Les Marocains : «Ce n’est pas un TGV qui atténuera l’archaïsme du Makhzen»

Maroc blogueur
Manifestation à El-Hoceïma. D. R.

Par R. Mahmoudi Dans une contribution fort édifiante parue sur le site français Mediapart, le bloggeur marocain et membre du Comité de soutien au mouvement rifain de l’île de France, Anass Assanoussi, met à nu le régime marocain, en décortiquant la nature et le fonctionnement du Makhzen et, par-là, de toute cette dynastie héritée du Moyen-âge qu’est le royaume du Maroc d’aujourd’hui. De telles analyses sur le Maroc sont  tellement rares dans la presse française qu’on peut se permettre de penser que les choses commencent à changer, et qu’un esprit de rébellion irréversible est en train de s’ancrer.

L’auteur explique, d’entrée, que le mot «Makhzen» renvoie plutôt au régime dans son ensemble qu’à une simple structure étatique dissociée du Palais, comme l’écrit souvent la presse, consciemment ou inconsciemment. Il décrit les ravages du culte de la personnalité au Maroc où, toutefois, de plus en plus de citoyens rechignent à accrocher le portrait de «Sa Majesté» dans leurs petits commerces et contestent, en secret, ces cérémonie d’allégeance au souverain d’un autre âge qui illustre cette image d’un royaume archaïque, que les médias amis s’échinent à présenter comme un modèle d’alliage entre modernité et islam. «Ce n’est pas le TGV atlantique, la COP 22 en 2016, la centrale solaire Noor en plein désert qui vont atténuer le côté répressif, archaïque et rétrograde de ce Makhzen», résume l’auteur.

«L’on se demande parfois même si au Maroc, ce ne serait pas la monarchie qui serait une religion en lieu et place de l’islam», écrit Anass Assanoussi, tout en relevant la schizophrénie de ce régime, aidé en cela par les alliés occidentaux : «On assiste depuis plusieurs années à un monarque qui, lors de ses déplacements fréquents en Europe, s’adonne à la pratique branchée du selfie. Toujours cette volonté du Makhzen de donner une image lisse, ouverte, branchée à l’Occident, pour mieux cacher ses turpitudes à l’intérieur du royaume. Ainsi, le Maroc a toujours su habilement capitaliser sur son image de destination paradisiaque, de pays stable, d’oasis d’accueil pour Occidentaux en manque d’authenticité… Mais il s’est toujours trouvé des personnalités, des associations pour (…) mettre en pleine lumière les écarts de développement entre certaines régions, la pauvreté, l’analphabétisme toujours énormes, mais aussi encore plus sensibles, un fléau énorme comme la prostitution, le tourisme sexuel.»

Face à l’ébullition sociale, le Makhzen, estime le l’auteur de l’analyse, «distille une arme redoutable, même si elle fonctionne moins aujourd’hui : la peur». La peur même de parler à un chauffeur de taxi ou chez-soi «car les murs ont des oreilles !» Les récents événements du Rif ont révélé la brutalité de la pression de régime qui continue, malgré tout, à jouir de l’impunité totale et à bénéficier de l’«hypocrisie» d’une frange importante des citoyens français d’origine marocaine qui, selon ce bloggeur lui-même vivant en France, «ne vont pas être avares de critiques envers la France, ne vont pas se gêner pour critiquer violences policières dans l’Hexagone et, à juste titre, vouer aux gémonies Le Pen, Sarkozy ou d’autres… mais ne disent absolument rien sur la situation au Maroc, et encore moins dans le Rif». Il va plus loin en estimant que «certains même approuvant la répression, insultant copieusement les Rifains, les considérant comme des traîtres, alors que les Rifains ont combattu le colonialisme, contrairement à leur cher Makhzen, et s’illustrant par d’abondantes injures sur les réseaux sociaux…»

R. M.

Comment (34)

    Nourdine
    1 novembre 2017 - 15 h 38 min

    i : «Les djihadistes marocains ne sont pas en rupture avec la société marocaine» dixit Montassir Sakh/Yabiladi doctorant de son état qui ajoute ‘Leur départ ne s’inscrit pas dans une opposition politique comme c’est le cas en Europe ; ça rentre dans une tradition qui remonte à la première guerre d’Afghanistan (1979-1989), la guerre de Bosnie ou la guerre d’Irak en 2003, lorsque des Marocains ont rejoint des mouvements djihadistes pour combattre les Américains sur le sol irakien. Le fait de faire le djihad au Maroc pourrait avoir un lien avec les Moudjahidines, qui prennent leurs racines dans des mouvements nationaux de lutte pour l’indépendance. Les Marocains qui partent ne sont pas en rupture avec la monarchie nécessairement, et l’Etat marocain a souvent fermé les yeux sur ces départs, quand il ne l’encourage pas.’ – C’est prendre un chemin de chèvres pour nous dire (endormir pour les marocains) que les djihadistes marocains sont des agents du makhzen en mission en Europe et au moyen Orient…

