Immigration clandestine : l’Algérie prendra toutes les mesures légales pour préserver sa sécurité

Noureddine Bedoui
Noureddine Bedoui. New Press

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a indiqué, jeudi depuis In Salah, que l’Algérie est déterminée à prendre toutes les mesures légales en accord avec les chartes internationales pour «préserver la sécurité et la stabilité de ses frontières».

«Nous sommes déterminés à prendre toutes les mesures légales en conformité avec les chartes internationales pour la préservation de la sécurité et de la stabilité de l’Algérie et la protection de ses frontières», a indiqué M. Bedoui lors d’une réunion avec les cadres de cette wilaya déléguée, en réponse aux préoccupations des présidents d’APC quant à l’augmentation de l’immigration clandestine.

M. Bedoui a rappelé que la commission nationale chargée du dossier «avait pris des mesures strictes en vue d’éradiquer les réseaux criminels qui se livrent au trafic et à l’exploitation des femmes et des enfants sur notre territoire à des fins criminelles», soulignant que certains de ces criminels ont été arrêtés l’année dernière. «Nous continuerons dans ce sens avec plus de fermeté», a-t-il martelé.

Il a, en outre, précisé que «ces groupes qui se trouvent au niveau des frontières avec le Niger et le Mali travaillent fort malheureusement avec des Algériens». «Toutes les mesures strictes seront prises pour venir à bout de ce phénomène et préserver notre sécurité et notre stabilité», a-t-il soutenu, précisant que «cette démarche se fera en coordination avec le ministère des Affaires étrangères et ses homologues du Niger et du Mali et plusieurs autres pays africains».

R. N.

Comment (21)

    Anonyme
    12 août 2017 - 18 h 54 min

     » Des sources algériennes très proches du dossier nous ont récemment fait savoir qu’un travail d’information mené en concertation avec des pays voisins a permis à l’Algérie d’obtenir des données très utiles. «Nous avons des noms de passeurs, nous savons comment ils agissent et quelle est leur finalité. Ces groupes sont spécialisés dans la traite des Noirs et l’Algérie est pour eux une cible.»
    Les mêmes sources indiquent, par ailleurs, que des enquêtes ont permis de remonter jusqu’à «la tête de certains réseaux et d’arrêter les responsables. Ils ont été présentés devant la justice et condamnés à la prison».
    «Des enquêtes ont été également menées dans les milieux des migrants et elles ont parfois abouti à des résultats effrayants.»
    Certaines de ces conclusions auxquelles ont abouti les recherches ont été dévoilées à l’opinion publique par la présidente du Croissant-Rouge algérien (CRA). «Nous avons découvert la présence de 3 000 enfants non accompagnés et chargés de mendicité et de 6 000 femmes spécialisées dans la prostitution», affirmait Benhabylès, il y a peu. (…)




    0



    0
      BOUMEDIENE
      13 août 2017 - 1 h 02 min

      SIDA, EBOLA a de beau jour devant nous voici les plans diaboliques de nos ennemis de l’Ouest !!




      0



      0
    Beka
    12 août 2017 - 17 h 59 min

    Vous sortez d ou ya predator vous habitez pas ici _ ca vous derange pas la mendicitee dans les autoroutes la saletee ..meme a niamey ou bamako ils font pas ca _ les etranger ne comprennent pas cette situation de laisser aller unique dans le monde _malheuresement c est eux les vrais predator pas toi mon amis !




    0



    0
      Prédator.dz
      13 août 2017 - 9 h 07 min

      Bien au contraire Beka, plus que la mendicité, ce qui me dérange aussi ce sont les risques sanitaire, Sécuritaire et économique que représente le phénomène des migrations massives, provoquées par les Pays occidentaux pour en faire une véritable arme de destructions massive contre les Pays émergeant comme le notre. Mon propos n’est pas de la jouer faussement Humaniste, quoi que le drame des migrants est bien réels, et chacun d’eux est porteur d’une histoire à vous fendre le coeur, mais face à une situation de péril national, des mesures courageuses doivent être prises et assumées face à l’opinion, au lieu d’essayer de profiter doublement d’un drame humanitaire d’un côté et politiquement de l’autre, pour le reste l’histoire (et surtout le Bon DIEU) jugera tout un chacun. Malheureusement il s’en trouve des sans scrupules qui se nourrissent la charogne!




