El-Hadi Ould Ali : renforcer l’action de proximité et rester à l’écoute des jeunes

Ould Ali appelle à renforcer l’action de proximité et à rester proche des jeunes et à l’écoute de leurs préoccupations
El-Hadi Ould Ali. New Press

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali, qui effectue depuis samedi une visite de travail dans la wilaya d’Adrar, a appelé à renforcer l’action de proximité et à rester proche des jeunes et à l’écoute de leurs préoccupations.

S’exprimant au terme de sa tournée dans la wilaya déléguée de Timimoun (220 km au nord d’Adrar) et rappelant que l’Etat veille à l’accompagnement des jeunes dans cette wilaya, le ministre a valorisé la réalisation d’auberges de jeunes sur le territoire de cette wilaya à vocation touristique pour la promotion des échanges.

La wilaya d’Adrar a bénéficié, au titre des trois derniers programmes quinquennaux de développement, de 260 opérations en faveur du secteur de la jeunesse et des sports.

Concernant la contrainte de l’encadrement des structures sportives et de jeunesse réalisées dans la wilaya d’Adrar, le ministre a annoncé l’installation prochaine de 17 conseillers et éducateurs dans les wilayas déléguées de Timimoun et de Bordj Badji Mokhtar.

En application des orientations du président de la République, depuis 2010, plus de 1 000 clubs de football amateurs ont bénéficié d’un soutien à travers le pays.

Le ministère de la Jeunesse et des Sports va poursuivre l’opération d’appui aux clubs sportifs et a entamé des actions de coordination avec la Fédération algérienne de football pour prendre en considération les préoccupations des clubs du Grand Sud et des Hauts-Plateaux.

S’agissant de la controverse entre des fédérations sportives et le Comité olympique algérien, le ministre s’est voulu rassurant. Il a rappelé à ce propos la cérémonie tenue récemment à la Coupole, Alger, pour récompenser les athlètes ayant obtenu des titres nationaux et internationaux et honoré les couleurs nationales dans différentes manifestations sportives.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports poursuit sa visite de travail dans la wilaya d’Adrar par l’inspection de plusieurs installations et l’écoute des doléances du mouvement associatif.

R. S.

Commentaires

    Anonyme
    8 décembre 2017 - 21 h 38 min

    Le football algérien en faillite totale géré par des incompétents, et des affairistes (avec des grands budgets) n’est pas le sport algérien
    Aider, encourager, et financer d’autres disciplines sportives plus performantes, peu couteuses, avec moins de frais, et de charges
    (écoles, et instituts de formations sur tout les wilayas d’Algérie, assistances, stages, compétitions,…..)
    Les Echecs (l’Algérie oscille entre la 2ème, et la 3ème place dans le classement africain, dans lequel l’Egypte occupe la 1ère place)
    L’Athlétisme, la Boxe, le Judo, le Basket Ball, le Hand Ball, le Voley Ball, la Natation, et d’autres disciplines individuelles, et collectives
    Qui peuvent rapporter beaucoup à l’Algérie, à la place du football monopoliste, trop couteux, et très peu performant (trop faible)

    Le National I, de niveau trop faible, noyé dans les affaires, et les % à partager, indigne de porter le qualificatif  » Professionnel ?!,… « 




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.