Xavier Driencourt étant déjà grillé au vol par des patriotes au sein de la machine du pouvoir de chez nous, c’est à son colistier que reviendra d’organiser les rencontres avec les patrons des médias les plus en vue, du fce, de lancer les fameux concours du meilleur journaliste, du meilleur entrepreneur, du meilleur élève universitaire et surtout d’apporter son appui à la réforme administrative et à la modernisation de l’Etat algérien conformément l’article 10 au décret présidentiel numéro 08-88 du 9 mars 2008 ayant précédé le livre blanc sur la défense française.
    Monsieur Macron va-t-il réédité les mêmes erreurs que son prédécesseur ou saura-t-il –voudra-t-il- couper le cordon qui le lie à la matrice de tous les systèmes politico-économiques du monde actuel et qui échouent l’un après l’autre dans fracas assourdissant et dans un désastre irréversible ?
    Le pas suit le pas certes mais le suivant n’est jamais comme le précèdent.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.