      0



      0
    prédator.dz
    12 août 2017 - 10 h 25 min

    Curieusement le lexique de « raciste » ou xénophobe a disparu des répertoires des honorables commentateurs, le QUOTA d’étiquettes, dans sa totalité a été décerné à Ouyaya. Depuis, les autres, tous les autres, ils peuvent dire ce qu’il veulent ils n’ont plus rien à craindre.




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2017 - 20 h 56 min

    LA SÉCURITÉ C EST D ABORD RÉCUPÉRER L ARGENT TRANSFÉRER ILLÉGALEMENT VERS L ETRANGER ET APRES LIQUIDEZ TOUS CES WALIS ET CHEFS DE DAIRA QUI DONNENT DE FAUSSES INFORMATIONS A LA TUTELLE . PAR LEURS FAUTE L ALGERIE EST DEVENUE UNE PASSOIRE ! AU LIEU DE SURVEILLER LES FRONTIERS DE LEURS WILAYA CONCERNANT LES ÉTRANGERS .ILS PREFFERENT MENER LA VIE DURE AUX CITOYEN ALGERIENS PAR LEUR POUVOIR ADMINISTRATIF !




    0



    0
    BOUMEDIENE
    11 août 2017 - 17 h 01 min

    Nous avons des lois appliquons les !
    Ils faut les reconduirent à la frontière !!!
    La loi c’est la loi !!




    0



    0
    svp
    11 août 2017 - 15 h 30 min

    monsieur le ministre , la majorité du peuple vous prie de renvoyer ces migrants hors des frontiéres , on a juste peur pour notre pays ( traffic , maladies , chomage ..) , merci mr le ministre , on vous soutient .




    0



    0
    Anti 2 session
    11 août 2017 - 13 h 21 min

    M.Le Ministre;
    Pourquoi il faut plus d’une année pour se faire délivrer le duplicata d’une CNIB?
    Pourquoi votre Inspecteur Général ignore qu’il faut s’acquitter d’une taxe de 1000 DA pour se faire déliver ne un duplicata d’une CNIB?
    Pourquoi personne ne répond à nos requêtes dans votre ministère?
    La débandade généralisée! Un mépris total du Citoyen! Mettez de l’ordre M. BEDOUI ou partez..




    0



    0
    Salim31
    11 août 2017 - 13 h 19 min

    Pourquoi ce gouvernement n expulse pas cette … comme il sait le faire pour les algeriens _si ces mendiants etait des algeriens ils serait vite emprisonnes et une lois anti mendicites serais vite votes a l apn _si un algerien sdf ose squatter un petit lieux public il serait vite emmener par la DAS dans un asile pour fou _ mais vouloi la … vient chez nous s autoproclame maitre de la rue des espace publics en attendant les agressions directe..
    Est ce une consequence de president absent ?ou tout simplement que c est nous les etranger dans ce pays ?




    0



    0
    Amar
    11 août 2017 - 6 h 20 min

    Oui en attendant, les jeunes algériens remplissent les prisons françaises, espagnles … Vous ne pourrez jamais faire face à une invasion migratoire dans un continent producteur de misère, à démographie galopante.




    0



    1
    BabEIOuedAchouhadas
    11 août 2017 - 0 h 09 min

    Espérant que ces mesures dites strictes concerneront en priorité les 450.000 clandestins marocains qui circulent en toute liberté à travers le territoire national sinon ça restera que du bla bla bla et à ce moment ça sera au peuple algérien qui va reconduire aux frontières de l’Ouest l’ensemble des membres du Clan d’Oujda en commençant par le haut de la pyramide.




    0



    0
    El Bahri
    10 août 2017 - 23 h 13 min

    de passage en plein placette de hydra vers midi …wallah un certain moment j’avais oublié que j’étais en algerie , y’avait des troupes de subsahariens ….je parle bien d’une trentaine d’individus sur un seul trottoir….
    ce fléau va nous péter à la gueule …il suffit qu’un petit groupe d’individus porteurs de virus ( Choléra , ebole ..) arrive sur la capitale …et c’est toute le pays qui sera contaminé , et là l’état se verra alors obligé de puiser dans les caisses des centaines de millions de dollars pour y faire face …
    non merci , on ne veut pas de ce genre de catastrophe dans notre chér pays .




