Précisions du MAE sur les deux ressortissants algériens victimes de l’attentat de Ouagadougou

attentat Ouagadougou
Le restaurant ciblé par l'attentat. D. R.

Suite à l’attaque terroriste perpétrée dans la soirée de dimanche à lundi contre un restaurant à Ouagadougou, le ministère des Affaires étrangères a rendu public le communiqué suivant.

«Un ressortissant algérien,  Bilel Diffallah, immatriculé auprès du consulat général d’Algérie  à Montréal, qui se trouvait au Burkina Faso depuis près d’une année où il travaillait pour le compte d’une ONG canadienne, a été tué dans l’attaque terroriste qui a ciblé, le 13 août courant, un restaurant à Ouagadougou.

Un autre ressortissant, Amine Merzoug, immatriculé auprès de l’Ambassade d’Algérie à Ouagadougou, employé d’une ONG koweitienne, a été blessé à la jambe.

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel a présenté, au nom de Monsieur le président de la République, les condoléances et fait part de l’expression de sympathie et de compassion avec la famille du défunt, ainsi que des vœux de prompt rétablissement au blessé et le témoignage de solidarité avec sa famille.

Les membres des familles des deux victimes reçus, ce jour, par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères ayant émis le souhait de se rendre au Burkina Faso, le ministère des Affaires étrangères a pris toutes les dispositions nécessaires pour faciliter leur déplacement, les accompagner et les assister dans leurs démarches auprès des autorités burkinabè.»

C. P.

 

Comment (5)

    Aicha Benguendouze
    16 août 2017 - 23 h 10 min

    Décédé loin de sa famille et de ses amis Allah yarham Bilel Diffallah. Nos sincères condoléances à sa famille et ses amis. Allah Ichafi Amine Merzoug et nous lui souhaitons un prompt rétablissement. Chacun son Mektoub Durant cette vie. Nous partirons tous un jour sans jamais savoir pourquoi nous sommes né et atterri sur cette planète, que sommes nous venus faire sur cette planète ….et pourquoi devons partir…Le mystere de la vie




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2017 - 11 h 14 min

    Sincères condoléances à la famille de la victime et courage.




    0



    0
    MELLO
    15 août 2017 - 13 h 52 min

    Jouer un rôle important à l’extérieur, c’est veiller à la sauvegarde des citoyens Algériens loin de leur famille, de leur environnement et de tous ceux qui leur sont proches. Mais , on ne peut pas jouer ce rôle à l’extérieur , si à l’intérieur on ne fait rien pour ses concitoyens . Plusieurs accidents qui ont coûté la vie à des Algériens, par ce que le parking de la maison de la culture ( face au MAE) a été fermé ou interdit à toute personne venant pour des signatures de papiers au MAE. Les préposés à la « sécurité » vous renvoie de l’autre coté, soit du coté de l’EPSP des Annassers. De là vous empruntez une descente pour traverser soit le Boulevard Maache Malek ou le boulevard Khelifa Oulmane , sans aucune sécurité, sans passage piéton, sans passerelle. Ce sont des dizaines d’accidents qui sont signalées. Qui en est responsable ? L’administration du MAE.




    0



    0
    Amazit Boualem
    15 août 2017 - 12 h 34 min

    Sans commentaire ! Qu’ils reposent en paix et condoléances pour leur famille !

    Il est maintenant connu que ces fous de Dieu, ces égorgeurs au nom de Dieu, du Coran et du Prophète, ces terroristes islamistes salafistes, takfiristes qui mitraillent les terrasses de bistrots ou de Café-Bar, qui s’explosent en kamikazes, font plus de morts parmi les musulmans que parmi ce qu’ils appellent les « koufars » ou les « taghout », les impies, les apostats ou les ennemis de Dieu ! Les chiffres de morts musulmans par la faute de ces monstres sont effarants !

    Et dire que le pouvoir algérien continue de fermer les yeux sur la dérive salafiste qui reprend e plus bel dans notre pays ces derniers temps, et ce, malgré la décennie noire !!




    0



    0
      Amazit Boualem
      15 août 2017 - 12 h 52 min

      Dernière remarque et après je me casse par rapport à ce sujet : Ce n’est pas au crépuscule de sa vie que Bouteflika va réagir par rapport à ce genre de phénomène salafiste !

      On a la trouille dès qu’on nous parle de l’islam, dès que quelqu’un brandi devant nos yeux un Coran. C’est terrible ce qu’il nous parait défile de critiquer quelqu’un parce qu’il fait la prière, parce qu’il a été à la Mecque, parce que c’est un hadj, parce qu’il dit « salem i3hlikoum » ou qu’il dit ou crie « allah ouakbar » !!!




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.