RCD : «Le gouvernement Ouyahia mène le pays à la dérive»

Mohcine RCD
Le RCD de Mohcine Belabbas charge le gouvernement Ouyahia. New Press

Par R. Mahmoudi – Dans un communiqué sanctionnant les travaux de sa réunion mensuelle tenue jeudi, et rendu public ce vendredi, le secrétariat national du RCD a violemment critiqué l’intervention du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, lors de la présentation de son plan d’action devant l’APN, en l’accusant d’avoir perdu «tout discernement envers les acteurs politiques et les experts en économie en détournant la tribune qui, ajoute le communiqué, lui a été offerte par le chef de l’Etat au profit de règlements de comptes mesquins». Et d’enchaîner : «L’impulsivité du Premier ministre qui s’est manifestée par des manœuvres diffamatoires n’a fait qu’augmenter le mécontentement social et renforcer la défiance générale envers un personnage déjà coupable par le passé de coups tordus contre les cadres de l’Etat et de ponctions autoritaires sur les salaires des travailleurs.»

Dans le même registre, la direction du RCD estime qu’«après avoir claironné durant trois années que la clairvoyance de Bouteflika a sauvé le pays de révisions déchirantes avec la chute des prix des hydrocarbures, cette stratégie de la peur et de la démesure a pour seul but le maintien d’un statu quo qui a déjà miné le pays». Une stratégie qui, selon le RCD, se résume à l’usage de la planche à billets pour «alimenter de nouveau les circuits des clientèles et à perpétuer des transferts sociaux inopérants en l’absence d’une gouvernance capable de réorienter la solidarité de la communauté nationale vers les couches fragiles et les secteurs de la santé, de l’éducation, du travail et de service public».

Evoquant le problème de la dette interne, le parti de Mohcine Belabbas explique qu’«honorer les dettes du Trésor vis-à-vis de Sonatrach et de Sonelgaz est un leurre», en arguant que ces dettes pouvaient être rééchelonnées d’autant que le représentant de la compagnie nationale d’hydrocarbures a déclaré, lors de son audition par la commission des finances de l’APN, que son entreprise ne souffrait «d’aucune difficulté financière» et que son homologue de Sonelgaz n’avait évoqué que «des déficits de la société en charge de la distribution».

Au sujet des échéances électorales, l’exécutif du RCD estime qu’il est urgent de réviser la loi électorale, et qualifie de «dérive dangereuse» les rejets de candidatures dans certaines régions où des associations «combattent pour le respect des libertés publiques». «Au lieu d’instruire illégalement l’administration pour refuser d’enregistrer des candidatures en violation de la loi sous le fallacieux prétexte d’“activités portant atteintes à l’unité nationale”, lit-on encore dans le document, les pouvoirs publics doivent assumer ces accusations, infondées du reste, en portant plainte devant les tribunaux au su et au vu de l’opinion publique». En conclusion, le RCD prendra le gouvernement Ouyahia pour responsable d’une dérive «programmée».

R. M. 

Comment (8)

    hrire
    8 octobre 2017 - 12 h 16 min

    Nous y dommes deja




    0



    0
    hrire
    8 octobre 2017 - 12 h 15 min

    Noys y
    Ommes deja




    0



    0
    Akli Boughzer
    7 octobre 2017 - 21 h 21 min

    Mr Bellabas ,vous vous trompez d’ennemi,Ouyahia n’est que le pompier qui essaie de sauver au moins les meubles.Ceux qui ont coulé le pays doivent rigoler sous cape en ce moment et penser surtout à leurs milliards mis à l’abri en Suisse et ailleurs .Apparemment seuls les mafieux et les corrompus ont gagné car pour eux l’économie chancelante de ce pays fait partie du dernier de leurs soucis.




    1



    2
      Ihrire
      8 octobre 2017 - 12 h 14 min

      Ce Ouyahia n’est il pas la pour couvrir uniquement ses arrietes lui qui s’est accapare des usines qu’il a lui meme fermees.Parler de pompier soit on est naif soit ob fait semblant de l’etre




      0



      0
    Ninir
    7 octobre 2017 - 15 h 05 min

    je ne vois pas comment le nouveau gouvernement entraîne le pays dans une dérive dangereuse, pour la simple raison qu’il n’a encore rien fait. attendez au moins quelques mois pour voir ce qu’il complote. le chef du RCD passe son temps à brasser de l’air. les chefs du RCD excellent dans les formules incendiaires. sans plus.




    2



    6
      hrire
      8 octobre 2017 - 12 h 18 min

      Vous croyez en l’ogre




      0



      1
    Lghoul
    7 octobre 2017 - 9 h 40 min

    Mr Bellabas le plus important est de continuer de
    le soutenir. Le reste ce n’est que de la parlotte pour
    halaliser (encore) votre tartufferie.




    4



    6
    anonymous
    6 octobre 2017 - 22 h 40 min

    vous n’aurez pas du participer dans les élections bidons ceci s’adresse aussi aux autres partis et laissez ce régime seul, mais comme vous participez à ces mascarades on vous considère complices de ce régime c’est clair et net




    5



    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.