    …Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/58864/montassir-sakhi-djihadistes-marocains-sont.html
    https://www.yabiladi.com/articles/details/58864/montassir-sakhi-djihadistes-marocains-sont.html




    0



    0
    Les Égarés Colons.
    30 octobre 2017 - 0 h 42 min

    La France de Sarkozy à financé le TGV au Maroc qui n’a pas les moyens financiers de le faire. . Parait-il le Maroc de Momo six aurait acheter deux Satellites d’observation !!?…La vérité est que le Maroc n’a pas les moyens financiers et que la France et Israël seraient les propriétaires des deux Satellites d’observation , espions !… espionner qui ?.. l’Algérie !… le TGV « Marocain » pour qu’il soit rentable c’est une autre histoire !!! Trop cher le billet pour le citoyen Marocain !..qui va remplir les wagons !..les touristes ! ..la bourgeoisie Marocaine !…Le peuple Marocain va juste regarder passer le TGV …et le centre de contrôle des deux Satellites d’observation espions « Marocain » sera assuré réellement par l’OTAN ??… Mohamed six , comme les Saouds ou Abdallah deux Jordanie ..ne sont que les têtes de pont de l’OTAN , des marionnettes , …il est impossible que le Maroc ai les moyens financiers du TGV et Satellites d’observation espions …Le Makhzen et Momo six sont tellement compromis avec le sionisme qu’ils ne sont que les employés de celui ci.




    5



    1
      Kamel
      30 octobre 2017 - 9 h 01 min

      On ne doit pas parler de TGV mais de LGV, soit deux choses complètement différentes.




      3



      1
    El Kenz
    29 octobre 2017 - 21 h 49 min

    TGV au devenir LGV, financé à 50 % par la France, 10 % EAU , 22% Arabie Saoudite , 8 % BAD (Banque Africaine de Développement) et 10% par Holding de la famille royale (ENI sa filliale Attijariwafa bank spécialiste dans le recyclage de l’ argent sale du cannabis). Le Métro d’ Alger financé par l’Etat Algérien n’a pour unique propriétaire le peuple Algérien, contrairement au TGVou LGV dont le peuple Marocain n’est point propriétaire. Le Maroc est une vraie farce luxuriante qui peut à tout moment se fondre en château de paille tant tout est imposture.




    14



    4
      Anonyme
      29 octobre 2017 - 23 h 17 min

      Les pauvres, rien ne leur appartient donc! Alors on a tout le temps pour se frotter les mains et attendre que le château s’effondre. Faisons un peu de méditation en attendant cette réjouissance!!!!




      4



      3
    karimdz
    29 octobre 2017 - 18 h 40 min

    Au grand bordel à ciel ouvert, sa médiocrité mimi 6 oeuvre pour que les touristes trouvent le même confort que chez eux, et pour ce qui concerne le peuple marouki, il restera toujours à la trâine et dans la misère.




    15



    3
    Anonymous
    29 octobre 2017 - 17 h 51 min

    Pourquoi parler de TGV (transformé subitement en LGV pour 2019 sur un trancon de 18 km) alors que tout le monde sait que c’est une farce qui n’a existé que dans les délires de M6 et de son Maître Sarkozy.
    Dans ces conditions il faut aussi parler de la farce du gazoduc Lagos-Tanger dont le dossier et les maquettes sont enterrés dans les armoires du Palais par faute de donateurs pour une enveloppe de démarrage de 10 milliards de dollars.




    19



    5
    Anonymous
    29 octobre 2017 - 17 h 37 min

    Un lien pour comprendre pourquoi  » Bled SIBA » est encore sous protectorat français et pourquoi le peuple marocain est condamné à vivre éternellement dans sa djellaba d’esclave malgré lui.
    http://www.slateafrique.com/…./histoire-comment-le-maroc…




    14



    2
    Anonyme
    29 octobre 2017 - 17 h 02 min

    Un TGV pour des gens qui s’éclairent la nuit tombé a la bougie c’est pour dire etre classé 126 èm en indice d’IDH
    mais la consolation pour les mar »oké qui vont regarder le LGV passer bouche bée dans un royaume féodal qui va les faire passer du moyen age au 21 èm siècle ils leur restera les yeux pour pleurer vu l’addition ..




