Election du président du COA : Lebib prévient contre la perversion du scrutin

Sid-Ali Lebib lors de l'AGE du COA. New Press

A la veille de l’assemblée générale élective (AGE) du Comité olympique algérien (COA), prévue pour ce samedi, le docteur Sid-Ali Lebib, candidat au poste de président, a choisi de s’adresser directement aux membres de l’AGE du COA dans une lettre dont nous détenons une copie, et dans laquelle il dira d’entrée de jeu que «les gens qui veulent pervertir le résultat du scrutin ont de grandes chances d’être démentis par la réalité».

L’élection d’un nouveau président du COA a toujours été une occasion pour de grandes manœuvres étant donné l’importance de cette instance dont dépend le sport en général. S’adressant aux membres de l’AGE du COA, l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports dira que ceux qui «veulent semer un esprit caporalisé» et «semer le doute en nos convictions» doivent savoir que «nous savons nous vêtir seul et conduire notre destinée sans que d’autres nous guident dans le choix de nos dirigeants».

Dans la foulée, le candidat à la présidence du COA tirera à boulets rouges sur ceux qui veulent empêcher la tenue du scrutin ou contrôler son issue. «Je condamne cette tentative de caporalisation et d’accaparement de la noble maison olympique dans le but d’en faire un séquestre et une officine mineure dépendant d’injonctions itératives dans son évolution».

S’adressant une nouvelle fois à ses pairs, il les appellera à «choisir les meilleurs d’entre nous de façon à élever le COA à sa juste place, et non pas à le jeter au raz des piétinements telle une mauvaise herbe».

Dans son adresse aux membres du COA, Sid-Ali Lebib parlera de pressions permanentes et d’injonctions qui «provoqueront inéluctablement votre asphyxie et celle du mouvement sportif national».

Le sport algérien vit une période de contreperformances. A ce sujet, le candidat Lebib dira tout de go que les «agissements irresponsables de certains par le passé ont engendré les mauvais résultats que nous vivons actuellement». Il ne prendra pas de gants pour dire qu’«au lieu d’instaurer une réelle politique du sport, en impliquant l’ensemble des acteurs du mouvement sportif national dans une large concertation, on s’obstine à jouer au père fouettard, intimidant et réduisant l’acte de votation en un banal ordre unidirectionnel».

En guise de conclusion, le candidat Lebib demandera aux électeurs du COA de choisir «le meilleur que nous avons parmi nous».

Notons que l’assemblée générale élective (AGE) du Comité olympique algérien (COA) se tiendra l’après-demain de ce samedi 27 mai 2017 à 10h au siège du COA, sis à Ben Aknoun (Alger). Cette joute devra départager les trois candidats en lice, à savoir Mustapha Berraf, candidat à sa réélection, le nouveau président de la Fédération algérienne d’athlétisme (FAA), Abdelkrim Dib, et l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid-Ali Lebib.

Ramdane Yacine

Comment (5)

    Anonymous
    27 mai 2017 - 14 h 26 min

    Les hommes des deux clans se

    Les hommes des deux clans se font la guerre Èa tous les niveaux.

    Quelle Honte.
    Battez vous pour le développement du pays. Ce n’est pas dans votre agenda




    0



    0
    anonyme
    27 mai 2017 - 11 h 21 min

    Bande de corrompus!
    Dégage!

    Bande de corrompus!
    Dégage!




    0



    0
    Mello
    27 mai 2017 - 11 h 02 min

    Oui pour Sid Ali Lebib qui
    Oui pour Sid Ali Lebib qui avait ,par le psse , donne des distinctions a notre sport en general. L’athletisme, le judo, la boxe etaient tous porteurs de medailles aux competitions internationales. Ravivons ces disciplines qui ne demandent pas grand chose pour Un soutien moral et peu de moyens pour cette pepiniere d’athletes qui ne cherche qu’un regard d’encouragement des pouvoirs publics. Il fut un temps, certains s’en souviennent, des competitions d’athletisme furent organisees au stade du 5 Juillet, en ouverture ou a la mi-temps d’un match de foot ball, devant 50 a 80 milles spectateurs. Pourquoi ne pas renouveller de telles experiences ? Sid Ali Lebib y pensera.




    0



    0
    Anonymous
    27 mai 2017 - 10 h 57 min

    Sid ali lebib est un enfant
    Sid ali lebib est un enfant digne du mouvement sportif algérien, son obstination a servir son pays traduit son militantisme continu et son intégrité d’algérien vrai, aujourd’hui des analphabètes roi de la brosse, de la corruption font tout pour lui barrer la voie d’accession a la présidence du COA ; M BERRAF semble oublier qu’il a été choisi au même titre que SAADANI drebki, SIDI Said OULD ABBES le faux jeton, uniquement pour servir les maîtres. Jamais pour leurs compétences




    0



    0
    mhd bouira
    27 mai 2017 - 10 h 00 min

    Berraf degage!!
    Berraf degage!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.