    0



    1
    Abbane
    10 août 2017 - 22 h 41 min

    Sa déclaration sur les clandestins était destiné à la France !




    0



    0
    Abbane
    10 août 2017 - 22 h 39 min

    OUYAHIA AVAIT BIEN RAISON , C’EST BIEN LUI QUI LA TÊTE SUR LES ÉPAULES ET QUI PEUT GOUVERNER CE PAYS a la place de ces clowns. Même si on l’aime pas. Il faut sauver ce pays .quand les islamistes nous dit non il faut dire oui ….c’ est bien lui que ne veux pas paris car elle fait couture des rumeurs que c’est elle qui le veux. …




    0



    0
      Momo
      10 août 2017 - 23 h 37 min

      Entièrement d’accord, il faut le soutenir




      0



      0
    Anti-khafafich
    10 août 2017 - 22 h 31 min

    Pn en a marre de votre bla bla…. Pourquoi ne parle t on jamais des clandestins mokokos qui sont braucoup plus importants en nombre? Vous leur laissez le temps de s accoupler peut etre, non ?




    0



    0
    HOUMTY
    10 août 2017 - 21 h 52 min

    SALAM ALAIKOUM LKHAWA , POUR MOI LES PERSONNES A PUNIR SEVERMENT , EN 1er LIEU CE SONT LES PASSEURS ET LES TRAITRES DE L’INTERIEUR QUI PACTISE AVEC CETTE MAFIA QUI PROFITE DE LA MISERE DE L’HUMAIN ET 2eme INVERSTIR DANS DES MOYENS DE SURVEILLANCE ELECTRONIQUE QUI SOULAGERA NOS VALEUREUX MILITAIRE , DOUANIERS , ET GARDES COMMUNAUX.. LE PROBLEME EST QUE DANS CETTE CACOPHONIE , ON C’EST PAS QUI EST QUI ?????? QU’ALLAH PROTEGE NOS VALEUREUX MILITARES ET AUTRE FORCE DE SECURITE. MORT AUX ENNEMIS DE L’ALGERIE PAYS AU MILLION ET DEMI DE CHOUHADA (RAHIMAHUM ALLAH ) VIVE L’ANP , LE DRS ET VIVE L’ALGERIE FORTE ET INDIVISIBLE.




    0



    0
      Salim31
      11 août 2017 - 12 h 54 min

      Vous dites  » on sait pas qui est qui » ca me rapelle un certains « Qui tue qui » mais je ne dis pas pour vous _ mais _les traitres « QUITISTES » reviennent avec un masque « droit de l homme » pour decourager les actions anti migratoires




      0



      0
    Anonyme
    10 août 2017 - 21 h 00 min

    Ca commence vraiment à chauffer avec ces migrants hors la loi, ils réclament avec arrogance et beaucoup d’insistance l’aumône surtout aux filles et aux femmes. Une famille nigerienne de 6 personnes : père mère et 4 enfants dont un bébé a élu domicile depuis plusieurs mois sur le trottoir d’un arrêt de bus. Chaque bus passant par cet arrêt est investi par la fillette du couple : une vraie colle qui emmerde tous les passagers. L’autre jour un receveur qui l’a trop supportée lui a refusé l’accès du bus. Mal lui en prit son père et sa mère l’ont violemment malmené. Jusqu’à quand va durer tout ce cirque ?
    Les Algériens sont sur les nerfs croûlent sous leurs problèmes quotidiens, il ne faut en rajouter.
    La coupe est pleine, ces gens qui ont investi nos rues, nos trottoirs , nos jardin publics s, les habitations en construction (en y faisant leur cuisine et leurs besoins), toutes les villes du nord , la mondre dechra, le moindre douar, on les a trop supportés . L’Algérie n’est pas un bien vacant : elle appartient à son peuple qui a consenti le sacrice suprême pour l’arracher des griffes des colonisateurs
    Il faut les faire partir chez eux vite, très vite. Une fois rentrés chez eux l’Algérie les aidera dans la mesure de ses maigres moyens et sollicitera pour une aide internationale qui les encouragera à gagner leur dignité en se retroussant les manches et renoncer définitivement à vagabonder et aller faire la manche hors de leurs frontières.




    0



    0
    USMS
    10 août 2017 - 19 h 10 min

    QUID DES MIGRANTS DÉJÀ SUR PLACE ET QUI NOUS POURRISSENT LA VIE?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.