    16



    2
    Nourdine
    29 octobre 2017 - 15 h 25 min

    lire « TGV marocain :un cadeau empoisonné ? Atlantico.fr




    18



    2
    hassina
    29 octobre 2017 - 15 h 20 min

    Pour assurer mes dépenses d étudiante j ai trouvé un job d alpabetisation des femmes émigrées et j ai constaté la difference entre le niveau des femmes algeriennes et des femnes marocaines,nos femmes même si elles ont été descolarisées assez tôt car vivant dans des regions reculées ou par archaisme des parents ont quand même bénéficié d un minimumde de scolarité ,elles savent tenir un stylo et former des lettres contrairement aux femmes marocaines qui n ont jamais été scolarisées et qui avaient beaucoup plus de difficultés à apprendre et qui donc abandonnaient après quelques cours.
    Elles me disaient « chez vous au moins il y avait des écoles partout ,nous rien du tout »




    25



    3
      Chaoui
      30 octobre 2017 - 0 h 14 min

      Oui. C’est aussi tragique que malheureux pour eux. Le fautif et criminel de cette situation est leur régime sioniste. Tant qu’il ne le balaieront pas, ils demeureront des « sujets », c’est-à-dire des…sous êtres.




      4



      1
    Thaïs
    29 octobre 2017 - 14 h 54 min

    Le Makhzenisatan fait construire un TGV grâce aux dons de ses bienfaiteurs saoudiens et français d’un coût de 5 milliards de dollars et sans appel d’offres (du jamais vu pour un projet de cette ampleur!!), livré clés en mains, et payé par les monarchies golfiennes. Tout cela pour donner aux sujets du makhzen l’illusion du progrès afin de perpétuer la soumission et la satisfaction des sujets afin de préserver le régime narco-féodal des Glaouis. Un TGV offert par des étrangers au Maroc afin de le remercier pour ses traitrises et son allégeance, même le Burundi peut se payer ce genre TGV, sauf que le Burundi est un pays digne et donc il n’aura jamais son TGV.




    23



    3
      Chaoui
      30 octobre 2017 - 0 h 21 min

      Le Maroc n’a PAS construit de TGV.
      1) C’est non un TGV mais un LGV (ce qui n’est pas pareil)
      2) Cette LGV a été construite et financée majoritairement avec de l’argent public français ;
      3) La société à qui appartient cette LGV et qui la gère est une société…française (tous les bénéfices étant transférés en France) ;
      4) Tout ce dont sont « propriétaire les marocains dans cette LGV sont les billets de train qu’ils achètent, n’étant que des usagers/consommateurs.
      NB : TOUTES les infos sont en ligne, sur Internet.




      3



      1
    Mokrane
    29 octobre 2017 - 14 h 13 min

    Pauvre peuple marocain amazigh frère qui ne se réveillera que le jour où l’éradication de la culture du cannabis sera totale même si le Régime du Makhzen s’y refuse pour ne pas se priver de sa cagnotte annuelle de 23 Milliards de dollars.




    18



    2
    ATTENTION ALGERIENS !!!
    29 octobre 2017 - 13 h 36 min

    TOUT CE CINEMA C’EST DU BLUFF POUR L’IMPORTER CHEZ NOUS !!!!




    14



    5
    Moskosdz
    29 octobre 2017 - 12 h 14 min

    Tellement que le dictateur Escobar6 a mis son peuple à genoux qui le voit si grand, son protecteur Français n’a fait que lui vendre une ferraille de TGV qui ne se vend nulle part ailleurs.




    20



    3
      Chaoui
      30 octobre 2017 - 0 h 29 min

      Son « protecteur » ne lui a pas vendu de LGV (ce n’est pas un TGV). Cette LGV appartient à une société privée française qui la gère et transfert les revenus (bénéfices) en France. Voir mes posts plus haut ou voir infos sur internet…




      3



      1
    Chaoui
    29 octobre 2017 - 11 h 34 min

    Tu peux lui envoyer un mail à l’Institut du Monde Arabe…(il le recevra…).




    12



    3
    Anonyme
    29 octobre 2017 - 9 h 53 min

    Meme les milliards du commerce de canabis ne vont certainement pas sauver son royaume feodal de la decadence et la chute .A propos de canabis,il y a eu recemment une etude interressante sur les effets de cette drogue et ses dangers sur le consommateur.




    19



    2
    gino
    29 octobre 2017 - 9 h 43 min

    M.Messahel a mis KO escobar6 alias selphie6 alias homo6 … après des années d’insultes quotidiennes des médias marocaines et des menaces dans tous les discours annuels du trône … le satellite militaire marocain de 500 millions $ acheté a la france est une menace DIRECTE a l’armée algérienne et que celle-ci doit y répondre IMMEDIATEMENT face a ce voisin toxique traitre et surtout SIONISTE




    23



    6
    bougamous
    29 octobre 2017 - 9 h 31 min

    Ce roi ne fait que répéter ce qu’ont fait fait ses aîeux: Maintenir une grande partie de la population dans l’ignorance et la pauvreté. Et faire croire au monde entier qu’il est moderne: TGV,tourisme, etc…
    Sinon, comment expliquer qu’En 2017, le Maroc a le plus grand taux d’analphanétisme de l’Afrique,derrière
    le Mal et autres???




    28



    6
    Chark
    29 octobre 2017 - 9 h 29 min

    Le TGV et autres infrastructures n’ont fait qu’enfoncer le marok dans les abysses de la dette que le peuple marokain devra rembourser en courbant l’échine et en scandant vive la france !




    20



    6
      Chaoui
      30 octobre 2017 - 0 h 25 min

      LA LGV n’appartient PAS au Maroc mais à une société privée française qui la gère sur place et transfert les revenus en…France. Elle a été construite avec de l’argent français, non marocain, ces derniers n’étant que des usagers/consommateurs.




      1



      1
    Paris 75011.
    29 octobre 2017 - 9 h 22 min

    Moi je préfère le qualificatif « BLED SIBA » au lieu et place du « MAKHZEN » afin de mieux situer les origines du féodalisme au Maroc.




    18



    5
    Hellali
    29 octobre 2017 - 9 h 12 min

    Moi je m’éclate la rate de rire quand je lis les écrits de journaleux marocains dire que le Maroc avance dans le développement et la modernisation alors que tout le monde sait que : 1/- le Maroc vit encore à l’âge du féodalisme avec ces annuelles cérémonies de  » Prestation du Serment d’allégeance » tout comme ces rituelles et dégradantes démonstrations de « baise-main ». 2/- que le Maroc vient de reculer à la 126eme position en matière des IDH qui reste le meilleurs indicateur des efforts de développement socio-economique des pays selon le PNUD.




    28



    5
    صالح/الجزائر
    29 octobre 2017 - 8 h 59 min

    là où il y a « bled el makhzen » (définitivement soumis au trône offert à la france, aux caprices de certains rois et emirs du golfe, au tgv publicitaire et au tourisme sexuel, il y a le « bled siba » (continuellement insoumis à la dynastie alaouite), laissé pour compte mais surexploité dans la rente royale du hashich.




    21



    7
      Makhloufi
      29 octobre 2017 - 16 h 31 min

      Le terme  » roi des pauvres » n’est pas une invention de l’esprit mais une réalité que subit au quotidien le peuple marocain sans aucune réaction de sa part au regard du système répressif du Régime Allaouite.




      7



      3
    Bennani
    29 octobre 2017 - 8 h 54 min

    Tout le monde s’accorde aujourd’hui à dire que la fin de la feodale prédatrice famille Allaouite allochtone ki au Maroc est proche mais personne n’est en mesure de dire si la fin de M6 sera comme celle de Ben Ali ou comme celle de Kadhafi et/ou Saddam.
    À vos jeux pour lancer les paris




    24



    7
    Ahmed ADDOU
    29 octobre 2017 - 8 h 47 min

    Le paradoxe marocain : La presse inféodée au Palais parle au quotidien de TGV, un don de Sarkozy qui n’arrive jamais, alors que 65% de la population rurale, soit environ 13 millions de marocains ruraux continuent à se déplacer à dos de Mulet quand le chef de famille à la chance de disposer d’un Mulet.




    27



    6
      Chaoui
      29 octobre 2017 - 11 h 36 min

      1) Ce n’est pas un « TGV » mais un LGV ;
      2) Ce LGV ne leur appartient pas mais appartient à une société privée française, ayant été construit avec l’argent du contribuable…français ;
      3) Les marocains dans ce LGV ne sont que des usagers/consommateurs (tout ce qui leur appartient ce sont les billets de trains qu’ils achètent…).




      21



      4
        Sunset
        29 octobre 2017 - 15 h 23 min

        Avant de descendre du LGV, les voyageurs sont priés de bien vérifier qu’ils n’ont pas oublié leur cabas pleins de hashich. Attention à la marche en descendant ….




        10



        2
    Quo Vadis?
    29 octobre 2017 - 8 h 00 min

    Si j’avais l’E-mail de Jack Lang, ce plus marocain que les Marocains, je lui aurait envoyé l’intégralité du texte de R. Mahmoudi, pour être sûr qu’il l’ait reçu. Les Rachida et Najet, l’ont évidemment déjà lu (et non approuvé) et font semblant de regarder ailleurs, des mouches fantômes.




    27



    6
      Chaoui
      29 octobre 2017 - 22 h 19 min

      Tu peux lui envoyer un mail à l’Institut du Monde Arabe…(il le recevra…).




      4



      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.